Livres
477 330
Membres
457 734

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

- Tu t'en sors bien, fit observer Horace à voix basse. Comment fais-tu pour rester aussi calme ?

- Il suffit d'être terrifié, murmura Will.

Afficher en entier

- Par tous les Dieux du ciel ! s'exclama le Skandien, éberlué par ce spectacle. Ils sont combien, là en bas ?

- Environ dix mille.Peut-être d'avantage.

Erak laissa échapper un log sifflement.

- T'es sûr ? Comment tu peux savoir ça ?

Halt lui lança un regard exaspéré.

- C'est un vieux truc de Rôdeur. Tu comptes les pattes des cheveux et tu divises par quatre, expliqua-t-il d'un ton pince-sans-rire.

Afficher en entier

Elle n’eut pas le temps de se retourner. Une poigne de fer la saisit par le cou et une main gantée de fourrure, dont l’odeur de sueur, de fumée et de terre mêlées était insoutenable, recouvrit sa bouche et son nez, étouffant le cri qu’elle s’apprêtait à pousser.

Afficher en entier

(Halt) n'eut pas le temps de finir sa phrase, sentant quelqu'un se jeter brutalement sur lui et lui passer les bras autour de la taille. Will sanglotait, bredouillait des parles incompréhensibles et ne lâchait plus son maître et ami. Celui-ci lui tapota gentiment l'épaule, mais fut surpris de sentir une larme couler le long de sa joue.

Afficher en entier

- Il nous faut un prisonnier…, expliqua le Rôdeur.

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase, sentant quelqu'un se jeter brutalement sur lui et lui passer les bras autour de la taille. Will sanglotait, bredouillait des paroles incompréhensibles et ne lâchait plus son maître et ami. Celui-ci lui tapota gentiment l'épaule, mais fut surpris de sentir une larme couler le long de sa joue.

Afficher en entier

A présent, le garçon les entendait distinctement, mais il percevait aussi les autres sons qui emplissaient la petite cabane: la respiration paisible de Cassandra, allongée dans un coin de la pièce, qui dormait derrière un rideau de fortune lui garantissant un minimum d'intimité; à l'autre bout de la cabane, les braises empilées dans l'âtre qui crépitaient faiblement. Tandis que Will se réveillaient lentement, il les entendit frémir.

Afficher en entier

- Nous devrions peut-être essayer de former une équipe d'archers, reprit Will. Même s'ils n'étaient qu'une petite centaine... cela pourrait jouer en notre faveur.

- C'est impossible, rétorqua le Rôdeur (Halt), jamais nous n'aurons le temps de former des hommes : dans moins de deux semaines, les Temujai seront là. Par ailleurs, les Skandiens n'ont aucune connaissance dans ce domaine et il faudrait tout leur apprendre.

- Des tas d'esclaves doivent maîtriser les rudiments, s'obstina Will. Nous pourrions les aider à pafaires leur technique.

Halt observa son apprenti. Le garçon n'avait pas l'air de plaisanter.

- Comment t'y prendrais-tu ?

- L'idée m'est venue suite à une conversation avec Cassandra. Elle voulait savoir comment je calculais la distance qui me séparait des cibles. Je lui ai répondu que c'était une question d'expérience, d'instinct. Mais ensuite; je me suis dit que je pourrais lui apprendre... et puis j'ai pensé que si l'on imaginait, mettons, quatre positions différentes.

Il s'immobilisa, tendit son bras droit, comme s'il tenait un arc entre les mains, et montra à son maître les quatre positions auxquelles il avait réfléchi : d'abord à l'horizontale, puis de plus en plus haut, pour finir par le lever à la verticale.

- Un, deux, trois et quatre, vous voyez ? reprit-il. On pourrait alors former un groupe d'archers et leur enseigner à maîtriser ces quatre mouvements, pendant que quelqu'un jaugerait la portée de leur tir et leur indiquerait quelle position prendre. Dans ce cas, il ne serait pas utile d'en faire des experts...

Afficher en entier

Cela faisait à peine trois semaine que le garçon s'était désaccoutumé de l'herbe dont il avait été dépendant durant quelques moi - ce pavot que l'on donnait aux esclaves qui travaillaient dans la cour du domaine de Ragnak. Avant leur évasion, Will était déjà très affaibli par ses prises régulières de drogue, par les mauvais traitements qu'on lui infligeait et par les tâches physiques qu'il avait eu à accomplir, sans parler, sans parler des maigres rations de nourriture auxquelles il avait eu droit.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode