Livres
540 049
Membres
570 101

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de kymmy38 : Liste d'Or

La Petite Mort La Petite Mort
Davy Mourier   
Un humour noir décapant! L'importance de l'amour est tres présent dans cette BD, ainsi que l'acceptation de soi et la tolérance. Une jolie BD qui sous son air depressive nous donne des jolies leçons de vie! [spoiler]Juste les pages noires taches à peine les doigts (vive l'encre noir)![/spoiler]. Une super découverte!
La petite mort, tome 2 : Le secret de la licorne-sirène La petite mort, tome 2 : Le secret de la licorne-sirène
Davy Mourier   
L'humour de Davy Mourier est tellement... Rah, tellement génial. C'est dans l'esprit un peu gamin et humour noir, mais le mélange des deux est juste excellent. De quoi bien rigoler et oublier tout ses problèmes le temps de la lecture.

par Nerysu
La Petite Mort, tome 3 : Le domaine des vieux La Petite Mort, tome 3 : Le domaine des vieux
Davy Mourier   
Une bonne conclusion de cette série originale, et comme il est si bien dit dans ce tome "Le boucle est bouclée".
Sans devenir moins bonne pour autant, l'histoire continue ici à devenir plus sérieuse et triste, mélancolique, moins délirante. C'est une bonne suite je ne dit pas le contraire, on garde un scénario original et bien construit, bien rythmé, mais moins drôle qu'au départ, on ne retrouve pas les éclats de rire et les délires du début de la série.

Le seul personnage attachant reste notre Petite Mort devenue adulte ; les autres personnages que l'on rencontre sont soit méchants voire horribles, soit avec pas tellement d'intérêt, ou alors pas spécialement distrayants...
J'ai éprouvé beaucoup de compassion pour la Petite Mort, face à tout ce qu'elle doit endurer, les événements qui lui tombent dessus alors que sa "non-vie" commence à peine.

Encore une fois ce n'est pas un mauvais tome, mais j'ai pris un peu moins de plaisir à le lire qu'avec le premier car l'humour est pour moi moins présent, alors que j'avais adoré cet humour horrible.
D, tome 1 : Lord Faureston D, tome 1 : Lord Faureston
Alain Ayroles    Bruno Maïorana   
Le même dessinateur et le même scénariste que Garulfo mais ça reste très loin du niveau de cette série. D est une chouette BD mais on reste déçu si on a lu Garulfo.

par kiki_owen
L'Histoire de la Grande Chartreuse en BD L'Histoire de la Grande Chartreuse en BD
Laurent Bidot   
Une bd très intéressante pour comprendre les débuts du monastère de la Grande Chartreuse, je l'ai lu après avoir visité le monastère, on y apprend plein de choses, je conseille vivement !
Cadavre exquis Cadavre exquis
Pénélope Bagieu   
Un livre génial et LaPuce77 a raison, on ne s'attend pas du tout à cette fin! Une auteure toujours meilleure à chaque livre!

par Mél'
Zombies, Tome 1 : La Divine Comédie Zombies, Tome 1 : La Divine Comédie
Oliver Peru    Sophian Cholet   
Comme un goût de déjà vu, mais j'ai tout de même bien apprécié.
J'aime beaucoup les dessins.

par kymmy38
La Page Blanche La Page Blanche
Boulet    Pénélope Bagieu   
En ouvrant l’album, on se trouve face à cette fille, assise toute seule sur un banc dans Paris, le regard perdu. Qui est-elle ? D’où vient-elle ? Elle a tout oublié. L’empathie pour le personnage principal est à peu près immédiate. Impossible de ne pas se demander à un moment donné « crénom, qu’est-ce que je ferais à sa place ? » Et vous, que feriez-vous ?

Faut dire que l’amnésie d’Éloïse est particulièrement sélective – et Boulet précise d’ailleurs dans le dossier de presse qu’elle n’existe pas « dans la vraie vie ». Éloïse se souvient de tout, sauf de ce qui la concerne de près ou de loin.

Petit à petit, Éloïse va donc creuser, chercher des indices, le moindre petit truc qui pourrait la faire avancer, lui permettre de recoller les morceaux (on a atteint le point « recoller les morceaux »). Son boulot, ses collègues, sa famille, son enfance. Mais il reste toujours des trous. Et puis la cause de tout ça ? Qu’est-ce qui a bien pu se passer ? Éloïse ne peut pas empêcher de laisser échapper son imagination, ce qui donne lieu à des interludes particulièrement bien fichus et qui ponctuent la narration de La Page Blanche.

La fin, elle, est particulièrement bien fichue. Joli twist, mister Boulet, on s’attend à tout sauf à ça. Certaines à la rédac l’ont trouvée « décevante », mais mon interprétation personnelle, c’est que dans la vie, c’est le chemin qui compte, pas l’arrivée. Et puis ça fait plutôt réfléchir sur sa condition à soi. Ce qui n’est jamais une mauvaise chose, de réfléchir, en fait.

Quant au dessin, c’est du Pénélope dans tout son art. Elle arrive à merveille à exprimer la palette d’émotions par laquelle passe la toute paumée Éloïse. Les couleurs sont magnifiques et elle dessine Paris avec tellement d’amour.

Donc oui, vous pouvez y aller, vous pouvez acheter La Page Blanche les yeux fermés, l’histoire est haletante, mais attention, c’est un vrai « page turner » (on a troooop envie d’avancer), vous risquez de le finir trop vite et quand c’est fini, on en veut encore. C’est à peu près le seul défaut que je lui trouve.


par Rayathea
Zombies, Tome 2 : De la brièveté de la vie Zombies, Tome 2 : De la brièveté de la vie
Oliver Peru    Sophian Cholet   
Dans ce deuxième tome, le petit garçon a survécu, et est suivi par le médecin du groupe dirigé par une ancienne vedette du cinéma. Il apparaît aussi qu’il est immunisé puisqu’il ne passe pas de l’autre côté. Dans le même temps, le personnage central découvre que sa fille est vivante, mais mordue et immunisée. Alors que la recherche de vivants et d’une solution est primordiale pour la survie de l’espèce humaine, une horde gigantesque de zombies arrive sur eux, emportant tout sur son passage.
Ce deuxième tome est extrêmement bien construit au niveau du scénario. Les rebondissements sont nombreux faisant de ce deuxième opus un album bien meilleur que le précédent. L’histoire est entraînante, haletante, et malgré le manque évident d’imagination des auteurs, à cause du nombre de ressemblances frappantes avec d’autres écrits ou bandes dessinées, l’atout réside malgré tout dans le scénario.
Le graphisme est fidèle au premier album et nous sombrons petit à petit dans le gore. Les couleurs ajoutent une dimension plus profonde à l’horreur.
En somme, cet album se lit avec beaucoup de plaisir et même si l’histoire manque d’originalité, il n’en demeure pas moins que la saga Zombies est intéressante. A suivre… bien sûr.

par Skritt
Zombies, Tome 3 : Précis de décomposition Zombies, Tome 3 : Précis de décomposition
Oliver Peru    Sophian Cholet   
J'adore suivre les aventures de Serge LaPointe^^. Le tome 3 est aussi bien que les 3 précédent. A lire.

par Eriella

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode