Livres
467 386
Membres
432 475

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'ange et le cachalot



Description ajoutée par bettyboop17 2013-04-08T12:57:42+02:00

Résumé

" Le lecteur qu'on fait passer ici, sans transition, de Confucius à Simenon, de Balzac au père Damien, et de la brousse australienne au cap Horn, se plaindra peut-être du caractère apparemment hétéroclite de ces pages. Si son objection était fondée, je craindrais qu'elle ne soit sans remède, car ce qu'elle mettrait en question, ce n'est pas la cohérence d'un court recueil, mais celle d'une vie déjà assez longue : pour le meilleur ou pour le pire, l'un et l'autre sont d'un seul tenant. " Simon Leys reste pour nous le premier dénonciateur averti et courageux de l'imposture maoïste. Il ne faudrait pas oublier non plus que c'est sa passion de la littérature qui l'a porté vers la Chine. Cette passion, la voici allègre et intacte dans un recueil d'essais qui vont de la calligraphie chinoise au style controversé de Balzac, et de l'expérience de la traduction à une lecture de Malraux définitivement iconoclaste.

Afficher en entier

Classement en biblio

Extrait

Extrait ajouté par anonyme 2013-04-24T20:35:56+02:00

Certains écrivains manifestent de l'indifférence - voire même de l'hostilité - pour tout ce qui n'est pas écrit dans leur langue. Roland Barthes déclarait dans une interview: "Je connais mal les littératures étrangères; je n'aime vraiment que ce qui est écrit en français." Dans un entretien de la Paris Review, Philip Larkin a exprimé des vues semblables, mais avec beaucoup plus de vigueur: "Monsieur Larkin, dans une interview précédente vous avez dit que vous n'aviez d'intérêt pour aucune époque, hormis l'époque actuelle, ni pour aucune poésie, hormis celle qui est écrite en anglais. Est-ce là vraiment votre opinion? Etes-vous toujours de cet avis? - Mes vues n'ont pas changé. Je n'imagine pas comment on pourrait jamais savoir une langue étrangère suffisamment bien pour devenir capable de jouir de sa poésie. Les idées que les étrangers se font de la poésie anglaise sont horriblement primitives: Byron et Edgar Poe, et ainsi de suite... Et les Russes qui admirent Robert Burns! ... A dire vrai, il me semble au fond que les langues étrangères ne comptent pas (foreign languages are irrelevant). Si ce machin en verre là-haut est une window, eh bien alors ce ne peut pas être une Fenster, ou une fenêtre, ou n'importe quoi d'autre. ''Hautes fenêtres", bon Dieu! Un écrivain ne peut avoir qu'une langue, si la langue a pour lui vraiment de l'importance."

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents


Date de sortie

L'ange et le cachalot

  • France : 2002-04-17 - Poche (Français)

Les chiffres

Lecteurs 0
Commentaires 0
Extraits 1
Evaluations 0
Note globale 0 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode