Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Kyrielle-Langlois : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Chroniques des vampires, Tome 3 : La Reine des damnés Chroniques des vampires, Tome 3 : La Reine des damnés
Anne Rice   
A mes yeux le meilleur des chroniques des vampires, tous les personnages y sont regroupés, dans une histoire des plus prenante, et enfin un auteur qui s'engage sur l'origine des vampires (à ma connaissance il ne sont que 2 ou 3 en comptant Anne Rice) lisez tous de même les précedents pour bien profiter de ce livre mais je le conseil aux amateurs de frissons fantastique et vampire.

par Volusian
Anne Rice, La Reine des Vampires Anne Rice, La Reine des Vampires
Katherine Ramsland   
Un livre non-égalé, qui prouve que toutes les actuelles histoires de vampires dont on nous abreuve ne sont que vulgaires parodies ! Dans ce thème elle est clairement la meilleure.
La saga des sorcières La saga des sorcières
Anne Rice   
Une saga sympas écrite avec tout le talent d'Anne Rice qui nous entraine dans les méandres d'une saga familiale, essentiellement ou presque féminine, dites de sorcières car certaines ont la faculté de voir les fantômes dont celui de la famille, j'ai nommé Lasher qui les a aidés à bâtir la fortune familiale, mais, lui que veut il exactement et pourquoi s'attacher aux femmes de cette famille ? Lisez ou plutôt dévorez cette saga que l'auteur(e) nous a concocté pour notre plus grand plaisir, comme toujours chez elle, un univers bien définis, parfaitement maitrisé, des personnages attachants et bien que souvent les femmes soient en avant, ses personnages masculins vous feront vibrer par leur charisme,et l'amour qu'ils portent aux héritières de la lignée. Plongez vous dans le monde d'Anne Rice et laissez vous emporter par sa faconde.

par cathardy7
Chroniques des vampires, Tome 1 : Entretien avec un vampire Chroniques des vampires, Tome 1 : Entretien avec un vampire
Anne Rice   
un livre à dévorer tout cru!! le premier que j'ai lu sur les vampires! je le conseille vivement.

par Bella57
Chroniques des vampires, Tome 4 : Le Voleur de corps Chroniques des vampires, Tome 4 : Le Voleur de corps
Anne Rice   
Lestat toujours prêt pour faire La bêtise à ne pas faire, la lassitude de vivre éternellement et d'être toujours seul! comme tout bon vampire qui a du mal a accepté cela il veut mettre fin à ces jours mais voilà cela ne fonctionne pas ! certes il va souffrir physiquement mais finalement il va en ressortir du bon puisqu'il va perdre sa pâleur de mort vivant et prendre une belle teinte halé... ça c'est du Lestat tout craché futile et enfantin parfois jusqu'au bout des ongles et de là nous nous dirigeons vers " La bêtise " car c'est de l'excitation à l'état pur, son insatiable curiosité lui fait faire, ce qui en réalité, lui fera passer les siècles sans problèmes, les choses les plus folles; Ainsi la rencontre avec cet escroc de Raglan lui fait voir des étoiles et malgré les mises en garde de David Talbot il va se jeter dans la gueule du loup, mais voilà,la mortalité n'est pas aussi "géniale" que dans son souvenir et même très dangereux : plus de pouvoirs , plus de sens exacerbés, moins de rapidité aussi bien physique que mentale et surtout il peut mourir ! et ce qui paraissait si attrayant ne l'est plus du tout finalement et comme souvent, avec lui, il va falloir l'aider pour le sortir de ce pétrin dans lequel il s'est fourré avec tant d'ardeur! Anne Rice nous fait découvrir Lestat sous une autre facette, il évolue, mais n'oubliez jamais qui il est et ce qu'il est aussi attachant soit il; Il est et reste un prédateur, regarder David même si il pense lui rendre service en lui donnant un nouveau corps et l'immortalité il le fait d'abord pour lui .

par cathardy7
Chroniques des vampires, Tome 2 : Lestat le vampire Chroniques des vampires, Tome 2 : Lestat le vampire
Anne Rice   
Ce livre m'a été conseillé par quelqu'un qui en était fan. Moi j'avoue qu'il m'a parfois un peu ennuyé. Je crois que c'est la façon dont elle écrit, mais sans pouvoir en être sûr. L'histoire par contre est vraiment très bonne. On apprend comme Lestat de Lioncourt, quittant sa famille, va se rendre à Paris avec un ami, et se qui va s'y passer. Comment il va devenir un vampire, et ce que ça va impliquer pour lui et son entourage. Sa vie va se transformer, sa personnalité. Son créateur l'aura laissé avec un héritage de questionnement et de vision de la vie qui ne le lâchera pas et participera à la construction de ce qu'il va devenir. Un vampire libertin, libéré et désireux de savoir, de connaître.
Ainsi, à la recherche des anciens, il rencontrera Armand, puis Marius...
L'approche des vampires de Anne Rice est assez singulière, s'écarte de la tradition vampirique des pieux dans le coeur, des crucifix et de l'ail. Ces vampires là ont l'air plus "vrais", plus réels dans leur psychologie qui est très bien développée. On vit vraiment dans ce monde et on en apprend la complexité de cette vie, et à la fois l'anarchie qui règne dans ce qu'on pourrait croire être une société de vampires. Mais il n'en est rien, Lestat s'en aperçoit vite. Tout chez les damnés n'est qu'anarchie, incompréhension, perditude, solitude. Rien ne les unis que leur mode de vie.
Cette biographie de Lestat précède bien évidemment Entretien avec un vampire dans la chronologie, mais il a été écrit après ; il est le 2nd dans la chronique des vampires. La fin du livre fait directement lien avec la Reine des Damnés qu'il introduit.
Ça, Tome 1 Ça, Tome 1
Stephen King   
Si Stephen King meurt, la Terre perd un génie.
Ça est probablement son meilleur roman, travaillé dans les moindres détails, d'un réalisme palpable. King a réussi à reproduire le contexte de l'enfance, que j'avais oublié, et à me faire peur au point de vouloir fermer le livre, et me coucher en priant pour ne pas faire de cauchemars. Mais ce n'est pas mon genre et j'ai dévoré les 800 pages avec la délectation toute particulière que je ressens quand je lis cet auteur. J'ai beaucoup aimé le traitement "tour à tour" des personnages, assez pratique. A ma grande surprise, j'ai ressenti de nombreuses émotions, dont la peur, et je me suis surprise à cauchemarder une ou deux nuits.
J'ai hâte de lire la suite, même si Derry me met de plus en plus mal à l'aise...

par Natiguane
Nouvelles complètes Nouvelles complètes
Nicolas Gogol   
« Nous sommes tous sortis du "Manteau" de Gogol » : la citation, attribuée à Dostoïevski, est reprise à son compte par Nabokov... et chacun de faire de Gogol le père du fantastique et de l'absurde. Chez Gogol, le sens de la destinée humaine comme l'existence du monde restent d'insondables énigmes dont le mystère affleure en créant de grands désordres. Gogol s'emploie à révéler comment l'obscur magma qui s'agite sous la surface de vies apparemment lisses trouve les failles par lesquelles la matière volcanique remonte inexorablement à la surface. Et c'est sous l'effet de cette force aveugle que le héros gogolien est projeté dans une expérience du plus haut comique, absurde et pathétique. Existant peu, il est indéterminé, et ne maîtrisant rien il est particulièrement sujet à ce que son vide intérieur soit comblé par l'improbable...
Ce volume contient « Les Nouvelles ukrainiennes », « Les Nouvelles pétersbourgeoises », « Les Nouvelles romaines » et un dossier « Autour de Gogol ».

par Hillja
Oeuvres de Maupassant, tome 1 : Contes et nouvelles, romans Oeuvres de Maupassant, tome 1 : Contes et nouvelles, romans
Guy De Maupassant   
Maupassant écrit de super nouvelles, j'adore. Il faut les lire! Elles sont vraiment super!

par loliiipop
Dracula Dracula
Bram Stoker   
En fait, le mythe du vampire a beaucoup évolué. Dracula est peut-être ce qu'on en a fait de plus proche par rapport aux superstitions et aux croyances anciennes. Mais bien entendu, Bram Stocker n'en a pas utilisé tous les éléments sinon Dracula aurait été encore plus laid et se serait baladé en linceuil ;) En fait, je me demande si ce n'est pas le personnage vampirique le plus étoffé en littérature classique.

par Angie