Livres
466 593
Membres
430 697

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'affaire Lerouge



Description ajoutée par Oksa 2010-04-04T22:03:49+02:00

Résumé

Une femme d'une cinquantaine d'années, la veuve Lerouge, est retrouvée sauvagement assassinée dans sa maison. Tous les indices conduisent à un jeune homme de bonne famille. Les preuves matérielles sont accablantes, l'assassin paraît tout désigné et l'affaire bouclée, quand le doute s'immisce dans l'esprit de l'un des enquêteurs, le père Tabaret. Certains faits le poussent à envisager le meurtre sous un autre angle, et ses découvertes réserveront bien des surprises aux lecteurs.

Inspirée d'une affaire criminelle qui défraya la chronique, L'Affaire Lerouge est le premier roman "judiciaire" français. Son auteur, Emile Gaboriau, élabore une intrigue policière à la construction astucieuse, doublée d'une histoire amoureuse.

On y rencontre plusieurs enquêteurs : le juge d'instruction Daburon, le chef de sûreté Gévrol et un détective amateur, le père Tabaret, dit "Tirauclair". La méthode d'investigation de ce dernier -partir du connu pour parvenir à l'inconnu- n'est pas sans rappeler celle de Dupin, le héros des nouvelles policières d'Edgar Allan Poe. On croise aussi, dans L'Affaire Lerouge, l'inspecteur Lecoq, qui deviendra par la suite un personnage emblématique de l'oeuvre de Gaboriau.

Arthur Conan Doyle, autre père du roman policier, était un grand lecteur et admirateur de Gaboriau. Il reconnaîtra d'ailleurs volontiers l'influence de Tabaret et de Lecoq sur la crétion de son héros mythique, Sherlock Holmes.

Afficher en entier

Classement en biblio - 37 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Allebei 2018-05-09T21:06:41+02:00

"Le jeudi 6 mars 1862, surlendemain du mardi-gras, cinq femmes du village de La Jonchère se présentaient au bureau de police de Bougival.

Elles racontaient que depuis deux jours personne n’avait aperçu une de leurs voisines, la veuve Lerouge, qui habitait seule une maisonnette isolée. À plusieurs reprises, elles avaient frappé en vain. Les fenêtres comme la porte étant exactement fermées, il avait été impossible de jeter un coup d’œil à l’intérieur. Ce silence, cette disparition les inquiétaient. Redoutant un crime, ou tout au moins un accident, elles demandaient que « la Justice » voulût bien, pour les rassurer, forcer la porte et pénétrer dans la maison.

Bougival est un pays aimable, peuplé tous les dimanches de canotiers et de canotières ; on y relève beaucoup de délits, mais les crimes y sont rares. Le commissaire refusa donc d’abord de se rendre à la prière des solliciteuses. Cependant elles firent si bien, elles insistèrent tant et si longtemps, que le magistrat fatigué céda. Il envoya chercher le brigadier de gendarmerie et deux de ses hommes, requit un serrurier et, ainsi accompagné, suivit les voisines de la veuve Lerouge.

La Jonchère doit quelque célébrité à l’inventeur du chemin de fer à glissement qui, depuis plusieurs années, y fait avec plus de persévérance que de succès des expériences publiques de son système. C’est un hameau sans importance, assis sur la pente du coteau qui domine la Seine, entre la Malmaison et Bougival. Il est à vingt minutes environ de la grande route qui va de Paris à Saint-Germain en passant par Rueil et Port-Marly. Un chemin escarpé, inconnu aux ponts et chaussées, y conduit.

La petite troupe, les gendarmes en tête, suivit donc la large chaussée qui endigue la Seine à cet endroit, et bientôt, tournant à droite, s’engagea dans le chemin de traverse, bordé de murs et profondément encaissé.

Après quelques centaines de pas, on arriva devant une habitation aussi modeste que possible, mais d’honnête apparence. Cette maison, cette chaumière plutôt, devait avoir été bâtie par quelque boutiquier parisien, amoureux de la belle nature, car tous les arbres avaient été soigneusement abattus. Plus profonde que large, elle se composait d’un rez-de-chaussée de deux pièces, avec un grenier au-dessus. Autour s’étendait un jardin à peine entretenu, mal protégé contre les maraudeurs par un mur en pierres sèches d’un mètre de haut environ, qui encore s’écroulait par places. Une légère grille de bois tournant dans des attaches de fil de fer donnait accès dans le jardin.

— C’est ici, dirent les femmes.

Le commissaire de police s’arrêta. Pendant le trajet, sa suite s’était rapidement grossie de tous les badauds et de tous les désœuvrés du pays. Il était maintenant entouré d’une quarantaine de curieux.

— Que personne ne pénètre dans le jardin, dit-il.

Et, pour être certain d’être obéi, il plaça les deux gendarmes en faction devant l’entrée, et s’avança escorté du brigadier de gendarmerie et du serrurier.

Lui-même, à plusieurs reprises, il frappa très-fort avec la pomme de sa canne plombée, à la porte d’abord, puis successivement à tous les volets. Après chaque coup, il collait son oreille contre le bois et écoutait. N’entendant rien, il se retourna vers le serrurier.

— Ouvrez, lui dit-il.

L’ouvrier déboucla sa trousse et prépara ses outils. Déjà il avait introduit un de ses crochets dans la serrure, quand une grande rumeur éclata dans le groupe des badauds.

— La clé, criait-on, voici la clé !

En effet, un enfant d’une douzaine d’années, jouant avec un de ses camarades, avait aperçu dans le fossé qui borde la route, une clé énorme ; il l’avait ramassée et l’apportait en triomphe.

— Donne, gamin, lui dit le brigadier, nous allons voir.

La clé fut essayée, c’était bien celle de la maison.

Le commissaire et le serrurier échangèrent un regard plein de sinistres inquiétudes. — « Ça va mal ! » murmura le brigadier, et ils entrèrent dans la maison, tandis que la foule, contenue avec peine par les gendarmes, trépignait d’impatience, tendant le cou et s’allongeant sur le mur, pour tâcher de voir, de saisir quelque chose de ce qui allait se passer."

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par onnew 2019-06-12T00:00:24+02:00
Lu aussi

L'intrigue est prenante cependant l'histoire s'étire un peu en longueur. Cela vient peut-être de sa forme originelle le roman-feuilleton

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Allebei 2018-05-12T19:29:37+02:00
Or

Encore un livre très intéressant d'Emile Gaboriau. En plus d'une intrigue pleine de suspens, il y a des thèmes qui remettent en question la société : l'erreur judiciaire, l'abolition de la peine de mort (qui existait encore en France au temps de l'auteur). Il fallait le faire au XIXe siècle...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Stephanie-61 2018-01-04T10:08:06+01:00
Or

j'ai beaucoup aimé ce livre,l'inspecteur utilise des méthodes à la sherlock holmes (que j'adore), certains passages sur le passé des protagonistes me paraissaient sans intérêt mais on découvre plus tard leur utilité. J'ai deviné assez vite le fil de l'histoire mais les rebondissements bien parsemés tout au long du livre ont fait que le roman a gardé toute mon attention.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ryusuka 2017-11-24T15:20:56+01:00
Lu aussi

Pas mauvais, mais quelque passages long, notamment les descriptions des histoires amoureuse, m'empêche de mettre ce livre plus haut dans ce classement. Egalement le fait, comme dit un autre commentaire, que certaine choses arrive trop au hasard sans travail d'enquête.

Malgré cela, je l'ai trouvé divertissant, bien que l'intrigue est facilement identifiable. Mais bon, il est impossible de reprocher au précurseur d'un genre ne de pas être original :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lu1399 2013-11-28T18:28:55+01:00
Bronze

J'ai du lire ce livre pour l'école et je m'attendais...à une lecture d'école quoi ennuyante, longue et monotone, malgré tout le livre n'est pas aussi mauvais que je m'y attendais! Il faut dire que c'est le premier roman policier français alors forcément l'histoire n'est pas aussi élaboré que les romans de Agatha Christie par exemple. Quelques des événements sont plutôt prévisible, mais d'autre son complètement inattendu. Les personnages manquent de profondeur selon moi, mais il s'agit d'un roman policier donc on ne doit pas s'attendre à des miracles sur ce coup là. Le style d'écriture est évidement un peu vieillot, mais selon mon point de vue il est quand même appréciable. Si je devais recommander un livre policier d'époque(aucune idéé pourquoi j'aurais besoin de le faire) je dirai que l'affaire Lerouge est un classique de la littérature française, pas parce que le texte est excellent, mais parce que c'était une grande première pour le français et qu'Émile Gaboriau a ouvert la porte à plusieurs auteurs policiers français.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mislecture 2013-01-06T17:57:17+01:00
Pas apprécié

J'ai pas accrocher !!

Je n'ai pas aimée le style d'écriture , les personnages et le résumée de l'histoire .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ekna 2012-09-29T20:40:28+02:00
Lu aussi

Il est un peu bizarre mon comm ? Non??!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ekna 2012-09-29T20:40:02+02:00
Lu aussi

Je pense que j'aurai bien aimé si j'avais réussis à le lire ! Mais malheureusement pour lui j'avais des livres avec plus de suspens auquel j'accrochais plus! Donc j ne l'ai pas fini !...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sinette48 2012-06-02T19:28:20+02:00
Lu aussi

J'ai mis du temps à finir ce livre. Quand j'ai commencé, je devais être en cm1. Mais je n'ai pas aimé, alors j'ai arrêté. Et puis un jour je me suis dis que je devrais le finir... Ben j'ai pas accroché.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eglantine671 2012-01-03T18:36:32+01:00
Pas apprécié

J'ai pas aimé du tout. Pour commencer, il y a trop de hasard, surtout que justement l'enquêteur est ami avec des gens qui savent quelque chose sur la victime, j'ai trouvé ça trop gros. Et puis c'est écrit d'une façon mélodramatique, on a vraiment l'impression de lire une pièce de théâtre. Je ne suis pas sure d'avoir envie d'essayer un autre roman de cet auteur. Et pourtant j'adore les livres qui se situent dans le passé.

Afficher en entier

Date de sortie

L'affaire Lerouge

  • France : 2008-10-23 - Poche (Français)

Activité récente

onnew l'ajoute dans sa biblio or
2019-06-11T23:57:50+02:00
Fine-1 l'ajoute dans sa biblio or
2018-07-28T17:22:43+02:00
Allebei l'ajoute dans sa biblio or
2018-05-12T19:21:03+02:00

Les chiffres

Lecteurs 37
Commentaires 11
Extraits 2
Evaluations 13
Note globale 6.54 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode