Livres
374 685
Comms
1 301 004
Membres
255 635

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de L'Été où je suis devenue jolie ajouté par Pamie 2011-07-02T22:35:04+02:00

-Action a-t-il dit en s'adossant nonchalamment au canapé.

-D'accord. Embrasse une personne de cette pièce! a-t-elle (Taylor) lancé en le regardant d'un air confiant.

Le temps s'est comme suspendu pendant que nous attendions la réaction de Jeremiah.[...]

-Facile, a fini par dire Jeremiah en se redressant puis en se frottant les mains, avec un sourire.

Taylor lui a rendu son sourire avant d'incliner la tête sur le côté, de sorte que ses cheveux lui tombaient dans les yeux.

Mais c'est vers moi qu'il s'est penché en demandant :

-Prête?

Et sans me laisser le temps de répondre, il a pressé ses lèvres contre les miennes.

Afficher en entier
Extrait de L'Été où je suis devenue jolie ajouté par x-Key 2010-11-19T19:55:56+01:00

_Je t’aime depuis que j’ai dix ans.

Il n’a pas réussi à dissimuler son trouble.

_Tu es le seul garçon auquel j’aie jamais pensé. Toute ma vie, il n’y a eu que toi. Tu m’as appris à danser et tu m’as sauvée le jour où j’avais nagé trop loin. Tu t’en souviens ? Tu es resté avec moi, tu m’as ramené au rivage. Tout le temps où on était dans l’eau tu répétais : « On y est presque. », et j’y ai cru, parce que je croyais tout e qui sortait de ta bouche. Comparé à toi, tout le monde est aussi insipide qu’un cracker, même Cam. Et j’ai horreur des crackers, tu le sais. Tu sais tout de moi, tout ; tu sais même que je t’aime.

Afficher en entier
Extrait de L'Été où je suis devenue jolie ajouté par stella67 2010-12-01T22:59:49+01:00

- Je crois que tu m'as tordu la cheville, Conrad, ai-je ajouté.

J'ai fait semblant d'avoir du mal à nager jusqu'à eux. Il s'est avancé près du rebord de la piscine.

- Je suis sûr que tu survivras, a-t-il rétorqué avec un sourire narquois.

- Aide-moi, au moins.

Il s'est accroupi pour me tendre la main.

- Merci, ai-je dit d'une petite voix.

Je me suis agrippée à son bras, puis j'ai tiré de toutes mes forces. Il a vacillé, est tombé en avant et a atterri dans la piscine en faisant encore plus de bruit que moi. Je crois que je n'avais jamais autant ri de ma vie. Jeremiah et Steven aussi. Peut-être même que tout Cousins Beach nous a entendus.

Afficher en entier
Extrait de L'Été où je suis devenue jolie ajouté par x-Key 2010-11-19T19:55:56+01:00

J’ai cessé de lutter contre le courant, je me suis laissée aller. Je n’étais pas assez forte pour lui résister – pour résister au premier amour. J’en revenais à cet endroit, là, à Conrad. Sa simple présence continuait à me couper le souffle. Je m’étais menti à moi-même la veille, en me croyant libre, en croyant avoir tourné la page. Peu importe ce qu’il disait, ce qu’il faisait, je ne cesserai jamais de l’aimer.

Etait-il possible de prendre la douleur de quelqu’un avec un baiser ? J’avais envie de lui arracher toute sa tristesse, de le consoler pour qu’il redevienne lui-même. J’ai posé une main sur sa nuque. Il a légèrement tressailli, mais je ne l’ai pas ôtée, je lui ai caressé les cheveux. Puis j’ai attiré sa tête vers moi et je l’ai embrassé. Timidement d’abord, jusqu’à ce qu’il me rende mon baiser. Ses lèvres étaient tièdes et avides, il avait besoin de moi. Le vide s’est fait dans mon esprit, il n’y avait plus qu’une seule pensée : « Je suis en train d’embrasser Conrad Fisher. »

Afficher en entier
Extrait de L'Été où je suis devenue jolie ajouté par mel69 2011-05-08T11:00:42+02:00

- Je ne vais sans daoute pas tarder, a-t-il dit en terminant sa bouteille d'eau. Tu veux que je te raccompagne ? a-t-il ajouté en évitant mon regard.

J'ai tenté de dissimuler ma déception de le voir partir aussi tôt.

-Non, merci. Je suis venue avec eux, ai-je expliqué en indiquant Conrad et Jeremiah.

Il a aquiescé.

- C'est bien ce que je me disais. Ton frère n'arrête pas de regarder dans notre direction.

J'ai failli m'étrangler.

- Mon frère ? Lequel ? Lui ?

J'ai montré Conrad, qui ne s'intéressait absolument pas à nous. Il plongeait les yeux dans ceux d'une blonde coiffée d'une casquette de base-ball. Il était même en train de rire, ce qui ne lui arrivait jamais.

- Ouais.

- Ce n'est pas mon frère. Même s'il se prend pour le grand frère de tout le monde. C'est insuportable... Mais pourquoi est-ce que tu pars déjà ? Tu vas rater le feu d'artifice.

Il s'est éclairci la gorge comme si la réponse à cette question l'embarrassait.

- Euh... eh bien, je comptais rentrer bosser un peu.

- Ton latin ?

Je me suis mis une main sur la bouche pour retenir un rire nerveux.

- Non, les baleines. Je voudrais faire un stage au sein d'une équipe d'obervation de baleines et je dois passer un examen le mois prochain, a-t-il expliqué en se grattant une nouvelle fois le sommet du crâne.

- Ah, c'est chouette.

J'aurais bien aimé qu'il reste encore. Je n'avais pas envie qu'il parte. Il était sympa. Il était si grand qu'à côté de lui je me sentais petite et fragile, comme Poucinela. Sans lui, je me retrouverais toute seule.

- Tu sais quoi, je veux bien que tu me raccompagnes, en fait. Attends-moi je reviens tout de suite.

J'ai filé vers Conrad, si vite que je projetais du sable à chaque pas.

- Salut... je rentre...on me raccompagne, ai-je lancé hors d'haleine.

La blonde à la casquette m'a détaillée de la tête aux pieds.

- Bonjour, a-t-elle dit.

- Avec qui ? a rétorqué Conrad

- Lui, ai-je répondu en désignant Cam.

- Je ne te laisse pas rentrer avec quelqu'un que tu ne connais pas, a-t-il décrété calmement.

- Bien sûr que je le connais, c'est Sextus.

- Sexe quoi ? a-t-il demandé en fronçant les sourcils.

- Peu importe. Il s'appelle Cam, il s'intéresse aux baleines et tu n'as pas ton mot à dire. Je t'informais par simple politesse, je ne te demandais pas ton autorisation.

J'ai pivoté sur les talons, mais il m'a rattrapée par le coude.

- Je me fiche qu'il s'intéresse aux baleines. Il est hors de question qu'il te raccompagne, a-t-il dit d'un ton toujours aussi égal, mais en me serrant fermement le bras. Si tu veux rentrer, je t'emmène.

pages 131 et 132

Afficher en entier
Extrait de L'Été où je suis devenue jolie ajouté par Lulila11 2011-12-20T14:23:16+01:00

-Belly ! La prochaine chanson est une spéciale dédicace. Comment tu t'appelles ? a-t-il dit en pointant un doigt sur Cam.

Lequel s'est éclaircit la gorge avant de répondre :

-Cam. Cameron.

-Cam Cameron ? a lancé Jeremiah dans le micro. Ca craint comme nom mon pote.

Tout le monde a éclaté de rire, surtout Conrad, qui avait l'air de s'ennuyer comme un rat crevé une seconde plus tôt.

Afficher en entier
Extrait de L'Été où je suis devenue jolie ajouté par stella67 2010-12-01T22:59:49+01:00

Dès que Jeremiah m'a aperçue, il s'est levé d'un bond.

- Mesdames et messiiiiiieurs, a-t-il entonné d'une voix théâtrale en s'inclinant. Le moment que vous attendiez tant est enfin arrivé … Le premier lancer de Belly de l'été !

J'ai fait un pas de côté maladroit. Un mouvement trop rapide et j'étais fichue – ils se lanceraient aussitôt à mes trousses.

- Hors de question, ai-je dit.

Conrad et Steven se sont levés à leur tour pour venir m'encercler.

- Tu ne peux pas aller contre les traditions, a poursuivi Steven.

Conrad s'est contenté de sourire d'un air diabolique.

Afficher en entier
Extrait de L'Été où je suis devenue jolie ajouté par stella67 2010-12-01T22:59:48+01:00

Conrad m'a prise dans ces bras en premier, mais en veillant à ne pas s'approcher trop près. Il venait de se faire couper les cheveux et la peau de sa nuque était rose et tendre, comme celle d'un bébé. Il sentait l'océan. Il sentait Conrad.

- Je te préférais avec les lunettes, m'a-t-il glissé au creux de l'oreille.

J'ai été piquée au vif. Je l'ai repoussé d'une bourrade en rétorquant :

- Dommage, j'ai bien l'intention de garder mes lentilles.

Il m'a souri de son sourire … irrésistible. Ce sourire me faisait le même effet, chaque fois.

- J'ai l'impression qu'elles se sont multipliées, a-t-il dit en me tapotant le nez.

Il savait combien j'étais complexée par mes taches de rousseur et ne manquait jamais de me taquiner à ce sujet.

C'était ensuite au tour de Jeremiah, qui a failli me soulever dans les airs.

- La petite Belly-Bella a sacrément grandi, a-t-il chantonné.

J'ai éclaté de rire.

- Repose-moi ! Tu pues la transpiration !

Jeremiah a ri franchement.

Afficher en entier
Extrait de L'Été où je suis devenue jolie ajouté par x-Key 2010-11-19T19:55:56+01:00

" _ Tu viens toujours avec moi?!

Comment peut-il poser la question? J'irais n'importe où avec lui."

Afficher en entier
Extrait de L'Été où je suis devenue jolie ajouté par stella67 2010-12-01T22:59:49+01:00

J'ai glissé ma tête entre son cou et son épaule. Elle sentait bon les fleurs.

- Tu veilleras sur lui, hein ? A-t-elle repris de son ton léger.

- Sur qui ?

J'ai senti qu'elle souriait.

- Tu sais très bien qui.

- Oui, ai-je chuchoté en la serrant fort.

- Bien … il a besoin de toi.

Je ne lui ai pas demandé de qui elle parlait. C'était inutile.

Afficher en entier