Livres
429 430
Membres
351 172

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de L'Étrange Voyage de Monsieur Daldry ajouté par dacotine 2011-07-21T17:43:45+02:00

" Comme le dit une chanson, vous m'avez frôlé l'âme et vous m'avez changé, comment vous pardonner d'avoir fait naître en moi l'envie d'aimer et d'être aimé ?"

Afficher en entier
Extrait de L'Étrange Voyage de Monsieur Daldry ajouté par isane3 2012-03-30T22:51:34+02:00

(Alice & Daldry)

- Etiez-vous le soir du 23 décembre dernier sur la jetée de Brighton ?

- Pourquoi me demandez-vous cela ?

- Parce que dans l'autre poche de votre imperméable se trouvait ceci, dit Alice en lui tendant le ticket.

- Votre question n'est pas très fair-play, puisque vous connaissez la réponse, dit Daldry en baissant les yeux.

- Depuis quand ? demanda Alice.

Daldry inspira profondément.

- Depuis le premier jour où vous êtes entrée dans cette maison, depuis la première fois où je vous ai vue monter cet escalier, et le trouble n'a cessé d'empirer.

- Si vous aviez des sentiments pour moi, pourquoi avoir tout fait pour m'éloigner de vous ? Ce voyage à Istanbul, c'était bien pour vous éloigner de moi, n'est-ce pas ?

- Si cette voyante avait pu choisir la lune au lieu de la Turquie, je m'en serais encore mieux porté. Vous me demandez pourquoi ? Vous n'imaginez pas ce que cela représente pour un homme qui a reçu mon éducation de se rendre compte qu'il est en train de devenir fou d'amour. De toute ma vie, je n'avais jamais craint quelqu'un comme je vous ai crainte. L'idée de vous aimer autant me faisait plus que jamais redouter de ressembler à mon père, et pour rien au monde je n'aurais imposé pareille peine à la femme que j'aime. Je vous serais particulièrement reconnaissant d'oublier sur-le-champ tout ce que je viens de vous dire.

Alice fit un pas de plus vers Daldry, elle posa un doigt sur sa bouche et lui murmura à l'oreille :

- Taisez-vous et embrassez-moi, Daldry.

Afficher en entier
Extrait de L'Étrange Voyage de Monsieur Daldry ajouté par isane3 2012-03-30T22:49:42+02:00

(Lettre de Daldry adressée à Alice)

Très chère Suzie !

Ne faites pas l'étonnée... Vous m'avez bien rebaptisé Anton alors que mon prénom est Ethan et que vous m'écrivez toujours "Cher Daldry".

Afficher en entier
Extrait de L'Étrange Voyage de Monsieur Daldry ajouté par isane3 2012-03-30T21:53:30+02:00

(Alice & Anton)

- Tu ne vas pas m'inviter toute la journée, lui souffla-t-elle à l'oreille.

- Et pourquoi pas, si cela me fait plaisir ?

- Parce qu'il n'y a aucune raison pour que...

- Me faire plaisir n'est pas une bonne raison ?

Afficher en entier
Extrait de L'Étrange Voyage de Monsieur Daldry ajouté par Saphira 2011-08-19T14:18:55+02:00

-C'est que je n'ai plus de famille, monsieur Daldry.

-C'est en effet une bonne raison pour ne pas la recevoir.

Afficher en entier
Extrait de L'Étrange Voyage de Monsieur Daldry ajouté par Fanatik 2012-04-08T19:13:42+02:00

Parce que voir souffrir ma mère m'a fait comprendre que pour un homme, aimer, c'est cueillir la beauté d'une femme, la mettre sous serre, pour qu'elle s'y sente à l'abri et la chérir... jusqu'à ce que le temps la fane, alors les hommes repartent cueillir d'autres c½urs. Je me suis fait la promesse que si un jour il m'arrivait d'aimer, d'aimer vraiment, alors je préserverais la fleur et m'interdirais de la couper.

Afficher en entier
Extrait de L'Étrange Voyage de Monsieur Daldry ajouté par paultuc 2012-10-10T18:39:45+02:00

- Le courage d'un juste répond à l'inhumanité de mille coupable.

Afficher en entier
Extrait de L'Étrange Voyage de Monsieur Daldry ajouté par isane3 2012-03-30T22:36:29+02:00

(Alice & Daldry)

- Avec les heures qu'il va passer dans des établissements scolaires, vous ne pourriez pas lui suggérer d'en profiter pour prendre quelques cours d'anglais, ça ne serait pas du temps "considéré dans l'échec", non ?

- ça suffit, Daldry, c'est vous qui devriez retourner à l'école.

- Mais moi, je ne prétends pas être le meilleur interprète d'Istanbul...

- Mais vous avez dix ans d'âge mental...

- C'est bien ce que je disais, vous prenez systématiquement sa défense. Cela me rassure, quand je serai parti, je ne vous manquerai pas trop, vous vous entendez si bien tous les deux.

- C'est très adulte cette remarque, très intelligent, vous vous améliorez d'heure en heure.

- Vous savez quoi, vous devriez passer l'après midi avec Can, allez donc à l'école de Chalcédoine, qui sait si, en visitant les lieux, vous ne verrez pas resurgir quelques souvenirs.

- Vous faites la tête ? Vous avez vraiment un sale caractère !

- Pas le moins du monde. J'ai deux ou trois courses à faire en ville qui vous ennuieraient à mourir. Occupons chacun, avec intelligence, le reste de notre journée et nous nous retrouverons pour le dîner. Can est d'ailleurs le bienvenu si vous le souhaitez.

- Vous êtes jaloux de Can, Daldry ?

- Là, ma chère, permettez-moi de vous dire que c'est vous qui êtes ridicule. Jaloux de Can, et puis quoi encore ? Non mais vraiment, il aura fallu que je vienne jusqu'ici pour entendre de pareilles inepties !

Afficher en entier
Extrait de L'Étrange Voyage de Monsieur Daldry ajouté par isane3 2012-03-30T21:56:06+02:00

(Alice & Daldry)

- Je vous attendais, mademoiselle Pendelbury.

- Vous m'attendiez ? répondit-elle, surprise.

- Depuis que le courant a été coupé. Je ne dors pas en robe de chambre, figurez-vous. Tenez, voilà ce que vous alliez me demander ! dit-il en sortant une bougie de sa poche. C'est bien ce que vous êtes venue chercher, n'est-ce pas ?

- Je suis désolée, monsieur Daldry, dit-elle en baissant la tête, je vais vraiment penser à en racheter.

- Je n'y crois plus beaucoup, mademoiselle.

- Vous pouvez m'appeler Alice, vous savez.

- Bonne nuit, mademoiselle Alice.

Daldry ferma sa porte, Alice rentra chez elle. Mais, quelques instants plus tard, elle entendit frapper. Alice ouvrit, Daldry se tenait devant elle, une boîte d'allumettes à la main.

- Je suppose que cela aussi vous manquait ? Les bougies sont bien plus utiles allumées. Ne me regardez pas comme ça, je ne suis pas devin. La dernière fois, vous n'aviez pas non plus d'allumettes et, comme je voudrais vraiment me coucher, j'ai préféré prendre les devants.

Afficher en entier
Extrait de L'Étrange Voyage de Monsieur Daldry ajouté par wizbiz06 2012-03-27T15:07:59+02:00

Si tu crois qu’on va laisser ces petits morveux s’en tirer comme ça ! On va tellement s’amuser qu’ils vont en crever de jalousie. Ne te sous-estime pas, ma vieille, souviens-toi que, pendant que je me pochtronnais dans des pubs, tu portais des brancards sous les bombes. La prochaine fois que nous passerons devant nos imbéciles d’amis, je veux t’entendre rire aux éclats, tu m’as compris 

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode