Livres
418 625
Membres
333 313

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'éternité, c'est compliqué



Description ajoutée par TERVERCHANTAL 2018-06-01T23:44:58+02:00

Résumé

Depuis sa plus tendre enfance, Mallory Dodge se drape dans le silence. Se taire, c'est survivre. Voilà quatre ans que son cauchemar a pris fin, quatre ans qu'elle n'a pas revu Rider Stark, son protecteur.

Entourée de parents adoptifs aimants et à l'aide de cours particuliers, Mallory a repris le chemin des mots. Elle s'apprête également à faire le grand saut en reprenant celui du lycée pour son année de terminale.

Le jour de la rentrée, la jeune fille était loin de se douter qu'elle tomberait sur son ami. Leur complicité est intacte, mais si Rider n'a plus rien d'un enfant, il reste habité par de nombreux démons.

Quand les ombres du passé menaceront de les séparer, Mallory aura-t-elle le courage de prendre la parole pour exprimer ce qui doit l'être ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 103 lecteurs

Or
31 lecteurs
PAL
91 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Sheo 2016-12-02T00:35:29+01:00

"My biggest fear is forever. That I will be like this forever."

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

J’avais de grandes attentes pour ce livre. S’il n’a pas répondu à toutes, j’ai tout de même passé un excellent moment. On peut compter sur JLA pour offrir un maximum d’émotions.

Mallory a vécu l’enfer pendant son enfance. Placée dans une famille d’accueil des plus sinistres, elle a appris à se faire discrète, à s’effacer pour éviter toutes représailles. 4 ans après, la jeune fille peine à s’en sortir mais elle est déterminée à devenir « normale ». Pour ça, elle décide de s’inscrire au lycée pour son année de Terminale. Elle avait tout prévu sauf de retrouver Rider, qu’elle connait depuis longtemps et qui avait juré de toujours veiller sur elle.

Ce livre change beaucoup des précédents romans de JLA. L’auteure aborde des sujets très lourds, très durs mais elle le fait avec des mots qui sonnent vrais, avec des mots justes. Ce que j’aime, c’est qu’elle ne cherche pas à édulcorer ses propos. Certes, il y a une grande part de fiction, mais on reste dans le réel. L’équilibre entre les deux est bien trouvé et le récit n’en est que plus saisissant.

Autre différence, on n’a pas cette légèreté qu’elle essaye d’apporter à ses romans. On en trouve quelques touches ici et là mais nettement moins.

Le roman met véritablement l’accent sur les personnages et leur psychologie. Il ne faut alors pas s’attendre à un récit avec de nombreuses péripéties. Il y a un peu d’action mais, si c’est ce que vous recherchez avant tout, passez votre chemin. C’est là-dessus que le roman diffère en grande partie de ce que j’avais imaginé. Je ne m’attendais pas à ce que le psychologique domine autant, ce qui n’est pas un mal, mais cela peut se révéler assez déroutant.

Le récit est le reflet de l’évolution de Mallory. Le rythme est plutôt lent dans un premier temps et gagne en force au fil des pages. Mallory est particulièrement vulnérable à ce moment-là mais elle va en s’affirmant. Puis, tout va changer, voire même s’inverser, dans un second temps, suite à un terrible événement. Honnêtement, je ne l’ai pas vu venir et j’ai été plutôt affectée par ce passage. J’étais tellement à fond dans ma lecture que j’ai pris tout ça très à cœur. Cette seconde partie du roman marque un tournant chez Mallory. Elle sort de sa carapace et ose s’exprimer. C’est alors plus dynamique, et toujours riche en émotions. JLA a véritablement soigné chaque détail.

De même pour ses personnages, absolument magnifiques. Mallory et Rider m’ont énormément touchée. Impossible qu’il en soit autrement.

Mallory a été très affectée par son enfance en famille d’accueil. Ce n’est que des années après que, aidée par des parents aimants, elle va réussir à s’affranchir de ses démons. J’ai de suite été émue par le personnage puis j’ai admiré la détermination et le courage dont elle fait preuve. Elle refuse de rester ainsi et fait tout son possible pour s’en sortir et devenir « normale ». Je me suis également reconnue en elle sur plusieurs points. Je comprenais très bien ce qu’elle traversait, ce qui m’a d’autant plus rapproché d’elle.

Si elle en est là, c’est en grande partie grâce à Rider. OMG !! Le jeune homme est tellement parfait. Trop peut-être, mais qu’est-ce que je l’ai aimé. JLA a ce don pour imaginer des pépites et Rider ne fait pas exception. Il est tellement attentionné avec Mallory. C’est touchant. Si la jeune fille semble être la plus en difficulté, on découvre assez vite que Rider n’est pas en reste. Lui aussi possède ses failles.

Le duo qu’il forme est des plus émouvants. La romance imaginée par JLA est toute mignonne, ce qui par ailleurs permet d’alléger quelque peu le récit.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste, loin de là. Tous sont essentiels à l’histoire.

J’ai adoré Ainsley, la meilleure amie de Mallory. Elle apporte cette dose d’humour nécessaire au récit. Je n’aurais pas été contre la voir davantage. Et pourquoi pas dans un prochain roman ;)

Jayden et Hector, frères et amis de Rider, m’ont également beaucoup plu. Chacune de leurs interventions était une réussite. Tous, à leur façon, vont aider nos protagonistes.

Mais celle qui tire son épingle du jeu, c’est Paige, rivale de Mallory en quelque sorte. Je n’ai pas réussi à la détester pour la simple et bonne raison que tout ce qu’elle dit est vrai. Elle tape dans le mille à chaque fois. Elle n’est pas toujours tendre dans ses propos mais elle a le mérite de faire bouger les choses. J’ai été plutôt impressionnée par Paige. Là encore, on aurait pu aller plus loin avec ce personnage. Il y avait du potentiel.

The Problem with Forever n’est pas tout à fait ce que je m’étais imaginé mais je suis tout de même ravie par ma lecture. C’est un YA extrêmement poignant. Je découvre avec beaucoup de plaisir JLA dans un registre plus grave et suis plus que prête à renouveler l’expérience.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sheo
Or

«My biggest fear is forever.»

The Problem with Forever m'a étonnée parce que je ne m'attendais pas à ce que ce roman me touche comme il l'a fait. Je pensais que ça serait juste une romance de plus mais ça va totalement au-delà de ça.

Et je ne sais même pas où commencer...

Jennifer L. Armentrout a une fois de plus réussi à me captiver mais d'une manière totalement différente qu'avec la saga Lux.

Aussi pathétique ça semble être dit comme ça, sa plume m'a parlé. Elle a écrit des phrases qui m'ont touchées en plein cœur.

Tout comme l'histoire qui n'est pas aussi légère que je m'y attendais. Elle est même carrément triste. Et je ne suis absolument pas déçue.

J'ai découvert une histoire qui m'a touchée pas seulement parce qu'elle est bien écrite et bien menée. Elle m'a touchée parce qu'elle est forte et vraie.

Et parce qu'au final, c'est pas juste l'histoire de ce qui a pu se passer. C'est l'histoire de ce qui vient après. C'est l'histoire qui a été brisée et qui finit par être réparée.

J'ai pas eu la même vie que Mallory et Rider. Je dirais même que ma vie a été complètement opposée à celle qu'ils ont vécu. Mais tout le monde vit des moments difficiles et la façon dont se déroule après, les personnes qu'ils sont devenus, ça m'a rappelé la personne que j'étais il y a encore pas si longtemps et celle que je suis maintenant.

Ce qui m'amène à dire que je me suis sincèrement attachée aux personnages. De Mallory à Rider en passant par Hector, Ainsley, Jayden... Ce sont des personnages vrais. Je veux dire, partout dans le monde il y a des Mallory, des Rider, des Ainsley et vous avez compris l'idée donc je vais pas faire la liste de tous les personnages... et c'est, pour moi, ce qui les a rendu les plus attachants.

Spoiler(cliquez pour révéler)Je suis tellement triste que Jayden ait été tué. Mais je l'avais vu venir. Aussi con puisse ma remarque suivante être, ça m'a fait penser à ce gamin dans Step Up 1.

Et Ainsley qui va probablement finir aveugle, c'est à ce moment-là que je me dis que c'est vraiment mal foutu, la vie.

Au premier abord, j'avais ce sentiment de ressembler d'avantage à Mallory qu'à Rider. Ça fait trois ans que j'ai pas mis un pied dans un établissement scolaire -et il y a de grandes chances d'ailleurs pour que je le refasse jamais- et je suis incapable de parler devant des personnes que je ne connais pas. Même ceux que je croise pratiquement tous les jours, je ne suis même pas capable de leur sortir un foutu bonjour. Alors, je me suis sentie assez proche de Mallory pendant une grande partie du livre. À mes yeux, ce n'est pas un personnage faible comme certains le penseront sûrement. C'est juste une fille qui a évolué d'une manière différente. Chacun prend la vie différemment. Parfois garder le silence c'est tout ce qu'on est capable de faire et je crois qu'on le subit plus que les autres.

Mais à la fin je me suis rendue compte que j'avais aussi le même problème que Rider. En quelque sorte. Mine-de-rien, j'aime faire semblant que tout va bien et que rien n'est bien grave. Le truc, c'est que je cache simplement le fait que je ne sais pas quoi faire de mon futur et qu'après que trois années soient passées, j'ai toujours pas chassé les ombres qui me suivent à la trace. J'aime pas parler de moi mais Rider m'a touché pour ça et j'avais besoin de le dire.

Le seul aspect de cette lecture qui m'empêche de la place en diamant, c'est le fait que certains passages ont été un peu longs et que j'aurais aimé que les personnages secondaires soient d'avantages présents et développés.

Côté romance, je suis contente qu'elle ait été présente sans être étouffante ou quoi que ce soit dans le genre. C'était mignon et je ne retiens que ça.

Quant à la fin, c'est une bonne conclusion pour moi. Je ne sais pas si Jennifer L. Armentrout prévoit un jour d'écrire une suite mais je suis parfaitement satisfaite si elle ne le fait pas.

En tout cas, The Problem with Forever est un roman qui m'a touché. Je ne suis peut-être pas objective puisque l'évolution et le caractère des personnages principaux m'a rappelé mon expérience personnelle mais je ne regrette absolument pas cette lecture. Je trouve qu'à la fin, elle fait passer un bon message.

«Forever was a work in progess.»

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par LesTentatrices 2018-06-22T16:28:15+02:00
Diamant

[JENNI] : #CoupDeCoeur = https://wp.me/p6618l-eli

Pffiou quelle histoire !

Lorsque Mallory intègre son premier jour d’école qu’elle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle y retrouve Rider…

Rider c’est un tout… A la fois son héros, son repère, sa douleur, son meilleur ami… ainsi que son passé. Si en quatre ans elle a pu avancer et se reconstruire pour se fortifier autant que possible pour devenir la meilleure version d’elle-même… ses retrouvailles avec lui vont réveiller des choses en elle qu’elle pensait endormies…

Chaque jour elle est impatiente de le retrouver… mais penser à Rider c’est donc également laisser un tas d’émotions refaire surface. Des émotions qu’elle cherche à laisser derrière elle… car elle n’est plus ce qu’elle était. Du moins elle cherche à ne plus être comme ça. N’est plus sa souris. N’est plus lâche ni faible…

Malgré tout entre eux il existe une connexion qui reste inébranlable. Unique et incroyable ! Ils ont été le yin et le yang. Sa lâcheté et son courage. Sa force et sa faiblesse… Et si aujourd’hui les choses s’inversaient entre eux ? Entre eux tout est comme avant, et en même temps … c’est différent et étrange…

Il représente une partie importante de son passé et ce qu’il réveille chez elle ne sera pas facile à gérer. Vivre à l’instant présent et profiter tant qu’on le peut car l’éternité, ça ne veut rien dire, ça peut vous être arraché… La vie lui offre une seconde chance… elle fera son possible pour essayer. Tenter d’avancer malgré les horreurs vécus dans le passé pour s’assurer un présent et un avenir heureux. Tous les deux mènent leur combat vers une quête de reconnaissance qui les prend au dépourvu. Ils ont la chance de prendre un nouveau départ mais quel sens lui donneront-il ?

Ce livre m’a chamboulé en tout point ! J’ai adoré cette histoire et pourtant cela reste étonnant, voire même incompréhensible compte tenu le thème exploité… Mais c’est grâce à la finesse, la délicatesse, ainsi que la profondeur de la plume de l’auteure qui fait qu’on s’aventure dans le récit à y dévorer page après page en s’y accrochant comme à une bouée de sauvetage tellement c’est divinement bien écrit. C’est tendre et doux lorsqu’elle traite de la relation des protagonistes tandis que lorsqu’elle parle de leurs parcours et de leurs vies sa plume prend un ton plus profond, plus dur pour révéler l’enfer qu’ils ont vécu, l’incompréhension la solitude le calvaire… mais surtout la peur. La peur face aux représailles qu’ils subissent, aux angoisses qu’ils doivent apprendre à gérer au quotidien.

L’histoire se dévoile à travers les yeux de Mallory en présentant chez nos héros un passé qui leur a mené la vie dure et qui les a abîmés ! Il aurait été intéressant d’avoir la vision de Rider. Néanmoins, on apprécie quand même l’ensemble, et je ne peux que rejoindre l’avis de Jennifer L. Armentrout lorsqu’elle dit que quelque part on a tous une part de Souris en soi… car OUI l’héroïne va parler à chacun de nous ! Tôt ou tard on est touché dans notre vie par une remise en question pour savoir quel sens on souhaite donner à notre vie. C’est le cas pour nos héros. Ils n’ont certes pas choisi de vivre un tel passé et ont dû encaisser beaucoup pour tenter de se reconstruire à leur manière. Ils supportent un sacré fardeau sur leurs épaules pour se relever et tenter d’avancer mais malgré cela ils parviennent à changer et à évoluer en menant leur propre réflexion et en acceptant de saisir la seconde chance que leur offre la vie pour avancer sans regarder en arrière même si le passé ne s’oublie pas. Ce passé aussi destructeur soit-il fait ce qu’ils sont mais il les pousse aussi à se challenger pour aller chercher le meilleur au fond d’eux même et autour d’eux… Ce qui nous fait ressentir beaucoup de compassion et d’empathie et qui nous touche tant les mots sont bien choisi pour donner de la profondeur au récit…

Je ne cache pas la frustration ressentie une fois le mot « fin » atteint. Mais pas dans le mauvais sens du terme… J’étais tellement bien avec eux que j’aurais voulu poursuivre l’histoire et les garder avec moi un peu plus longtemps. On s’attache aux personnages principaux avec tellement de tendresse que c’en est déconcertant. De même pour les personnages secondaires, en raison des chamboulements et bouleversements que l’on rencontre au cours des chapitres… Je suis triste de les quitter je l’admets mais cette histoire restera dans ma tête et dans mon cœur un long moment tant la beauté du message qui émane de cette histoire nous bouscule pour nous toucher profondément. L’amour panse les blessures certes mais pas sans conséquences… !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Floreen 2018-06-20T08:43:23+02:00
Lu aussi

Que dire… si le sujet est intéressant, je n’ai malheureusement pas accroché à l’histoire et aux personnages. J’ai même eu envie d’abandonner ma lecture à plusieurs reprises. D’une, j’ai trouvé que ça traînait en longueur, les choses ne bougent pas beaucoup pendant une bonne partie de l’histoire. De deux, je ne suis définitivement pas une adepte des triangles amoureux. Et de trois, il m’a vraiment manqué le point de vue de Rider. Je pense que ce dernier point aurait été un plus non négligeable car je trouve que ce personnage à du potentiel. Finalement, je crois que j’ai préféré les personnages de Rider, Hector et Jayden à celui de Mallory. En bref, ça été pour moi une lecture fastidieuse et longue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par V-A07 2018-06-19T21:02:50+02:00
Diamant

Quand j'ai commencé la lecture du prologue, dès les premières lignes, je me suis dit cela va être un coup de coeur.

J'espérais que mon impression première n'allait pas être détrompé et ce ne fût pas le cas.

Ce livre est un gros coup de coeur, il est magnifique, touchant et dur à la fois.

Ce livre fût primé aux Usa et je comprend pourquoi, une belle leçon de vie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cyn79 2018-06-18T21:22:33+02:00
Bronze

Vu les chroniques très flatteuses sur ce livre et connaissant l'auteur, je pensais lire un livre coup de cœur mais ça n'a pas été le cas. Je suis passée à côté de ma lecture. Rider et Mallory sont très attachants et on a envie de les aider mais l'histoire en elle-même n'a rien d'extra-ordinaire. Tout est prévisible et déjà vu. Du coup, j'ai trouvé l'histoire un peu longue. Seul un évènement dans la dernière partie a élevé un peu le rythme mais ça ne dure pas. Et puis, le personnage de Carl et de Paige m'ont vraiment déplu. Je n'ai pas du tout apprécier leur comportement.

Dommage, car les deux héros avaient beaucoup de potentiel pour m'émouvoir. Mais je n'ai pas ressenti beaucoup d'émotions pendant ma lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sorello 2018-06-18T16:55:41+02:00
Bronze

un roman feel good, un thème fort mais plein d'espoir et de bons sentiments.

mallory et rider on passé de longues années à s'aider, se soutenir et évoluer ensemble jusqu'à ce qu'ils soient séparés pendant quatre longues années et évoluent de manière différente.

jennifer l. armentrout, sans en être une fan inconditionnelle, j'ai toujours eu beaucoup de facilité à rentrer dans ses histoires, sa plume me plaît, elle est toujours fluide, détaillée sans trop l'être et son récit passe finalement très vite.

ici ça ne fait pas exception, l'histoire ne m'a pourtant pas transcendée mais j'ai été touchée quand même, emportée dans son univers. elle aborde un thème quand même assez important: la maltraitance des enfants et les déviances des systèmes censés les aider (malgré de nombreuses réussites), la reconstruction après un traumatisme aussi (surtout), qui peut durer des années ou même ne jamais être apaisé si on ne le remarque pas. et j'avoue que de base c'est déjà un thème qui me touche.

au delà de ça, le romance est mignonne, pas faites de mille twist fatiguant dont on connait déjà le dénouement (mais elle n'échappe quand même pas a certaines facilités propre à de nombreuse romance NA ou YA) mes émotions n'ont pas été malmenées, je n'ai pas versé de larmes ni eu le coeur qui battait la chamade mais c'était quand même une bonne lecture. entraînante et mignonne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Carole94P 2018-06-18T10:35:56+02:00
Argent

http://www.my-bo0ks.com/2018/06/l-eternite-c-est-complique-jennifer-l.armentrout.html

Il y a des auteurs que vous affectionnez tellement que chaque nouvelle sortie se révèle être un combo d'attentes toutes plus inimaginables les unes que les autres. Jennifer L. Armentrout fait partie d'eux. Ca ne sera un secret pour personne, depuis plusieurs années elle est à la tête de ma bibliothèque et chacun de ses romans et précommandé des mois et des mois à l'avance. L'éternité c'est compliqué était donc, attendu de pieds fermes.

L'éternité c'est compliqué ou The Problem with forever en VO, aborde des sujets encore jamais évoqué dans les romans de Jennifer L. Armentrout. Ici, il est à la fois question de famille d'accueil mais aussi de maltraitance. Mallory et Rider ont eu une enfance plus que difficile. Pendant de nombreuses années ils n'ont dû compter que l'un sur l'autre, jusqu'à ce que tout s'arrête brutalement et qu'ils se perdent de vue. Quatre ans plus tard, Mallory fait son entrée au lycée pour sa dernière année et tombe sur un visage qu'elle ne pensait jamais revoir... celui de Rider !

Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'étais vraiment très curieuse de découvrir L'éternité c'est compliqué. A vrai dire, j'ai pour habitude de ne lire le résumé d'auteures chouchous qu'à la précommande et attendre son arrivée sans rien lire dessus ensuite. Ce qui veut également dire que je me plonge dans ce genre de roman un peu à l'aveugle.

Le feeling est de suite passé. C'est un roman de Jennifer L. Armentrout et ça se sent. Les pages défilent, les personnages sont attachants et mystérieux à souhait. Tout allait donc parfaitement jusqu'à ce que je bloque avec le personnage principal, Rider.

C'est là que les choses se gâtent. Nous allons donc commencer cette chronique avec les quelques détails qui m'ont fait louper le coup de coeur attendu. Vous avez déjà eu cette impression que tout allait trop bien ? Eh bien c'est ce qu'il s'est passé pour moi. Je développais un intérêt certain pour le héros, Rider quand tout à coup il a baissé dans mon estime. Pour ne pas vous en dire trop et vous laisser le découvrir par vous-même, deux points m'ont dérangé le concernant.

Le premier, sa copine au début du roman. Et là, vous comprenez sans doute ou ça coince. Je hais les triangle amoureux, c'est connu, et quand le roman commence, notre cher Rider a plus ou moins une copine. Une chose en entraînant une autre, il est clair que cette relation va virer à l'échec, vous vous en doutez. Le problème c'est que notre cher Rider continue sa relation un peu trop longtemps à mon goût étant donné les circonstances. Ca peut paraître ridicule et vraiment peu embêtant pour certain, mais moi, ça m'a vraiment faite grincer des dents.

Le second point et là c'est nettement plus dérangeant. C'est son comportement vis-à-vis de Mallory. Si au démarrage j'ai fondu pour son affection, ce lien entre eux et ce passif si compliqué, par la suite j'ai trouvé qu'il se montrait un peu trop défaitiste, négatif et culpabilisateur envers Mallory, dans le sens où il lui faisait bien sentir sa chance dans son histoire alors que lui n'a rien eu.

Pourtant, ce dernier point est vraiment essentiel à l'histoire et reflète aisément les problèmes lorsque l'on fait partit du système et que l'on tombe sur des êtres ignobles ou que l'on ai ignoré. Mais j'ai trouvé qu'avec Mallory, il allait vraiment trop loin. Sous prétexte que sa situation est aujourd'hui meilleure que la sienne, il se permet de la juger en la faisant douter sur son mérite....

Cette parenthèse terminée, L'éternité c'est compliqué m'a tout de même tenu en haleine et plu. N'ayez pas de doute la dessus. Mais dans l'excellence, il y a toujours quelques loupés. Avec le recul, je me dis que j'en attendais tellement que peut-être cela à jouer en sa défaveur.

Je terminerais cette chronique sur une note positive, puisque comme toujours, les romans de Jennifer L. Armentrout sont géniaux. L'éternité c'est compliqué aborde avec brio et sincérité des sujets d'actualité. La maltraitance et le système adoptif a de bons et de mauvais côtés mais l'auteure arrive à toujours donner espoir et nous laisse avec une morale sans faille à travers ses personnages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ParadisDLivres 2018-06-15T20:11:10+02:00
Or

Lien de mon avis ici ⇢ https://wp.me/p5AuT9-45B

Une plume qui n’est plus à présenter et dont j’en suis ultra fan. Et cette fois-ci, cette grande dame nous plonge dans un exceptionnel Young-Adult.

Mais ce livre est très différent de ses autres écrits. En effet, la romance est mise en second plan. Mais au vue des thèmes abordés cela n’est nullement dérangeant. Avec une grande adresse, Jennifer L. Armentrout nous met face à une dure réalité qui touche encore beaucoup trop de jeune de nos jours. Les conséquences de la maltraitance ainsi que la négligence infantile. Et croyez-moi cher(ère)s ami(e)s lecteur(rice)s, vous allez ressortir de votre lecture totalement chamboulés.

Une intrigue habilement menée qui ne vous laissera pas indifférents. Des émotions vives qui sont insufflées avec naturel désarmant. Une fois votre lecture commencée, vous serez tellement absorbés par les évènements qu’il vous sera impossible de vous arrêter. Plus vous avancerez dans l’histoire, plus vous en deviendrez accro. Et quand arrive la fin c’est l’euphorie la plus totale.

Quand aux personnages ? Principaux comme secondaires sont parfaitement imparfaits et ont tous leur importance. Ils vont tous vous surprendre à leur manière.

Mais le gros point fort de ce livre, c’est notre du duo Mallory & Rider. Le calvaire qu’ils ont enduré pendant leur enfance, aucun enfant ne devrait le subir. Cela me révolte toujours autant de voir cela ! Si la première a choisi le silence, l’autre a préféré encaisser les coups à sa place. Mais le destin a décidé de les séparer. Quatre plus tard, les voilà à nouveau réunis et changés…

Mallory a conquis mon cœur dès le début. Cela faisait bien longtemps que je n’avais ressenti un tel sentiment d’attachement. Cette jeune fille est incroyable. Je l’admire pour son courage et sa volonté de sortir de ce silence et de se libérer de ses chaînes. Je suis fière d’avoir fait sa connaissance…

Rider lui aussi m’a touchée. Contrairement à Mallory, il a beaucoup de mal à se libérer de ce sombre passé et de ses démons qui le rongent de plus en plus. Mais se retrouver face à son amie d’enfance va changer sa vision des choses…

En bref… Une fois n’est pas coutume, j’ai littéralement succombé à la plume si fine de Jennifer L. Armentrout. « L’éternité c’est compliqué » est un récit fort, touchant et poignant qui marque les esprits, qui interpelle, qui véhicule un magnifique message et qui est bien évidemment à découvrir au plus vite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kwetche 2018-06-11T20:53:29+02:00
Argent

Une histoire young adult que j'ai beaucoup appréciée, avec des personnages intéressants et qui abordent des thématiques compliquées : l'enfance en famille d'accueil violente, les milieux sociaux défavorisés, la drogue mais également le traumatisme et la possibilité de s'en sortir.

Rider et Mallory ont une enfance commune et pourtant, tout a ensuite changé : l'un est passé dans plusieurs familles d'accueil alors que l'autre a été adoptée par un couple de médecins, lesquels l'ont aidée à se reconstruire.

Malgré quelques longueurs, Mallory, plutôt soumise et effacée au début, reprend du poil de la bête et réalise la chance qu'elle a eue. Elle investit enfin sa chance et tente le tout pour le tout pour passer au-delà de son handicap.

Un récit young adult que j'ai vraiment beaucoup apprécié, avec la plume addictive de Jennifer L. Armentrout.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AllieEarl 2018-02-04T23:29:02+01:00
Diamant

« The problem with forever » est un roman fort, de part l’histoire qu’il raconte mais également de part son message absolument sublime. Le sujet qu’il traite est très lourd et d’ailleurs, j’ai pris beaucoup de temps à venir à bout de cette histoire car j’avais besoin de digérer ce qu’il s’y passait petit à petit.

L’histoire de « Mouse » et Rider, et surtout leur passé commun, dépeint une triste réalité et un schéma malheureusement bien trop répendu encore de nos jours.

J’ai trouvé ces deux personnages très beaux, dans le sens qu’ils dégageaient une telle force qu’ils m’ont émue plus d’une fois. Leur évolution à travers le roman est magnifique car leurs émotions sont tellement bien décrites et les pensées de Mallory sont si justes que j’étais complètement immergée dans son histoire.

L’auteur nous délivre un magnifique roman qui est très bien construit et qui nous fait passer par un panel d’émotions toutes plus intenses les unes que les autres.

Ce roman est un énorme coup de cœur et je pense que cette histoire va hanter mon esprit encore un long moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mono9000 2017-01-25T06:18:39+01:00
Or

J’avais de grandes attentes pour ce livre. S’il n’a pas répondu à toutes, j’ai tout de même passé un excellent moment. On peut compter sur JLA pour offrir un maximum d’émotions.

Mallory a vécu l’enfer pendant son enfance. Placée dans une famille d’accueil des plus sinistres, elle a appris à se faire discrète, à s’effacer pour éviter toutes représailles. 4 ans après, la jeune fille peine à s’en sortir mais elle est déterminée à devenir « normale ». Pour ça, elle décide de s’inscrire au lycée pour son année de Terminale. Elle avait tout prévu sauf de retrouver Rider, qu’elle connait depuis longtemps et qui avait juré de toujours veiller sur elle.

Ce livre change beaucoup des précédents romans de JLA. L’auteure aborde des sujets très lourds, très durs mais elle le fait avec des mots qui sonnent vrais, avec des mots justes. Ce que j’aime, c’est qu’elle ne cherche pas à édulcorer ses propos. Certes, il y a une grande part de fiction, mais on reste dans le réel. L’équilibre entre les deux est bien trouvé et le récit n’en est que plus saisissant.

Autre différence, on n’a pas cette légèreté qu’elle essaye d’apporter à ses romans. On en trouve quelques touches ici et là mais nettement moins.

Le roman met véritablement l’accent sur les personnages et leur psychologie. Il ne faut alors pas s’attendre à un récit avec de nombreuses péripéties. Il y a un peu d’action mais, si c’est ce que vous recherchez avant tout, passez votre chemin. C’est là-dessus que le roman diffère en grande partie de ce que j’avais imaginé. Je ne m’attendais pas à ce que le psychologique domine autant, ce qui n’est pas un mal, mais cela peut se révéler assez déroutant.

Le récit est le reflet de l’évolution de Mallory. Le rythme est plutôt lent dans un premier temps et gagne en force au fil des pages. Mallory est particulièrement vulnérable à ce moment-là mais elle va en s’affirmant. Puis, tout va changer, voire même s’inverser, dans un second temps, suite à un terrible événement. Honnêtement, je ne l’ai pas vu venir et j’ai été plutôt affectée par ce passage. J’étais tellement à fond dans ma lecture que j’ai pris tout ça très à cœur. Cette seconde partie du roman marque un tournant chez Mallory. Elle sort de sa carapace et ose s’exprimer. C’est alors plus dynamique, et toujours riche en émotions. JLA a véritablement soigné chaque détail.

De même pour ses personnages, absolument magnifiques. Mallory et Rider m’ont énormément touchée. Impossible qu’il en soit autrement.

Mallory a été très affectée par son enfance en famille d’accueil. Ce n’est que des années après que, aidée par des parents aimants, elle va réussir à s’affranchir de ses démons. J’ai de suite été émue par le personnage puis j’ai admiré la détermination et le courage dont elle fait preuve. Elle refuse de rester ainsi et fait tout son possible pour s’en sortir et devenir « normale ». Je me suis également reconnue en elle sur plusieurs points. Je comprenais très bien ce qu’elle traversait, ce qui m’a d’autant plus rapproché d’elle.

Si elle en est là, c’est en grande partie grâce à Rider. OMG !! Le jeune homme est tellement parfait. Trop peut-être, mais qu’est-ce que je l’ai aimé. JLA a ce don pour imaginer des pépites et Rider ne fait pas exception. Il est tellement attentionné avec Mallory. C’est touchant. Si la jeune fille semble être la plus en difficulté, on découvre assez vite que Rider n’est pas en reste. Lui aussi possède ses failles.

Le duo qu’il forme est des plus émouvants. La romance imaginée par JLA est toute mignonne, ce qui par ailleurs permet d’alléger quelque peu le récit.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste, loin de là. Tous sont essentiels à l’histoire.

J’ai adoré Ainsley, la meilleure amie de Mallory. Elle apporte cette dose d’humour nécessaire au récit. Je n’aurais pas été contre la voir davantage. Et pourquoi pas dans un prochain roman ;)

Jayden et Hector, frères et amis de Rider, m’ont également beaucoup plu. Chacune de leurs interventions était une réussite. Tous, à leur façon, vont aider nos protagonistes.

Mais celle qui tire son épingle du jeu, c’est Paige, rivale de Mallory en quelque sorte. Je n’ai pas réussi à la détester pour la simple et bonne raison que tout ce qu’elle dit est vrai. Elle tape dans le mille à chaque fois. Elle n’est pas toujours tendre dans ses propos mais elle a le mérite de faire bouger les choses. J’ai été plutôt impressionnée par Paige. Là encore, on aurait pu aller plus loin avec ce personnage. Il y avait du potentiel.

The Problem with Forever n’est pas tout à fait ce que je m’étais imaginé mais je suis tout de même ravie par ma lecture. C’est un YA extrêmement poignant. Je découvre avec beaucoup de plaisir JLA dans un registre plus grave et suis plus que prête à renouveler l’expérience.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"L'éternité, c'est compliqué" est sorti 2018-06-13T00:00:00+02:00
background Layer 1 13 Juin

Date de sortie

L'éternité, c'est compliqué

  • France : 2018-06-13 (Français)

Activité récente

Issa_ le place en liste or
2018-06-21T03:49:01+02:00

Les chiffres

Lecteurs 103
Commentaires 13
Extraits 5
Evaluations 40
Note globale 7.98 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • The Problem With Forever - Anglais

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode