Livres
524 435
Membres
542 721

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Kmydaukho 2018-12-05T17:05:31+01:00

« si tu croises un djihadiste qui te parle de l’amour de Dieu, c’est le cocu qui cherche à se persuader qu’il aime encore sa femme qui lui a fait tant de mal, mais en réalité il la déteste déjà plus que tout au monde. Ceux qui brandissent l’amour sont en realitê des aveugles gorgés de Haine. Des écorchés vifs de la vie qui deviennent adorateurs de la mort. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par OceaneDeepa 2017-11-15T10:59:46+01:00

L'homme a souvent considéré, à tort, que les ténèbres consistent en une entité propre, alors qu'elles ne sont qu'absence de lumière. Elles n'existent que par un manque et, s'il faut convenir qu'elles incarnent bien quelque chose, ce n'est rien d'autre que le néant.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Palmyre 2020-08-21T13:30:50+02:00

« – Moins de critères restrictifs. Suicides douteux sur des voies de chemin de fer, mélanges importants d’indices, d’ADN, et ainsi de suite. Ça va nous sortir une tonne de dossiers, probablement, mais je préfère ne pas passer à côté. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ayu_lis_ 2020-04-29T14:47:19+02:00

Il fallait qu'elle s'y remette, qu'elle replonge dans le tiède oubli de soi que procure une lecture captivante.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Laurine-25 2019-11-23T19:38:50+01:00

Marc Tallec désigna les caméras de surveillance arrimées aux façades colorées des magasins : – J’imagine que les flics de Rouen ont déjà saisi les bandes de l’époque pour vérifier si quelqu’un a approché Hélène le jour de son enlèvement et les précédents. – Je le suppose, répondit Ludivine, mais je n’en ai trouvé aucune mention dans ce que j’ai lu. Maintenant ne comptez pas sur moi pour ça, officiellement je ne suis même pas censée être ici. Je suis en enquête de flagrance sur l’homicide de Laurent Brach, et je n’ai pas de juge qui appuie l’élargissement vers les deux premières victimes, alors je me contente du minimum : lieux, témoins éventuels, mais rien qu’il faudrait judiciariser.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Gollum 2019-05-14T16:06:46+02:00

« - Nous devons être un peuple éduqué, qui comprend les enjeux, les difficultés, les subtilités et qui parvient à ne plus raisonner avec la peur. En pensant au groupe plutôt qu’à chacun. Nous avons besoin d’argent, de financement du système éducatif et social dans son ensemble, et dans une société ruinée, tandis qu’il est également impératif de subvenir à notre défense, ça devient de plus en plus compliqué. Nous vivons un moment capital dans l’histoire de nos démocraties, elles pourraient imploser.

Marc n’avait pas de mots pour répondre. Chaque siècle depuis la naissance des civilisations avait connu une guerre massive, une transformation des Etats, des mentalités, des peuples. Par quelle illusion pouvait-on croire que celui-ci serait différent ? Parce que les hommes apprennent de leurs erreurs ?

Mieux valait l’espérer, l’heure était venue pour l’humanité de le prouver. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Gollum 2019-05-14T10:39:24+02:00

« - Le temps est la langue de Dieu dans le cosmos. Une parole infinie, hors de portée des hommes. Le souffle de la création. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Gollum 2019-05-14T10:28:16+02:00

« Les pires pensées surviennent toujours la nuit, lorsqu’on ne peut plus se cacher, qu’on ne peut plus les esquiver. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par TommyRollrbox 2018-09-04T05:53:45+02:00

1.

Cette fille avait tout pour plaire. À commencer par son physique. Dans une société attirée en premier lieu par les apparences, elle pouvait s’enorgueillir d’être plutôt jolie. Même très jolie si on la regardait en détail. Une plastique de blonde cliché, taille moyenne, cheveux mi-longs dont les torsades inflexibles trahissaient la nature rebelle, beaux yeux clairs d’un bleu de pierre précieuse, pommettes hautes, juste assez saillantes pour lui allonger le visage et lui creuser les joues, lui conférant cet air un peu racé, presque slave. Lèvres pleines, d’un rose de pamplemousse à croquer, comme pour détourner le regard de ces courbes lentement dessinées au prix d’innombrables heures de sport régulier. La parure sociale était ciselée pour séduire, semblait-il.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Ambere 2018-02-14T12:21:19+01:00

Cette fille avait donc tout pour plaire.

Tout sauf l’essentiel

Séquestrée dans un réduit obscur et percluse sous l’effet des vapeurs chloroformées, cette fille n’avait pas plus d’avenir qu’une mouche se débattant dans la toile d’une araignée affamée.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode