Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Kleisse : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Keleana, Tome 1 : L'Assassineuse Keleana, Tome 1 : L'Assassineuse
Sarah J. Maas   
Bon allez, je me lance.

Que dire? Commençons par ce qui est simple: j'ai lu ce livre en anglais, pas parce que j'en avais forcément envie mais surtout parce qu'on avait pas encore de renseignements sur une éventuelle date française. Pas de grosses difficultés malgré mon petit niveau dans la langue de Shakespeare. On fait plutôt vite le tour du vocabulaire spécifique à l'auteur et à l'histoire et finalement, on comprend très bien sans avoir besoin de passer son temps dans le dico. Bref, je ferme cette petite parenthèse quant à la VO et je m'intéresse un peu à l'histoire.

L'action commence dès le premier chapitre, ce qui est très appréciable, on entre directement dans le vif du sujet avec l'arrivée de Dorian à Endovier. Malheureusement, on ne garde pas longtemps ce rythme. Ce que je reproche le plus c'est sans doute le côté "évident" du déroulement. Aucune vraie surprise, le méchant est ciblé dès le départ, aucun gros retournement de situation. J'aurais sans doute aimé une histoire plus axée heroic-fantasy, sans histoire de magie au milieu, je trouve que ça enlève son charme à cette histoire d'assassin rondement bien menée au début. Mais c'est un avis partial, j'ai fait une overdose de magie depuis quelques années et je suis cruellement en manque de fantasy médiévale donc ne vous arrêtez pas à ça.

En revanche, l'évolution des personnages est très réussie je trouve, elle est plutôt lente et même si elle n'est pas forcément surprenante, on prend beaucoup de plaisir à suivre les changements de Celeana et de tous les autres.

Au niveau des personnages:
Mention spéciale pour Chaol qui est, de loin, mon personnage préféré. J'aime bien Dorian et son père aussi. Celeana est assez réaliste ce qui la rend assez attachante mais les autres m'ont paru très fade et sans intérêt. J'aurais aimé en savoir un peu plus sur le duc et Kaltain. Nehemia, quant à elle, me tape prodigieusement sur les nerfs mais on sent qu'elle a son rôle à jouer.
Voila, j'ai dit le principal de ce que m'avez laissé la lecture.

Maintenant, je pense que ce premier tome était plus une longue introduction pour la suite, on sent que Sarah Mass prépare le terrain pour Crown of Midnight et c'est tout à son honneur de ne pas se précipiter mais du coup, ce tome-ci, on s'ennuie un peu au bout d'un moment.


J'achèterai sans doute le deuxième en anglais aussi mais quand même, il faut que je m'indigne: pourquoi changer Celeana en Keleana et honnêtement "l'assassineuse" ça ressemble à rien comme mot (et ça n'est pas dans le dictionnaire), pourquoi ne pas garder le titre ou alors faire comme les italiens qui ont traduit 'Throne of Glass' par Le Trône de Cristal, ça sonne quand même mieux, non?
Bref je pense que "Throne of glass" est bien plus accrocheur que "L'assassineuse", il manquerait plus qu'ils changent la couverture et pour moi, ils auraient perdu tout ce qui fait que j'ai voulu lire ce livre.

Encore une fois, ce n'est que MON avis.


En conclusion, je dirais que c'est une lecture agréable qui demande à être approfondie dans le prochain tome mais qui peut faire passer un agréable moment à tous les amateurs de fantasy.

par Eleann
Sky high Sky high
Emma R. Lowell   
https://ivredemots.weebly.com/chroniques/sky-high-emma-rlowell

Un grand merci aux éditions hugo roman pour leur confiance en ce service presse !

Gill est une jeune étudiante studieuse qui n'a aucun doute sur ce qu'elle veut faire plus-tard, de la médecine. Quand elle n'est pas avec sa meilleure amie Lindsay, Gill passe son temps à réviser pour pouvoir rentrer en fac. Voulant décompresser des études prenantes, elle va s'inscrire à l'escalade où elle rencontrera Jared, un garçon qui n'a pas peur de se mettre en danger au charme indéniable qui fera tout pour faire craquer Gill. Tout aurait pu s'arrêter là, être une simple romance mignonne entre deux adolescents, mais l'univers (ou l'auteure) en a décidé autrement, un accident que ni l'un ni l'autre n'avait vu venir et qui va mettre à mal leur relation naissante.

Sky high est un roman young-adult ou il y a un AVANT et un APRES dans lequel les personnages changes et évolues de façon impressionnantes. Au début nous avons une Gill assez discrète, timide qui évolue en quelque sorte dans l'ombre de sa meilleure amie qui au contre d'elle est pimpante. Toujours la tête dans ses études, les seuls moments ou elle décompresse, c'est quand elle est avec Lindsay ou qu'elle fait de l'escalade. C'est pendant ce sport qu'elle va rencontrer Jared, le genre de garçon populaire, beau à s'en damner qui attire le regard et la sympathie des gens qui l'entourent. Jared est un héro qui n'a peur de rien, pas même du vide. Il aime l'adrénaline que lui donne les hauteurs et ne peut s'en passer. Quand les deux héros se rencontrent, Jared désire Gill, mais elle, elle le repousse par respect pour sa meilleure amie qui a craqué pour lui. L'attirance présente entre les deux héros fait qu'ils ne peuvent rester loin l'un de l'autre. Jusqu'au drame.

Quand j'ai commencé ce livre, je ne m'attendais pas une seule seconde à ce qu'il me rende accro au point qu'en quelques heures à peines, il était fini. Je me félicite de l'avoir commencé au réveil, car sinon, me connaissant, j'aurai fait nuit blanche. Cette histoire, ce n'est pas un coup de cœur, c'est un coup de massue qui m'a pris aux tripes et m'a serré le cœur puissance mille. Bon sang, même quelques heures plus-tard, j'en suis encore fébrile. Le thème qui est présent dedans est bien amené et les conséquences sur les personnages sont particulièrement bien décrit et réaliste. Une chose me chagrine tout de même, c'est que certains points n'ont pas été abordé, ce que l'on a appris sur les protagonistes par exemple, le futur des relations entre eux. Aussi, le fait qu'un ou deux personnages qui étaient très présents dans la première partie, mais qui ne l'était plus dans la seconde m'a pour ainsi dire peiné. J'aurai aimé que leurs cas soit plus abordé, j'ai une impression de trop peu maintenant.

Dans ce récit, la tragédie arrive à Gill, cela la fait devenir plus sombre, elle repousse les gens qui s'approche trop prêt d'elle. La reconstruction va être très difficile, cela va être le parcours du combattant pour qu'elle devienne, non pas comme avant, mais une version d'elle-même moins « méchante ». Pour ce qui est de Jared, autant au début je l'adorais, autant à la fin je me sens frustrée pour de multiples raisons. Il n'est pas celui que je croyais et je suis déçue de lui, je n'ai pas particulièrement apprécié sa façon d'être après le drame de Gill, j'aurai aimé qu'il se secoue un peu plus pour elle. Pour ce qui est de Linsday, je l'ai beaucoup apprécié même si... même si elle a beaucoup baissé dans mon estime après. Malgré, elle essaye de se rattraper, seulement sa manière est assez étrange.

Pour ce qui est de la plume de l'auteure, j'ai beaucoup apprécié car j'ai trouvé ce livre vraiment addictif. Je ne sais pas si c'est la longueur des chapitres (courts) qui m'ont donné cette envie de ne pas lâcher le livre, mais dans tous les cas, c'est un fait ! En quelques heures, j'en avais fini. L'histoire est belle, touchante, dramatique aussi. Sky high a réussi à toucher des points sensibles en moi. C'est un récit sur l'amitié, l'amour, la trahison, mais pas que ! Pour un premier roman publié, je le trouve particulièrement bien réussi. Les descriptions sur l'escalade ne sont, ni trop ni pas assez. « L'après » pour Gill est réussi, car on se met à sa place, on ressent ses émotions et elle change, elle évolue différemment, pas forcément en mieux, mais pas en pire non plus.

Pour conclure, c'est une très jolie découverte que j'ai lu très vite. Sky high, est un young-adult qui commence par une jolie romance pour ensuite devenir plus dramatique. J'ai apprécié cette surprise, bien que mon cœur a failli lâcher à quelques reprises, que certains personnages m'ont fait grincer des dents et qu'il y ai eu des petits « manques » pour moi.
Geek Girl, Tome 6 : Geek Forever Geek Girl, Tome 6 : Geek Forever
Holly Smale   
dernier tome de la saga ! Ah la la, ça me fait tout bizarre de quitter Harriet, cette fille si gaffeuse que j'ai quand même suivi tout au long de six tomes. J'ai aimé ce final. Plus ou moins que les autres tomes, impossible pour moi de l'affirmer (encore une fois, la note Livraddict est dure !), mais retrouver les personnages que j'ai aimé pour leur dire au revoir comme il faut a fait de ce livre un beau final. On découvre ici Harriet en Australie. Cadre magnifique, qui donne comme avec tous les autres romans envie de voyager... Harriet est toujours pareille à elle-même et pendant la première centaine de pages, disons, j'ai eu du mal à garder mon calme parce que c'est pas possible d'être aussi aveugle (comme d'habitude, je vous dis). Mais le roman suivant le même schéma narratif que les autres, Harriet finit par démontrer toute sa franchise et sa bonne volonté. Certains passages étaient vraiment drôle, on sent vraiment le chemin qu'a parcouru Harriet. Les personnages autour d'elle sont tous plus attachants les uns que les autres. Plus encore que dans les autres tomes, on sent la force d'écriture d'Holly Smale, qui veut transmettre des messages de sagesse et d'amour. J'ai particulièrement apprécié sa note de fin, elle était touchante ! Geek girl, c'était une série pour nous apprendre à nous faire confiance et à profiter. Rien que pour ça, je suis heureuse de l'avoir lue. Au revoir, Harriet, tes maladresses légendaires vont peut-être me manquer, mais ce sera surtout tes anecdotes sur tout et sur rien auxquelles je repenserai avec nostalgie.

par nilale
Geek Girl, Tome 1 : D'intellectuelle à top modèle Geek Girl, Tome 1 : D'intellectuelle à top modèle
Holly Smale   
Véritable coup de coeur pour ce roman !
Harriet Manners est un personnage haut en couleurs comme on les aime. Elle est maladroite et très intelligente. Dès les premières lignes, je l'ai appréciée ! Elle est propulsée dans un monde qui lui est totalement étrangé et ce n'est que du bonheur !
Malgré le ton léger de ce livre, on nous expose les difficultés de l'identité chez les adolescents et la cruauté qu'ils peuvent avoir entre eux.
J'attends désormais avec impatience le tome 2 à paraître le 28 août prochain !

par Cleem27
Geek Girl, Tome 2 : En marge du podium Geek Girl, Tome 2 : En marge du podium
Holly Smale   
Un tome qui est aussi rafraîchissant que le premier. On retrouve Harriet et sa maladresse au Japon. Les péripéties s'enchaînent ainsi que les malentendus. Dans ce tome, Harriet se doit d'agir seule et le moins que l'on puisse dire c'est que cela vaut le détour. Je suis contente que le personnage n'ait pas tant évolué que cela, car j'aime sa sensibilité, sa naïveté et le fait qu'elle soit pure. Pendant tout le roman, on se dit que les éléments sont contre notre héroïne, on se sent blessés pour elle mais on ne peut qu'être amusés par son histoire. C'est un peu dommage que les personnages de Nat, d'Annabel et du père d'Harriet sont un peu plus en retrait dans ce tome car je les appréciais beaucoup. Par contre, le moins que l'on puisse dire c'est que Nick est très présent dans ce tome-ci. Pour moi, il reste cependant toujours insaisissable, et je ne parviens pas vraiment à bien cerner la relation qu'il entretient avec Harriet. Je dirais que ces deux derniers points sont les seuls hic que je note dans cette histoire.

par Anaelmde
Geek Girl, Tome 3 : Plus que parfaite Geek Girl, Tome 3 : Plus que parfaite
Holly Smale   

J'ai l'impression que plus je lis les tomes de cette série, plus je les apprécie ce que je trouve assez surprenant car c'est souvent l'inverse.
On découvre une Harriet en pleine forme au début du roman qui tombe vite dans le pétrin : New York, ce n'était pas du tout mentionné dans ses digrammes de l'année géniale et encore moins dans une ville perdue à 1h30 de la vraie ville où elle aurait pu s'épanouir. De plus, Nat entre dans une école de stylisme et semble l'abandonner pour une autre Pire Pote du nom de Jessica. Quand à Toby, difficile pour lui d'utiliser ses talents de super espion à l'autre bout de l'Atlantique. C'est donc la mort dans l'âme qu'Harriet essaye de se faire à sa nouvelle vie. Mais quand tous ses proches oublient son anniversaire, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Elle s'enfuit pour participer à un shooting photo sans laisser de nouvelles à personne...
On sent qu'Harriet à grandi, qu'elle est plus sûre d'elle depuis qu'elle est avec Nick.
On retrouve les personnages auxquels on est attachés et de nouveaux aux personnalités assez déroutantes voire complètement loufoques. C'est ce que j'aime dans ces livres d'une part vous avez un certain sérieux et un peu de culture avec les infos que vous donne Harriet, de l'autre ça part totalement dans le délire et avec beaucoup d'humour. J'ai aimé le dépaysement : on découvre (comme dans le tome 2 à Tokyo), un nouvel environnement : New York mais on est quand même accompagnés de personnages connus (Nick, le grand retour de Fleur). L'auteure fait attention à tous les détails pour que la lecture soit fluide, et elle l'est. Seul point que je trouve dommage : Wilbur était moins présent et moins drôle que sur les tomes précédents, aussi on a totalement oublié Yuka Ito, personnage que je trouvais pourtant assez intéressant. Mais sinon dans l'ensemble c'était une belle lecture qui fait du bien et qui nous fait rire.
Geek Girl, Tome 4 : Sous les feux de la rampe Geek Girl, Tome 4 : Sous les feux de la rampe
Holly Smale   
https://aliceneverland.wordpress.com/2016/05/10/geek-girl-tome-4-holly-smale/

Harriet et moi, nous étions très vite parties du mauvais pied lors du premier tome. Il faut dire qu’avec un titre pareil, je m’attendais à découvrir une véritable héroïne geek, ce qui n’était pas vraiment le cas ici. Pour autant, malgré ce désaccord, j’ai quand même donné sa chance à cette série décalée, drôle et légère. Et, petit à petit, le charme a opéré.

Je reste toujours convaincue qu’Harriet n’est pas une geek, quoique l’on en dise. Par contre, sachant dorénavant à quoi m’attendre avec elle et son univers déjanté, j’apprécie de plus en plus cette série.

Et, encore une fois, le personnage d’Harriet fait mouche. Elle possède une répartie et un humour complètement à côté de la plaque qui font qu’elle se retrouve souvent dans des situations inexplicables sans trop savoir comment. Ce qui donne lieu une nouvelle fois à des péripéties rigolotes qui prêtent immédiatement à sourire.

Alors, certes, cela reste de la littérature jeunesse, et je trouve qu’une certaine redondance s’installe au bout de quatre tomes. Pour autant, ce quatrième opus est léger, frais et décalé ; on passe un bon moment, sans prise de tête, à simplement apprécier ce que l’on lit sous nos yeux.

Rajoutez à cela l’écriture sans fioriture d’Holly Smale qui va directement à l’essentiel, et vous obtiendrez ce nouveau tome dans la pure continuité des précédents, toujours aussi rapide, dynamique et qui permet au lecteur de se perdre totalement dans la déjantitude d’Harriet.

Pour conclure : ce nouveau tome ravira sans nul doute tous les fans d’Harriet. Pour ma part, j’ai également apprécié cette lecture légère et agréable, à prendre incontestablement au second degré. J’ai ri à de nombreuses reprises devant les aventures d’Harriet, et c’est exactement ce que j’attendais de cette lecture. Pari rempli donc !

par Kesciana
Timide Timide
Sarah Morant   
Waouh ! Quelle magnifique histoire.
Timide est un très beau roman que j'ai littéralement dévoré. J'ai adoré la plume de Sarah Morant qui a le don pour mettre du suspens partout. (Le chapitre du bal est tellement frustrant !) Bravo à elle d'avoir réussi à parler de la timidité qui peut être vraiment gênante dans la vie de tous les jours, sans que les personnes autours s'en rendent compte.
C'est une histoire tellement touchante, tellement complexe. Les personnages sont formidables et extrêmement bien travaillés.
Ça a été un plaisir de découvrir l'histoire et les personnages au fil des chapitres. Je ne saurai pas en dire plus sans trop en dire en fait, donc je vais m'arrêter là.

par Tiboude
Les Étoiles de Noss Head, Tome 5 : Origines - Deuxième partie Les Étoiles de Noss Head, Tome 5 : Origines - Deuxième partie
Sophie Jomain   
OH MON DIEU !!! Cette explication me fait encore plus aimé ce livre ! Et ne parlons pas du bonus de Noël 2015 !

Voici l'explication de Sophie sur le choix de cette fin ... ( Source : twilight-teamsuisse.blogspot.fr )

[spoiler]"Je refusais que Leith se souvienne d'elle au dernier moment et se dise "purée, on a failli raté des choses". Je voulais qu'il retombe amoureux, vraiment, que le mor-aotrom lui prouve à lui et à elle une nouvelle fois qu'ils étaient faits l'un pour l'autre, je voulais qu'il redécouvre tout de Hannah, qu'il en soit fou au point de se dire que peu importe si sa mémoire lui fait défaut, seul ce qu'il a devant lui, sa certitude compte. L'éternité avec elle. Et elle, l'éternité pour lui rappeler combien ils s'étaient aimés, combien ils s'aimeraient encore.
Je voulais qu'ils aient une vraie nouvelle chance. Celle que le commun des mortels n'auraient jamais, parce qu'ils ne sont pas le commun des mortels.
C'aurait été si facile de lui faire retrouver la mémoire et tomber dans le ressort bateau du "tout est bien qui finit bien". Non. Ils vont devoir reconstruire. Ensemble. Pour de vrai.
Et ainsi, Leith est encore plus sûr de son amour pour elle. Quant à Hannah... après ça, elle se sent sûrement aimée comme nulle autre femme.
Quant à la Meute, ce n'était pas son histoire, ni celle du Cercle. C'était celle de Grigore, Leith, Hannah et celle des Sutherland. C'est d'ailleurs pourquoi l'histoire se termine là où elle a commencé pour les loups."

***

BONUS : suite des "Étoiles de Noss Head" offerte par Sophie Jomain pour le 25 Décembre 2015.
© Sophie Jomain / Pygmalion
Source : facebook.com/ed.Pygmalion

— Et voilà ! s’exclama M. Broadman en déposant deux mugs fumants devant nous. Chocolat, cannelle et sucre d’orge ! Joyeux Noël, les enfants !
Je le remerciai d’un sourire qui voulait tout dire et, impatiente d’y goûter, je me saisis de ma tasse avant de la porter à mes lèvres.
— Prenez garde à ne pas vous brûler, ajouta-t-il avant de s’éclipser.
J’avalai une gorgée, deux puis trois, et fermai les yeux de délectation. Il n’y avait que chez Broadman qu’on trouvait des boissons de Noël aussi délicieuses.
— Ah ! J’adore Noël !
Leith s’empara de son mug et pinça les lèvres.
— Fête commerciale…
Oh, je savais bien ce qu’il en pensait. Mais je m’en moquais. Moi, j’adorais ça !
— Tu n’es qu’un grognon ! D’ailleurs, tu ne m’as toujours pas dit ce qui te ferait plaisir.
Il s’en amusa.
— Et toi ?
Excitée comme je l’étais à l’idée de fêter Noël, j’embrayai sur la longue liste de cadeaux auxquels j’avais pensé. Il siffla.
— Rien que ça ! s’esclaffa-t-il.
J’éclatai de rire, puis redevins sérieuse.
— Mais toi, Leith, qu’aimerais-tu ? Dis-moi…, insistai-je en terminant mon chocolat chaud.
Son petit sourire en coin faillit me faire fondre.
— La réponse est sous ton nez.
Décontenancée, je fronçai les sourcils. Alors, mon attention fut attirée par l’inscription au fond de ma tasse.
« All I want for Christmas is you
Will you marry me? »
J’en perdis tous mes moyens.
— Par l’Esprit…
Le cœur battant, je levai la tête vers Leith. Il me mangeait des yeux. Puis, sans cesser de me regarder, il plongea la main dans sa poche et en sortit un anneau argenté serti d’un diamant.
— Veux-tu être ma femme, Hannah ?
En cinq ans, notre relation avait atteint des sommets, tout ce par quoi nous étions passés nous avait davantage renforcés, rapprochés, nous nous aimions plus que jamais, alors les larmes affleurèrent.
— Par l’Esprit ! Oui ! Oui !
La bague qu'il glissa le long de mon doigt fit de moi la femme la plus heureuse du monde.
Leith était l'homme que j'aimais.
Ma moitié. Mon double. Mon âme.
Mon éternité.[/spoiler]

par MissNaais