Livres
392 534
Comms
1 376 907
Membres
284 465

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Amie prodigieuse, Tome 1



Description ajoutée par sylvain 2016-01-03T05:32:19+01:00

Résumé

«Je ne suis pas nostalgique de notre enfance : elle était pleine de violence. C’était la vie, un point c’est tout : et nous grandissions avec l'obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile.»

Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition.

Formidable voyage dans l’Italie du boom économique, L’amie prodigieuse est le portrait de deux héroïnes inoubliables qu’Elena Ferrante traque avec passion et tendresse.

http://www.folio-lesite.fr/Catalogue/Folio/Folio/L-amie-prodigieuse

Afficher en entier

Classement en biblio - 359 lecteurs

Or
102 lecteurs
PAL
157 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Pompon 2015-08-24T10:12:06+02:00

Nous vivions dans un monde où enfants comme adultes se blessaient souvent: de ces blessures le sang jaillissait, la suppuration survenait, et parfois on en mourait. Une des deux filles de Mme Assunta, la marchande de fruits et de légumes, s'était blessée avec un clou et était mort du tétanos. Le petit dernier de Mme Spagnuolo était mort du croup. Un de mes cousins, qui avait alors vingt ans, alla pelleter les décombres un matin: le soir il était mort, écrasé, le sang lui sortant par les oreilles et par la bouche. Le père de ma mère avait été tué alors qu'il construisait un immeuble et en était tombé. Le père de M. Peluso avait perdu un bras: c'est sa toupie de menuisier qui lui avait traîtreusement coupé. La soeur de Giuseppina, la femme de M. Peluso, était morte de tuberculose à vingt-deux ans.

L'aîné des enfants de Don Achille -je ne l'avais jamais vu et pourtant j'avais l'impression de m'en souvenir- avait fait la guerre et il était mort deux fois, d'abord noyé dans l'océan Pacifique et puis mangé par les requins.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Commentaire ajouté par Pompon
Diamant

"L'amie prodigieuse" est la plus belle histoire d'amitié que je n'ai jamais lue.

Avec pour toile un quartier pauvre de Naples à la fin des années 50, nous suivons deux filles, deux enfants, deux adolescentes: Elena et Lila. L'une intelligente, l'autre surdouée. Elena fascinée par son amie, Lila qui cherche une échappatoire à sa vie de misère. Elles mènent une vie difficile, violente, dans une Italie en pleine mutation. Mais pourtant, un lien puissant les unit et malgré tout, parvient à subsister dans les temps les plus sombres.

C'est une histoire d'amitié, mais aussi une histoire de vie. Elena et Lila poursuivent leur vie, traversent leur adolescence, non sans souffrance. Elles s'éloignent, se quittent, se retrouvent, mais jamais pour longtemps. Peu à peu, un gouffre social se creuse: Elena continue ses études et s'affranchit de son amie, Lila perd tous espoirs de quitter sa vie napolitaine.

Menée par une plume juste et discrète, cette fantastique histoire nous fait rêver d'une amitié aussi vraie que celle d'Elena et Lila. Et quand à la fin du livre, ce rêve prend brutalement fin, on reste figé sur la dernière page, la dernière phrase. On a du mal à le quitter, à abandonner ce roman...

Le meilleur cadeau que vous puissiez offrir à votre plus proche ami.

Afficher en entier
Bronze

Autant le dire tout de suite, ce ne fut pas un coup de cœur. La raison est simple : le roman m’emportait par vagues, je me lassais régulièrement du quartier d’Elena et Lila et des méandres de leur relation. La narratrice s’attache énormément à décortiquer des détails pour leur donner une signification particulière et, même si elle en devient touchante, ce procédé manque de panache pour réussir à me captiver véritablement. Des petits faits sans gravité deviennent des évènements importants dans la vie d’Elena et c’est un peu agaçant par moments.

Cependant, cette retranscription réaliste et exotique du Naples des années 50 et des habitants de ce quartier pittoresque ne peut qu’enchanter le lecteur avide de découvertes. De ce côté-là, j’ai été ravie. L’ambiance du quartier, la violence latente, la poussière des existences… Et au milieu, la volonté des deux amies de se sortir du mieux possible du chemin qui leur est tout tracé…

Ce dernier thème est universel et fait ici l’objet de belles réflexions, dignes d’un classique. Malheureusement, cet aspect contemplatif dessert le récit en le ralentissant, d’autant plus que ce dernier n’est pas hautement passionnant à la base.

L’écriture est simple, mais évocatrice. L’atmosphère du quartier, sa violence et sa pauvreté m’ont accompagnée en dehors de ma lecture, ce qui est un signe qui ne trompe pas en termes d’appréciation !

Je ne suis pas sûre de percevoir pourquoi ce roman a autant de succès, mais je trouve que c’est une bonne chose. Il est plutôt atypique, il s’agit de littérature étrangère…

Il y a des chances pour que je lise la suite, les dernières phrases laissant le lecteur sur un cliffhanger intenable (ceux qui ont lu le roman et les phrases qui précèdent comprendront que cette phrase est à moitié ironique…).

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par marie-rz 2017-08-28T18:20:32+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Siine 2017-11-05T18:09:52+01:00
Lu aussi

Elena Ferrante auteur sous pseudonyme, fait découvrir Naples dans les années 50-60. Nous suivons deux petites filles Elena et Lila qui grandissent dans un Naples de l'après-guerre pauvre, remplis de conflits entre familles, poussières, caïds

 Elena petite fille timide et son amie prodigieuse, Lila petite fille rebelle, elles sont tellement différentes et pourtant un lien très fort les unies. Elena vit dans l'ombre de Lila.

 

Puis après le primaire le père de Lila décide de ne pas faire poursuivre ces études à sa fille, il avait besoin d'elle à la cordonnerie. Quant à Elena elle continuerait dans les études toutes seules, personne avec qui se comparait. Leurs amitiés ce fissura un peu à ce moment-là, toutes deux prenaient des chemins différents, car les deux amies n'avaient plus le même centre d'intérêts, plus les mêmes vies. Lila devenait une jeune fille qui travaillait, Elena était toujours Elena, alors que Lila brillait.

 Entre haine et admiration, nous suivons les deux petites filles jusqu'à leurs adolescences, où le lien d'amitié pourtant fragile ce renforce avec les années.

 

Concernant le livre l'écriture est fluide, il y a beaucoup de personnages dans ce livre, j'étais un peu perdu au début, plutôt les 100-150 premières pages. ( si-si) je n'ai pas réussi à me mettre dans l'histoire tout de suite, déjà parce que ce livre n'est pas le genre de livre que je lis d'habitude. Puis parce qu'au début j'ai trouvé ça très long.

Au milieu du livre j'ai beaucoup plus apprécié ma lecture je m'étais mis les personnages en tête et j'étais entraînée par leurs quotidiens. La fin m'a donné envie d'en savoir plus, et de continuer à les voir vieillir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Makina11 2017-10-19T10:37:35+02:00
Argent

L‘amie prodigieuse a réussi, malgré un départ difficile, à me faire passer un très agréable moment. La fin me laisse sur ma faim et me donne envie d’acheter de suite le deuxième tome.

Pour lire ma chronique en entier : https://mooncheak.wordpress.com/2017/10/19/lamie-prodigieuse/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Granny-1 2017-09-17T13:21:23+02:00
Lu aussi

Débusqué du fin fond de la pile de non lus.

Nous suivons deux amies, Elena et Lila deux enfants des quartiers pauvres de Naples à la fin des années 50.

Naples est sombre, violente.. les filles s'entraident, se déchirent, s'éloignent,se rapprochent au cours des années qui passent.

Mon avis est plus que mitigé sur ce livre qui a été encensé par les lecteurs et les critiques littéraires de tout bord .

Je ne suis pas parvenue à entrer dans cette histoire et n'ai éprouvé aucune empathie pour ces deux filles.

Lily est méchante voire cruelle et Elena se fond dans son ombre, bride complètement sa personnalité pour se calquer sur Lily.

Les deux filles dont en éternelle compétition et leur relation est à la limite malsaine.

De plus beaucoup de clichés sur la pauvreté associée à la violence gratuite et au manque de culture.

Honnêtement .. bof bof

Je ne lirai certainement pas les suite II, III et bientôt IV de ce gros coup médiatique .

Et dire qu'on à parlé d'un phénomène littéraire !!!!!! .... ah ces critiques littéraires ... souvent dans l'excès !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par eliamelia 2017-09-10T12:32:49+02:00
Diamant

L'Amie prodigieuse est une magnifique histoire d'amitié à laquelle on ne peut pas rester indifférent. Selon moi c'est la plus belle et la plus émouvante que j'ai lu. Lila et Elena vivent dans un quartier pauvre de Naples avec comme quotidien les déboires de la mafia, la violence, la pauvreté et la folie. Elles rêvent de s'extirper de cette vie ensemble et séparément. En effet, Elena continue ses études après la primaire tandis que Lila, surdouée est obligée de les interrompre à cause de son père. Entre Lila, une jeune fille forte, ne passant pas inaperçue et sûre de ses convictions et Elena, effacée, douce et appliquée, ce livre ne nous laisse pas dans les méandres d'une simple amitié entre deux jeunes filles. Au contraire, leur histoire est poignante et complexe: celle de deux jeunes filles qui vont devoir trouver leur place à partir de la pauvreté et des sites conditions de vie de leur quartier.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Serafima 2017-08-28T16:44:29+02:00
Lu aussi

J'ai été un peu déçue, je m'attendais à mieux, je trouve qu'il y a trop de personnages et j'ai fini par m'y perdre un peu. Je suis en train de lire la suite mais je ne suis pas sure d'arriver à la fin...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AprilDevil 2017-08-13T15:35:08+02:00
Diamant

Je suis tombée amoureuse de ce roman.

« L’amie prodigieuse » a été un véritable choc. J’ai rarement été autant émue ; jamais un livre ne m’avait fait exploser en sanglots. Je me suis sentie vivre aux côtés des personnages. Comme emportée ailleurs, dans cette Naples des années cinquante.

Le style d’écriture peut, aux premiers abords, sembler assez simple. Pourtant, la plume de l’auteur recèle tout son génie. Ce sont ces mots simples qui nous donnent accès à une réalité quotidienne brutale. De plus, les passages qui se veulent délibérément poignants sont rares. L’auteure ne nous offre pas délibérément de passages clés visant à libérer une émotion chez le lecteur. C’est à ce dernier que revient la tâche d’extraction : il doit capter et saisir au vol une émotion plus diffuse et profonde, qui s’inscrit dans la durée.

Ce qui prime, c’est la violence. Violence des poings, violence des mots, violence des relations humaines. « L’amie prodigieuse » est un roman sans concession qui emporte ses héroïnes et ses lecteurs dans un incroyable flot de vie. La première partie, consacrée à l’enfance des personnages, est extrêmement frappante. Lila et Elena, deux personnages au fort caractère, dégagent une énergie et une vitalité hors-du-commun. Derrière l’innocence des jeux se dévoile d’ors et déjà en filigranes la mesquinerie du monde des adultes. Dès l’enfance, une lutte pour la survie semble déjà s’engager dans ce quartier pauvre de Naples. On se délecte pourtant des moments de jeux des héroïnes comme on se rafraîchit d’un grand verre de jus d’orange. L’espièglerie de Lila nous émerveille. Mais, à l’entrée dans l’adolescence, la pastille devient amère. Les désillusions ponctueront cet âge difficile en conduisant les personnages jusqu’à l’aube de l’âge adulte.

Elena et Lila ont chacune une évolution très intéressante. On les voit grandir. Tantôt elles semblent cramponnées à leur amitié salvatrice, tantôt elles se retrouvent à mille lieux l’une de l’autre. Tandis que les pages défilent, les années filent et on se prend d’amitié pour elles, et ce, malgré leurs erreurs et leurs incompréhensions respectives.

Ce roman n’aurait sans doute pas eu le même retentissement sur moi s’il avait compté l’histoire d’amitié de deux garçons. En tant que filles, puis femmes, les deux héroïnes semblent d’autant plus subir le poids des conventions sociales et de la pauvreté.

Une découverte littéraire qui m’a subjuguée et qui me laisse sans voix.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par helolapopulass 2017-08-10T16:20:41+02:00
Argent

Je m’attendais à ce que le début soit long mais finalement je suis assez vite rentrée dans l’histoire. Bien que la vie Naples dans les années 50 soit dure, j’ai beaucoup apprécié le cadre dans lequel vivent ces deux enfants dans un premier temps puis ces jeunes filles. J’ai finalement porté beaucoup d’intérêt à ce monde si pauvre, violent, et tellement décalé par rapport à ma propre enfance. Tout au long, on suit la vie d’Elena avec qui on partage les pensées et de Lila.

« A la maison, [ma mère] m’abreuvait tellement de reproches, et parfois d’insultes, que je n’avais qu’une envie, celle de me recroqueviller dans un coin obscur en espérant qu’elle ne me trouverait jamais plus. »

Toutes deux ne connaissent pas ce qu’il y a au-delà de leur village natal et leur éducation n’est pas ouverte sur le monde. J’ai trouvé certains passages durs, on se rend compte qu’Elena ne peut demander aucune aide à sa famille. En effet, en grandissant une jeune fille a besoin de sa mère ; néanmoins, Elena est vraiment livrée elle-même et n’a aucun repère féminin. Ces deux filles grandissent ensemble dans un environnement donc plutôt instable et malgré tout, leurs chemins vont diverger au fil du temps.

Pendant une courte période d’enfance décrite, on voit qu’Elena est, dès sa rencontre avec Lila, en admiration pour elle. On perçoit quelques traces de jalousies mais au fur et à mesure, Elena s’incline en quelque sorte et lui donne une confiance aveugle d’où le titre « L’amie prodigieuse ». Elena est totalement sous influence de son amie et la suit les yeux fermés.

« Faisait-elle toujours ce que je devais faire, avant moi et mieux que moi ? »

Une fois les deux jeunes filles adolescentes, leurs chemins se séparent : Elena fait des études grâce à sa maîtresse qui arrive à convaincre ses parents mais Lila arrête et part travailler avec son père, cordonnier. Jusqu’à la fin de ce tome, leurs chemins se croisent et s’éloignent. On pourrait croire que le livre est d’une ambiance sombre mais ces deux filles trouvent quelques fois le bonheur. Néanmoins, quand la vie sourit à l’une, ce n’est pas le cas de l’autre.

« C’était comme si, par quelque vilain tour de magie, la joie ou la douleur de l’une impliquaient la douleur ou la joie de l’autre. »

Les deux fillettes n’ont pas du tout la même personnalité : j’ai remarqué une grande autonomie chez Lila tant dans ses pensées que dans ses actes alors qu’Elena vit au crochet de Lila. J’ai trouvé très intéressant le fait que l’histoire soit basée sur deux italiennes mais que nous soyons seulement dans la tête d’Elena ; cela ajoute du mystère au personnage de Lila, elle reste imprévisible.

J’avoue avoir été un peu perdue avec tous les personnages ; heureusement qu’il y avait toutes les indications au début, j’ai dû m’y rendre plusieurs fois. De plus, j’ai trouvé certains passages assez longs, j’aurais préféré un peu plus d’actions ou de retournements de situations. Il m’a manqué du suspense sur le destin de ces deux jeunes filles. Cependant, c’est une belle histoire d'amitié qui mérite d’être lue. J'ai beaucoup aimé l'amitié entre les deux filles, particulière mais vraie. Avec le tome 2 – le nouveau nom – je m’empresse de savoir quel tournent vont prendre leurs vies.

Le dernier point que je voulais souligner et qui est certainement le plus important est la plume de l’auteure. Elena Ferrante écrit de manière très fluide et bien qu’il n’y ait pas beaucoup de dialogues et beaucoup de descriptions, le livre se lit tout seul. Pour moi, l’écriture est ce qui fait en partie la beauté du roman.

Ma note : 13/20

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GinnyMarion 2017-08-04T12:29:52+02:00
Bronze

Bon livre globalement même si j'avoue avoir eu du mal à entrer dans l'histoire. Il a fallut que je passe les 100-150 premières pages pour vraiment être happée dans le monde de Elena et Lila.

Un livre aux accents psychologiques qui nous donne à réfléchir sur nos propres expériences en amitié (et en amour).

Je ne lirai probablement pas la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jade-19 2017-07-25T20:24:33+02:00
Pas apprécié

Je n'ai malheureusement pas réussi à accrocher... J'ai abandonné au bout de 200 pages. Je pense que l'ambiance de ce roman est trop lourde et glauque pour des jeunes de mon âge.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AnnBrashares 2017-07-22T09:28:01+02:00
Or

J'ai dévoré ce livre. C'est un magnifique roman qui parle de la jeunesse d'Elena, le personnage narrateur et de son amitié avec Lila. On suit leurs aventures, leurs rivalités, leurs premiers émois. Ce livre est très bien écrit.

Afficher en entier

Dates de sortie

L'Amie prodigieuse, Tome 1

  • France : 2014-10-30 (Français)
  • France : 2016-01-15 - Poche (Français)

Activité récente

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 359
Commentaires 64
Extraits 26
Evaluations 94
Note globale 7.84 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • My Brillant Friend - Anglais
  • L'Amica Geniale - Italien