Livres
515 986
Membres
529 941

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Aile des vierges



Description ajoutée par alinounete 2018-01-31T12:50:16+01:00

Résumé

Doit-on trahir ses convictions et ses rêves pour un peu de bonheur personnel ?

Un extraordinaire portrait de femme libre

Angleterre, avril 1946. La jeune femme qui remonte l’allée de Sheperd House, majestueux manoir du Kent, a le cœur lourd. Car aujourd’hui, Maggie O’Neill, un fort caractère, petite-fille d’une des premières suffragettes, fille d’une féministe active, va entrer comme bonne au service des très riches Lyon-Thorpe. Et la seule consolation de Maggie est que personne ne soit là pour assister à sa déchéance, elle qui rêvait de partir en Amérique et d’y devenir médecin. Qui en rêve toujours, d’ailleurs.

L’intégration parmi la dizaine de domestiques vivant comme au siècle précédent est difficile pour Maggie. Elle trouve ridicules les préoccupations et exigences de Madame, surnommée par ses employés « Pippa-ma-chère », car c’est ainsi que ses amies l’appellent à grand renfort de voix haut perchées. Le maître de maison, lointain, l’indiffère. Seul trouve grâce à ses yeux le vieux lord, âgé de près de cent ans, qui perd la tête et la confond avec une mystérieuse Clemmie à qui il déclare son amour.

Mais Maggie va bientôt découvrir que le maître de maison, John Lyon-Thorpe, est loin d’être l’héritier phallocrate qu’elle imaginait. Ils entament une liaison passionnée. Comme elle, John est prisonnier de son destin, et veut s’en libérer. Il a grandi en Afrique, où son père avait une immense propriété, et compte y retourner. Il éprouve les mêmes envies d’ailleurs que Maggie, le besoin de se sentir vivant.

Et du jour où elle s’avoue son amour pour John, Maggie comprend qu’elle va devoir choisir entre la promesse du bonheur et son aspiration à la liberté.

Afficher en entier

Classement en biblio - 84 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par TERVERCHANTAL 2018-07-17T12:24:33+02:00

Mon Dieu, se dit Maggie, le coeur battant à lui faire mal. Mon Dieu. Elle était dans sa chambre de l'Aile des vierges, on tambourinait à sa porte en pleine nuit, et sans vouloir le croire elle savait qui c'était. Ce n'était pas possible. Il ne pouvait pas faire ça.

Elle se leva dans le noir, se cognant à la table de nuit. La douleur aveugle lui donna la nausée, elle déverrouilla la porte avec des larmes plein les yeux.

"Maggie !"

Sir John était ivre, elle le vit à ses yeux brouillés, sentit l'odeur douceâtre du whisky et de la cigarette.

Derrière lui, sous la loupiote du couloir, Maggie distinguait Bertha Stanfield tenant son peignoir à deux mains près de son cou, s'asphyxiant devant la scène.

Et puis Annie la Rousse et Colin, accourus, et Kitty, effarée. Et d'autres, peut-être.

"Monsieur, s'étranglait la grosse Bertha.

- Maggie, l'ignora-t-il. Ne t'en va pas, Maggie."

Seigneur, le majordome avait parlé. Voilà pourquoi Sir John était là, dans cet état, pour elle.

"Monsieur, souffla-t-elle à son tour. Ne faites pas ça.....

- Tu ne peux pas me quitter, Maggie, dit-il en frappant le mur.

- Que quelqu'un aille chercher Baptiste, intervint Annie. Colin, va chercher Baptiste.....

- Maggie...." Sir John s'appuyait au chambranle, tentant de mettre des flammes convaincantes dans ses beaux yeux flous, une mèche de cheveux noirs retombant sur son front. Maggie était dévastée. Exposée.

Mais les autres ne comptaient pas. Elle ne voyait que lui. Monsieur, entendait-elle encore. Monsieur.

"John !"

A travers cette seule syllabe, Maggie ne reconnut pas sa propre voix. "John, arrête !"

L'Aile des vierges fut envahie par un silence irréel, Monsieur semblant se réveiller d'un coup sous les semonces de sa femme de chambre. John.

"Laissez, Mrs Stanfield, murmura Maggie. Je m'en occupe. Que tout le monde retourne se coucher. S'il vous plaît."

Et devant les yeux effarés d'une galerie de domestiques en plein séisme, la petite emmerdeuse gauchiste attira à elle l'honorable Sir John Lyon-Thorpe, le claquement de la porte résonnant en une déflagration sociale.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par lila11 2020-07-12T17:38:26+02:00
Or

Belle romance avec un héroïne féministe, en avance sur son époque.

Les personnages sont attachants, il y a de nombreux rebondissements assez inattendus.

Une lecture très sympa, j'ai vraiment passé un bon moment de détente.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Daniele34 2020-06-17T11:31:25+02:00
Argent

On suit l'histoire de maggy fille et petite fille de militante féministes à leur époque

Comment allier cet héritage et l'amour pour une homme qui représente tout ce que pourquoi ses ancêtres se sont battues ?

Livre romanesque, très facile à lire

Maggy est parfois exaspérante dans ses réactions midinettes ou d'indépendance féministe caricaturales

Plaisant à lire mais pas le livre du siècle non plus

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CAmpelas 2020-03-01T10:51:48+01:00
Bronze

"L'aile des Vierges" c'est ainsi que l'on surnomme les chambres réservées aux domestiques à Sheperd House, illustre manoir du Kent, où est engagée l'héroine de ce roman : Maggie Fuller au lendemain de la seconde guerre mondiale.

On est plongé dans une ambiance à la Downton abbey, se lit très facilement, on se laisse emporter par l'histoire...un peu à l'eau de rose !!! dommage ! Le livre est partagé en deux parties successives : en Angleterre et en Amérique. L'histoire d'une femme qui est prise entre la raison et les sentiments. Un extraordinaire portrait de femme libre qui entraîne le lecteur dans une merveilleuse histoire d'amour et de combat social.

Personnellement, j'ai passé de moments agréables avec ce roman de Laurence Peyrin. Je recommande ce livre à toutes les femmes.Mais c'est dommage aurait pu être bien meilleur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Karine2620 2020-02-15T17:56:41+01:00
Bronze

Maggie est une héroïne forte, attachante, et déterminée ! Et quelle histoire d'amour ! Le tout servi par la très belle plume de Laurence Peyrin ! Un superbe roman que je n'ai pas pu lâcher ! Bref j'ai adoré !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sxtn 2019-11-24T10:10:55+01:00
Diamant

Le début est assez lent, mais on se retrouve pris dans l'histoire de Maggie, qui a elle seule incarne le féminisme du milieu du 20ème siècle, et qui tâtonne pour vivre sa vie avec l'héritage qui lui a été transmis... Une petite pépite, que j'ai eu du mal à lâcher.

J'ai adoré.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par JessSwann 2019-11-05T11:51:47+01:00
Argent

J'avoue que j'ai eu beaucoup de mal avec les 50 premières pages, je trouvais l'intrigue poussive et un peu ennuyeuse. Cependant, il faut admettre que c'était nécessaire pour comprendre d'où venait le personnage de Maggie. A travers elle, on découvre le monde de la domesticité anglaise, avec une ambiance un peu à la Dontown Abbey, même si l'histoire se déroule 30 ans plus tard. J'ai beaucoup apprécié la manière dont les relations de la domesticité étaient dépeintes tout comme les personnages des "maitres". Entre "Pippa Ma Chère", ravissante évaporée qui n'a pas grand chose dans la tête et Lord John, qui se veut un aventurier, Maggie est servie... Le personnage d'Albert est également bien décrit tout comme le mystère qui entoure Clemmie, la mystérieuse femme qu'il appelle sans cesse. J'ai également apprécié le personnage du chat (oui oui c'est un personnage) et Kitty (qui n'est pas un chat).

L'histoire romanesque entre Maggie et John est un vrai bonheur car on sent que c'est un grand amour en dépit de leurs incompréhensions. Le passage de Maggie en Amerique est également intéressant et j'ai apprécié sa relation avec David Alexander tout comme la façon où il rogne peu à peu les termes de leur accord.

La fin est vraiment émouvante et j'ai aimé la pudeur avec laquelle l'auteure dévoile les sentiments de Maggie.

Ce que j'aime : un beau portrait de femme et une grande histoire d'amour. Le destin de Kitty, les références à Autant en emporte le vent et les relations de la domesticité. J'ai aussi aimé Pippa ma chère, elle m'a beaucoup amusée

Ce que j'aime moins : j'aurais aimé en voir un peu plus de la vie de Maggie avec John

Pour résumer

Un épopée romanesque et un portrait de femme servis par une belle plume

Ma note

8/10

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pauline-170 2019-11-04T20:48:44+01:00

Une histoire bouleversante que j'ai dévoré en quelques jours. Ce livre est une pepite incontournable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bscmm 2019-07-30T22:53:03+02:00
Diamant

Une histoire qui m'a saisi et captivé dans un tumulte d'enjeux sociaux, identitaire et passionnelle.

Je ne m'attendais pas à ressentir autant d'impact en lisant ce roman mais l'histoire est tellement bien mené et amené qu'il m'a conquise par ses personnages et ses décors.

Maggie m'a beaucoup plu, elle incarne très bien le personnage blasé et tiraillé par son devenir. Dans une société où la condition de la femme reste que très peu équitable, elle mène une réflexion qui oscille entre fière indépendance avec l'idée qu'est censée représenter une femme fière, libre et indépendante et le choix de pouvoir être simplement une personne qui n'est pas obligée de prouver son féminisme mais d'être seulement dans la condition d'une personne libre à part entière. Son parcours que l'on voit évoluer en est un très bon reflet. La place que vient occuper John pour elle est décisif et lui permet de faire évoluer une réflexion qui séparerait devoir de combattre pour le féminisme et relation avec une autre personne avec qui elle devrait se livrer et donc renoncer à une certaine indépendance. Le déroulement du récit ce passant à un moment charnière de l'évolution de la condition féminine on y voit d'autant plus ce qu'une personne pouvait ressentir et la confusion que pouvait ressentir Maggie. Sa réflexion est intéressante à suivre en tant que personne tiraillé dans un combat qui évolue peu à peu en s'affirmant et arrivant à se délivrer d'une pression sociale et identitaire pour s'affirmer dans les deux aspects de sa vie qu'elle juge de prime à bord inconciliable.

L'histoire en reste très accrocheuse que ce soit dans ses personnages qui représentent un panel de profils qui évolue et ne se contente pas de figurer figés dans un rôle, que ce soit dans ses décors très bien décrits qui nous plongent dans une ambiance certaine aussi bien dans la première partie que dans la deuxième ou bien que ce soit dans le déroulement de l'histoire qui m'a accroché dans la première partie dans cette ambiance quelque peu calfeutrée et vivante qui atteint un pic donnant envie d'en savoir encore plus qui conduit sur une deuxième partie qui fait ronger son frein en situant un nouveau décor moderne et épris d'une certaine liberté mettant dans sorte de parenthèse l’exaltation ressenti à la fin de la première partie. Ce moment de transition jouant avec nos émotions m'a à la fois poussé à tourner les pages avec avidité pour retrouver ce point d'impact et à la fois dérangé car je me désintéresse un peu plus de ses moments de resituation contextuelle. J'aurais souhaité que certain aspect du roman soit un peu plus développé, à l'image de John que j'ai apprécié mais qui reste cependant peu à découvert.

Je ressors de cette histoire un peu hébétée et dans une certaine langueur douce et berçante sur le portrait de l'évolution d'une femme qui cherche à faire évoluer les réflexions et sa propre réflexion qui s'en reflétait en a priori et qui a eu l'audace de s'accorder asser de foi en tant que personne libre qui n'a pas besoin de le prouver sans cesse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lauraline-2 2019-07-14T14:17:02+02:00
Or

Un très bon moment de lecture aux côtés de cette héroïne forte, attachante que j'ai eu plaisir à suivre dans son parcours de liberté et d'indépendance. L'histoire est portée par une écriture fluide, très agréable, et addictive. Allez-y, c'est du bon !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pulusuk 2019-06-18T11:10:14+02:00
Bronze

Le nouveau roman de Laurence Peyrin tout juste sorti en poche n'aura malheureusement pas su me convaincre, malgré les bons éloges que peut s'attirer cette autrice.

Je n'ai pas été convaincue par cette histoire qui contenait l'ensemble des ingrédients pour me satisfaire. Ni le portrait de Maggie, femme supposée libre et indépendante, ni le charme de l'Angleterre d'après-guerre, ni l'ambiance Dowtown Abbey, ni l'histoire d'amour avec l'aristocrate de service ne m'ont fait aimé ce roman.

A la lecture de la quatrième de couverture, c'est plus l'histoire du combat d'une femme pour obtenir son indépendance et sa liberté auquel on s'attend et non une énième histoire d'amour entre le maître et sa domestique. Et même si l'histoire d'amour pouvait être un élément de ce récit, ce n'était pas gênant si nous avions effectivement un personnage féminin d'envergure. Il était intéressant de découvrir une jeune femme tiraillée entre son héritage de femme suffragette et indépendante qu'ont été sa grand-mère et sa propre mère et son envie de romantisme. C'est bien connu, aimer un homme, c'est s'aliéner soi-même et perdre tout crédit en tant que féministe. Un discours très réducteur auquel je n'adhère pas et qui transforme Maggie en un personnage incohérent, féministe un peu cliché et qui juge chaque personne à tout bout de champs.

Au lieu et place d'une héroïne combative à la Scarlett O'Hara que l'auteur adore citer dans ce roman, nous avons un personnage féminin assez mal travaillé et une histoire d'amour somme toute assez plate. Sir John Lyon-Thorpe parait très prometteur mais se découvre très peu aux yeux du lecteur. L'histoire d'amour est trop rapide et son développement bien trop parcimonieux pour la rendre crédible.

Et la fin n'a pas été mieux : oui, on peut vivre une histoire d'amour tout en étant une femme libre et utile sans devenir une simple "femme de..." Bof : on finit sur un message très banal et sans grand intérêt.

Afficher en entier

Dates de sortie

L'Aile des vierges

  • France : 2018-03-28 (Français)
  • France : 2019-03-07 - Poche (Français)

Activité récente

lila11 le place en liste or
2020-07-12T17:33:27+02:00

Évaluations

Les chiffres

Lecteurs 84
Commentaires 23
Extraits 2
Evaluations 40
Note globale 8.38 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode