Livres
473 137
Membres
446 639

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'art français de la guerre



Description ajoutée par Lilou 2011-07-30T12:28:33+02:00

Résumé

« J’allais mal ; tout va mal ; je me désinstallais, j’attendais la fin. Quand j’ai rencontré Victorien Salagnon, il ne pouvait être pire, il l’avait faite tout entière la guerre de vingt ans qui nous obsède, qui n’arrive pas à finir, il avait parcouru le monde entier avec sa bande armée, il devait avoir du sang jusqu’aux coudes. Mais il m’a appris à peindre. Il devait être le seul peintre de toute l’armée coloniale, mais là-bas on ne faisait pas attention à ces détails. Il m’apprit à peindre, et en échange je lui écrivis son histoire.

Il dit, et je pus montrer, et je vis le fleuve de sang qui traverse ma ville si paisible, je vis l’art français de la guerre qui ne change pas, et je vis l’émeute qui vient toujours pour les mêmes raisons, des raisons françaises qui ne changent pas. Victorien Salagnon me rendit le temps tout entier, à travers la guerre qui hante notre langue. »

L’histoire commence avec la première guerre du Golfe : le narrateur, en pleine crise personnelle, fait la connaissance d’un ancien militaire devenu peintre, Victor Salagnon. À travers les souvenirs de Salagnon défilent cinquante ans d’histoire de France revue à travers le fait militaire : la Deuxième guerre mondiale, l’Indochine, l’Algérie… Au-delà du récit d’une amitié entre deux hommes, une interrogation sur la France contemporaine, en dehors de toute idéologie.

Afficher en entier

Classement en biblio - 44 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par wizbiz06 2016-02-18T17:37:55+01:00

Je lus tout. Il avait raison, c’était ennuyeux ; cela ne dépassait pas les souvenirs de guerre que l’on publie à compte d’auteur. En lisant ces livres en gros caractères pleins d’alinéas, on se rend compte que dans une seule vie il ne se passe pas grand-chose quand on la raconte ainsi. Alors qu’un seul instant vécu contient plus que n’en peut décrire une caisse entière de livres. Il y a dans un événement quelque chose que son récit ne résout pas. Les événements posent une question infinie à laquelle raconter ne répond pas. Je ne sais pas quelle compétence il me prête. Je ne sais pas en quoi il a cru en m’observant de ses yeux trop clairs, de ces yeux dans lesquels je n’identifie pas d’émotions, juste une transparence qui me laisse croire à la proximité. Mais je suis le narrateur ; alors je narre

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Phil_33 2019-01-29T19:30:51+01:00
Diamant

Victorien Salagnon, militaire à la retraite devenu peintre, enseigne au narrateur l’art de la peinture chinoise tout en lui racontant ses souvenirs de guerre. « La guerre qui a duré vingt ans », relate Victorien Salagnon : des maquis de la Seconde Guerre mondiale aux salles d’interrogatoire algéroises en passant par la jungle indochinoise. A travers cette grande fresque qui alterne les récits de guerre du vétéran Victorien Salagnon et la vie quotidienne du narrateur, c’est cinquante ans de l’histoire de France qui nous sont contés. Alexis Jenni réussit un véritable tour de force. Ce roman est une plongée au coeur de la société contemporaine, une étude sociologique des évolutions et des contradictions de la France, une réflexion sur les problèmes majeurs de notre société : la notion d’identité, la violence, la xénophobie.

L’art français de la guerre est vraisemblablement le roman français le plus étonnant et le plus intelligent écrit ces dernières années. Une langue dense, riche et foisonnante au service d’une ambition littéraire.

Un livre puissant « qui se mérite » et qui force à la réflexion. Un pamphlet anti-militariste qui dénonce TOUTES les formes de guerres : guerres reconnues (39-45, Indochine, Algérie…) mais également guerre des classes, guerres sociales, guerres larvées, quotidiennes, pour l’emploi, pour survivre…

Quelques pages magnifiques de très belle littérature, mais parfois il faut vouloir aller au bout. Ce n’est pas un livre facile. Mais un livre magistral !

La « longueur en bouche » est profonde et durable !

Ce n'est pas surprenant qu'il ait été couronné du GONCOURT 2011

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lilinou146 2018-09-11T21:41:34+02:00
Pas apprécié

Ce livre me paraissait très intéressant, mais je n'ai malheureusement pas réussit à accrocher : il y a deux personnages, j'ai adoré celui de Salagnon, mais quant à l'autre j'ai eu beaucoup de mal en raison de l'écriture trop longue, comme lorsqu'il faut une page entière pour sortir d'une pharmacie...

On se perd dans la lecture des longues phrases et on en vient à oublier ce qu'il s'y passe réellement.

Dommage, il avait l'air très intéressant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par FracAss 2017-02-03T19:58:36+01:00
Argent

Le meilleur, pour moi la description du cheminement de Salagnon, côtoye le pire, la caricature gauchisante de la chose militaire, à qui l'auteur prête un racisme consubstantiel. Le trait, s'il est valable pour des "Morales" de la triste époque, est globalisant. Quand aux victimes, quoi qu'elles commettent, elles ont l'excuse du communisme libératoire. Dommage de mettre son talent au service d'une idéologie caricaturale et dépassée, et de défendre une cause juste avec des arguments orientés. Bon bouquin, mais imprégné d'un marxisme qui date autant que le fascisme qu'il critique. Un hamburger dont seul le steak saignant de la description guerrière permet de faire passer la mie de pain fadasse du discours orienté.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par clem6942 2016-05-14T18:07:16+02:00
Bronze

Incroyablement bien écrit, mais peu être un peu trop: les phrases sont tellement lourdes à digérer que j'ai manqué le fil du livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Joyeux-Drille 2015-02-25T21:47:28+01:00
Lu aussi

Un livre difficile mais intéressant. Un parallèle pertinent entre la France, empire colonial disparu, et la France actuelle qui a perdu ses repères. De cette symétrie historique naît l'extrémisme. Car l'art français de la guerre, c'est le maintien de l'ordre par la force, même s'il a toujours échoué.

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2011/11/on-napprend-pas-impunement-la-liberte.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Phael 2014-05-18T18:54:58+02:00
Argent

Un livre remarquable par sa richesse et sa description des 20 années de guerres menées par Salagnon.

Les parties contemporaines, bien que dignes d'intérêt, sont entachées de lourdes répétitions à mon goût.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par soggoth 2013-05-29T21:27:41+02:00

Prix littéraire.

Si le style est souvent flamboyant il est aussi répétitif. Les mêmes idées, les mêmes mots, sont souvent répétées sur une même page.

L'impression également de l'agglomérat de plusieurs manuscrits qu'on a essayé de faire tenir ensemble. L'histoire en elle-même a été si souvent traité qu'on y trouve peu d'intérêt. Reste de superbes phrases qu'on a envie de lire à haute voix. Mais est-ce suffisant ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LightHane 2013-01-29T19:53:01+01:00
Bronze

Un roman très bien écrit, au style prenant, comportant toutefois des longueurs et des répétitions...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pascale26 2012-06-03T19:44:54+02:00
Bronze

J'avoue avoir eu du mal à m'imprégner de cette écriture. Ce roman n'est pas "facile" à lire, mais c'est un premier roman alors auteur à suivre..........

Afficher en entier
Commentaire ajouté par plombar 2012-02-12T17:27:53+01:00
Pas apprécié

Je n'ai pas reussi a le terminer car le style ne m'a pas accroché du tout.

Afficher en entier

Les gens aiment aussi

Date de sortie

L'art français de la guerre

  • France : 2011-08-18 (Français)

Activité récente

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 44
Commentaires 12
Extraits 16
Evaluations 9
Note globale 6.22 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode