Livres
415 247
Membres
327 596

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Shamii 2018-04-16T21:19:56+02:00
Argent

Je ne suis apparemment pas la seule ayant eu du mal à entrer dans ce roman.

Partir de « l’enfance d’une héroïne » n’est jamais évident, on souhaite que le livre avance plus vite ...

Au bout de quelques centaines de pages, le déclic, et là, émotions frissons terreur complots ... tout était réuni avec différents univers. J ai beaucoup aimé .

Phèdre m’a fait peur agacée fait vibrer ... on craint le « mort suivant » , pourvu que ce ne soit pas Alcuin ni Delaunay ni Joscelin ni Hyacinthe...

Cela faisait longtemps qu un livre ne m’avait faite pleurer ...

Bonne lecture à tous et à toutes

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LucieP 2018-04-15T20:14:06+02:00
Argent

Le début est vraiment, vraiment, vraiment dur à accrocher ! C'est quand tu arrives vers les 300 pages sur les 958 que tu commences à aimé ! (Oui, ça m'a pris du temps.) J'ai quand même apprécié ce livre mais je ne pense pas que je lirais directement le tome deux même si je l'ai dans ma PAL x) Personnellement, j'ai adoré Joscelin !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lexaelle 2018-03-21T15:57:39+01:00
Diamant

Je relis cette trilogie et la suivante, Imriel, au moins une fois par an :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AuBazartdesMots 2018-03-10T08:23:50+01:00
Or

Dans ce roman, Jésus et Marie-Madeleine ont eu un enfant, qui a voulu rejoindre une terre promise, aidé de nombreux compagnons, dont une nommée Namah. Celle-ci a fait don de son corps à des étrangers, afin que la petite troupe puisse continuer sa quête et trouver leur eldorado. Des siècles après, le culte de Namah est ancré dans les moeurs, et la prostitution qui en découle est banalisée, et même glorifiée.

En Terre d’Ange existent 13 maisons de plaisir, qui prône chacune des valeurs différentes: Alysse (modestie), Baume (compassion), Bryone (jeu d’argent), Camélia (perfection), Cereus (beauté), Dahlia (fierté), Eglantine (art), Gentiane (interprétation des rêves), Héliotrope (romantisme), Jasmin (exotisme), Mandragore (domination), Valériane (soumission), Orchis (rire). Les jeunes adultes au service des maisons doivent servir Namah jusqu’à qu’un tatouage illustrant leur parcours soit achevé. Pour cela, c’est leurs clients qui, en donnant de l’argent, leur permet d’achever leur marque.

L’érotisme est donc clairement présent dans cette oeuvre, mais il est évoqué sans pudibonderie ou voyeurisme gênant. Il s’agit d’une toile de fond permettant d’affiner l’univers, sans être le thème principal du roman.

C’est un monde parfaitement maîtrisé que nous livre Jacqueline CAREY. La Terre d’Ange a ses mythes (Namah), ses traditions (les 13 maisons) et même un gouvernement. Lorsque que l’héroïne quitte la maison de Cereus pour rejoindre la maison du noble Anafiel Delaunay, elle se voit entraînée dans des quêtes de pouvoirs et d’argent.

La comparaison avec « Games of Thrones » est facile, presque trop. J’ai lu la saga de MARTIN jusqu’au 9ème tome en poche, et pour moi les histoires du clan Stark ont des défauts que n’ont pas la trilogie de CAREY. L’intrigue est plus fluide, et si dans les 2 oeuvres on peut reprocher certaines longueurs, elles me semblent moins lassantes dans Kushiel. Certes, la première partie de l’ouvrage, consacrée à l’apprentissage de Phèdre, ne comporte que peu d’actions. Mais cette attente est largement récompensée par la suite. Le reste du roman n’est que duels, trahisons et histoires d’amour troubles… Et c’est passionnant.

L’univers, vous l’aurez compris, est extrêmement élaboré et complexe. On en vient à se perdre quelque peu dans les méandres de la généalogie de Terre d’Ange. Je ne compte plus les fois où j’ai du interrompre ma lecture pour me référer à la classification des personnages située dans le roman, bienheureuse idée de l’auteure pour que ses lecteurs ne deviennent pas migraineux à force de chercher les liens entre Ysandre et Mélisande. Le vocabulaire est très recherché, CAREY joue avec les mots comme avec des lames et c’est superbe.

Les personnages sont tous plus merveilleux les uns que les autres, et aucun ne tombe dan le cliché, ce qui est assez exceptionnel pour être souligné. Je ne saurais dire lequel j’ai préféré… Est-ce Hyacinthe, le poétique Prince des Voyageurs; Mélisande la si fascinante « méchante » (et pour moi, l’une des meilleures « bad guy » au féminin jamais inventée); ou Anafiel Delauney, le mentor aux troubles secrets… Tous sans exception sont intéressants, leur psychologie soigneusement travaillée… et que dire du choix des prénoms, tous sublimes!

L’ambiance du livre est sombre et on sent qu’on avance inéluctablement vers une tragédie. Loin d’un roman de fantasy guilleret, CAREY explore la sournoiserie de l’âme humaine jusqu’à ses plus bas instincts (sexe, pouvoir…) et le lecteur en devient fébrile, dans l’attente d’un triste événement qui ne manquera pas d’arriver. Sur son site, Jacqueline CAREY cite comme référence « Where the Wild Roses Grow » de Nick Cave… pour vous donner une idée de l’inspiration, voici un extrait traduit des paroles de la chanson:

« Dès le premier jour que je l’ai vue, je savais qu’elle était faite pour moi. Elle me fixa des yeux, et sourit…Car ses lèvres étaient de la même couleur que les roses Qui poussaient le long de la rivière, sanglantes et sauvages »

Ce n’est donc pas un hasard si Phèdre se fait tatouer, marque sanglante gravée à jamais, une rose épineuse pour marquer la fin des années dues à Kushiel…

Pour conclure, c’est un livre extraordinaire et l’un de mes coups de coeur que je vous conseille ici. Un livre que les amateurs de grandes épopées ne pourront qu’adorer!

« Un petit peu de vérité relève le mensonge comme le sel la nourriture. »

« Mais il y a une chose dont je suis sûre: lorsque l’amour m’a rejetée, c’est la cruauté qui m’a prise en pitié »

N'hésitez pas à jeter un oeil sur mon blog: https://aubazartdesmots.wordpress.com/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lain_se 2018-02-26T12:02:57+01:00
Diamant

Une écriture sublime et une histoire captivante. Que demander de plus ? C'est un pari risqué que j'ai pris en me lançant dans cette trilogie puisqu’elle compte presque 3000 pages, mais sincèrement, elle vaut largement le détour. La plume de l'auteur m'a complètement subjugué et l'univers qu'elle a brodé pour nous est extrêmement riche dans tous ces aspects. Bien que largement inspirée de notre topographie et de nos civilisations, cette fantasy m'a propulsé dans des lieux qui ont submergé mes cinq sens. Voilà bien longtemps que je n'avais pas apprécié une série à un tel niveau. C'est juste un véritable coup de cœur. Une lecture que je recommande sans la moindre hésitation.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MilieP 2018-01-31T16:09:38+01:00
Pas apprécié

Beaucoup trop lent à se mettre en place !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pauline-dga 2017-12-03T11:51:36+01:00
Or

Un très bon premier tome dans lequel j'ai eu du mal à rentrer mais qui devient addictif par la suite. J'ai adoré les différentes intrigues qui s'entremêlent tout au long du récit et les personnages même si certaines décisions qu'ils peuvent prendre, semblent parfois tiré par les cheveux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kilalou 2017-11-26T00:15:26+01:00
Bronze

J'ai eu un petit mal à rentrer dans l'histoire, mais j'ai fini par me laisser prendre par l'intrigue et je ne l'ai plus lâcher.

J'ai beaucoup aimé le style d'écriture et l(intrigue.

Le plus grand reproche que je fais à ce bouquin c'est le manque d'originalité ! J'aurai aimé que l'auteur se détache complètement de notre réalité, qu'il n'y ait pas résonance sur les religions , les cultures telles que nous les connaissons. Ce qui rend troublant le chauvinisme de l'héroïne....

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MiniLouise 2017-11-18T01:11:36+01:00
Bronze

Il est assez difficile de rentrer dans l'action - la mise en place du contexte politique est longue. Le début du roman est très historique. Mais l'écriture est vraiment sublime en revanche, d'une grande richesse, ce qui encourage à persévérer, et lorsque l'action se met enfin en place (il ne faut pas se décourager avant d'en avoir lu une très bonne moitié !) l'histoire file et devient bien plus addictive.

Les personnages sont attachants, le contexte est rempli d'allusion à nos mythologies et cultures tout en apportant des éléments nouveaux et originaux. L'aspect romantique n'est pas trop accentué, et la construction des relations entre les personnages est vraiment bonne. Le temps est aussi très bien géré. Beaucoup de bons points, en dehors du début un peu passif.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Linette3 2017-09-21T17:11:42+02:00
Bronze

Pour ceux qui se découragent parce qu'ils en sont encore dans les premières centaines de pages, je vous invite réellement à continuer votre lecture ! L'histoire se débloque totalement vers les 500p., sans qu'on s'en rende vraiment compte. Les 1000 pages restantes valent la peine d'être lu et d'endurer le début qui pose les bases de l'histoire.

Afficher en entier