Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
<< Voir tous les commentaires
Par le Editer
Caly Bronze
Note : 5/10
Une lecture en demi-teinte. Je sens du potentiel dans le récit mais l’auteure n’arrive pas à marquer l’essai.
La couverture et aguichante et le résumé donne envie (ce dernier en raconte toutefois beaucoup trop).

Rapidement, je reste dubitatif… Sans trop en révéler, l’héroïne survit dans la rue pendants quelques jours en mendiante affamé et l’auteure le raconte en 1 phrase? De plus à aucun moment Octavienne n’envisage dans sa misère d’abandonner sa fuite (soyons réaliste un petit peu!)?
Autre point négatif, les hommes. J’ai rapidement constaté que le récit nous présentait 2 type d’hommes : ceux qui sont honorable et la désire et les mauvais qui la désire aussi (merci pour la vision que l’on nous donne!). Cela n’empêche pas le personnage de Gungor d’être sympathique et intéressant en comparaison du cataclysme qui va faire descendre le roman dans les tréfonds : Adalgis. C’est simple, quand il arrive, je me retrouve dans un roman d’urban fantasy/bit-lit digne de la relation Richard/Anita Blake (et pour enfoncer le couteau, ont créer des liens magiques)! Nous voila donc partis dans des centaines de pages de chamailleries, de phrases du type "il ne faut pas m’aimer", de jalousie, d’immaturité… Le tout avec la sensibilité d’un bulldozer. J’aime la fantasy, et j’aime aussi les belles romances mais je ne trouve pas la sensibilité que l’on trouve dans des oeuvres tel Cavalier Vert, Kushiel, La Symphonie des Siècles, Le Royaume de Tobin, Trilogie du Magicien Noir… Mais surtout, je n’aime pas le personnage Adalgis. Comment se prendre d’affection un personnage qui rugit en permanence?
Le plus frustrant? Le système de magie est sympa et j’ai adoré la fin! Octavienne gagne en maturité et j’ai adoré le point de vue du palais qui nous présente des personnages touchants (mais pourquoi attendre la fin du récit pour développer le point de vue de ces personnages justement)?

En conclusion, je dirais que le roman à de bonnes idées, une narration sympa mais pêche par les personnages principaux et leurs relations. Dommage car on aurait vraiment pu avoir un livre sympa
Inscrivez vous !
▶ Crééz votre propre bibliothèque virtuelle.
▶ Découvrez des conseils de lecture.
▶ Echangez avec des milliers de passionnés de lecture.