Livres
487 248
Membres
478 094

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Alex2503 2017-10-02T18:53:10+02:00

J'ai souri, elle m'a sourit aussi, et nous sommes restés là, silencieuses, tandis que la nuit montait en même temps que le chant des grenouilles.

Afficher en entier
Extrait ajouté par maelyss01 2018-04-07T18:12:46+02:00

"Ici, c'est toujours comme ça. On dirais que le jour ne va jamais revenir, dit Titania. Mais tu verras, l'aube sera grandiose. "

Afficher en entier
Extrait ajouté par Maagg 2019-06-21T08:52:37+02:00

- J'étais là. Debout, exactement au même endroit. Sauf que ma vie était compliquée à cette époque, et que je me demandais ce que j'allais bien pouvoir offrir à un enfant. J'ai attendu que le jour se lève. Et quand le soleil a franchi la ligne de l'horizon, là-bas, j'ai su que j'avais envie de t'offrir ça.

- Le lever de soleil?

- Oui, le rougeoiement de l'aube. Et les oiseaux, l'eau, la brume, les grenouilles....

- Et les moustiques, complète Nine en écrasant une bestiole sur son bras.

- Oui, même les moustiques, murmure Titania assez émue. Le monde, tel qu'il est: avec son infinie beauté, et son lot d'emmerdements. Tu comprends ce que je veux dire?

Nine répond d'un hochement de tête.

Elle comprend parfaitement ce que sa mère veut dire car elle a toujours aimé la vie. Même quand ça ne va pas, m^me quand elle se sent triste, ou malade, ou moche, même quand Marcus passe devant elle, dans les couloirs du lycée, sans lui accorder un regard, elle continue d'apprécier l'essentiel: respirer, courir. Boire un truc froid quand il fait chaud. Boire un truc chaud quand il fait froid. Ecouter de la musique à l'arrière du bus. Voir surgir la tour Eiffel entre deux immeubles. Saisir au vol les mots d'une o-conversation. Grimper sur le plot numéro 3 - son numéro fétiche -avant de plonger dans le bassin, et nager vite. Nager bien. Nager juste.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Svea 2018-06-19T16:01:02+02:00

Bien sûr, Nine a hurlé à cause de la fête du lycée qu'elle va rater. Tant pis. L'heure n'est pas à la fête. L'heure est à la vérité. Et la vérité les attend au bout de ce chemin tout juste praticable.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Svea 2018-06-19T16:00:29+02:00

- Personne n'est jamais prêt à entendre la vérité. Je peux te le dire par expérience, il n'y a pas de bon moment pour ça. Il arrive, et on n'y peut rien.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Parvati1 2017-11-18T12:26:33+01:00

Le soleil frappe en biais la surface du lac. La journée s'annonce estivale, radieuse. Un peu plus loin, Nine s'imobilise et retire sa paire de tennis. Elle apprécie aussitôt le contact des lattes de bois sous la plante de ses pieds nus. Les bras en arrière, elle aspire par la bouche avant d'expulser l'air pour chasser le trop-plein qui sature ses neurones et toutes les cellules de son corps. Elle inspire et expire ainsi plusieurs fois. Mais ça ne suffit pas. Une main en guise de visière, elle tente d'évaluer la distance entre le ponton et l'îlot. Sept cents, huit cents mètres? Un kilomètre, à tout casser. En comptant avec la fatigue, il faudrait peut-être douze ou treize minutes pour y arriver. Archifaisable.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ls_abrt 2019-07-18T14:13:12+02:00

La vitre s'escamote en grinçant, et Titania enjambe le rebord. Au moment où elle passe sur la terrasse, la nuit l'enveloppe humide, lourde comme un tricot trempé de pluie.

L'air lui fait aussitôt du bien. Tout est si sauvage, ici ! Tout est si différent ! Sans compter le vacarme assourdissant des batraciens dissimulés dans les herbes et les roseaux.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ls_abrt 2019-07-18T14:08:43+02:00

J'ai bredouillé que j'avais trouvé la pièce par terre et que j'allais acheter des bonbons, mais je n'avais d'yeux que pour une seule chose: le ventre de la fille. J'avais le nez dessus, comment faire autrement ? Un ventre aussi rond qu'un ballon de foot !

Afficher en entier
Extrait ajouté par MATHILDE00123 2019-05-11T14:11:12+02:00

- Et... Octobre d'Altret ? demande Nine d'une voix plus hésitante. C'est le même nom que celui du leader des Sign of the Brother ?

- Le même nom, confirme Titania. Et la même personne.

Médusée, Nine ouvrit la bouche.

- Quoi ? Mais alors... Ça veut dire que le soir où tu m'as emmenée à leur concert pour mon anniversaire, tu...

- Je te l'ai dit, tout est lié, bichette.

- Tu veux dire que Octo est le fondateur les Sign of...?

- C'est ça, sourit Titania. Et si tu réfléchis, bichette, comment s'appelle le guitariste ?

Nine repousse la table et colle brutalement son dos contre le dossier de la chaise.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Erika74 2019-01-31T16:04:41+01:00

Le soir venait. Les moustiques, les chauves-souris, les dernières lueurs, puis l'obscurité qui rampait entre les troncs des sapins avant de se déverser dans le lac avec la lourdeur d'une coulée de lave. La nuit nous enveloppait, le monde entrait dans une sorte de coma, et plus rien n'existait jusqu'au lendemain.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode