Livres
472 751
Membres
445 737

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par FungiLumini 2019-10-03T11:16:31+02:00
Argent

Un récit dystopique original : une pandémie mondiale qui pousse la population à un confinement en enceintes, une société enfermée dans des règles strictes qui tend vers le chaos et les pénuries, des politiques qui cachent le désastre derrière de belles paroles, une protagoniste qui va tenter de renverser les choses au péril de sa vie. Une belle quête de vérité et de liberté !

En savoir plus sur : https://livraisonslitteraires.wordpress.com/2019/10/03/lenceinte-9/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bluenn 2019-09-22T11:07:10+02:00
Argent

Ma chronique complète: https://ombrebones.wordpress.com/2019/09/22/lenceinte-9-ophelie-bruneau/

Pour résumer, l’Enceinte 9 est une dystopie young adult plutôt réussie. Ophélie Bruneau propose un univers cohérent et crédible avec des questionnements d’actualité. Si j’ai été un peu moins convaincue par les personnages que par l’univers, j’ai apprécié l’absence de romance pour se consacrer sur les thèmes centraux du roman qui sont eux, vraiment bien exploités. Je pense que ce texte séduira les adeptes du genre ainsi que ceux qui, comme moi, aimeraient pouvoir s’y retrouver sans jamais y parvenir vraiment. Un chouette texte engagé, comme on en trouve toujours chez Lynks, avec une fin ouverte porteuse d’espoir pour l’humanité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LesFantasydAmanda 2019-09-17T09:11:02+02:00
Bronze

Retrouvez d’autres chroniques sur mon blog : https://lesfantasydamanda.wordpress.com

----------------------------------------------------------

--- Une douce tentation ---

En découvrant le synopsis de L’Enceinte 9, un mélange de post-apocalyptique et de dystopie, je me suis dit : « Pourquoi pas ? ». Certes, l’idée n’a rien de novateur mais, en règle générale, la recette fonctionne toujours aussi bien avec moi.

Verdict ? Malgré quelques bémols, j’ai globalement passé un bon moment de lecture. Je remercie donc les éditions Lynks pour cet envoi, et tout particulièrement pour les goodies que contenait la box littéraire !

--- Une héroïne qui sort des sentiers battus ---

Ysa, qui est représentée sur la couverture, n’est pas le genre de personnage que l’on a l’habitude de suivre. Grande, un chouïa trop musclée pour une jeune fille, parfois un peu gauche, elle est en effet aux antipodes des protagonistes féminins, belles et fragiles pour la plupart. Pour autant, elle ne tombe pas dans l’extrême opposé, à savoir l’héroïne badass, puisqu’à l’intérieur, Ysa est douce, gentille et, surtout, optimiste.

Le hic, c’est que l’auteure insiste trop sur ces qualités selon moi, réduisant son personnage à quelques traits de caractère, uniquement. Malgré cela, j’ai beaucoup apprécié Ysa et ses différences.

--- Dans la précipitation ---

Les débuts de L’Enceinte 9 m’ont beaucoup emballée, même si je m’y attendais. Une ville entière coupée du monde qui se meurt lentement suite à la diminution progressive des ressources disponibles ? Rien qu’avec ça, l’auteure m’avait déjà attrapée dans ses filets.

Cependant, une fois l’intrigue principale lancée, j’ai trouvé que tout allait beaucoup trop vite. Résultat : le récit manque de transitions et emprunte des chemins trop évidents, voire même faciles. C’est notamment le cas de la romance qui survient très rapidement et sans la moindre subtilité. Heureusement, il ne s’agit là que d’un tremplin pour la suite.

--- Une touche de politique sur fond de catastrophe ---

L’histoire va bien au-delà de celle d’Ysa, puisqu’elle aborde l’avenir incertain de l’Enceinte 9. Outre les aventures de notre jeune héroïne, nous suivons donc l’actualité des différents partis politiques qui s’expriment continuellement sur les actions à mettre en place, mais n’agissent jamais ! C’est d’ailleurs pour cette raison que des idées extrémistes émergent de la masse, poussant certains au suicide…

Et, honnêtement, j’étais ravie de découvrir ce qui se passait en coulisse !

--- Quelques surprises ---

Je l’ai souligné plus haut : la trame de l’histoire demeure classique. Je l’admets, à certains moments, j’ai eu peur de m’ennuyer. Toutefois, l’auteure est parvenue à me surprendre, insérant des rebondissements là où je ne les attendais pas. Un bon point pour L’Enceinte 9.

--- Le meilleur pour la fin ---

Comme dans tout roman jeunesse, les choses s’accélèrent brusquement quand approche le dénouement. Pour autant, je n’ai pas boudé mon plaisir, car le final est à mes yeux le plus grand atout de ce one-shot, bien que l’épilogue ne me convienne qu’à moitié. Et oui, je suis une éternelle insatisfaite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par livresaddict 2019-09-15T09:43:16+02:00
Argent

Lien de ma chronique : https://didimentionireadyou.wordpress.com/2019/09/15/chronique-lenceinte-9-dophelie-bruneau/

En commençant ce livre, je m’attendais à une dystopie classique type Divergente ou Hunger Games, comme on en a tous déjà lu.

Eh bien pas du tout ! J’ai été vachement surprise par la construction des personnages et de l’histoire en elle-même. Sur bien des aspects, cette histoire m’a fait pensé aux 100 de Kass Morgan (vous connaissez mon amour pour cette saga.) La plume de l’auteure a toujours été bien dosée. Ce que j’ai également beaucoup apprécié, c’est que le personnage principal , Ysa donc, n’a pas eu le droit à son histoire d’amour cucul à deux francs cinquante et qu’est ce que ça fait du bien ! J’ai également beaucoup apprécié le fait que pour une fois l’héroïne ne soit pas blanche.

Nous suivons donc Ysa, une jeune femme de 20 ans, orpheline qui a grandit à la Pouponnière avec sa meilleure amie Lidari. Ysa est une jeune femme forte, clairement c’est la nana badass parfaite. Tout va commencer à se bousculer lorsque Lidari va se rapprocher d’un garçon de « l’ombre ».

L’histoire quant à elle m’a tenu jusqu’à la fin. Jusqu’à l’épilogue nous ne savons pas comment finira l’histoire et j’ai trouvé cela incroyable ! Le livre est quand même un beau pavé de 500 pages, au début, j’ai eu du mal à m’accrocher et à rentrer dans l’histoire mais passé les 100 premières pages, on se prend vraiment au jeu.L’aspect politique du livre m’a beaucoup plu. Comme souvent dans ce genre de livres, on souhaite faire passer un message assez fort, qui ici a été très finement amené. J’ai aussi beaucoup aimé que les nouvelles technologies prennent une telle place. Le personnage de Zéro est tout simplement incroyable. De même que pour les questions écologiques, qui sont au cœur de l’actualité.

En définitive, ce livre de part sa construction et ses sujets abordés, est d’une richesse impressionnante. Je me suis faite surprendre par ce livre futuriste avec une justesse assez perturbante. Ce livre a été une sacrée découverte pour moi et je ne peux que vous le recommander !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par revesurpapier 2019-09-13T09:31:58+02:00

https://revesurpapier.blog4ever.com/l-enceinte-9-de-ophelie-bruneau-1

Suite à une terrible pandémie, le monde s'est réfugié derrière les murailles de plusieurs Enceintes. L'Enceinte 9 n'a aujourd'hui plus aucun contact avec les autres communautés et maintient son confinement. Isolée, la population est gérée par un système informatique appelé la Gestion. Un système qui, on le découvre bien vite, a ses limites. Les ressources sont épuisées. L'extinction de l'espèce humaine pourrait bien être en marche...

On fait aussitôt la connaissance d'Ysa qui vit dans l'Enceinte 9. Orpheline, elle a grandie dans la Pouponnière et se verra bientôt attribuer un métier auquel elle devra se consacrer toute sa vie pour le bien de la communauté. Ysa devient alors une nouvelle recrue de la police centrale, avec sa meilleure amie Lidari. Elle est rapidement dotée d'un implant de vision augmentée et est formée pour maintenir l'ordre et protéger la population. Mais lorsqu'elle est confrontée à des suicides en groupe et à la communauté non gérée, Ysa se révèle être un personnage engagé, prêt à agir pour sauver l'Enceinte.

Ysa est le genre de personnage plein de bonne volonté, sur qui on peut compter et je n'ai eu aucun mal à m'attacher à cette jeune héroïne. Ysa est notre espoir, celle qui, avec les bons alliés, pourrait bien changer les choses. Malgré tout, le lecteur a bien du mal à entrevoir des solutions et c'en devient inquiétant. C'est comme si le monde avait épuisé toutes ses chances, comme si il ne restait plus qu'une issue terrible, notamment mis en avant par le Collectif Fin du Monde.

Si tous ces éléments me rendaient extrêmement curieuse, quelques longueurs ont parfois ralenti ma lecture, ont cassé l'action. Il y a eu ces passages où je pouvais lire cent pages d'une traite puis mon enthousiasme retombait peu à peu, pour revenir un peu plus tard. Je n'étais pas spécialement fan de ce rythme irrégulier malgré mon grand intérêt pour l'histoire et les personnages. La fin du roman me laisse aussi plutôt partagée, puisque que j'ai la nette impression de ne pas avoir eu toutes mes réponses, et l'envie d'explorer encore un peu ce monde ne m'a pas lâchée ...

Verdict : Malgré quelques défauts, j'ai découvert un monde futuriste des plus intéressants, des plus travaillés. Il est question d'un monde sur le point de s'effondrer et de héros déterminés à trouver une alternative, à reconstruire. On poursuit la lecture en espérant voir rapidement pencher la balance mais rien n'est gagné. C'est un scénario qui tient debout, qui effraie en même temps et on se laisse embarquer.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode