Livres
546 889
Membres
583 514

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Élégance du hérisson



Description ajoutée par Virgile 2009-01-01T00:00:00+01:00

Résumé

" Je m'appelle Renée, j'ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j'ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l'image que l'on se fait des concierges qu'il ne viendrait à l'idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants. Je m'appelle Paloma, j'ai douze ans, j'habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c'est le bocal à poissons, la vacuité et l'ineptie de l'existence adulte. Comment est-ce que je le sais ? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C'est pour ça que j'ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai. "

Afficher en entier

Classement en biblio - 2 474 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par oscarafano 2011-11-22T13:09:08+01:00

"Toutes les familles heureuses se ressemblent mais les familles malheureuses le sont chacune à leur façon."

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

Je l'ai trouvé trèèès long à démarrer, comme certaines personnes l'ont fait remarquer, on a parfois l'impression de ramer entre les moments où il se passe quelque chose. Mais au bout d'un moment, j'ai pris davantage de plaisir à la lecture et je me suis même beaucoup amusée à certains passages (notamment celui où Renée se dit qu'elle aurait pu répondre "Mon chat ne sait pas lire")

J'ai assez apprécié la portée philosophique du livre, même si comme le dit zouck, ça vire parfois légèrement au snobisme. D'ailleurs j'ai eu beaucoup de mal à supporter Paloma, snober les snobs ça reste quand même le comble de la prétention ! Donc je ne pouvais qu'approuver le passage vers la fin où elle reconnait d'être comportée comme une petite fille qui veut faire son intéressante (en plus "je souffrais mais sans douleur", j'ai trouvé ça très pertinent, je crois qu'on ressent souvent ça).

*************************************

En ce qui concerne l'écriture, je ne fais pas du tout confiance à mon jugement, mais j'ai été assez agacée par la manie de l'auteur de terminer les chapitres sur des phrases censées être philosophiques. Attendez j'ouvre des fins de chapitres au hasard :

"La contemplation de l'éternité dans le mouvement de la vie."

"Car l'Art, c'est l'émotion sans le désir."

"L'éternité, cet invisible que nous regardons."

"Parce qu'un camélia peut changer le destin."

C'est peut-être vrai et très intelligent, mais finir ses chapitres sur de telles phrases, je trouve ça résolument snob. :P

************************************

Oh et puis j'en veux TERRIBLEMENT à Muriel Barbery pour cette phrase :

"Mais le gloutof de Manuela est aussi un nectar. Tout ce que l'Alsace comporte de lourd et de desséché se transmute entre ses mains en chef d'œuvre parfumé."

Pardon ? Bon, lourd, je veux bien le lui concéder, mais desséché ??? Blasphème, blasphèèème !!! A supposer que "gloutof" désigne le kouglof, il n'y a rien de moins desséché, c'est même aussi moelleux que la brioche, mais en moins gras ! Cela dit cette réclamation n'engage que moi. ^^

Par contre, Renée fait précéder ladite phrase d'un "Le gloutof est un gâteau alsacien un peu vorace." qui selon moi ne veut pas dire grand-chose. Je n'ai pas souvent croisé de gâteau "vorace". Enfin je dis ça je dis rien... Enfin la même Renée a beau être une farouche défenseuse de la grammaire française, elle n'en emploie pas moins un anglicisme tel que "réaliser" dans le sens de "prendre conscience".

Malgré tout c'était une lecture très agréable, qui incite à réfléchir et donne envie de profiter de la vie en lisant de la littérature.

Afficher en entier
Or

J'ai adoré ce livre, qui m'a été recommandé, pour son atmosphère: c'est véritablement un roman d'atmosphère, où se rencontrent finalement deux solitudes (Renée et Paloma) , celles d'êtres intelligents et incompris... Je me suis laissée toucher par la sensibilité du propos et je peux affirmer que cette solitude, je l'ai connue... c'est réconfortant de la retrouver dans un si beau roman.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Joseplou 2021-03-25T12:19:38+01:00
Diamant

Une belle critique de la vie à travers les yeux d'une enfant. Très bien écrit. ♥

Afficher en entier
Commentaire ajouté par France-31 2021-03-24T01:26:05+01:00
Argent

Les apparences sont parfois trompeuses…

Quelle lecture enrichissante et réfléchie! Je me suis attachée aux personnages et j’ai malgré le côté très psychologique de l’histoire je m’y suis plongée entièrement. Ce récit porte un superbe message au sujet de l’intelligence, la connaissance et l’apprentissage, ce qui vient toucher ma fibre enseignante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PatB9 2021-02-28T22:40:39+01:00
Diamant

Une merveilleuse trouvaille ce personnage à multiple facettes, et quelle belle aventure dans le plaisir des livres, leur univers. Un vrai régal avec des personnages tout en finesse, qui ne sont pas tout à fait ce que l'on croit.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Edwige-17 2021-02-05T08:39:27+01:00
Or

Lu en quelques jours....je ne pensais qu'à rentrer pour me replonger dans la loge et l'univers de cette concierge, ce hérisson.

Le style d'écriture est vif, alerte. La peinture sociétale sans concession.

J'ai adhéré et adoré

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Priscilla-54 2021-01-31T15:43:46+01:00
Bronze

J'avais beaucoup aimé ce roman même si en y repensant je trouve que les personnages sont un peu prétentieux mais aussi attachant. Je m'attendait pas à certains retournements de situation Spoiler(cliquez pour révéler)la mort de Renée par exemple

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AkissiAshenti 2021-01-29T12:52:07+01:00
Bronze

La première fois que j'ai lu ce livre, je ne l'ai pas du tout aimé et je me suis arrêtée au troisième chapitre. J'ai vu le film qui m'a beaucoup touchée et relu le livre, que j'ai cette fois beaucoup aimé. Muriel Barbery a une belle écriture mais très particulière. C'est ce qui m'a rebuté la première fois. L'histoire de Paloma est touchante, j'ai beaucoup aimé le personnage qu'elle était. Les personnages étaient très travaillé et attachant, notamment Kikuro et Renée (avec Paloma bien sûr !).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Priscilla-54 2021-01-12T10:42:55+01:00
Bronze

Un roman toute en délicatesse!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Emy78 2020-12-25T09:41:37+01:00
Diamant

Malgré tout le négatif que j'ai pu ressentir en lisant ce livre, j'ai décrété qu'il ferait partie de les livres préférés. Le démarrage est long. Le style d'écriture est compliqué, la tournure de certaines phrases, le sens de certains mots m'échappant à la première lecture. Les débats philosophiques, intéressants mais compliqués à suivre. Le personnage de Palomé qui m'insupportait au début. Et pourtant, tout s'accordait. Malgré ces problèmes, je ne pouvais lâcher le livre, j'adorais l'histoire, les personnages, ces rencontres si importantes et cette façon de voir les gens derrière leurs apparences. Un vraie perle ce roman.

PS : le film tiré de ce roman est bien aussi

Afficher en entier
Commentaire ajouté par toulousegirl 2020-12-20T13:50:19+01:00
Or

C'est un livre assez dur à lire avec toutes les figures de style employées mais quand on rentré dans l'histoire, on ne peux plus le lâcher. Chaque personnage est vraiment attachant et Paloma et Renée ont une manière de les décrire assez amusante...

Par contre, pour la fin, je ne m'attendais pas du tout à ça... Autant j'aime bien quand la fin n'est pas une fin bisounours, autant cette fin là et un peu radicale quand même...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lili5 2020-11-15T23:04:30+01:00
Or

Très poétique malgré un style qui peut sembler un peu lourd. Ce livre confronte les générations et les milieux sociaux, je l'ai beaucoup apprécié notamment parce qu'il est bourré de culture littéraire

Afficher en entier

Dates de sortie

L'Élégance du hérisson

  • France : 2006-08-31 (Français)
  • France : 2009-06-25 - Poche (Français)

Activité récente

Sev1304 l'ajoute dans sa biblio or
2021-04-02T19:23:40+02:00
HoldenC l'ajoute dans sa biblio or
2021-03-21T23:44:03+01:00

Titres alternatifs

  • L'eleganza del riccio - Italien

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 2474
Commentaires 306
extraits 222
Evaluations 556
Note globale 7.89 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode