Livres
443 398
Membres
378 932

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Amie prodigieuse, Tome 4 : L'Enfant perdue



Description ajoutée par x-Key 2018-01-14T15:45:19+01:00

Résumé

À la fin de Celle qui fuit et celle qui reste, Lila montait son entreprise d’informatique avec Enzo, et Elena réalisait enfin son rêve : aimer Nino et être aimée de lui, quitte à abandonner son mari et à mettre en danger sa carrière d’écrivain. Car elle s’affirme comme une auteure importante et l’écriture l’occupe de plus en plus, au détriment de l’éducation de ses deux filles, Dede et Elsa.

L’histoire d’Elena et de Nino est passionnelle, et bientôt Elena vit au gré de ses escapades pour retrouver son amant. Lors d’une visite à Naples, elle apprend que Lila cherche à la voir à tout prix.

Après avoir embrassé soixante ans d’histoire des deux femmes, de Naples et de toute l’Italie, la saga se conclut en apothéose. Plus que jamais, dans L’enfant perdue, Elena Ferrante nous livre un monde complet, riche et bouillonnant, à la façon des grands romanciers du XIXe siècle, un monde qu’on n’oublie pas.

(Source : Gallimard)

Afficher en entier

Classement en biblio - 122 lecteurs

Extrait

Tout rapport intense entre des êtres humains est truffé de pièges et, si on veut qu'il dure, il faut apprendre à les esquiver.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Autant j'ai aimé les trois premiers volumes, autant j'ai été déçue par "L'enfant perdue".

Afficher en entier
Or

J'ai vraiment beaucoup aimé la 4ème et derniere partie de cette histoire, celle de deux destins que des choix emmènent dans des directions opposées . Ces deux personnages que la vie va séparer et réunir sans cesse. MAGNIFIQUE! En fait, a mon avis c'est le meilleur tome des quatre.

Afficher en entier
Lu aussi

Voilà que je termine L'amie prodigieuse qui m'a suivi un bon bout de temps ! C'est avec un petit pincement au coeur que je quitte Elena et Lila, j'ai adoré accompagner nos personnages de l'enfance à la vieillesse.

Le premier tome était pour ma part assez long, surtout le début puis, à partir du deuxième j'ai vraiment été happée par les filles, leurs vies, leurs choix, leurs souffrances, leurs évolutions...

J'ai aimé l'amitié complexe qui lie nos deux protagonistes, j'ai aimé les moments qu'elles passaient ensemble même si ce n'était pas toujours serein. J'ai autant adoré que détester Lila ainsi qu'Elena à différents moments de leurs vies. Lila est une personne très spéciale et très mystérieuse, même en finissant la saga elle reste pour moi un grand mystère et je ne sais pas ce qui avait au plus profond de sa tête. Elle m'a fait passer par toutes les émotions : colère, amour, admiration, incompréhension et j'en passe, mais je l'ai beaucoup apprécié aussi. Elena aussi m'en a fait voir mais, en grande partie elle m'a beaucoup touché. Dans les premiers chapitres du quatrième tome j'avoue qu'elle m'a assez agacée et j'avais envie de la secouer.

Dans ce dernier tome le temps défile, au début elles ont 40 ans à la fin elles ont plus de 60 ans, c'est un livre sur la maturité, l'acceptation, le regard en arrière.

Elena nous raconte beaucoup d'évènements comme la politique, les trafics dans ces années-là puis le tremblement de terre qui a eu lieu en 1980. Un livre vrai, sincère peut-être un peu autobiographique ? Je n'en sais rien mais, c'est l'impression que me donne cette saga entière.

En ce qui concerne la fin, je n'arrive pas à savoir ce que j'en pense, d'un côté elle m'étonne et d'un autre non. Vu la complexité de leur amitié cette fin ne me surprend pas et colle complètement avec le reste de la saga, c'est cohérent et je ne m'y attendais pas. Mais, j'aurais peut-être voulu autre chose ou avec peut-être un peu plus d'informations, oui voilà, une fin un peu plus détaillée. Ça sera mon seul petit reproche et encore, comme je dis plus haut cette fin est bien et cohérente avec l'histoire et les personnages, j'en voulais juste un peu plus.

Un bon livre que je trouve super bien traduit, on découvre un pays qu'on ne connaissait pas sous cet angle, des personnages très caractéristiques et attachants. Une jolie saga, qui restera pas mal de temps dans ma tête.

Afficher en entier
Diamant

Je viens de finir le tome 4 de L'amie prodigieuse.

Je l'ai trouvé bouleversant.

Encore une fois, une alchimie inattendue, un coup de coeur qui s'invite sans qu'on le voie venir, un roman qui m'a attrapée sans que je puisse expliquer pourquoi.

J'ai grandi avec Lena et Lila, je me suis reconnue dans leur amitié d'enfance comme si j'en avais fait partie, j'ai reconnu mes premières amours dans les leurs, je les ai vues prendre des directions différentes des miennes à l'âge adulte et pourtant à aucun moment je n'ai cessé d'avoir le sentiment qu'elles faisaient partie de ma vie.

Puis je les ai vues dépasser mon âge avec l'impression qu'elles me donnaient un aperçu de ce que seraient ma cinquantaine et ma soixantaine.

Une telle identification à des personnages qui ont une vie totalement différente de la mienne est proprement sidérante.

Et pourquoi cela arrive avec ce roman en particulier?

Je suis incapable de l'expliquer.

Afficher en entier
Or

Ainsi s'achève l'amie prodigieuse. Je dois reconnaître que je m'étais attachée à l'univers d'Elena Ferrante. Je vais donc avoir beaucoup de mal à passer à un autre livre. Contrairement à beaucoup, je n'ai pas été frustrée par la fin de la série. Pour moi, c'est une conclusion tout à fait naturelle. Ainsi va la vie, ses rencontres, ses surprises, et ses disparitions. Ce quatrième opus est pour moi le passage de relais aux filles d'Eléna, à la génération suivante. Elle a vu, elle a vécu, elle a aimé, et a apporté sa pierre à l'édifice, c'est maintenant aux plus jeunes de prendre le relais.

Afficher en entier
Argent

Je me faisais une joie de lire Elena Ferrante et spécialement ce quatrième tome clôturant le cycle de « l’amie prodigieuse ». Cette série est une histoire d’amitié très forte entre Lina et Elena. Elles sont petites filles au premier tome et on suit toute leur vie jusqu’au dernier tome. J’ai beaucoup aimé le premier tome, où la vie à Naples dans années 50 est très bien décrite. C’était le temps de l’enfance et de l’innocence. J’avais apprécié aussi le tome 2 et 3, où on voit Elena se construire petit à petit. Lina et elle ne font pas les mêmes choix de vie et il me semble intéressant de les voir en parallèle.

Ce dernier roman m’a déçue. Peut-être s’est-il passé trop de temps entre la lecture de chaque livre et j’ai perdu le fils ?

Dès les dix premières pages, l’idylle d’ Elena avec le beau Nino m’a profondément ennuyée. 250 pages d’atermoiement avec ce personnage fourbe et inconstant. C’est son rôle mais c’est long. Pendant ses pages, elle ne vit pas beaucoup et l’amitié avec Lina s’étiole un peu. Et quand l’histoire avec Nino s’arrête enfin, le roman démarre vraiment. « Il était temps ! » me suis-je dit. Et puis je me suis fait la réflexion que les personnages, comme nous dans la vie, pouvaient faire des erreurs et prendre beaucoup de temps pour s’ en apercevoir. bBn je comprends que ce soit difficile pour Elena d’assumer sa liaison avec son amant sachant que la société voit d’un très mauvais œil cette relation, et qu’en plus Nino profite de la situation.

Après ce passage, l’amitié entre Lina et Elena revient. Leur relation est toujours aussi complexe : amour, compétition, non-dits. La relation d’Elena avec son ex-mari évolue également et c’est intéressant à voir.

Nous retrouvons aussi Naples, et les temps changent, se modifient, évoluent. Dans ce dernier tome, la notion du temps est très présente. C’est un point positif du roman.

J’ai parfois été happée par l’intrigue. Mais beaucoup de questions m’ont semblé en suspens. Je suis donc restée sur ma faim.

Cette série parle très bien de la vie comme d’un chemin à parcourir et de l’évolution de la ville, des mœurs et de la société face à la modernisation. Cependant, globalement, je suis déçue par ce dernier Tome qui m’a semblé très irrégulier dans l’écriture. Quel dommage !

Afficher en entier
Argent

Quel tristesse de devoir nous séparer de nos deux italiennes!!

Une fin émouvante et captivante bien qu'il n'y a pas trop d'événement inattendu dans ce dernier tome. ça reste une très belle saga a gardé précieusement dans sa bibliothèque.

Afficher en entier
Or

Une véritable addiction : on se laisse guider, entraîner, perdre dans la vie d'Elena Greco. Et pourtant il ne se passe pas grand chose de neuf par rapport aux autres tomes : elle travaille beaucoup, doute toujours autant, tente de vivre une relation amoureuse, élève ses enfants. Mais on la suit, on veut connaître la suite : on la voit se débattre avec ses origines : origine de sa vie, de sa passion , de ses amours et amitiés et surtout de son retour au quartier. Malgré ses pérégrinations, j'ai trouvé que ce roman s'articulait plus que les autres autour d' épisodes importants( le tremblement de terre, la disparition de Tina, la mort de sa mère..) qui permettent à la narratrice de faire la lumière sur ce qu'elle est, même si elle persiste dans ses doutes.

L'accent est de nouveau mis sur sa relation compliquée avec Lila , compliquée parce que le mystère perdure . Ce qui est sur, c'est qu'elles vont me manquer, elles et l'ambiance de Naples, de l'Italie de cette époque qu'on voit défiler .

Une écriture fleuve dont la narratrice elle-même évoque les rouages notamment dans la fin .Bref j'ignore à quoi tient ce charme du roman : à l'écriture attrayante , au mystère des personnages , à la psychologie dont fait preuve la narratrice qui dissèque les faits et gestes des autres et tente d'expliquer leur sentiment...je n'ai pas toruvé la clef de ce mystère mais je me suis laissée porter avec plaisir.

Afficher en entier
Or

Une saga qui se termine et que j’ai eu énormément de plaisir de lire. Elena Ferrante nous a fait découvrir l’Italie dans toute sa complexité. L’histoire de ces deux héroïnes qui se déroule sur soixante ans m’a touché et captivé. Un grand coup de coeur

Afficher en entier
Or

Un dernier tome lancinant, qui traîne en longueur et en "événements" mais que j ai aimé justement pour ça. C'est le tome de la maturité, du temps qui est passé et de la nostalgie. J'ai ressenti une profonde tristesse à mesure que je tournais les pages, comme si j'accompagnais une amie vers un aller sans retour. A la fois j'ai senti qu'il était temps de se quitter et à la fois je voulais la lire toujours. Ce roman m'a bouleversée. Spoiler(cliquez pour révéler)Je regrette tout de même que nous sachions pas ce que Lila devient, mais c'est par pure curiosité, je crois que ça ne pouvait se terminer autrement.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"L'Amie prodigieuse, Tome 4 : L'Enfant perdue" est sorti 2019-01-03T00:00:00+01:00 en version poche
background Layer 1 03 Janvier

Dates de sortie

L'Amie prodigieuse, Tome 4 : L'Enfant perdue

  • France : 2018-01-18 (Français)
  • France : 2019-01-03 - Poche (Français)

Activité récente

Hallas l'ajoute dans sa biblio or
2019-01-14T15:16:14+01:00
mpo76 l'ajoute dans sa biblio or
2019-01-06T19:49:22+01:00
Pimomo l'ajoute dans sa biblio or
2018-12-27T11:49:37+01:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 122
Commentaires 15
Extraits 21
Evaluations 37
Note globale 8.22 / 10

Évaluations

Titres alternatifs

  • Storia della bambina perduta - Italien

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode