Livres
463 908
Membres
423 646

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Teodubois 2013-01-09T15:01:04+01:00

D'ailleurs, que ferais-je d'autre ? M'asseoir dans ma voiture et hurler de désespoir ? Attaquer un arbre à coups de pied ? Etrangler un caribou ? Ce n'était pas mon style. La seule idée qui me tentait vaguement serait d'aller me blottir dans mon ricking-chair pour boulotter de la pâte à gâteaux crue.

Un saglot me piqua la gorge. Oh ! merde... Merde en boite. Merde en barre

Afficher en entier
Extrait ajouté par leava1502 2013-08-30T12:01:39+02:00

Michelle Obama avait décidément raison. J'étais une idiote.

- Andouille ! lançai-je à mon reflet.

- Pardon ?

Je me retournai et vis une jeune femme sortir des toilettes.

- Oh ! pardon ! Je m'adressais à moi-même... J'adore votre sac à main. Ce ne serait pas un Kate Spade, par hasard ?

Elle sourit.

- Vous avez l'oeil, bravo. La couleur est extra, non ? Hé, je rêve, ou ce sont des chaussures Jeffrey Campbell que vous avez aux pieds ? Oh ! mon Dieu... Elles sont sublimes.

Je lui rendis son sourire.

- Je ne vous le fais pas dire.

Ah, les accessoires féminins... Rien de tel pour créer un moment de complicité intense.

Afficher en entier
Extrait ajouté par dolores17 2012-12-19T16:34:41+01:00

— Joyeux anniversaire, Calliope, lança derrière moi une voix basse et veloutée.

Mon utérus parut se ratatiner d’un coup et le sang se glaça dans mes veines.

— Tu es très belle, ce soir. Idéalement belle, si je puis dire.

— Merci, Louis, murmurai-je, cherchant désespérément des yeux un frère, une sœur, un parent, un ami (ou même un prêtre, juste au cas où Louis serait effectivement un vampire qui aurait besoin d’être exorcisé par un agent du Christ).

Afficher en entier
Extrait ajouté par bagheera 2016-12-28T19:49:36+01:00

"-Callie, c'est toi qui m'a envoyé ce pitbull dans les pattes?

Noah arrivait sur nous de sa démarche claudicante, avec Jody à son côté. Je m'arrachai de mon nuage.

-Oui, c'est moi. J'imagine que tu es impressionné?

-Il y a des petites-filles qui devraient la fermer et ne le font pas, grommela-t-il.

-Il y a des petites-filles qui devraient étouffer leur grand-père dans leur sommeil mais qui s’abstiennent. Elles pourraient le faire, cependant, alors attention à toi, vieillard."

Afficher en entier
Extrait ajouté par bagheera 2016-12-28T19:24:36+01:00

"Sans perdre de temps en politesses inutiles, je le tirai par la manche et l'entraînai dans son bureau.

-Allez, hop! On se déshabille! Tout de suite.

-C'est assez direct, comme entrée en matière.

-Très drôle. Un costume, Ian?

-Eh bien, j'ai pensé que...

-Enlève ta cravate, lui intimai-je en desserrant le nœud. Et débarrasse-toi de ta veste.

[...]

-Eh bien, tu devrais pourtant, car tes yeux sont magnifiques. Bowie a un œil de la même couleur que les tiens, d'un bleu très pur, comme le ciel. Mais son autre œil est marron. A l'image des miens. Un œil comme le tien ; l'autre comme le mien. Amusant, non? Enfin, je n'y mets aucune signification particulière, hein? Bon, O.K. Je ne dis plus rien.

Ian se mit à rire et le son se répercuta tout droit jusque dans mes organes de la reproduction. Résistant à la tentation de faire ma Bowie et de me jeter sur le dos pour m'offrir inconditionnellement, je fixai mon attention sur la fenêtre. Une vague de désir me tordait le ventre et j'avais la peau parcourue de frémissements. Il fallait dire que le rire de Ian m'avait prise par surprise. Et quel rire! Profond. Séducteur. Totalement atypique.

-Et là? C'est mieux?

Je reportai mon attention sur lui. Déglutis.

-Bien. Très bien.

Il avait retiré sa cravate et son veston, roulé les manches de sa chemise, défait quelques boutons. Serait-il inconvenant de lui lécher le cou? Probablement, oui. Je m’éclaircis la voix.

-Et si tu allais te montrer un peu dehors? La fête commence dans dix minutes."

Afficher en entier
Extrait ajouté par Celia_P 2016-10-08T21:00:46+02:00

« Et je l’avais fait sourire : le seul souvenir de ce sourire suscitait une plaisante série de contractions dans mes parties féminines. Un sourire de Ian, c’était quelque chose. Il était si précieux qu’il valait toutes les attentes, ce merveilleux sourire loufoque qui me faisait fondre. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Milka2B 2014-04-10T18:43:38+02:00

— Oublie les hommes et reste donc ici pour t’occuper de ton vieux grand-père.

— J’adore prendre soin de toi, pépé. Que dirais-tu d’un bon lavement avant d’aller au lit ?

— Surveille ta langue, pisseuse.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2019-04-16T23:50:09+02:00

« Vous n’êtes pas obligée de faire autant d’efforts. Pas avec moi, en tout cas. »

Si ça signifiait ce que je voulais que ça signifie, il s'agissait des plus belles paroles qu'un homme ait prononcées à mon intention depuis très, très longtemps.

Mais bon... J'étais quand même la reine absolue de l'erreur d'interprétation.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2019-04-16T22:07:59+02:00

« Callie, secoue-toi. Tu es garée dans sa rue, comme une imbécile solitaire, pendant qu’il est là-haut avec une autre femme. C’est ce genre de personne que tu as envie d’être ? » s'éleva une voix. Et cette fois, elle ne ressemblait même pas à celle de Michelle Obama.

Elle ressemblait à la mienne.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ellea 2019-04-16T21:51:13+02:00

- Je ne veux pas t'entendre dire des choses pareilles, protesta-t-il en prenant mes deux mains entre les siennes. Fais-moi confiance. Ça va se tasser ; petit à petit, Muriel trouvera sa place. Sois patiente, tu veux bien ? S'il te plaît ?

Ses pouces glissèrent sur le dos de mes mains, lentement, presque tendrement. Puis il desserra ses doigts.

- Voilà que je te fais pleurer maintenant, murmura-t-il. Attends, je vais te trouver un mouchoir en papier.

'Il t'utilise', me signala Michelle.

Et le pire, c'est que je le savais déjà.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode