Livres
506 161
Membres
514 122

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Art de perdre



Description ajoutée par x-Key 2017-05-19T10:01:35+02:00

Résumé

L’Algérie dont est originaire sa famille n’a longtemps été pour Naïma qu’une toile de fond sans grand intérêt. Pourtant, dans une société française traversée par les questions identitaires, tout semble vouloir la renvoyer à ses origines. Mais quel lien pourrait-elle avoir avec une histoire familiale qui jamais ne lui a été racontée ?

Son grand-père Ali, un montagnard kabyle, est mort avant qu’elle ait pu lui demander pourquoi l’Histoire avait fait de lui un « harki ».

Yema, sa grand-mère, pourrait peut-être répondre mais pas dans une langue que Naïma comprenne. Quant à Hamid, son père, arrivé en France à l’été 1962 dans les camps de transit hâtivement mis en place, il ne parle plus depuis longtemps de l’Algérie de son enfance.

Comment faire ressurgir un pays du silence ?

Dans une fresque romanesque puissante et audacieuse, Alice Zeniter raconte le destin, entre la France et l’Algérie, des générations successives d’une famille prisonnière d’un passé tenace. Mais ce livre est aussi un grand roman sur la liberté d’être soi, au-delà des héritages et des injonctions intimes ou sociales.

(Source : Flammarion)

Afficher en entier

Classement en biblio - 175 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par dadotiste 2017-11-18T13:09:01+01:00

Flammarion, p.397

« — Ce qu'on ne transmet pas, ça se perd, c'est tout. Tu viens d'ici mais ce n'est pas chez toi. »

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Un roman magnifique, aux personnages attachants. Une construction en trois parties, nous permettant de découvrir le parcours de trois générations différentes d’une même famille sur un sujet encore difficile à aborder, la guerre d’Algérie et le sort des Harkis devant fuir leur pays.

Une écriture tout à la fois fluide et magistrale, proche pour certains passages de la poésie.

Un livre que l’on a du mal à refermer, me donnant envie de relire « Les chevaux du soleil » de Jules Roy retraçant l’épopée de cette histoire commune entre la France et l’Algérie .

Afficher en entier
Diamant

Une véritable fresque familiale de laquelle on ne peut se détacher. Les personnages sont attachants et l'histoire magnifiquement racontée. Mais un atout majeur de ce livre est également l'apport de connaissances sur ce qu'ont vécu ces personnes et pour moi, c'est un grand bravo, surtout dans le contexte actuel de notre société où les situations se répètent.

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par mirabelle90 2019-04-02T11:43:15+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Cacoethes-scribendi 2020-05-28T09:32:49+02:00
Argent

Naïma est d’origine algérienne par son père. Problème : ni elle, ni ses sœurs ne sont jamais allées en Algérie. Elle ne sait même pas bien pourquoi son grand-père en est parti en 62, s’il a fait « quelque chose » (comprenez : les Algériens qui sont partis à cette date sont des harkis, qui ont aidé la France contre le FLN, qui ont donc été contre l’indépendance, qui ont trahi).

Alice Zeniter nous prend par la main et nous fait remonter l’arbre généalogique de Naïma, jusqu’à l’enfance de son grand-père Ali, paysan kabyle devenu propriétaire de son oliveraie grâce à un coup du sort. On suit l’histoire d’Ali, ses choix pour protéger sa famille entre la terreur que fait régner le FLN et celle subie des Français depuis des années : il décide que ces derniers sont plus à même de le protéger que les autres. Il ne le sait pas encore, mais ce sera le choix de la honte pour ses descendants.

La famille fuyant en France au moment de la victoire du FNL et de l’indépendance, on se focalise ensuite sur Hamid, fils aîné d’Ali et père de Naïma, d’abord dans des camps (sortes de bidonvilles, mais officiel et d’où l’on ne peut pas fuir) du Sud de la France, puis un camp de travail, puis une cité HLM normande. La France qui fait rêver. Hamid fait de son mieux pour s’intégrer. On peut dire qu’il a réussi, puisqu’il épouse une Française, Clarisse. Le prix à payer : oublier ses racines, rayer la culture algérienne de sa vie.

Et nous en arrivons à Naïma, qui ne connaît de l’Algérie que les quelques souvenirs familiaux recueillis ici et là, qui ne parle même pas la même langue que ses grands-parents. Au moment des attentats des années 2010 (Mohammed Merah, Charlie Hebdo, le Bataclan…), elle se pose des questions sur la manière dont les Arabes sont perçus, sur la manière dont elle-même se comporte pour donner une bonne image (elle qui n’est pas d’origine arabe mais kabyle !).

J’ai mis longtemps avant d’être à l’aise dans cette histoire, tout en sentant qu’il y avait un message neuf derrière cette histoire. Je l’ai parfois touché du bout des doigts sans parvenir à le mettre en mots, mais j’espère qu’à travers mon petit résumé du roman, on comprend ce que j’ai perçu.

Outre les réflexions qui m’ont touchée, qui m’ont heurtée, j’ai été très sensible à la pédagogie déployée par l’autrice pour nous faire comprendre simplement les problématiques historiques et sociales. Moi qui n’avais jamais vraiment compris ces histoires de harkis et de pieds-noirs, c’est maintenant beaucoup plus clair grâce à ce roman – et c’est ce que j’aime aussi dans la lecture.

J’avais peur que ce roman soit violent ; ce n’est pas le cas. Il touche à de nombreuses réalités et c’est en cela qu’il est émouvant, qu’il est révoltant, qu’il est passionnant. C’est indéniable : ce roman est à lire !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Shihiro 2020-04-23T15:46:56+02:00
Diamant

Aux premiers abord, n'étant pas une férue d'histoire, ce roman ne m'attirait pas spécialement. Et pourtant, il est bouleversant. Une fresque familiale à la fois poétique et précise, qui m'a éclairé sur une période que je connaissais mais "de loin", qui m'a fait réfléchir et changé plusieurs fois d'opinions, une œuvre peuplée de personnages attachants, à la fois complexe et facile à lire. J'ai été étonnée de la capacité de l'auteur à rendre simples et fluides à la lecture des réflexions qui ne le sont pas.

Magnifique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Micael78 2020-03-31T18:43:58+02:00
Commentaire ajouté par LeilaEcco 2020-03-03T15:58:47+01:00
Or

Je découvre avec un peu de retard ce très beau livre et au travers de cette fiction les drames de mes grand-parents !!! Loin des longs discours, livre sur le quotidien de ceux et celles qui ont subi le retour d'Algérie. Belle écriture et sujet extrêmement intéressant ( la guerre d'Algerie et ses hontes) au travers d'une saga familiale.J'ai adoré ce livre qui retrace l'histoire des harkis, et qui pose plus largement le problème de l'identité par rapport aux origines, à l'environnement, à la famille. Livre très émouvant, inspiré d'après ce que j'ai compris de la propre vie de l'auteure.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mietje 2019-12-06T16:58:56+01:00
Or

Ce livre est très bon parceque bien écrit. Mais il doit surtout intéresser les personnes qui ont des origines avec l'algérie ou qui ont particulièrement vécu cette triste d'air d'algérie ou des français onrt quand même perdu la vie ou se sont adonnés à des actes répréhensibles.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Loba21 2019-10-20T13:29:30+02:00
Bronze

Très beau livre qui met en scène trois générations de ceux que les livres d'histoire appellent les Harkis. Naïma raconte la vie de son grand-père Ali, un montagnard kabyle, pendant et après la guerre d'Algérie, son grand départ vers la France, l'exil, le racisme et les camps d'internement successifs. Elle décrit ensuite, celle de son père, Hamid, qui a grandi dans des camps de transit hâtivement mis en place puis dans une cité HLM. Rejeté par le nouvel État algérien pour son passé harki, rejeté par les Français de la métropole qui voit en lui un étranger, il tente de faire face au racisme et à la misère avec fierté. Dans la troisième partie, Naïma doit, dans le cadre de son travail, faire un séjour à Alger. C'est l'occasion pour elle de partir à la recherche de ses racines.

Une lecture enrichissante. Un beau texte. Une réflexion, toute en délicatesse, sur l'impact de l'Histoire sur la vie des hommes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par KarimaT 2019-10-16T12:02:16+02:00
Or

Je n'avais jamais lu Alice Zeniter. Un questionnement sensible sur les racines, l'exil et la difficulté d'accepter pour s'épanouir. Une belle écriture qui nous emporte au fil des pages.Belle écriture et sujet extrêmement intéressant ( la guerre d'Algerie et ses hontes) au travers d'une saga familiale. Un livre sensible, passionnant, drôle, pertinent, très juste, qui pose les bonnes questions sans donner toutes les réponses, laissant aux lecteurs la liberté de se faire sa propre opinion. Alice Zeniter traite d'un sujet d'actualité qui prend ses racines dans l'histoire du siècle passé, et nous donne les clés de compréhension à travers ces trois générations de personnage. "Ils taisent leur histoire individuelle et ses complexités, ils acceptent en hochant la tête une version simplifiée qui finit par entrer en eux, par recouvrir la mémoire et quand leurs enfants voudront creuser en dessous ils découvriront que tout a pourri sous la bâche de l'amour sans faille et que les vieux disent qu'ils ne se souviennent plus.".

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Idril57 2019-09-17T10:32:49+02:00
Argent

Une histoire à fond historique, social et actuel qui est très prenante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fleuravril 2019-09-09T14:49:16+02:00
Lu aussi

Ce roman est un bon moyen d'en apprendre plus sur l'histoire de l'Algérie, en effet, la première partie présente beaucoup de faits historiques, néanmoins, j'ai dû m'accrocher pour ne pas laisser tomber cette lecture qui met en avant davantage l'Histoire que le récit fictif. Au final, je ne regrette pas d'être allée jusqu'au bout de cette œuvre car j'ai été très intéressée par l'idée de suivre la place que prend l'Histoire dans les différentes générations d'une famille.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par wonderlili 2019-08-06T09:38:07+02:00
Or

Magistral.

Alice Zeniter explore un sujet resté très flou dans bien des mémoires (dont la mienne!). Cet éclairage sur la guerre d'Algérie, les harkis et leur déracinement vers la France apporte un regard neuf, juste et nuancé sur les difficultés d'intégration de génération en génération.

L'écriture est magnifique. A lire absolument!

Afficher en entier

Dates de sortie

L'Art de perdre

  • France : 2017-08-16 (Français)
  • France : 2019-11-06 - Poche (Français)

Activité récente

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 175
Commentaires 35
Extraits 33
Evaluations 70
Note globale 8.49 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode