Livres
546 158
Membres
582 071

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Arabe du futur, Tome 1 : Une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984)



Description ajoutée par Biibette 2014-10-05T14:40:28+02:00

Résumé

Un roman graphique où Riad Sattouf raconte sa jeunesse dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d’Hafez al-Assad.

Né en 1978 d’un père syrien et d’une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d’abord à Tripoli, en Libye, où son père vient d’être nommé professeur. Issu d’un milieu pauvre, féru de politique et obsédé par le panarabisme, Abdel-Razak Sattouf élève son fils Riad dans le culte des grands dictateurs arabes, symboles de modernité et de puissance virile.

En 1984, la famille déménage en Syrie et rejoint le berceau des Sattouf, un petit village près de Homs. Malmené par ses cousins (il est blond, cela n’aide pas…), le jeune Riad découvre la rudesse de la vie paysanne traditionnelle. Son père, lui, n’a qu’une idée en tête: que son fils Riad aille à l’école syrienne et devienne un Arabe moderne et éduqué, un Arabe du futur.

"L’Arabe du futur" sera publié en trois volumes. Ce premier tome couvre la période 1978-1984.

Afficher en entier

Classement en biblio - 577 lecteurs

extrait

- Et toi, Abdel, tu en penses quoi de Kadhafi, de Assad ? Tu dirais que ce sont des dictateurs ou pas ?

- Bien sûr que c'est des dictateurs ! Je suis pas idiot ! Mais chez les Arabes, c'est différent...

- Il faut être dur avec eux. Il faut les forcer à s'éduquer,à aller à l'école... Si tu leur demandes leur avis, ils feront rien, ce sont des feignants et des idiots alors qu'ils ont les mêmes potentiels que les autres...

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

Fils d'un père arabe et d'une mère bretonne, Riad Sattouf revient dans ce roman graphique sur les années de sa jeunesse, de sa naissance à ses six ans, lorsqu'il n'était qu'un enfant.

La dimension autobiographique de la Bd est très plaisante. Le point de vue innocent de Riad sur sa famille, sur les différents pays où on le trimbale, de la France à la Syrie en passant par la Lybie, offre une vision très sensible de ce qu'il découvre, des gens qu'il rencontre et des événements historiques de l'époque.

La bande-dessinée a en un effet une certaine dimension historique que l'on peut suivre du point de vue arabe et français grâce aux parents de Riad. Les années Kadhafi et d'Assad, leurs régimes politiques et les situations des pays à ces époques là.

Et même si le côté français est toujours un peu plus en retrait, la mère étant par moment assez effacée, j'ai bien aimé la façon dont les deux cultures se heurtent sans cesse. En effet, contrainte de quitter la France pour des raisons économiques, la famille de Riad s'exile en Lybie où son père trouve un poste de professeur dans une école. C'est ce premier voyage qui amorce réellement l'un des thèmes central du livre : le choc culturel entre Orient et Occident.

Au niveau des dessins, la bande-dessinée est mono-chrome en fonction des différents pays où l'histoire se déroule. Ainsi, la France est bleue, la Lybie jaune, et la Syrie rose. J'ai beaucoup aimé ce code couleur qui permet de s'y retrouver dans les différents lieux.

L'Arabe du futur, c'est la vision de l'homme arabe tel qu'il doit être selon le père de Riad : éduqué, fidèle à sa famille, sûr de ses convictions. Le tout, dans ce premier tome, vu à travers les yeux d'un enfant de six ans.

La bande-dessinée m'a conquise, j'ai hâte de pouvoir continuer à voir Riad grandir.

http://desmotsenvrac.blogspot.fr/2015/03/larabe-du-futur-tome-1-une-jeunesse-au.html

Afficher en entier
Argent

Une bd intéressante sur la vie d'un enfant né d'une mère française et d'un père syrien. On suit donc cet enfant - Riad - à travers ses souvenirs de jeunesse.

Il a été tout petit en Lybie où son père a un poste de professeur d'université, et l'on découvre donc avec lui ce pays dictatorial qui nous paraît juste invraisemblable : là-bas n'importe qui peut posséder n'importe quelle maison si celle-ci est inoccupée (pas inhabitée attention, juste inoccupée quelques heures), car les verrous sont interdits. On se croirait dans un univers de science-fiction ! Riad ne comprend pas tout ce qu'il se passe autour de lui et nous le présente avec ses yeux d'enfants mais pour nous tout est invraisemblable. Enfin après quelques années ses parents prennent conscience du problème et reviennent en France. Mais pas pour longtemps car son père trouve un poste en Syrie et retourne dans son pays.

Personnellement j'ai trouvé cette bd presque anxiogène quand on se rend compte des façons de vivre qui nous sont complètement étrangères (et la place des femmes dans tout ça... La mère de Riad n'a quasiment pas son mot à dire, elle parle à peine durant toute la bd).

Le père de Riad est assez engagé politiquement, et prend presque toujours parti pour les leaders en place dans les pays où ils se trouvent, admirant leur volonté et leurs idées (et oubliant qu'ils sont des dictateurs). C'est très intéressant de voir comment on peut penser comme eux, comment est la vie dans ces pays. On sait évidemment que tout n'est pas rose mais voir la misère dépeinte de cette façon est finalement presque dérangeant : je pense que c'est aussi le but de cette bd et il est atteint.

Une bd vraiment séduisante pour se plonger dans la Syrie et la Lybie des années 1980, une vraie découverte pour moi qui connait très peu ces pays.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

Je n'ai pas été du tout convaincue par ce premier tome : on a l'impression que la mère laisse le père mettre sa famille en danger sans jamais protester. Je ne suis pas sûre du tout de lire la suite.

Afficher en entier
Bronze

Je crois que ce n’est pas une BD que j’aurai lu spontanément ! Et puis mon patron m’a prêté la série complète ! Coïncidence oblige, maman a aussi lu cette série. Elle qui n’est pas trop bande dessinée, a beaucoup apprécié. Alors pourquoi pas ?

Le dessin paraît de prime abord assez simple. Les planches colorées en jaune raconte la vie de Riad en Libye. Les planches colorées en bleu, les passages de vie en Bretagne. Le rouge est réservé aux cauchemars, à tout ce qui semble violent pour un enfant. Et puis de-ci, de-là, il y a une touche de vert pour les rêves, le cartable de Riad, les feuilles des plantes.

Encore plus présent que dans les BD que j’ai l’habitude de lire, les cartouches présente au-dessus de presque toutes les cases nous narre l’histoire de la famille Sattouf et la grande histoire des arabes, le poids des traditions, la religion. C’est souvent sérieux ! En dessous, il y a le dessin, souvent naïf, anecdotique, très souvent drôle. Le regard de l’enfant, c’est vraiment ce qui est beau dans ce premier tome.

Allez, j’enchaîne le suivant...

Afficher en entier
Lu aussi

j'en ai tellement entendu parlé que je voulais le découvrir je suis assez partagée dans le ressenti, on sent le choc des cultures, les ambiances différentes, les caractères et mentalités différentes mais justement au lieu de sourire j'ai eu juste envie de dire mais non ça ne se résume pas à ça et à tous les clichés.

Bien sur c'est le ressenti de l'auteur mais pour ma part j'ai pas spécialement été emballé.

Concernant les dessins c'est soit on aime soit on aime pas c'est de l'art et tout est subjectif en art donc pour ma part j'ai pas été emballé par le coup de crayon.

Afficher en entier
Argent

Une lecture très immersive et intéressante. J'ai beaucoup appris et je me suis sentie aussi remise à ma place : on est très chanceux d'être jeune en France au 21e siècle...

Afficher en entier
Diamant

D'ordinaire je ne suis pas trop BD, j'ai décidé de me plonger dans celle-ci sur conseils de mon frère et j'ai été très agréablement surpris. Une vie à travers les yeux d'un enfant, c'est émouvant, remplis d'émotions surtout quand il voit des choses choquantes mais qui ne le choque pas du tout. J'ai adoré et je me lance tout de suite dans la suite

Afficher en entier
Lu aussi

Une BD que j'ai trouvé très intéressante par la dimension autobiographique qu'elle apporte et le point de vue de l'enfant qu'était Riad à cette époque. La collision entre deux univers, deux façons de vivre et de penser, surtout à l'époque de la guerre froide et très bien représentée. Le dessin, en particulier, sert à mettre en valeur ces changements de ton (entre la France, la Libye et la Syrie) et c'est un style que j'aime beaucoup : simple, clair et précis.

Je dois quand même dire que certains passages m'ont grandement fait tiqué, et le plus évident et pour moi la scène du chien, qui m'a beaucoup choquée. Même si elle n'est pas graphique, je n'ai pas pu la lire, car je ne supporte tout simplement pas la violence envers les animaux.

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai trouvé cette BD intéressante pour son caractère autobiographique et sur le plan de l'histoire en Syrie et en Libye.La façon dont ces peuples vivaient pendant leur dictature. Ce sont des peuples qui vivaient déjà dans la pauvreté.

Certains passages m'ont vraiment perturbés vu le caractère malsain dans lequel ses peuples vivent avec leur religion.

Mais à part ça, cette BD m'a pas vraiment convaincue. Maintenant, je lirai peut-être la suite pour savoir comment évolue ce petit garçon dans ce monde partagé entre la France et la Syrie.

Afficher en entier
Or

Après avoir longtemps hésité, je me suis enfin lancée dans la lecture de cette BD autobiographique... et je ne suis pas du tout déçue!

L'auteur nous relate son enfance. Né d'une mère bretonne et d'un père syrien, il découvre des modes de vie différents de ceux de la France: la Libye de Kadhafi et la Syrie de Al-Assad. Son père l'éduque dans le culte des dictatures arabes.

L'auteur n'a aucun parti pris, il ne fait que raconter son vécu.

Ce tome est très interessant d'un point de vue culturel, on en apprend beaucoup sur les conditions de vie dans les deux pays, et du rôle de l'homme et de la femme dans la famille.

J'ai hâte de lire la suite.

Afficher en entier
Argent

J'en avais beaucoup entendu parler et je n'ai pas été déçue. C'est mon premier ouvrage de Riad Sattouf, et j'en lirai volontiers d'autres, notamment le deuxième tome dès que possible.

Afficher en entier
Bronze

Globalement j'ai bien aimé cet ouvrage , où l'on découvre l'enfance de l'auteur mise en images , avec un regard à la fois naïf et pertinent sur les différences culturelles de ses parents , et surtout sur le mode de vie en Lybie, puis en Syrie dans les années 1970-1980. On sent bien à quel point le père est partagé entre sa culture d'origine et ses repères occidentaux. Cela m'a même un peu gênée car il y a des moments où j'ai trouvé que le récit devenait presque irrespectueux en caricaturant tous les défauts du,mode de vie arabe tel qu'il est décrit ( la saleté, la violence gratuite des enfants etc..) Montrer la nécessité de s'ouvrir à une éducation plus large que celle du discours religieux est tout à fait louable , mais je me suis sentie mal à l'aise devant la façon limite méprisante de dépeindre la famille et le voisinage syrien.

Afficher en entier

Prix littéraire

  • Finaliste Prix de la BD Fnac 2015 Finaliste
    Prix de la BD Fnac 2015

Date de sortie

L'Arabe du futur, Tome 1 : Une jeunesse au Moyen-Orient (1978-1984)

  • France : 2014-05-07 (Français)

Activité récente

Biku le place en liste or
2021-02-16T16:58:15+01:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 577
Commentaires 55
extraits 10
Evaluations 147
Note globale 7.63 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode