Livres
461 609
Membres
418 177

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Ce sont elles qui m'ont enseigné le jeu. Elles m'ont permis de comprendre ce que tous ces messieurs sinistres et sérieux qui ont combattu pendant la Guerre des Cent n'ont pas encore assimilé. Vous ne pouvez remporter le jeu que si vous comprenez que c'en est un. Prenez un joueur d'échec, dites-lui que chaque pion est un de ses amis. Incitez-le à penser que les deux fous sont sacrés. A se souvenir des jours heureux passés à l'ombre de ses tours. A aimer sa reine.

Voyez comme il les perdra tous.

Afficher en entier

J'aime les montagnes, je les ai toujours aimées. De grands bouts de roche qui s'accrochent obstinément là où on ne veut pas d'eux et qui barrent le passage aux gens. Formidable.

Afficher en entier

J'ai grandi, mais si tant est que j'abrite un monstre, celui-ci m'a toujours appartenu. Il fut mon choix, ma responsabilité ; mon mal, en quelque sorte.

Je suis ainsi fait, et si vous voulez des excuses, venez les chercher.

Afficher en entier

" Les rêves révèlent à un homme ce qu'il est. "

Afficher en entier

" Certaines personnes ont l'esprit trop morne pour ressentir ce qui pourrait advenir d'elles. D'autres se torturent avec des "peut-être" et peuplent avec ce que leur pire ennemi serait capable de leur infliger. "

Afficher en entier

-Il fut un temps où les morts restaient morts, remarquai-je. Je l’ai lu dans la bibliothèque de père. Pendant un temps infini, les défunts n’ont marché que dans les histoires. Même Platon les avait confortablement exilés, très loin, de l’autre côté du Styx.

Afficher en entier

Mais si tant est que j'abrite un monstre, celui-ci m'a toujours appartenu. Il fut mon choix, ma responsabilité, mon mal, en quelque sorte.

Afficher en entier

- L’orgueil? répétai-je. (A présent, mon sourire dansait.)Je suis l'orgueil personnifié! Je laisse aux dociles leur héritage! Je préfère une éternité parmi les ombres plutôt que la félicité divine au prix que vous en demandez.

Afficher en entier

- [...] Je ne prends pas plaisir à torturer, sieur Renton, mais je suis doué pour ça. Sans faire partie des meilleurs, voyez. Les couards font les meilleurs bourreaux. Les couards comprennent la peur et savent s'en servir. Les héros, eux, font des bourreaux déplorables. Ils ne voient pas ce qui motive un individu normal. Ils pigent tout de travers. Pour eux, le pire qui puisse leur arriver, c'est de voir leur honneur souillé. Un lâche, pour sa part, il t'attache sur une chaise et allume un petit feu en dessous. Je ne suis ni un héros, ni un couard, mais je bosse avec ce qui me tombe sous la main.

Afficher en entier

Pour arriver à quelque chose dans la vie, vous devez piétiner des corps, et je m'étais tracé un chemin pavé de cadavres à n'en plus finir.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode