Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Kpresci : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Gatsby le magnifique Gatsby le magnifique
Francis Scott Fitzgerald   
Ce livre révèle le talent de l'auteur, je suis tombé sous le charme de de cette écriture fantastique. C'est une pure merveille, qui nous montre la vie des aristocrate du début du siècle dernier, et la décadence d'un personnage extraordinaire.

par myosotis
L'Étrange Histoire de Benjamin Button L'Étrange Histoire de Benjamin Button
Francis Scott Fitzgerald   
En voyant l'épaisseur du livre, je me suis dis que le film n'était surement pas fidèle à la nouvelle. Cependant, je ne m'attendais pas à ce qu'autant de détails aient été rajoutés dans le film. La nouvelle m'a plutôt déçue je dois dire. J'aime beaucoup l'idée de départ, mais je trouve que sur une cinquantaine de pages, elle ne fait qu'être travaillée en surface.

Dans l'édition que j'ai lu, il y avait aussi la nouvelle " Un diamant gros comme le Ritz". Par contre, celle-ci est une nouvelle plutôt sympa. Les descriptions sont très riches en détails et l'histoire en elle même est joliment écrite.


par x-Key
L'Épreuve, Tome 5 : La Braise L'Épreuve, Tome 5 : La Braise
James Dashner   
5/5

Lire ma review : http://www.milkywaygraph.fr/article/books/183/chronique-l-epreuve-tome-06-the-fever-code-de-james-dashner

“WICKED was never going to stop. They were never, never going to stop.”

Retrouver les personnages cultes de la trilogie L'Épreuve de James Dashner était un vrai bonheur ! Thomas, Newt, Minho, Chuck... Je ne m'étais pas rendue compte à quel point je m'étais attachée à eux quand j'ai lu les livres il y a 1-2 ans et je ne réalise que maintenant qu'ils m'avaient cruellement manqués.

CE LIVRE. Ce livre est juste parfait ! L'Épreuve est l'une de mes séries préférées de tous les temps. J'adore cette ambiance mystérieuse et pesante que l'auteur parvient à créer tout au long de ses récits. J'avoue que je suis parfois très frustrée par tous ces secrets mais c'est une "bonne frustration" puisque ça me donne envie de lire toujours plus et de résoudre tous les mystères qui entourent les épreuves, le WICKED, le virus, etc. SO MANY SECRETS.

The Fever Code ne fait pas exception. Il y a toujours cette même ambiance sombre que j'adore et on se rend compte, que même avant le Labyrinthe, le WICKED manipulait les enfants. Toute leur vie n'est fait que d'épreuves. Trop triste.

MAIS LÀ. Ce qui change, par rapport à d'habitude c'est que l'on a enfin le plaisir d'obtenir TOUTES les réponses aux milliers de questions accumulées au cours des trois tomes. ÇA FAIT DU BIEN. *soulagement extrême*

Ce livre suit la vie de Thomas du jour de son arrivé au WICKED jusqu'à son entrée dans le Labyrinthe... Tout n'est que réponse. TOUT EST EXPLIQUÉ. Je ne saurais vous dire à quel point The Fever Code a comblé toutes mes attentes, c'était vraiment une délivrance par rapport à tous ces mystères.

Ça faisait un petit moment que j'avais lu les livres, donc j'avais un peu peur de ne plus me souvenir de grand chose et de ne pas accrocher. Si vous êtes dans mon cas, ne vous faites aucun soucis. La plume de l'auteur est toujours aussi captivante et vous rentrerez dans l'histoire dès les premiers chapitres. On ne s'ennuie pas un seul instant.

J'avais quand même oublié quelques petits détails *tousse* Teresa *tousse*. ARG JE NE L'AIME PAS DU TOUT.

Ce livre m'a rendue une fois de plus émotive par rapport aux personnages qui m'avaient brisé le cœur dans la trilogie. Tout d'abord, retrouver NEWT. C'était si bon, mais si triste, awww. Je le trouve tellement génial, j'adore quand il surnomme Thomas "Tommy". SO CUTE.

Chuck... Ce petit me provoquera toujours un petit pincement au cœur avec son petit côté touchant. JE SUIS TROP TRISTE. J'ai tellement de peine pour lui, c'était le petit frère de la bande.

MINHO. Omg, qu'est-ce que je l'aime celui-là. On retrouve bien sa personnalité haute en couleur et son franc-parlé dans The Fever Code qui m'avaient vraiment manquée. J'étais morte de rire à chacune de ses répliques !

“This is spooky," Minho spoke quietly, "Alby hold my hand."

Faites-moi le plaisir de lire The Fever Code afin que l'on puisse pleurer ensemble pour cette fin cruelle mais prévisible si vous avez d'abord lu les livres principaux (ce que je vous conseille fortement).

par wilkymay
Hunger Games, Tome 1 : Hunger Games Hunger Games, Tome 1 : Hunger Games
Suzanne Collins   
Wow... ce livre est un vrai régal ! Je l'ai fini en une journée tellement on a hâte de savoir ce qui va arriver aux personnages ! L'histoire est choquante, renversante et surprenante ! Adepte ou pas de lecture : vous allez adorer ! Bonne lecture. ;)

par Pamie
Harry Potter et l'Enfant maudit Harry Potter et l'Enfant maudit
John Tiffany    Jack Thorne    Joanne Kathleen Rowling   
Pour une Potterhead impatiente de lire une nouvelle histoire dans ce merveilleux univers... c'est une énorme déception. Je ne sais même pas par quel point commencer.
Les personnages. J'ai aimé Albus et Scorpius. Le reste... c'est du grand n'importe quoi. J'ai eu l'impression de lire une mauvaise fanfiction écrite par un enfant n'ayant absolument pas compris l'essence des personnages.
Concernant l'histoire maintenant. On prend un semblant d'histoire, des éléments canon, et on fait un mélange absurde. L'histoire entière repose sur une énorme incohérence. Le plot twist final concernant un personnage est pire que ridicule, ça frise le deus ex machina de pacotille d'un écrivain en mal d'inspiration et cherchant désespérément à finir son scénario.
Une fois de plus, les Maisons sont sous-représentées, deux Serpentard ok, ça ça me plaît (bien que...), et le reste à Gryffondor. Euh, Poufsouffle et Serdaigle, ça existe aussi vous savez. Et en plus, le seul Poufsouffle qui était un minimum développé ? Pas de souci, on déforme totalement son caractère ! C'est juste stupide. Parlons de Serpentard. Nous sommes 19 ans après la Bataille de Poudlard. 19 ans après la guerre. Et surprise surprise, Serpentard est toujours la maison du Diable ! Waw, quelle évolution. Je vais faire une comparaison un peu risquée, mais après la Seconde Guerre Mondiale, les choses ont changé. Les points de vue ont changé. Il y a eu une évolution de la pensée. Là... rien.
Le Retourneur de Temps. Son utilisation est totalement ABSURDE. Ça va à l'encontre de TOUT ce qu'on a appris sur leur utilisation.
Je ne vais pas m'étendre plus, mais le tout forme une masse totalement absurde et dénature le canon de l'univers d'Harry Potter tel qu'on le connait. Des petits détails m'ont fait grincer des dents comme pas possible, comme l'histoire avec la dame au chariot.

Une immense déception. Je suis passé de l'incrédulité au désespoir, et je regrette ma lecture, ce que je pensais ne jamais dire au sujet d'un livre en rapport avec Harry Potter.

par Stormy
Nos étoiles contraires Nos étoiles contraires
John Green   
http://wandering-world.skyrock.com/3080070673-The-Fault-In-Our-Stars.html

Il y a des livres qui vous plaisent, qui vous embarquent avec eux dans un univers fascinant et qui vous permettent de vraiment vous évader. Et puis, il y a des livres comme The Fault In Our Stars. Ceux qui vous font rire et pleurer, qui vous bouleversent jusqu'au point à penser à eux au lycée, lorsqu'on est avec des amis, qui nous dévastent et vous consument jusqu'à la dernière page. C'est définitivement le cas de ce magnifique ouvrage. Rien qu'en repensant à sa fabuleuse histoire, j'ai des papillons dans le ventre.
En lisant le résumé, on se doute que l'intrigue va nous toucher. Vous commencez à me connaître, j'ai des tendances un peu étranges, comme celle d'aimer les histoires atrocement tristes. Alors quand Marie m'a conseillé The Fault In Our Stars, j'ai vite compris que j'allais être bouleversé. Et mon sentiment s'est révélé exact. Ce roman m'a ébranlé au plus haut point. On passe du rire aux larmes en un claquement de doigt, on a sans cesse envie de rassure les héros, et on prend une énorme gifle à la fin du livre. Tout ce que j'aime.
Nous rencontrons deux protagonistes extraordinaires : Hazel et Augustus, tous deux atteints d'un cancer. J'ai envie de dire "Évidemment, ils vont se rencontrer. Évidemment, ils vont s'attacher l'un à l'autre. Évidemment, ils vont tomber amoureux. Et évidemment, il va leur arriver la chose la plus horrible du monde.", mais ce serait rendre affreusement justice au livre. Car oui, l'intrigue est exactement ça, mais également tellement plus. Tellement, tellement plus.
Tout d'abord, et peut-être que cela va paraître vraiment étrange, j'ai énormément ri pendant ma lecture. Hazel et Augustus possèdent un sens de l'humour franchement décalé, et une auto-dérision sur eux-mêmes et leurs maladies à toute épreuve. Leurs répliques sont sensationnelles et drôles, et on ne peut, grâce à celles-ci, que s'attacher à eux. Ils ne veulent sous aucun prétexte que leurs cancers ne prennent possession d'eux. Ils ne veulent pas qu'ils leurs dictent leurs vies. Ils veulent se battre. Toujours et encore. Pour vivre. Exister. Ne pas être oubliés.
Les personnages secondaires sont également marquants et hautement touchants. Les parents d'Hazel et Isaac, par exemple, sont aussi bien décris que les deux adolescents. Ils sont profonds, bruts, réels. On sent que l'auteur a vraiment travaillé son chef-d'œuvre. Tout y est parfait. D'ailleurs, John Green est vraiment un romancier exceptionnel. Sa plume est saisissante, haletante, prenante. On se perd dans chaque phrase, chaque tournure, chaque mot, chaque expression. Il parvient à nous faire sourire et à nous écrire des moments coup de poing quelques passages après. On passe par toutes les émotions possibles. Et qu'est-ce que c'est beau. J'en veux encore !
On s'amuse et on a les larmes aux yeux pendant premières deux cents pages, où tout se met en place. On apprend à découvrir pleinement Hazel et Augustus. Leurs failles, leurs faiblesses, leurs points forts, leur détermination à survivre malgré tout. Absolument tout. Et lorsqu'ils tombent amoureux, que la romance peut vraiment s'épanouir, c'est à ce moment précis que l'auteur décide de nous achever. Le coup de grâce est enfin donné.
Les cents dernières pages sont atroces. Aussi bien fascinantes qu'émouvantes. Notre moral connait alors une chute libre. C'est par la répétition de phrases frappantes et littéralement ravageuses que John Green rend son histoire encore plus renversante qu'elle ne l'était déjà. J'ai pleuré. Beaucoup. J'ai eu les yeux gonflés pendant de longues minutes. Cette horrible centaine de pages nous dévore et nous coupe le souffle. Ce n'est pas plus compliqué. Pourtant, je savais que j'allai avoir mal, que j'allai souffrir. Mais la peur n'évite pas le danger. J'ai donc plongé avec Hazel et Augustus dans un ouragan de sentiments annihilants. Ouaw. Juste ouaw.
Concernant la romance en elle-même, elle fait partie d'une des plus belles que j'ai jamais découvert. Nos deux fantastiques héros représentent tout l'un pour l'autre. Ils s'accrochent car ils savent pertinemment que la vie va horriblement les séparer. Alors ils profitent de chaque moment. Chaque seconde qui s'égraine est un pas de plus vers la conclusion de leurs existences. Ils décident d'écrire le dernier chapitre de leurs vies ensemble. Oh god. Comment ne pas succomber à cette histoire, sincèrement ?
En refermant The Fault In Our Stars, j'étais dans un état second. J'ai dû attendre un petit moment avant de pouvoir repenser normalement. J'avais le coeur qui battait à cent à l'heure, les idées confuses, l'esprit embué. Ce livre nous offre une très, très belle leçon de vie. On réalise qu'il y a des cas pires que les nôtres. Que la vie vaut la peine d'être vécue, malgré ses hauts et ses bas. Qu'il faut profiter de tout, à tout moment. Car d'un instant à l'autre, tout peut violemment basculer. Hazel et Augustus sont deux personnages qui resterons très certainement gravés dans ma mémoire pendant très longtemps, tout comme leur passionnante et frappante histoire. Merci à John Green pour avoir écrit un tel livre. Merci, merci, merci. Et, évidemment, merci à Marie pour me l'avoir conseillé. Je serais passé à côté d'un vrai trésor.

par Jordan
Le Vol d'Icare Le Vol d'Icare
Raymond Queneau   
Ce roman est emprunt d'originalité. L'histoire tourne autour de la vie d'un auteur dont son personnage s'est échappé de son manuscrit. À partir de là, de nombreuses péripéties vont s'enchaîner et Icare va rencontrer énormément de personnes différentes.
L'écriture de l'auteur est très addictive et originale. Le roman est écrit sous la forme d'une pièce de théâtre sans en être réellement une. De plus, l'écriture d'un roman est au cœur même de l'intrigue générale. Les passages entre les quatre auteurs: Hubert, Surget, Jean et Jacques, sont sans doute les plus intéressants. Ils recherchent l'originalité par tous les moyens et j'aime beaucoup la façon dont ils s'accusent les uns les autres, tout en se soutenant. Ils se ressemblent beaucoup et les personnages présents dans leurs romans m'ont beaucoup plu.
Pour finir, ce roman est plein d'humour. J'ai beaucoup rit et la trame narrative est très intrigante. L'intrigue ne m'a pas spécialement surprise, mais c'est le cas de la tournure finale. C'est un bon livre qui se lit très vite et plein d'intérêt. J'avais emprunté ce livre à la bibliothèque sur un coup de tête et je ne le regrette absolument pas.
Illuminae, Tome 2 : Dossier Gemina Illuminae, Tome 2 : Dossier Gemina
Jay Kristoff    Amie Kaufman   
5/5

Après avoir lu dévoré Illuminae, je pensais être prête à tout. Ce livre m'a prouvé que j'avais tort sur toute la ligne. Gemina est aussi imprévisible, rempli de rebondissements et d'émotions fortes que son prédécesseur. Ça tombe bien, c'est ce que je préfère dans la série et WOWOWOW, je suis encore en train d'assimiler tout ce qu'il vient de se passer.

L'esthétique des livres de la série continue à m'épater car on a le droit a une petite nouveauté avec Gemina : en plus des rapports de vidéo-surveillance, d'e-mail piratés et de conversations privées, il y a des DESSINS RÉALISÉS PAR MARIE LU. Marie Lu étant l'auteure de la saga Legend et The Young Elites (des bestsellers internationaux) je vous le rappelle ! Et omg, ces dessins sont juste magnifiques, ça rajoute une dimension à l'histoire que l'on n'avait pas dans Illuminae. Cela nous permet notamment de mieux nous représenter les personnages.

Cette nouveauté n'est pas anodine car elle dépend tout simplement de l'histoire : en effet, c'est parce que l'on suit les aventures d'un cast de personnages totalement différents par rapport à Illuminae que nous avons ces superbes dessins. Parmi ces nouveaux personnages, il y a Hanna Donnelly, la fille du chef de la station spatiale Heimdall (dans laquelle l'histoire se situe), et Niklas Malikov qui fait pour ainsi dire partie de la mafia Russe, ahah. MAIS IL EST GENTIL.

Au début, tout va pour le mieux sur la station Heimdall. Jusqu'au jour où… attention, attention : des PIRATES DE L'ESPACE débarquent. OH YEAH. Ne vous inquiétez pas, ces pirates de l'espace n'arrivent pas par hasard. Il s'agit en réalité d'une troupe d'exterminateurs qui a reçu pour ordre de la part de BeiTech (notre chère méga-corporation qui veut tuer tout le monde depuis son échec durant l'attaque sur Kerenza) de… bah, vous l'aurez deviné, de détruire Heimdall (avec ses milliers de passagers à bord, ne l'oublions pas).

MAIS CE N'EST PAS TOUT. Oh non, loiiiiin de là. Ce n'est pas ces terroristes sur-entraînés qui veulent tuer tout le monde à bord qui m'ont le plus déstabillisée dans cette affaire ! Le plus effrayant restait, sans aucun doute, les ALIENS. Waou, si vous saviez à quel point je déteste ces trucs. Ça m'a un peu rappelé le film Alien (que je n'aime pas du tout) MAIS j'ai trouvé que ça nous permettait de nous ancrer davantage dans l'histoire. L'atmosphère autour de ces créatures devenait vraiment angoissante… ça nous mettait dans l'ambiance : j'ai beaucoup aimé en fait, ahah ! En gros, je déteste le film Alien, mais j'ai adoré cette mise en scène dans Gemina. #weird

J'avais peur d'être confronté à de nouveaux personnages parce que j'était tombée amoureuse de Kady et Ezra dans Illuminae. Je voulais absolument les revoir et quand j'ai su que Gemina n'était pas à propos d'eux, j'ai eu une petite frayeur ! Si vous êtes dans mon cas, je peux vous rassurer tout de suite : Hanna et Niklas sont PARFAITS. Je me suis attachée à eux aussi sûrement que je me suis attachée à Kady et Ezra. Je ne sais pas comment Jay Kristoff et Amie Kaufman font pour accomplir tant de miracles dans un seul livre, mais apparemment TOUT est possible avec eux. C'est pour cela que je suis FAN de The Illuminae Files. Une de mes séries préférées de tous les temps. Hanna est une jeune fille incroyable, je l'adore, JE L'ADORE. Elle est badass à souhait (son père l'entraînait beaucoup aux jeux de stratégie et elle exerce de nombreux sports de combats = 100% badass) et TELLEMENT intelligente. Waw, qu'est-ce que ça fait du bien d'avoir des personnages PERTINENTS. Il y a une scène de combat qui m'a particulièrement impressionnée :
[spoiler]Concernant Nik, j'ai également beaucoup aimé son caractère un peu badboy #mafiarusse mais à l'intérieur il est tout dégoulinant de gentillesse et de caramel (oui, j'ai faim) et ANW. J'ai totalement craqué pour lui. Son passé était à fendre le cœur…[/spoiler]

Je parle principalement de Nik et Hanna MAIS bien sûr, il n'y avaient pas qu'eux. Ella, la cousine de Nik, était également géniale. Elle me faisait beaucoup rire, j'ai adoré son caractère et la relation qu'elle entretenait avec Nik était trop chou, on aurait dit des frères et sœurs qui se disputent tout le temps, mais ça se voyait qu'ils s'aimaient plus que tout !

On retrouve brièvement Kady et Ezra (YAY) vers la fin du bouquin, ainsi que AIDAN. OMG. AIDAN. C'était la cerise sur le gâteau !

Gemina m'a fait vivre un ascenceur d'émotions fortes. Je suis passée du rire aux larmes, de la joie à la terreur (aliennnns). Non, vraiment, ce n'était pas reposant du tout ! Mais c'est ce que j'ai le plus aimé dans ce livre. On ne s'ennuit pas et on s'attache aux personnages rapidement. L'humour est toujours présent, même aux moments les plus inadéquats pour nos héros, ahah ! Le fait que l'histoire soit raconté à travers différents documents permet de la crédibiliser à nos yeux, de lui donner un fond. On a ainsi l'impression d'assister à la scène en même temps qu'elle se déroule. L'expérience n'en ait que plus immersive et vivante. Les personnages sont poussés aux bouts de leur limites. On se demande réellement à chaque instant s'ils vont s'en sortir (croyez-moi, on n'est sûr de rien avec Gemina). On ne se doute de rien jusqu'à la dernière seconde tellement TOUT est imprévisible. Ce livre est à couper le souffle.

Gemina est une suite parfaitement à la hauteur d'Illuminae. Ce livre à su répondre à toutes mes attentes et mêmes à les dépasser. Je n'en attendais pas moins de la part de Kristoff et Kaufman. S'il vous plaît, donnez-moi le tome 3.

Petit bonus : j'ai eu l'occasion d'écouter Gemina en audiobook car j'avais entendu beaucoup de bien de l'audiobook d'Illuminae, du coup j'ai voulu essayer ! J'ai écouté en même temps que je lisais, et je peux vous dire que l'expérience est amenée à un tout autre niveau. J'ai été transportée. Il y a des acteurs différents pour chaque voix et de nombreux effets qui nous permettent de VIVRE l'expérience. Je ne suis pas fan des audiobooks, mais celui de Gemina est une pure bombe. S'il y a bien un audiobook que vous devriez écouter une fois dans votre vie, c'est celui-ci.


http://www.milkywaygraph.fr/article/books/235/chronique-the-illuminae-files-tome-2-gemina-de-jay-kristoff-and-amie-kaufman

par wilkymay
La Fille du train La Fille du train
Paula Hawkins   
Dès que j'ai vu ce livre, j'ai fait une fixette dessus. Après deux mois d'attente, j'ai enfin pu le récupérer à la bibliothèque et le lire. Au final, mon impatience m'aura vaincue, je pense que j'attendais beaucoup trop de ce roman. J'ai été très déçue.

Les chapitres sont découpés en journées et concernent principalement soit Rachel, soit Megan mais, pas à la même époque. Du coup, je m'y suis parfois perdue. J'ai trouvé l'écriture de Paula Hawkins assez pauvre et le livre plutôt lent. J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire et, si je n'avais pas eu 10h de train en deux jours, je l'aurais probablement laissé tomber.

J'ai trouvé la psychologie des personnages plutôt bâclée et le personnage de Rachel n'est qu'un cliché pur et dur autour de l'alcoolisme. Pour moi, il y avait beaucoup plus à faire, là cela perd réellement de son intérêt.

Pour ce qui est du suspense... pour moi, il ne fut pas au rendez-vous du tout. L'intérêt de l'intrigue met trop de temps à se mettre en place et la résolution de l'histoire est plus qu'attendue. Le retournement de situation ne fut donc pas une surprise mais en plus, je l'ai trouvé très mal mené et beaucoup trop rapide. À la fin, au moment qui est probablement le plus important à ce niveau là, la psychologie des personnages n'est même plus abordée.

En conclusion, vous l'aurez compris, pour moi, ce thriller est une énorme déception. Je cherche encore des points positifs sans les trouver. Il n'est pas foncièrement mauvais non plus mais, simplement, il ne présente aucun intérêt.

par dadotiste
La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert La Vérité sur l'Affaire Harry Quebert
Joël Dicker   
Une claque monumentale. Un coup de maître. Voilà ce qu'est ce livre. Comment peut-on écrire quelque chose d'aussi bien ? D'aussi abouti ? L'enquête est parfaitement menée, l'écriture est merveilleuse et on ne s'ennuie pas un seul instant ! Grâce aux flash-back on s'attache à la victime et aux personnages secondaires. On est triste que cette histoire d'amour n'ait pas pu durer, et on se surprend à espérer qu'elle s'en sorte quand même, même si nous savons pertinemment que c'est impossible. J'ai été extrêmement émue par cette fille qui a tout fait pour Harry. C'est si dur de commenter sans en dire trop ! J'ai dû faire des pauses pour reprendre mon souffle, je m'apercevais souvent que je ne respirais plus pendant ma lecture. Impossible de lâcher ce livre avant la fameuse révélation qui allait régler cette affaire. Et une fois le livre fini, on est pris de nostalgie, on en veut encore.
Ce livre est un petit bijou que je conseille vraiment à tous ceux qui hésitent encore.
  • aller en page :
  • 1
  • 2