Livres
473 052
Membres
446 456

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Diamant

Ce livre contenant plusieurs nouvelles, je ferai un commentaire par texte.

- L’abomination de Dunwich

Le recueil s’ouvre sur la nouvelle éponyme et j’ai été heureux de retrouver la plume si caractéristique de Lovecraft. J’aime ses campagnes reculées et ses ambiances travaillées. Et j’apprécie toujours quand il est question des Grands Anciens, cette race largement antédiluvienne et pourtant extraordinairement avancée. J’avoue avoir un faible pour le vocabulaire suranné et horrifique de l’auteur, tous ces « hideux » et autres « cyclopéens » et « inextricables » me ravissent. Il a vraiment un style à nul autre pareil. Quant à l’histoire en elle-même, je l’ai trouvée très intéressante avec une intrigue bien ficelée. Elle m’a beaucoup plu.

- Je suis d’ailleurs

Celle-ci m’a étreint le cœur, c’est l’une des meilleures nouvelles lovecraftiennes que j’aie lu. J’ai éprouvé beaucoup de peine pour le personnage, Lovecraft nous lie à sa psyché dès les premières lignes. Il y a une forte attente, un fort sentiment d’espoir dans ces quelques pages. Aussi, lorsque nous comprenons et qu’il tarde, puis qu’il y parvient, comment ne pas se sentir ému ?

- Des rats dans les murs

Misère, des rats. Autant j’aime bien ces petites bêtes intelligentes, autant je les hais dans la littérature. Ce texte m’a rappelé The Judge’s House, une nouvelle de Bram Stoker où les rats ont aussi une place prépondérante. J’ai trouvé l’ambiance sensiblement similaire et ce n’est pas une critique, loin de là ! Des rats dans les murs m’a beaucoup plu. J’ai aimé les furieuses galopades qui hérissait le poil des chats et j’ai aimé la descente dans les entrailles du monde. Du très bon Lovecraft.

- Le modèle de Pickman

Cette fois encore, la nouvelle m’a beaucoup plu. Le narrateur nous parle d’un peintre talentueux qu’il a côtoyé mais qui le terrifie aujourd’hui. Ce peintre était passé maître dans l’art de représenter les pires horreurs et les plus innommables craintes de l’Homme. Ces toiles semblaient susciter l’effroi et la répulsion avec tant de force qu’il devait y avoir quelque chose qui ne tournait pas rond… et le narrateur l’a découvert. La fin m’a fait sourire de satisfaction, c’était vraiment une bonne lecture.

- La musique d’Erich Zann

Celle-ci, je l’ai trouvée sympathique. Prometteuse, plutôt. J’ai aimé la rue mouvante qui m’a rappelé la rue du Jerzual de Dinan et j’ai aimé le musicien tourmenté de la plus haute chambre dans la plus haute maison. J’ai aussi aimé l’ambiance et les nombreux sous-entendus, mais je suis frustré. Ma curiosité n’a pas été assouvie. Ce n’est pas un mal, bien entendu, mais ah ! j’aurais aimé savoir.

- Arthur Jermyn

J’ai trouvé cette nouvelle intéressante et divertissante, mais sans plus. On suit l’histoire d’une famille apparemment maudite jusqu’à son dernier descendant, Arthur Jermyn. L’ambiance est moins immersive que dans les autres et la fin, si elle est sans nul doute digne de Lovecraft, ne m’a pas transcendé.

- Le molosse

Celle-ci, en revanche, m’a bien plu. Elle m'a fait penser au Chien des Baskerville d'Arthur Conan Doyle, avec cette terre désolée et cet énorme chien démoniaque. Le protagoniste, par ses mœurs, n’est pas particulièrement appréciable, mais j’ai aimé l’histoire liée à son ultime profanation. Une bonne histoire, bien amenée et bien menée.

- La Cité sans Nom

Lorsque j’ai vu le titre de cette nouvelle, j’ai souri. J’ai un gros, gros faible pour les cités lovecraftiennes et les descriptions qu’elles entraînent. J’aime énormément l’effet de gradation, quand on s’enfonce toujours plus loin avec le personnage, quand on découvre les choses petit à petit. Je ne m’en lasse pas. J’ai aussi beaucoup aimé l’ambiance de cette nouvelle et la race dont elle traitait, de même que le déni du protagoniste.

- La maison maudite

La dernière nouvelle est aussi une agréable découverte. Elle m’a bien plu, j’ai aimé le sujet, l’histoire et l’ambiance. Ce n’est pas la meilleure du recueil, cependant, même si la plume singulière de Lovecraft est toujours aussi plaisante à lire.

De très bonnes découvertes, en somme, qui me confortent dans l'idée que j'aime décidément beaucoup les œuvres et l'univers de Lovecraft. Je vous conseille volontiers ce livre, si tant est que vous aimez frissonnez d'angoisse.

Afficher en entier
Argent

Grande fan d'horreur, je n'avais pourtant jamais lu de Lovecraft, c'est désormais chose faite ! J'ai énormément aimé cette courte histoire qui a su attiser ma curiosité du début à la fin. J'ai plein d'autres livres de l'auteur en stock et je suis très heureuse d'avoir fait ces achats les yeux fermés, car L'horreur de Dunwich ne sera certainement pas le dernier Lovecraft que je lirai dans ma vie !

Afficher en entier
Diamant

Ça faisait longteeeeeeeeeemps que je voulais lire du Lovecraft. Mais l'occasion ne s'était pas vraiment présentée. Mais ça y est ! I did it ! Et dire que je ne suis pas déçue serait un euphémisme ! L'abomination de Dunwich est un vrai coup de coeur, chaque nouvelle est traumatisante, bref, j'adore.

Afficher en entier
Bronze

Un bon, un excellent Lovecraft, bien écrit et original, qui nous fait trembler en même temps que les personnages.

Afficher en entier
Argent

Mon premier Lovecraft et je ne suis pas déçu!

J'ai beaucoup apprécié cette lecture. Certaines nouvelles font froid dans le dos. Je relirai cet auteur pour Halloween!

Afficher en entier
Lu aussi

J'aime la façon dont l'auteur écrit, j'ai embarquée assez facilement, j'ai fait la patate en le lisant le soir :3

Afficher en entier
Bronze

On plonge facilement dans l'atmosphère lugubre créée par Lovecraft. A lire le soir, avec un fond sonore inquiétant et la lumière dansante d'une bougie.

Afficher en entier
Argent

Très bon recueil de nouvelles, très intéressant, du pur Lovecraft. Je n'ai pas été déçue.

Afficher en entier
Envies

Je ne connaissais pas l'auteur avant d'acheter ce livre, il était à 2€ alors je me suis dit pourquoi pas. L'histoire est vraiment prenante et l'ambiance et très pesante. sa m'a permis de découvrir un style d'écriture auquel je n'étais pas habitué, une bonne petite nouvelle ^^

Afficher en entier
Diamant

Ce recueil de nouvelles est une suite de récit mettant en scène l’univers que Lovecraft a créé. Nous retrouvons les hommes face à l’indicible, des parias de la société oeuvrant contre l’humanité, alors que d’autres, à la limite de la folie, tente de la sauver.

Les différents récits sont bien construits et chaque histoire présente un aspect nouveau du mythe, bien que les similitudes avec d’autres récits ne faisant pas partie de ce recueil sont flagrantes.

Nous ne sommes pas dans l’horreur gore, mais celle qui ne se voit, celle qui se ressent, celle de l’esprit. Ces nouvelles sont assez représentatives du mythe de Cthulhu même si pas une seule fois ce terme n’est évoqué.

Le livre se lit rapidement et avec beaucoup de plaisir. Le style est fluide et rythmé, menant le lecteur jusqu’au dénouement avec un crescendo qui s’accentue au fur et mesure.

Un très bon auteur fantastique qui inspira, inspire et inspirera plusieurs générations d’écrivains et de lecteurs avant tout.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode