Livres
477 473
Membres
457 992

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'apothicaire



Description ajoutée par annick69 2018-09-11T10:11:56+02:00

Résumé

Un matin de janvier 1313, Andréas Saint-Loup, dit l'Apothicaire, découvre dans sa boutique une pièce qu'il avait oubliée... Il comprend que vivait là une personne mystérieuse, effacée de toutes les mémoires. L'Apothicaire, bientôt poursuivi par d'obscurs ennemis, accusé d'hérésie par le roi Philippe le Bel et l'Inquisiteur de France, décide de mener l'enquête. Le voilà sur les routes; de Paris à Compostelle, jusqu'au mont Sinaï, l'aventure sera longue et périlleuse.

Afficher en entier

Classement en biblio - 163 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Kura-kura 2018-03-19T22:50:16+01:00

Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un et aimera l'autre ; ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l'argent.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Argent

Il y aurait beaucoup à dire sur ce roman qui a été un véritable coup de coeur pour moi.

Pourtant c'était mal parti. J'ai été dès le début agacée par la place trop présente du narrateur, ses digressions, etc... J'ai trouvé le style très lourd et empâté. Mais il faut dire que c'était voulu. Le narrateur conte l'histoire comme s'il l'aurait fait oralement au coin d'un bon feu.

J'ai donc persisté et finalement, une fois habituée à ces effets stylistiques, j'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture.

On sent une réelle évolution (crédible d'ailleurs) des personnages qui se retrouve sur les routes de France, se rendront à Saint-Jacques de compostelle jusqu'au Mont Sinai. J'ai aimé l'histoire très bien documentée qui invite à la découverte.

J'ai eu un pincement au coeur en fermant le livre en me disant que finalement j'aurai aimé que le plaisir de la lecture dure plus longtemps.

Un livre à lire absolument !

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Xapa 2019-09-23T16:49:54+02:00
Bronze

Je suis resté perplexe en refermant le livre, d’autant que je ne suis pas sûr d’avoir entièrement saisi la fin du livre (peut-être vais-je relire les derniers chapitres à tête reposée).

De façon générale, j’ai apprécié l’écriture (et même les digressions - même si un peu trop long à la fin) de l’auteur, et je me suis attaché au trio central (Andréas Saint-Loup, Aalis, Robin). Chacun bénéficie d’un développement qui permet de se plonger dans leur histoire. J’ai eu plus de mal à fixer les prénoms/rôles des personnages secondaires (aussitôt qu’on s’intéresse à la famille royale, à leur entourage, ou aux cercles évoluant autour de l’Inquisiteur). Et certains raccords dans l’histoire ne m’ont pas toujours convaincu (qu’il s’agisse du motif du départ en expédition, ou la façon dont le livre se termine); tout comme j’aurais aimé voir plusieurs sous-histoires davantage développées (même si le tome est déjà très volumineux). J’aurais peut-être aussi du prendre une carte de France/Espagne à côté de moi pendant la lecture pour mieux me représenter les Chemins de chacun au fur et à mesure que l’histoire avance. Cela a malgré tout été un moment de dépaysement total sur les Chemins de Compostelle au Moyen-Âge, que je ne regrette pas d’avoir parcouru.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nymphae 2019-06-20T16:04:17+02:00
Argent

J ai adoré ce livre jusqu’a ses 3/4 environ! Belle intrigue, personnages attachants, humour perfide bien placé, de nouvelles connaissances concernant l histoire et la médecine.

L’auteur nous plonge dans son époque littéraire avec des passages en latin qui rendent l histoire plus vraie encore.

Un coup de coeur énorme pour le style d écriture qui est fluide et vous accroche le regard!

Ce livre n’a que des petits chapitres qui permettent une lecture facile vu le gros livre!

Mais une fois les 3/4, ca devient long... tres long... trop long... j’ai eu l impression que ca finissait en thèse d’histoire, que l auteur voulait nous mettre toutes ses connaissances de cette époque la et c’est devenu désagréable avec une sensation que c’était tiré en longueur pour un final qui est relativement neutre... ni bon, ni mauvais mais sans surprise clairement...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par VanessPiouPiou 2019-02-21T11:35:33+01:00
Diamant

Un mélange des genres dès Loevenbruck a le secret.

Un style unique, que certains trouveront probablement lourd, mais c'est volontaire de la part de l'auteur pour donner un effet daté à son roman.

Un suspens captivant, une source intarissable de connaissances, un voyage a travers l'histoire et le monde.

Excellent !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Palmyre 2018-12-27T11:56:42+01:00
Lu aussi

Je n'ai pas du tout aimé ce livre! Peut-être aussi ne l'ai-je pas compris... un peu trop psychologique pour moi...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par annick69 2018-09-28T09:37:03+02:00
Diamant

J'ai pris mon temps pour lire ce roman, tout d'abord par le nombre de pages et ensuite parce que l'écriture excelle, c'est une merveille. J'avoue avoir relu certains passages tellement c'était délicieux.

- "C'est précisément en ce moment - mais dans un autre pays - que bascula la vie d'un second homme. Certes, le lecteur ne pourra pas, d'emblée, percevoir le lien entre ces deux événements distincts, mais si nous menons à bien la tâche qui nous est impartie et qu'il veuille bien lire cette histoire jusqu'à son terme, il découvrira sans doute la secrète causalité de leur coïncidence."

Pour l'histoire on se retrouve à voyager dans les années 1313 entre Paris, Marseille, Compostelle et le mont Sinaï, et comme le dit l'auteur, heureusement que les voyages ne sont pas trop détaillés sinon il nous faudrait quelques tomes de plus pour toute cette histoire. On part avec un apothicaire, mais pas n'importe lequel, Andréas Saint-Loup, qui par un beau matin va se rendre compte de choses inexplicables dans sa propre maison. Si vous avez lu "Le nom de la rose" d'Umberto Eco c'est le style de l'histoire, la suite je vous laisse la découvrir seul.

Parlant d'instruments de torture :

- "Le berceau de Judas, par exemple. Vous savez, cette pyramide en bois au-dessus de laquelle on hisse le sujet, puis sur laquelle on le laisse tomber plusieurs fois afin qu'il s'y empale par l'anus, ou par le vagin lorsqu'il s'agit d'une femme? Vous avez déjà vu cela? C'est un peu rudimentaire, j'en conviens, mais ne trouvez-vous pas que le nom recèle quelque drôlerie?"

J'avais déjà lu d'autres livres de cet auteur, avec ce titre j'ai retrouvé le style de sa trilogie "La Moïra". Les mots, les phrases, l'histoire tout est majestueux. L'humour tout en délicatesse mais bien là.

- "La nuit n'était pas encore tombée quand ils se rendirent tous trois à la prévôté où ils demandèrent à être reçus par un lieutenant. Celui-là les fit attendre longuement, comme cela se fait beaucoup au royaume de France dès lors qu'on a affaire à l'administration."

Mais ne vous méprenez pas, les injures et autres quolibets ont leur place aussi, j'ai appris beaucoup de nouveaux mots dont un qui m'a marquée : "entrouducuter"…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Henri-1 2018-08-21T18:33:40+02:00
Argent

Entre conte philosophique et suspense ésotérique, L'Apothicaire est une plongée vertigineuse dans les mystères du Moyen Age et les tréfonds de l'âme humaine.

Un livre à lire pour la qualité des descriptions et le travail de recherche pour recréer une ambiance des plus juste.

Pour le reste, malgré une idée de base intéressante, l'intrigue s'enlise vite et certains rebondissements manquent de crédibilité. Aucune surprise, la fin est convenue...

Mais Loevenbruck réussi tout de même à nous faire avaler un pavé de 600 pages sans trop d'ennui.

Ce roman ne sera pas un coup de coeur pour moi, tout d'abord car l'intrigue est vraiment trop longue pour le résultat qu'on lit à la fin, trop de descriptions à caractère religieux m'ont fait lâcher le fil de l'histoire et trop de digressions qui allongent l'histoire sans qu'il en fut nécessaire à mon avis.

J'ai trouvé par contre que l'écriture était incontestable et j'ai particulièrement apprécié le fait que le narrateur s'adresse au lecteur.

Cela dit plusieurs fois Mr Loevenbruck a avoué ne pas vouloir trop s'étaler sur l'histoire au risque d'ennuyer le lecteur et rentrer dans des explications trop lourdes voire trop indigestes eh bien je confirme ses dires et le félicite d'y avoir songé plus d'une fois. Il avait bien raison.

Bref, presque 800 pages c'est un peu trop pour une intrigue mêlée d'une touche ésotérique moyennageuse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par beckygirly 2018-07-01T22:25:53+02:00
Argent

Andreas Saint-Loup est apothicaire et athée malgré avoir été élevé par un abbé. Un jour il fait une singulière découverte qui va lui changer la vie : une pièce vide dans sa maison et un blanc sur un tableau là où il y aurait dû avoir une personne à ses côtés. Plus étonnant encore, personne ne se souvient de rien, tout comme lui. C’est donc accompagné de son nouvel apprenti Robin qu’Andreas décide de mener son enquête et de découvrir ce que bien signifier ce mystère. Sa quête le mène sur le chemin de Compostelle, à la suite de gnostiques qui le guident. Pourchassés par deux hommes en noir (qui ne sont pas sans rappeler les cavaliers de l’Apocalypse dans leur description) et le grand Inquisiteur, Andreas n’a de cesse de vouloir découvrir la vérité. Sa quête le met sur le chemin d’Aalis, jeune fille qui fuit son passé. Le trio va ainsi vivre des aventures fabuleuses et dangereuses qui, pour le lecteur, sont aussi une épopée fantastique dans le Moyen-Âge.

Le récit est assez long et nous prend quelque peu au dépourvu au début de la lecture avec ce style particulier que possède l’auteur. En effet ce dernier n’hésite pas à partir en digression afin d’apporter de plus amples informations, démontrant par là-même ses connaissances sur la période historique ainsi que sur la religion. Ces informations ajoutées peuvent en rebuter certains mais on s’y fait assez vite, notamment avec la prise à partie du lecteur. Le narrateur use du « le lecteur », cassant de ce fait ce 4ème mur qu’on retrouve au cinéma et au théâtre par exemple et nous ancrant pour de bon dans l’histoire. Cette dernière nous fait découvrir un monde qui nous est inconnu (même si pas totalement on en conviendra) mais surtout elle nous permet d’en savoir plus sur le gnosticisme bien qu’il ne soit pas questions pour l’auteur de nous faire un cours de théologie. Ainsi Andreas et son esprit cartésien se heurte à la religion, quelle que soit sa forme et il est plaisant de le voir répondre avec de belles joutes verbales.

Une fois habitué au style propre de l’auteur la lecture s’en trouve plus fluide et le roman se laisse dévorer. Le chemin parcouru par nos trois héros apporte son lot d’embûches et de découvertes qui entrent dans un schéma qui, une fois le roman reposé, se trouve être quelque peu répétitif sans toutefois tomber dans une lourdeur qui nous ennuierait : ainsi Andreas et ses acolytes marchent, font une découverte et finissent par être attaqués (et sauvés in extremis) avant de s’enfuir pour continuer leur longue route. La diversité des éléments apportés fait que notre curiosité est tout aussi aiguisée que celle d’Andreas qui plonge toujours plus avant dans le gnosticisme et notamment un élément important : un livre. La découverte de cet objet confère encore plus de mystère au récit qui prend une tournure nouvelle.

Mais cette recherche principale n’est pas le seul point important du récit qui narre également les rencontres et poursuites d’autres personnages qui n’ont tous qu’un seul objectif : arrêter/tuer Andreas, chacun pour des raisons qui leur sont propres. Ce changement de point de vue survient à chaque nouveau chapitre. L’alternance entre les personnages fait que le récit garde un rythme soutenu et permet au lecteur de découvrir de nouvelles révélations, plus nombreuses à mesure que l’on s’approche de la fin. On a donc une longueur d’avance sur le héros mais qui se révèle inutile au final. De nombreux points abordés sont laissés de côté ce qui est dommage.

La fin, cohérente avec tout ce qui s’est passé auparavant, est en deçà de ce qu’on pouvait attendre et le manque de réponses à plusieurs questions font qu’on ressort de cette lecture quelque peu déçu.

Les personnages quant à eux sont attrayants et on s’attache à eux. Andreas représente parfaitement le scientifique qui s’oppose à la religion, intelligent et cultivé. Les deux adolescents qui l’accompagnent ne sont pas en reste puisque Robin, malgré sa condition pauvre a reçu une éducation qui lui permet de répondre à son maître. Il représente, avec bien entendu d’autres protagonistes, le côté religieux du récit : en effet il s’oppose à son maître de ce point de vue ci et apporte ainsi des éléments relatifs au catholicisme. Quant à Aalis, elle est cette touche féminine qui rappelle la condition enfermée de la femme de laquelle elle tente de s’échapper à plusieurs reprises. Les personnages secondaires ne sont pas en reste et agissent en cohésion avec leur rôle dans le récit.

Malgré une fin qui est quelque peu décevante, cette lecture est des plus plaisantes et entraînantes et ce fut une découverte enrichissante que je ne regrette pas.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kura-kura 2018-04-09T21:01:46+02:00
Diamant

Beaucoup de peine à terminer, beaucoup de choses inutiles à mon goût, malgré une volonté de l’auteur de ne pas vouloir raser les lecteurs. Pour ma part c’est raté, dommage!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jean-Claude-11 2018-03-08T21:13:30+01:00
Argent

Un roman initiatique à ossature historique avec une dimension fantastique. C'est ainsi que je définirais "L'apothicaire".

J'ai aimé ce roman, bien construit, bien documenté.

Je me serais passé de certaines interpellations du lecteur, mais ça ne m'a pas vraiment gêné.

La fin est bonne, mais je trouve la dernière phrase superflue (ou elle aurait dû être plus suggestive). Je le dis parce que ça m'a frappé lorsque j'ai fini ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pendergast 2017-06-30T12:49:21+02:00
Or

Quel livre !!! J'ai eu énormément de mal à le lâcher , l'histoire est captivante et intrigante de bout en bout !!! On suit sans difficultés nos héros dans leur quête de la vérité , de Paris à Saint-jacques de Compostelle jusqu' au mont Sinaï , un voyage où les embûches sont multiples et le danger partout . Les personnages au fil de leur périple vont également évoluer , ils finiront peu à peu par se découvrir eux-mêmes et leur relation prendra un sens nouveau ... L'auteur nous tient en haleine tout au long du récit , son écriture est fluide , c'est instructif tout en restant parfaitement lisible . Un excellent moment de lecture !

Afficher en entier

Date de sortie

L'apothicaire

  • France : 2013-03-28 - Poche (Français)

Activité récente

Idole l'ajoute dans sa biblio or
2019-08-05T10:06:29+02:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 163
Commentaires 30
Extraits 12
Evaluations 51
Note globale 8.31 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode