Livres
506 179
Membres
514 219

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Automne des Magiciens, Tome 1 : La Fugitive



Description ajoutée par IsaR 2018-03-26T11:13:50+02:00

Résumé

Octavianne, huitième fille de la reine d'Elgem, a grandi dans le palais royal. A seize ans, sa sœur ainée régnante veut la marier contre son gré. Acculée, Octavianne s'enfuit et mène une vie d'errance, à la recherche d'un maitre de magie qui lui apprendra à contrôler ses pouvoirs naissants. Elle rencontre alors Adalgis, un chasseur mi-homme, mi-lion, qu'elle sauve et guérit. Au côté de cet être complexe et fascinant, libre et sauvage, une vie différente se dessine pour la jeune magicienne. Mais bientôt d'inquiétantes ombres issues de son passé menacent de la rattraper, et Octavianne doit faire un choix. Peut-on réellement échapper à son destin ? (4ème de couverture éditeur)

Afficher en entier

Classement en biblio - 158 lecteurs

Extrait

Rien moins que la mort ne pourrait punir le responsable de sa garde. Octavianne en serait responsable, seule fautive de l’exécution de l’homme qui avait été son seul ami, son protecteur, son confident ; et plus encore, secrètement, son premier amour. Elle devrait vivre toute sa vie avec ce poids – ou renoncer.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

Je viens de finir ce premier tome et j'ai bien aimé découvrir le monde de la saga de l'Automne des magiciens. J'ai bien aimé le système de magie à base de runes, mais également la mythologie avec la Lune. J'ai également bien aimé suivre Octavianne, dans sa fuite tout au long de ce tome.

Je pense que je ne vais pas tarder à me plonger dans le second tome !

Afficher en entier
Lu aussi

Je résumerai mon avis sur ce livre en déclarant que ce n'est vraiment pas un coup de coeur.

Un résumé qui m'intéressait pour les origines royales d'Octavianne, et pour le reste je comptais me laisser porter par le récit.

J'ai d'abord trouvé l'intrigue un peu longue, surtout après la rencontre entre Iva et Adalgis. À ce moment j'ai eu le sentiment que l'auteur s'attardait un peu trop sur leur relation et surtout sur leurs ébats. Un peu lassant à la longue car ces scènes sont assez récurrentes.

L'histoire se résume à une éternelle fuite durant tout le roman, sans vrais remous hormis sur la fin Spoiler(cliquez pour révéler)avec l'intervention de la déesse de la lune qui joue le rôle de main scénaristique à la deus ex machina.

Après l'histoire n'est pas mauvaise pour autant. Il peut y avoir de bonnes idées mais qui sont survolées comme les magiciens esclavagistes du sud, ou encore le pouvoir de Prima.

Bref, je trouve dommage que l'auteur mette autant de temps pour amener son récit à son point culminant qui arrivera probablement dans le tome 2. De là à continuer la série, je ne suis pas trop emballée.

Afficher en entier
Argent

Une aventure assez trépidante et un bon lancement de série. Pour avoir lu la trilogie, l'atmosphère générale est très sympathique entre conflits politiques, magie et amour.

Je mettrais en bémol des personnages que je trouve parfois un peu stéréotypé ou bien donc les actions me paraissent insensées. Mais c'est beaucoup moins le cas dans le premier tome que dans les suivants où j'ai parfois eu envie de gifler Octavianne.

Je recommande tout de même car la série à l'avantage de ne pas laisser de temps pour l'ennui et de multiplier les points de vue, surtout dans les tomes suivant, ce qui enrichie profondément la narration.

Afficher en entier
Lu aussi

J ai bien apprécié la première partie du roman. La fuite d Octavianne et son apprentissage chez le maître magicien. Mais je trouve que la deuxième partie est beaucoup plus molle. On rentre dans une romance un peu niaise et j ai eu du mal à accrocher.

Plusieurs points dans le livre me gênent aussi Spoiler(cliquez pour révéler)je ne sais pas si c est le point de vue de l auteur ou du personnage : mais à un moment maître Gulgor refuse d avoir à utiliser un philtre abortif sans savoir pourquoi Octavianne a besoin de le consulter. Il présuppose qu elle s est fourrée dans le pétrin. Et ça m a profondément agacée qu il dise qu il était guérisseur et pas faiseur d ange. Eeeerf pour moi il devrait apporter son aide quelle que soit la nature de la demande. Ensuite j ai vraiment l impression qu il y a un jugement de valeur sur la maternité. Prima ne veut pas d enfants et a été chatiée par la lune. Et Octavianne fait tout un pataquès parce que son compagnon est stérile. Elle a à peine 20 ans et je trouve ça ridicule. Après ça se passe dans un monde Moyenâgeux mais ça m a gêné.

J' ai l impression que dans 90% des livres de fantasy dans lesquels on a une héroïne magicienne elle se contente souvent de faire de la magie de guérison. J aurai bien voulu un peu plus d originalité de ce côté. J ai eu un petit espoir quand elle se sert de son pouvoir pour infliger des fractures. Mais on revient jamais vraiment dessus dommage.

Je suis partagée sur cette lecture. Je pense lire le deuxième tome pour me faire un avis définitif dessus.

Afficher en entier
Or

J'ai beaucoup apprécié ce roman qui est de la pure héroic fantasy, l'auteure a créé un univers fascinant avec le principe des cités-Etats, la maitrise des runes bien que figurant dans bon nombres de créations de ce genre parvient encore à m'émerveiller, et l'intrigue est tout simplement fascinante. Je me suis régalée avec ce livre que je n'ai pas pu quitter avant d'avoir tourné la dernière page. J'ai trouvé l'héroïne forte, bien intégrée dans son univers, et j'ai apprécié de la voir s'adapter à chaque environnement au cours de ses aventures. Bref, autant dire que j'attends beaucoup du second tome !

Afficher en entier
Or

Il a des livres où quand on lit le résumé, on se dit : pourquoi pas, sans trop en attendant rien en retour. L'Automne des magiciens m'a bien surprise. J'ai beaucoup aimé l'histoire, la magie, et l'auteur nous fait voyager dans son livre. Octavianne est un personnage attachant car elle sait ce qu'elle veut. Au fil de son périple elle va faire des rencontres et certains de ses choix seront déterminants. Un premier tome prometteur.

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai beaucoup aimé le début mais, malheureusement, l'auteur s'est noyé dans une romance fade et fleur bleue qui a occupé la quasi totalité de la 2e partie du livre.

Afficher en entier
Diamant

J'ai beaucoup aimé ce récit de voyage et d'aventure. On passe de la mer aux montagnes bloquées par la neige, puis une sorte de forêt vierge, ensuite une cité qui ressemble à l'Asie, avec des rizières, on parle aussi d'un désert immense… Iva fuit sa sœur qui veut la marier contre son gré, et à chaque chapitre ou presque, elle découvre un nouveau pays, des gens différents (servantes, maitre de magie, villageois,...), des pouvoirs magiques différents (soigner, soumettre,...) On apprend en même temps qu'elle ce monde très riche. Elle me fait penser à une adolescente naïve, trop confiante, puis trop méfiante, un peu agaçante…ON voit sa première expérience amoureuse, cet espèce de coup de foudre pour l'homme-lion Adalgis, et pour lui aussi c'est en quelque sorte nouveau, donc leur relation est vraiment intense, beaucoup de passion et de disputes. Comme on suit Iva pendant quelques années, on la voit aquérir plus de maturité, le sens des responsabilités, elle est plus raisonnable à la fin, on suppose qu'elle fera une bonne reine dans le tome 2.

Afficher en entier
Bronze

Pour un premier roman c'est pas trop mal. Mais je reste assez mitigé.

On se retrouve ici dans une histoire de reines et de magie. Dans le Royaume d'Elgem, le trône se transmet de femmes en femmes depuis la reine Agartha et la magie a été offerte à la première reine par la Lune, Déesse de ce monde. Généralement, seule une des sœurs obtient ce pouvoir magique.

La reine Prima ainée de sa fratrie veut marier sa dernière sœur Octavianne de force, avec un prince étranger pour renforcer les Neuf-cités. Sauf qu'Octavianne n'est pas de cet avis.

En voulant se protéger du pouvoir d'Obéissance de sa sœur, elle se rend compte qu'elle aussi possède des dons. Et fini par fuir le palais et le royaume.

J'aime bien Octavianne et sa façon de penser. Le fait qu'elle perçoive déjà l'injustice de son royaume : Que sa sœur Prima s'inquiète de l'esclavage dans les autres pays mais ne perçoive pas la pauvreté des enfants des rues de sa ville. On est curieux de savoir pourquoi elle a hérité de la magie en plus de son ainée. Même si on se doute déjà qu'elle en ferait un meilleur usage et une meilleure reine.

J'ai bien aimé la note d'humour de l'auteur dans les prénoms des huit sœurs : Prima, Secunda, Quintinine, Sixtine, Septine, Octavianne. (n°3 et n°4, des jumelles dont on ne connait pas les noms, sont mortes toutes jeunes). Bon, ça fait un peu j'ai pas d'idée alors je numérote mes enfants... Mais c'est original, disons.

La rencontre avec Adalgis arrive... (Enfin ! parce que le 4ème de couverture nous le vend mais avant de le voir ce petit, il faut bien du temps, de l'encre et des pages). Je trouve qu'il est trop bestiale, trop rustre. L'auteur veut faire un homme-bête, mais là c'est plus une bête parlante. C'est dommage, j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à son personnage.

Je trouve que l'histoire avec Octavianne va également trop vite. Certes, en quelques pages parfois il se passe plus de 4 mois... Mais je ne la voit pas évoluer pendant un moment. Iva (Octavianne a lâché son nom princier en route et c'est plus court à écrire) garde des réactions enfantines même si parfois elle est très lucide sur ce qu'elle observe. De même qu'Iva et Adalgis ont le même âge alors qu'il semble en avoir le double. Alors OK c'est un homme-lion, 30 ans semble être un âge proche de la fin pour le lion façon "année de chat" et ses 20 ans ne portent pas le même poids que les vingt années d'Iva... Mais la sauce ne prend pas, il y a un truc qui me gène... Peut-être plus le fait qu'Iva n'évolue pas alors qu'elle passe de 16 à 20 ans. Juste à la fin PAF coup de baguette magique. Ce n'est pas progressif.

Spoiler(cliquez pour révéler)Le summum : Il suffit qu'elle boive un vin drogué et on a droit à une petite dévergondée vierge qui se jette sur un homme-lion qui lui fait peur la moitié du temps et qui doit faire deux fois sa taille. Le dit homme-lion qui culpabilise à peine 5 min en se disant que sa bête veut la baiser même si ce n'est pas morale de profiter d'elle ainsi.

On se doute qu'il n'y aurait rien eu avec Maitre Gunter aux vues du 4ème de couverture mais presque j'aurais préféré à certains moment de ma lecture quand on voit le comportement d'Adalgis...

Je suis lion, je doit protéger, j'aime pas les princesses, je rugit à tout bout de champs... Le personnage se dévoile peu au début et ça n'aide pas à l'apprécier. Les passages trainent en longueur à un moment. Et ces chapitres en huit-clos "Lion-Princesse" sont longs. Alors pour une fois on n'a pas droit à de la guimauve pendant 50 pages mais les détours dans les bois sans aucune logique ce n'est pas mieux.

Spoiler(cliquez pour révéler)Bon je m'attendais à un duel Prima - Iva... Là aussi, on passera et on ne l'aura jamais. Choix étrange que l'auteur a fait de faire disparaitre Prima dans le fleuve sous la colère de la Lune. Au moins Iva n'aura pas à tuer sa sœur et se salir les mains. Mais on s'attendait à une confrontation. On nous présente Iva comme la Némésis de Prima. Iva grandit dans cette ombre qu'est Prima. Mais rien... Encore un "tout ça pour ça".

Comme c'était à prévoir, on ne voit pas le retour d'Octavianne à Elgem... Spoiler(cliquez pour révéler)Juste Maurin qui la retrouve.

J'espère juste que le tome 2 aura une intrigue un peu plus développée dans sa trame et que ce ne saura pas juste centré sur un triangle amoureux.

En conclusion : du bon et du moins bon pour ce premier tome. Mis à part mon petit problème de personnages et de longueurs, il y a un bon potentiel peut-être pas assez exploité dans ce tome. J'ai apprécié la carte qui nous aide à mieux les royaumes cités par l'auteur.

Afficher en entier
Bronze

Une lecture en demi-teinte. Je sens du potentiel dans le récit mais l’auteure n’arrive pas à marquer l’essai.

La couverture et aguichante et le résumé donne envie (ce dernier en raconte toutefois beaucoup trop).

Rapidement, je reste dubitatif… Sans trop en révéler, l’héroïne survit dans la rue pendants quelques jours en mendiante affamé et l’auteure le raconte en 1 phrase? De plus à aucun moment Octavienne n’envisage dans sa misère d’abandonner sa fuite (soyons réaliste un petit peu!)?

Autre point négatif, les hommes. J’ai rapidement constaté que le récit nous présentait 2 type d’hommes : ceux qui sont honorable et la désire et les mauvais qui la désire aussi (merci pour la vision que l’on nous donne!). Cela n’empêche pas le personnage de Gungor d’être sympathique et intéressant en comparaison du cataclysme qui va faire descendre le roman dans les tréfonds : Adalgis. C’est simple, quand il arrive, je me retrouve dans un roman d’urban fantasy/bit-lit digne de la relation Richard/Anita Blake (et pour enfoncer le couteau, ont créer des liens magiques)! Nous voila donc partis dans des centaines de pages de chamailleries, de phrases du type "il ne faut pas m’aimer", de jalousie, d’immaturité… Le tout avec la sensibilité d’un bulldozer. J’aime la fantasy, et j’aime aussi les belles romances mais je ne trouve pas la sensibilité que l’on trouve dans des oeuvres tel Cavalier Vert, Kushiel, La Symphonie des Siècles, Le Royaume de Tobin, Trilogie du Magicien Noir… Mais surtout, je n’aime pas le personnage Adalgis. Comment se prendre d’affection un personnage qui rugit en permanence?

Le plus frustrant? Le système de magie est sympa et j’ai adoré la fin! Octavienne gagne en maturité et j’ai adoré le point de vue du palais qui nous présente des personnages touchants (mais pourquoi attendre la fin du récit pour développer le point de vue de ces personnages justement)?

En conclusion, je dirais que le roman à de bonnes idées, une narration sympa mais pêche par les personnages principaux et leurs relations. Dommage car on aurait vraiment pu avoir un livre sympa

Afficher en entier

Date de sortie

L'Automne des Magiciens, Tome 1 : La Fugitive

  • France : 2018-02-14 (Français)

Activité récente

Cedev l'ajoute dans sa biblio or
2020-04-20T05:58:35+02:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 158
Commentaires 16
Extraits 13
Evaluations 63
Note globale 8.02 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode