Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Kura-kura : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Chiens de sang Chiens de sang
Karine Giebel   
Un roman assez court, mais d'une folle intensité, cruel comme à l'habitude de l'auteure. Jusqu'au bout, on a de l'espoir pour les personnages. J'ai beaucoup aimé, et aurait tout autant apprécié qu'il y ait plus de pages.

par merediana
Satan était un ange Satan était un ange
Karine Giebel   
Une histoire peu commune, ce changement dans la vie de François qui lui fait suivre un chemin complètement différent de celui qui est le sien habituellement. Je m’attendais à une fin totalement différente et à chaque page je guettais l’événement funeste mais rien. Ce suspense m’a tenue tout au long des pages, attendant une fin à la Giebel, triste et dramatique. Comme toujours l’ambiance glauque, pleine de surprises, le rythme est soutenu jusqu’à la fin, tout se suit et s’enchaîne naturellement. On suit François et Paul, avec rage, on se révolte, on s’insurge puis on essaie de comprendre et finalement on s’attache à ces deux hommes. À l’un plus qu’à l’autre ? Peut-être....

par Kura-kura
Purgatoire des innocents Purgatoire des innocents
Karine Giebel   
C'est le 8ème roman de Karine Giebel que je lis. Le suspense, une intrigue abominable, une histoire terrible. Comme au cinéma, quand je me cache pour ne pas regarder les scènes dérangeantes, et bien là, c'est pareil je saute quelques lignes, incapable de lire certaines parties. Pourtant je continue, je veux savoir, malgré l'écoeurement, la colère, la rage qui m'habite, je continue. Original ? Peut-on dire ça ? Sujet brûlant, bien écrit, bien traité, une monstruosité tellement réelle. J'ai tremblé pour Jessica, Aurélie,Raphaël et les autres, j'ai pleuré avec eux. Un roman terrifiant par sa véracité. Où va-t-elle chercher tout ça ?

par Kura-kura
Post mortem Post mortem
Karine Giebel   
Quelques minutes de lecture je tourne la dernière page et là je n'en reviens pas, Karine Giebel est vraiment une auteure machiavelique. Elle a l'art et la manière de jouer avec nos nerfs, d'insinuer l'horreur dans notre esprit. On se laisse manipuler avec plaisir jusqu'au bout. Que du bonheur, à lire pour se donner une petite idée de l'univers très sombre de Karine Giebel. Moi, c'est déjà fait, je suis une fan inconditionnelle.

par Kura-kura
D'ombre et de silence D'ombre et de silence
Karine Giebel   
« D’ombre et de silence » parce que les personnages de Karine Giébel, sont voués à se taire et vivre dans l’ombre…

Karine Giébel se prête une fois de plus à l’écriture de la nouvelle, récit bien plus court que le roman, et dans lequel son auteur concentre sa prose au profit d’un suspense rapide qu’il maintiendra jusqu’au dénouement lequel créera la surprise, la chute, le choc…
Huit nouvelles (et non neuf), composent ce recueil noir et violent. Karine Giébel nous habitue depuis des années à publier des romans noirs. Ici, les thèmes récurrents sont ceux de la violence, de la vengeance. Sont exploités aussi ceux de l’intolérance, de la révolte, de la colère, le chagrin.

J’ai pratiquement lu tous les livres de cet auteur. C’est un auteur que j’ai toujours apprécié pour la fluidité de son écriture, pour le rythme, l’intensité et la tension qui se dégagent de chacun de ses romans ou nouvelles.
Ce dernier me paraît un peu différent et si je tente la comparaison avec ses autres livres, c’est sans doute celui que j’ai le moins apprécié, car 8 nouvelles augmentent considérablement la violence, parfois gratuite et humiliante, qui se dégage de ces histoires.

J’ai été démunie face à la souffrance de ses personnages,
j’ai été révoltée face au comportement d’autres personnages,
J’ai été sensible à la douleur de ces hommes et ses femmes face à la perte d’un être aimé,
J’ai été impressionnée par le courage de certains,
J’ai été, disons-le, ébranlée par trop de violence concentrée dans des récits assez courts,
J’ai été inondée par cette atmosphère « D’ombre et de silence », silence imposé par certains, voulu par d’autres, tantôt étouffant, tantôt sourd, tantôt assourdissant...
Un recueil à lire en connaissance de cause.

par SuperNova
Maîtres du jeu Maîtres du jeu
Karine Giebel   
Deux nouvelles composent ce recueil :

"Post Mortem" relate l'histoire de cette jeune actrice riche et célèbre, Morgane Agostini, qui suite au décès de Aubin Mesnil, se voit hériter d'une propriété en Ardèche, domaine qui aurait dû logiquement revenir à la famille.
"J'aime votre peur" retrace le parcours de Maxime Hénot, 36 ans, meurtrier échappé de l'hôpital psychiatrique et écroué en prison, six ans auparavant, grâce au commissaire Dumouthier.

Je suis une fan inconditionnelle de Karine Giébel, auteur à qui je trouve énormément de talent et de brio. J'ai adoré chacun de ses romans, tous imaginés et écrits de façon exceptionnelle avec art et maîtrise.
Si "Post Mortem" ne fait pas exception à la règle, dévoilant une intrigue très intéressante et maintenant un suspense réel, je trouve la seconde moins réussie, avec un style inhabituel et un dénouement qui laisse perplexe.
C'est une lecture que je recommande bien entendu.

par SuperNova
Juste une ombre Juste une ombre
Karine Giebel   
Oui, effectivement, "Juste une ombre" et "N'éteins pas la lumière" de Bernard Minier traite du même sujet, le harcèlement, mais les deux histoires sont complètement différentes. Tout aussi bien l'une que l'autre, mais avec Karine Giebel, la fin n'est jamais celle que l'on espère. Mais elle est logique, elle colle plus vraisemblablement à ce qui se passerai réellement, même si on aimerait que ça se termine autrement. On est toujours mené au travers de la vie de ces personnages dans l'horreur, on a peur avec eux, on a de la peine pour eux, ils nous énervent, nous attendrissent, on les détestent mais au final on sait que ça ne pouvait pas finir autrement. On en ressort différents.

par Kura-kura
J'aime votre peur J'aime votre peur
Karine Giebel   
Une petite histoire comme sait si bien le faire Karine Giebel. Toujours fidèle, elle nous livre cette nouvelle, impitoyable, dure, mais à quoi s'attendre d'autre avec cette auteure. J'ai beaucoup aimé, c'est rapide, haletant, époustouflant et quand on commence, c'est la dernière page qui vous arrête. Superbe.

par Kura-kura
Jusqu'à ce que la mort nous unisse Jusqu'à ce que la mort nous unisse
Karine Giebel   
Un Giebel de plus, et là non plus aucune déception. Ca commence tranquillement, l'auteure place bien le décor, les personnages et insère son intrigue doucement. On aime Vincent ou pas mais c'est un homme blessé et qui traîne, comme tous, un lourd passé. Servane est touchante et sa vie va être complètement bouleversée. C'est la fin la meilleure que l'on puisse espérer de Karine Giebel, elle aurait pu être bien pire. Toujours accro à ce style noir, triste et même si à partir d'un certain moment on peut envisager la suite de l'histoire, on prend un réel plaisir à lire cette auteure. Quand on commence, on lit jusqu'à ce que tout se termine, on a hâte mais toujours la déception de tourner la dernière page.

par Kura-kura
De force De force
Karine Giebel   
Et voilà ce que j'appelle une histoire addictive, quand on commence, on a qu'une envie c'est savoir. Savoir ce qui va arriver à tous ces personnages, les bons comme les méchants.Et on arrive à la fin, et là on découvre comment Karine Giebel a décidé de les manger. Et je m'attendais à beaucoup de chose sauf à ce dénouement. Moi, j'adore, et je le recommande vivement.

par Kura-kura