Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Kixi2000 : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Les Doldrums Les Doldrums
Nicholas Gannon   
Oh mais quelle déception mes chers Muffins !!

Je suis un peu fâchée contre ce roman pour tout vous dire. L’histoire semblait pleine d’aventures et de poésie, d’ours polaires, de voyages et de jambes de bois ! Et ces illustrations ! Fines et un peu vintages, comme je les aime ! Mais je l’ai senti dès le départ : il y avait quelque chose dans la prose qui ne collait pas.

Les personnages sont mous mais genre guimauve level 100. Adélaïde est plus complexe et plus intéressante que les deux garçons mais ne sauve pas vraiment le trio. Archer passe son temps à dire qu’il faudrait qu’il fasse quelque chose mais ne fait presque jamais rien et Oliver freine tout le monde des quatre fers, ce qui est très frustrant. Et je ne vous parle même pas de la prof aigrie et de la bibliothécaire qui sont des clichés à pleurer.

La mise en place du récit est extrêmement longuette, il ne se passe rien de très trépidant avant le troisième tiers du livre. C’est plausible, après tout, un enfant de 11 ans n’a pas vraiment la marge de manœuvre d’un adulte mais si on veut rester plausible, on n’écrit pas un roman d’aventures avec des enfants. Les orphelins Baudelaire, Matilda et Charlie, Lyra ou même Stella ne sont pas restés sagement à attendre que les choses se fassent toutes seules.

Et, je ne sais pas si c’est la traduction ou si le texte de base est comme ça mais j’ai trouvé la plume guindée. Non pas parce que le vocabulaire est riche (ça, j’adore !) mais parce qu’il y a des images qui passent mal, des références un peu maladroite, des dialogues décousus (surtout pour des enfants) et un manque de rythme malgré la volonté d’insuffler à ces mots une certaine poésie.

Je ne lirai pas la suite, donc, et vais faire tout mon possible pour finir l’année sur une lecture sympa ! Non mais !

par Keikana
Gardiens des cités perdues, Tome 4 : Les Invisibles Gardiens des cités perdues, Tome 4 : Les Invisibles
Shannon Messenger   
Certains auteurs écrivent des romans merveilleux. Des romans qui vous touchent, qui vous font rire et pleurer, qui vous rendent vos douze ans. C'est le cas de Shannon Messenger. Quand j'ai terminé le premier tome de Gardiens des Cités Perdues, j'ai eu beaucoup d'espoir pour la suite. J'ai bien fait, tant le second tome a été à la hauteur de mes espérances. Je me suis estimée chanceuse d'avoir été à nouveau conquise par le troisième opus, plus encore que par les précédents. Mais j'ai osé douter, avant de commencer ce tome-ci. L'auteur arrivera-t-elle à nouveau à me surprendre et à se surpasser ? Alors que je refermais le livre, le coeur gros et les yeux encore humides, je me suis dit que oui, définitivement, ce quatrième tome avait été encore meilleur que les précédents.
Si, avec les trois précédents romans, Shannon Messenger avait réussi à malmener mon coeur, elle m'a carrément anéantie avec celui-ci. Je ne m'en remets toujours pas. J'ai passé une partie de la nuit à fixer le plafond, totalement dans le déni, une fois le livre terminé. Et le pire, c'est que j'ai adoré ça. Dans cette saga, rien n'est jamais gratuit, chacune des 655 pages est indispensable, que ce soit au niveau de l'avancée de l'intrigue, de l'exploration de l'univers ou de l'approfondissement des personnalités des personnages. Faisons une pause pour l'applaudir.
Les Invisibles est très différent des autres tomes. En effet, nous sortons de notre zone de confort et des lieux que l'on avait pris l'habitude de visiter régulièrement en même temps que Sophie. L'intrigue nous permet de nous rappeler à quel point l'univers imaginé par Shannon Messenger est vaste et bien pensé. Nous en apprenons plus sur différents peuples dont nous n'avions fait que survoler l'existence précédemment, mais nous découvrons surtout deux lieux qui étaient restés plus que mystérieux depuis le début de la saga : l'école Exilium et le quartier général du Cygne Noir. Et je ne sais pas lequel des deux j'ai préféré visiter.
Clairement, en découvrir davantage sur le Cygne Noir était presque un soulagement. Et Shannon ne se moque pas du tout de nous, elle lâche des révélations à la pelle : identités secrètes, nouvelles missions, lieux cachés… Même si ses membres gardent encore de nombreux mystères pour eux, l'organisation se dévoile un peu plus. C'était le parfait moment pour révéler à ses lecteurs de nombreux secrets qu'elle gardait depuis le début, tout en s'amusant à nous dévoiler discrètement des indices (j'en ai découvert un habilement caché dans ce tome, mais on ne me la fait pas, à moi !) alors soyez attentifs à tout ! Alors qu'une guerre semble se préparer, le rôle du Cygne Noir paraît être de plus en plus indispensable, surtout face à un Conseil elfique affaibli depuis les événements survenus dans le tome précédent.
Quant à Exilium, l'école alternative des bannis, ce fut clairement une bonne surprise. Je m'attendais à quelque chose de cliché pour s'opposer à l'éclat de Foxfire, et j'ai été vraiment émerveillée par ce nouveau lieu, sans parler de ceux que l'on y rencontre. Moi qui suis habituellement un peu refroidie par les arrivées tardives de personnages importants, je me suis tout de suite attachée à ceux que l'on rencontre ici. C'est encore une fois habilement joué de la part de Shannon Messenger, qui gère parfaitement chaque rebondissement de son histoire. Et surtout, qui prouve encore une fois qu'elle sait habilement créer des personnages crédibles et nuancés, tout en parvenant en quelques pages à leur composer un background complet en les rendant attachants et agréables à suivre.
Mais les nouveaux ne font pas de l'ombre aux personnages que l'on connait et aime depuis le tout premier tome ! C'est toujours un immense plaisir de les retrouver, comme on retrouve de vieux amis que l'on connait par coeur. À ce stade, on tremble pour eux, se rappelant que tour à tour, ils ont tous déjà exposé leur part d'ombre, et que la difficulté des aventures qu'ils vivent risque à tout moment de les faire basculer. Et l'auteur prend un vrai plaisir à jouer avec l'amour qu'elle sait que ses lecteurs portent à ses personnages principaux, pour les malmener crescendo jusqu'au final…
J'aimerais tellement vous en dire plus sur ce roman, mais je n'ai pas envie de vous gâcher quoi que ce soit, pas une seule ligne de ce pavé parfait. Partez juste extrêmement confiants, faites confiance à Shannon Messenger : si vous découvrez le quatrième tome, c'est probablement que vous avez apprécié les précédents. Croyez-moi, vous ne serez pas déçus. Choqués, attristés, traumatisés, peut-être, mais pas déçus. Oserais-je vous conseiller encore une fois de découvrir ce tome, cette saga ? Ça dépend. Vous voulez passer un des meilleurs moments de lecture de votre vie, ou pas ?

par Ombi37
It girl tome 3 It girl tome 3
Katy Birchall   
Tout le monde rêve d'être populaire... non ?
Les vacances ont sonné pour notre It Girl préférée... direction l'Italie ! Même loin de chez elle et entourée de ses amis, Anna a bien du mal à passer inaperçue. Mais le mariage du siècle approche à grands pas ! Anna va bientôt devoir enfiler sa tenue de demoiselle d'honneur...

par Kixi2000