Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de KwoL25 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie
Virginie Grimaldi   
http://readingissosexy.com/le-parfum-du-bonheur-est-plus-fort-sous-la-pluie-par-virginie-grimaldi/

De quoi ça parle ?

La vie de Pauline n’est plus qu’un champ de ruine depuis que son mari lui a annoncé qu’il voulait divorcer. Après 15 ans de vie commune, elle ne s’attendait pas à ce qu’il lui avoue ne plus l’aimer. La trentenaire n’a plus qu’une seule solution : retourner vivre chez ses parents avec son petit garçon de 4 ans et tenter de se reconstruire, tant bien que mal.
Elle est cependant certaine que Ben l’aime toujours, mais qu’il a simplement oublié ce qu’il ressentait pour elle. Elle va donc se mettre au défi de lui faire réaliser à quel point ils sont faits l’un pour l’autre en lui écrivant leurs plus beaux souvenirs.
Mais replonger dans le passé ne se fait pas sans douleur…

A quoi faut-il s’attendre ?

Pauline est mise au pied du mur du jour au lendemain lorsque son mari lui annonce qu’il ne l’aime plus. Elle se retrouve donc dans une situation que beaucoup de couples rencontrent un jour ou l’autre. L’auteure aborde donc les thèmes du divorce, de la garde partagée d’un enfant, de la solitude qui suit la rupture. L’héroïne est obligée de se remettre en question afin de comprendre comment son couple en est arrivé là où il est aujourd’hui. Grâce à sa famille et à son psy, elle va parvenir à mettre des mots sur ses souffrances.
Des secrets de famille vont être déterrés, des choses tues depuis trop longtemps vont enfin éclater.
Pauline va découvrir que la vie est loin d’être aussi rose qu’elle n’y paraît pour ses proches. Elle va s’apercevoir que la joie et le bonheur ne sont parfois qu’une façade pour cacher les couches de souffrance de tout-un-chacun.

Les personnages sont attachants et poussent le lecteur à se questionner sur sa vie et sur ses relations avec ses proches.
Pauline, l’héroïne, va se confronter à sa mère, son père, sa sœur cadette et son frère. Elle va comprendre les erreurs qu’elle a commises avec son mari, mais pas seulement.
Chaque personnage apporte à l’histoire son lot d’émotions et d’humour.

Il s’agit, à mon sens, d’un roman qui ne plaira pas aux plus jeunes car il n’est pas adressé à ce public. Il l’est davantage pour les femmes de 30 ans et plus qui ont une vie de famille déjà bien établie.

L’écriture de Virginie Grimaldi est fluide et rythmique, ponctuée de touches d’humour absolument délicieuses. Les pages défilent et on ne se lasse pas un seul instant de cette légèreté !

Mon avis :

Ce roman est un coup de cœur ! J’ai passé un excellent moment en compagnie de Pauline et de sa famille qui m’a fait rire et trembler d’émotion.
J’ai même failli pleurer à la fin du livre… L’auteure est incroyablement douée pour développer les émotions pour, tour à tour, nous faire rire et nous provoquer des frissons dans le corps.
J’ai pu m’identifier par bien des aspects à Pauline, ce qui a certainement joué dans l’appréciation de ce bouquin.
A la lecture de cette histoire, je me rends compte que toutes les familles ont leur lot de secrets et de souffrance. Les apparences sont trompeuses. Souvent, nous avons l’impression qu’un couple, une famille se porte bien, respire le bonheur, mais nous sommes parfois bien loin de la vérité.
Pauline s’est voilé la face pendant longtemps, jusqu’à ce que son mari lui ouvre les yeux en la quittant.
Ce roman nous pousse dans nos retranchements et nous force à observer notre propre vie. C’est ce que j’apprécie dans mes lectures : être forcée à me questionner sur ma vie.
Malgré son caractère un peu dramatique, sachez que cette histoire est drôle et légère. J’ai eu de nombreuses fois le sourire tout au long de ma lecture !

Ma note : 5/5
Une vie plus belle Une vie plus belle
Diane Chamberlain   
Une très très belle découverte. Je ne m'attendais pas à éprouver tant d'émotions, bien sûr au vu du résumé je savais que ça allait être poignant mais pas comme cela. Je n'ai vraiment mais vraiment pas envie de vous en dire de trop car ce livre mérite d'être lu sans en savoir en peu plus. Je sais je suis énigmatique et c'est difficile pour moi.

Nous avons Travis, ce jeune homme du début de la vingtaine qui se retrouve seul avec sa petite fille Bella qui a 4 ans. Travis est un père "exemplaire", il est honnête, courageux et aime plus que tout sa fille. La vie ne lui a pas fait de cadeau. Et nous avons Robin, la mère de Bella, on ne saisit pas pourquoi elle a abandonné sa fille, on ne comprend pas comment elle a pu partir et la laisser! J'ai trouvé son côté "égoïste" très en avant, elle partait perdant pour moi dès le départ, je n'ai pas su me laisser "attendrir" par son état, cela n'expliquait pas, à mon avis, comment elle avait pu abandonner son enfant!

Quant à Bella, c'est une petite fille tout simplement adorable et touchante. Tout au long du livre, j'ai eu envie tout comme Travis de la protéger, de la tenir dans mes bras pour éviter qu'elle souffre. Erin sera également un personnage clé de cette histoire. Son passé est profondément émouvant, sa douleur est palpable.

Chaque personnage, hormis Robin, a su m'émouvoir au plus haut point. Une magnifique histoire que je vous conseille vivement. Désolée d'être si peu loquace mais j'ai bien trop peur de vous en dire trop! Sachez juste que derrière le résumé présenté sur le livre, se cache un bien beau trésor!

par cookies72
Le Livre des Baltimore Le Livre des Baltimore
Joël Dicker   
Je viens de le terminer - J'avais du mal à lire après ces terribles attentats du 13-11-2015 .... mon esprit était en deuil !
J'ai adoré ce livre, j'ai adoré vivre avec ces Goldman, j'ai adoré vivre leurs vies et leurs drames ! Mais j'adore surtout l'originalité de l'écriture de Joël Dickers. Il a vraiment une façon bien à lui de vous intégrer parmi les personnages de ses romans et de vous entraîner dans cette famille ! Merci Monsieur Dickers pour cette belle parenthèse ... dans ma vie !

par Jane33
Les Liaisons dangereuses Les Liaisons dangereuses
Pierre Choderlos de Laclos   
"Un livre qui brule à la manière de la glace" comme le disait Baudelaire. J'ai adoré ce livre, on est tout simplement subjugué par une telle cruauté... C'est tellement prenant... J'aime les romans épistolaires !

par MFHPT
Des vies en mieux Des vies en mieux
Anna Gavalda   
Ce sont des destins bouleversants que ceux de Mathilde et Yann, chacun enfoncé dans une vacuité totale mais qui, grâce à une rencontre, reprend vie tout court et sort la tête de l'eau. Un livre qui vous insuffle une bouffée d'oxygène pure. Cette vie meilleure n'est pas mieux que les autres en cela qu'elle vend du simili-rêve, impalpable et coincé dans le romanesque ; mais parce que ce dernier, justement, ce précieux, est à la portée de tous. Vivez comme dans un roman de Gavalda, protégez vous des vies aseptisées, faites-vous peur s'il le faut, osez, bousculez le confort, et vous vivrez mieux que les autres, car vous vivrez tout court.
Un nouveau roman qui relève le niveau du précédent - ouf - et quel roman. Merci à Anna Gavalda pour ces parts de vie renversantes.
Le Bruit des silences Le Bruit des silences
Valérie Gans   
Dans ce livre, nous suivons la vie de Lorraine, femme d'une quarantaine d'années, divorcée et mère de deux adolescents ( Bastien et Louise ).
Le livre dépeint sa vie de tous les jours ainsi que ses retrouvailles avec Cyrille, ami-amoureux d'enfance qui est, au moment de l'histoire, marié, et la naissance de leur idylle.
En parallèle, on suit aussi la vie de la famille de Lorraine, notamment celle de sa grand-mère, Ama, qui après avoir reçu une mystérieuse lettre il y a une quarantaine d'années, a arrêté de parler.

Ce roman est narré à la troisième personne du singulier et suit plusieurs points de vue : tous les personnages y passent, de Lorraine à sa grand-mère, de Louise à Bénédicte ( la femme de Cyrille ).
J'ai beaucoup aimé ces changements car on a pas un point de vue externe : on connait les pensées et les sentiments de chaque personne.
C'est comme si une caméra virevoltait d'un personnage à l'autre : tout est très fluide.

Je suis vraiment charmée par l'écriture de Valérie GANS. Elle est belle, simple et accrochante. D'un sujet qui pourrait être lourd, elle en fait une histoire légère à lire.

Lorraine est vraiment le personnage central dans cette histoire et est vraiment attachante. C'est une mère de famille, une femme, une amie, une amante et une working-girl. Elle essaie de tout mener de front et s'en sort haut la main ! Elle a ses qualités mais aussi ses défauts. On se retrouve toutes un peu en elle : indécisions, peurs, jalousie,..
J'ai également eu un coup de foudre pour sa fille Louise. Adolescente un peu niaise au début et complètement détachée du monde, elle va petit-à-petit prendre une place plus importe dans le livre et mûrir. J'ai été incroyablement étonnée par son véritable caractère : elle est forte et généreuse. A chaque passage, elle nous livre une grande leçon d'humilité.
J'ai par contre détesté du début à la fin le personnage de Cyrille. Il est calculateur, menteur et ne pense qu'à lui. Il essaie de tirer profit de chaque situation tout en se faisant passer pour l'homme le plus attentif devant sa femme et Louise. Mais non ! Il est juste lâche. J'espère que tous les hommes ne sont pas comme ça.. Sinon, nous ne sommes pas sorties de l'auberge les filles !

Tout au long de l'histoire, la confrontation entre le silence et la parole sera présente, et ce dès le début de l'histoire avec le premier chapitre qui est plus un « prologue », lequel met en scène Ama lors de la découverte de son secret et de sa décision de ne plus jamais parler.
Ainsi, du début à la fin, l'auteur s'amuse de ces silences qui veulent tout dire, mais qui aussi gâchent certains moments ou influencent des moments à venir.
L'auteur nous livre ainsi un beau message : bien que la parole soit d'argent et le silence d'or, il faut s'exprimer pour faire avancer correctement les choses, ne pas garder pour soi et accumuler car un jour, tout ressortira et pas comme il le faudrait.

En conclusion, une très belle lecture menée par une écriture fluide et prenante. Valérie GANS arrive à nous plonger dans son histoire sans nous assourdir, nous faisant passer un bon moment et en nous délivrant à chaque fois des messages forts.
Je vous conseille de le lire car c'est une jolie leçon de vie.



Un livre à lire, tout simplement.


( http://lectrice-lambda.skyrock.com/3220336381-Le-bruit-des-silences-Valerie-GANS.html )
Vu de l'extérieur Vu de l'extérieur
Katherine Pancol   
Bon, rien à voir avec la trilogie "Les yeux jaunes des crocodiles" (que j'ai beaucoup aimé) cependant l'auteur conserve sa plume chargée de toute l'observation qu'elle a pu faire de l'humanité. Ici encore la psychologie des personnages est riche, on comprend bien que personne n'est tout blanc ou tout noir, il y a seulement différentes nuances de gris (ha non pas 50!!!) résultat de notre parcours de vie et de nos décisions. En ce qui me concerne j'aime les personnages comme Doudou, qui sont entiers, qui ne font pas semblant et qui empoignent leur vie afin de ne plus la subir. Malheureusement, cela ne se fait pas sans une part d'égoïsme, car pour se faire il faut accepter de ne plus correspondre à l'image qu'on nous renvoie ou nous impose...

par bagheera
Fräulein France Fräulein France
Romain Sardou   
Paris. Septembre 1940. La prise du fort d’Eben-Emael en Belgique signe le début de l’offensive allemande et l’occupation de la France.

Ce roman retrace donc une partie de l’histoire française, une des moins reluisantes : collabo, gouvernement de Vichy, déportation … mais aussi réouverture des bordels dans lesquels les allemands profitent de tous les plaisirs, boire, manger des mets raffinés, écouter de la musique et s’enivrer de femmes. Dans l’un d’entre eux le Sphinx une nouvelle pensionnaire va faire sensation, très jolie mais aussi très exigeante elle n’accordera ses faveurs qu’à l’élite allemande. Son prénom : France.

On suit notre « héroïne » pendant et après l’occupation, suivant un but que l’on ne découvre qu’en fin de récit, même si tout au long du roman des indices nous révèle son but ultime. Tout ce qu’elle fait, toutes les personnes qu’elle accepte de faire entrer dans sa vie font partie de son dessein, peu importe ce qu’elle doit donner en échange. C’est ainsi que France entre dans la grande société, côtoie l’élite allemande aryenne et les grands collabos français.

Son secret bien gardé et sa beauté pour arme, elle sera couverte de cadeaux et protégée des jaloux par ses nouveaux contacts.
La question qui revient tout au long du roman est pourquoi fait-elle ça ? Quel plaisir trouve-t-elle à s’accoquiner avec l’ennemi ? Il faudra lire le roman pour le savoir !!

Mélange de faits et de personnages historiques et de fiction, l’intrigue est bien menée jusqu’au dénouement final qui montre tout le courage et la détermination d’une femme mais également les tourments infligés par cette guerre, le sens moral de certaines personnes qui passe par le profit, le combat de la résistance, la cruauté de l’ennemi et la délivrance.

Une phrase a retenu mon attention : « En 1945, quand les Allemands ont capitulé devant les Alliés, une certaine partie des Français a été déçu », ont-ils réellement cru que la barbarie allemande allait rectifier les erreurs politiques de la France ? Que le marasme économique prendrait fin ? Ont-ils réellement cru à l’idéal allemand prôné par Hitler ? Questions sans réponses.

Remarquable roman de Romain Sardou qui en apprend beaucoup sur une partie de notre Histoire, les romans historiques ne sont habituellement pas mon fort mais je dois avouer que l’auteur à un certain savoir-faire qui a rendu le récit captivant au point qu’il n’a pas fait long feu.

par Stemilou
L'Extraordinaire Histoire de Fatima Monsour L'Extraordinaire Histoire de Fatima Monsour
Gerry Dryansky    Joanne Dryansky   
Le résumé était fort aguicheur, le tout début du livre semblait prometteur : une arabe qui arrive à Paris et subit le regard raciste des parisiens.

Le début du livre fut fort ennuyeux et lent ; il y a beaucoup de digressions de l’histoire du personnage principal du genre « Fatima rencontre Francois, Francois qui est ….. mais qui est aussi l’ami de Jean qui lui est …. Et donc à c’est à ce moment-là que Fatima rencontre Francois qui est en fait l’ami de Jean et … ». C’est un style d’écriture qui me déplait fortement et donc j’ai pensé abandonner au bout de 100 pages !

Mais pour une raison que je ne comprends toujours pas, je me suis attachée à Fatima… Malgré l’envie d’abandon, une pointe de curiosité et un sentiment chaleureux se faisait ressentir pour ce personnage principal et j’ai terminé le livre…

Un autre point négatif est que je n’arrive pas à déterminer l’époque du livre… On parle d’une comtesse, de chambre de bonne, ect qui nous donne l’impression que cette histoire est du siècle précédent mais on nous parle d’actualité qui nous pousse à croire que l’histoire serait de notre époque… c’est assez déstabilisant..

Mais à la fin de ce livre, ma conclusion est que c’est un petit livre nous racontant une petite histoire mignonne mais sans réel intérêt…

Ce livre ne me laissera pas un souvenir indélébile.

par Nymphae
Les intéressants Les intéressants
Meg Wolitzer   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2016/05/01/interessants-meg-wolitzer/

Les intéressants c’est le nom que va se donner un groupe d’adolescents dans les années 70. Ils se sont connus au camp Spirit-in-the-Woods et à partir de cette rencontre, nous allons les voir évoluer tout au long de leur vie.

J’ai trouvé très intéressant de pouvoir assister à leurs premiers émois, leurs premiers rêves et voir ce qu’ils sont devenus en vieillissant, voir que la vie en a secouée certains et avantagée d’autres.

A travers le récit de Jules, les années défilent mais l’amitié résiste malgré la jalousie, la trahison, les réussites et les échecs.

L’auteur, que je découvre, m’a embarquée dans son récit. C’est une histoire très bien écrite et malgré l’épaisseur de ce roman, on ne sent pas les pages défiler, le temps se suspend et on se prend d’affection pour cette bande d’ado qui affronte les aléas de la vie. Les rebondissements sont bien présents et nous tiennent accrochés à cette histoire.

Cette lecture m’a interpellée par son charme et son intensité qui fait la part belle à la solidarité la nostalgie et l’émotion. Les intéressants restera dans ma mémoire de lectrice un livre dont pour lequel je garderai une réelle affection.

Ce n’est pourtant pas mon genre de lecture et pourtant loin d’être ennuyeux ou barbant, Meg Wolitzer signe un livre émouvant, attachant, dont il est difficile de refermer la dernière page.