Livres
395 305
Comms
1 388 486
Membres
290 298

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Enfant de la Prophétie, Tome 1 : Terres Interdites



Description ajoutée par Allessa 2016-11-01T09:07:35+01:00

Résumé

Terres Interdites, nous plonge au cœur de la terre d’Élion. Un monde implacable où se mêlent cultures tribales et créatures fantastiques. Les Gandaris, un peuple guerrier, y survivent dans l’attente d’un jour meilleur. Leur délivrance approche, assure Galliam le maître absolu. Au sein de leur tribu est né Schimeï, l’enfant aux yeux violets promis par la prophétie, l’homme immortel qui doit guider les Gandaris sur la terre nouvelle. Un destin hors du commun pour ce jeune orphelin qui rêve de succéder au maître.

Adulé par son peuple, détesté par son frère, rongé par l’ambition, Schimeï suit aveuglément les instructions du guide suprême. À chaque étape, celui-ci durcit la mission, enfermant Schimeï dans les coutumes cruelles de son peuple. Prisonnier des traditions, il ne pourra accomplir son destin qu’en retrouvant les poignards sacrés des Gandaris et en affrontant son frère. La tâche se complique encore quand une fille ennemie se greffe à sa quête. Alors qu’une mystérieuse voix le poursuit, Schimeï sait qu’il devra choisir : perdre la face ou passer en terres interdites.

Afficher en entier

Classement en biblio - 9 lecteurs

Or
2 lecteurs
PAL
3 lecteurs

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Azurore 2017-10-31T11:54:08+01:00
Argent

Schimeï a été proclamé à sa naissance enfant de la prophétie à cause de ses yeux violets. Un fardeau assez lourd à porter bien qu’il lui confère un assez grand respect de la part des autres membres de son peuple, les Gandaris. Au moment de passer à l’âge d’homme, un rituel veut que le jeune garçon tue. C’est lors de l’attaque d’un petit village du peuple opposé, les Runadels, que le rituel est effectué. En effet Schimeï tue une petite fille de cinq ans, enfin c’est ce dont il est persuadé et ceci va le hanter une bonne partie du roman. C’est homme qu’il revient au village et que le chef de clan, son mentor, lui annonce que son rôle est de sauver son peuple d’une terre au bord de l’agonie en retrouvant les 3 poignards de la légende, celui du pouvoir, de la richesse et de l’éternité. Lui, qui a été formé par son mentor pour devenir à son tour chef du clan, doit pour accéder à ce rang, ramener les poignards avant l’équinoxe.

Schimeï a un frère ainé, Selb qui est également chef des guerriers. Etant l’aîné, il convient que ce soit lui qui devienne chef du clan et non l’enfant de la prophétie comme cela a été décidé. Une grande animosité règne entre les deux frères, ce qui pourrait rendre la quête de Schimeï bien difficile.

La narration est à la troisième personne. Pourtant, bien que le point de vue soit externe, le récit suit les aventures de Schimeï comme si l’histoire se déroulait selon son point de vue. Une façon de raconter très intéressante selon moi. le point de vue est externe mais prend le parti du jeune garçon.

L’intrigue est entièrement tournée vers la quête de Schimeï, qui doit retrouver les poignards du pouvoir, de la richesse et de l’éternité avant l’equinoxe. Un très bon fil conducteur qui permet de garder en tête l’objectif principal de ce premier tome tout en ayant la fameuse prophétie en toile de fond.

Le rythme est assez soutenu, il n’y a pas trop de description, ou du moins elle n’est pas trop lourde. Cependant, le rythme est parfois coupé par des poèmes dont l’utilité pour le récit en lui-même m’est tout à fait étrangère. Bien que je comprenne qu’il puisse servir à l’immersion dans l’univers créé par l’auteure, je n'ai pas apprécié qu'il me coupe dans ma lecture.

L’ambiance est assez lourde vu le poids de la quête de notre jeune héros, mais elle est ponctuellement allégée par de petites touches d’humour.

L’univers très jeunesse est simple, mais bien construit et bien maîtrisé. L’idée de la prophétie énoncée en premier lieu est très intéressante selon moi, bien qu’elle ne soit pas l’objet essentiel de ce premier tome. On en apprend toutefois suffisamment à son sujet pour avoir envie d’en découvrir davantage dans un prochain tome. L’univers étant très beau et dépaysant, il permet de voyager.

La plume de Rébecca Monnery est travaillée bien qu’elle manque parfois de fluidité et qu’elle peut parfois être inégale. Les éléments du récit correspondant aux actions et à l’univers sont bien agencés dans l’ensemble, mais les dialogues sont assez souvent confus. Il m’est arrivé notamment de ne plus savoir qui était en train de parler. Les scènes de combats sont néanmoins très visuelles, il n'y a aucune difficulté à se les représenter, ce qui est très appréciable. Toutefois, j’ai trouvé que pour un roman de fantasy, elle manquait un peu de ce côté épique propre au genre.

Concernant les personnages, j’ai trouvé qu’ils étaient assez attachants dans l’ensemble. Bien décrit, à la personnalité suffisamment complexe pour nous identifier à eux, ils sont intéressants à suivre.

Schimeï, personnage principal de cette aventure, n’est pas des plus plaisants au premier abord. Egocentrique, imbu de lui-même, d’une ambition démesurée et inconvenant avec ses proches, il est même assez détestable au début du roman. Pourtant, il subit une belle évolution au fil des chapitres grâce à ses prises de conscience et aux compromis qu’il doit faire. Ce n’est pas un héros au début du roman, mais il le devient petit à petit. Un personnage assez réaliste que l’on vient à apprécier.

Bien que le récit soit à la troisième personne, les autres personnages semblent dépeints selon le point de vue du héros. Une vision un peu biaisée des personnages rencontrés au fil de l’histoire qui apporte néanmoins un petit plus au récit. Certains éléments permettent toutefois de nous faire notre propre idée des personnages rencontrés au fil des pages. Même si quelques doutes persistent sur certains, que la méfiance règne ou que certains au contraire nous laisse complètement indécis ne sachant où les placer, dans la case des gentils ou des méchants. Ce type de point de vue apporte de l’imprévisibilité au récit ce que j’apprécie énormément.

Pour finir, c’est un premier tome avec beaucoup de potentiel. L’univers est travaillé et bien maîtrisé. Les personnages sont intéressant et l’imprévisibilité est au cœur du roman. J’ai eu de belles surprises et je pense que d’autres nous attendent dans le prochain tome. Une bonne lecture qui me laisse sur ma faim, je suis donc curieuse de voir ce que le prochain tome nous réserve.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maks 2017-07-06T18:36:42+02:00
Or

L'enfant de la prophétie est un roman entre Dark Fantasy et Heroïc Fantasy plaisant, il n'y a pas de répit pour le lecteur du début à la fin avec une écriture très fluide et agréable, ce qui donne un rythme de lecture qui ne laisse pas de place à l'ennui qui empoisonne parfois les récits du genre.

L'univers dans lequel on plonge est bien détaillé sans être complexe, ce qui permettra aux non-initiés du genre à aborder le roman sans appréhension mais c'est assez développé tout de même pour intéresser les adeptes.

Les personnages eux sont des classiques du genre, un héros qui n'est pas surhumain accompagné d'une jeune femme au caractère bien trempé, l'équilibre entre les deux personnages est juste.

Pour les persos secondaires, on est entouré d'un peuple guerrier et barbare en perpétuel affrontement avec un peuple voisin.

Une quête pour retrouver 3 poignards liés au pouvoir, la richesse et l'éternité va chambouler tout ce petit monde et nous embarquer dans une aventure ou poursuites, amitiés, trahisons et prises de pouvoir on la part belle.

Pour conclure je peut dire que ce premier volume m'a étonné par sa qualité, je l'ai trouvé plaisant et divertissant. J'ai hâte de connaître la suite.

Voir la chronique sur mon blog :

https://unbouquinsinonrien.blogspot.fr/2017/07/terres-interdites-tome-1-l-enfant-de-la.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lina.b 2017-04-05T22:52:27+02:00
Pas apprécié

Je me suis arrêtée après 7 chapitres. Je n'arrive pas à rentrer dans l'histoire ni dans le monde de Schimeï.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Goupilpm 2016-12-12T11:32:25+01:00
Or

Suite à la tentative de pillage d'un village Gandaris par quelques Runadels de la tribu ennemie, Gallaim le chef de la communauté envoie quinze guerriers, avec Selb à leur tête ,détruire un petit village Runadel. Schimeï, un adolescent de seize accompagne son frère et les guerriers pour passer l'épreuve qui fera de lui un homme à savoir tuer un ennemi. Le jeune homme va réussir son rite de passage en tuant une fillette de cinq ans, ce qui va le miner par la suite. Mais l'a-t-il réellement bien tuée ? Lors de l'expédition punitive une jeune Runadel du même âge que le jeune homme est capturée et cela va changer le destin du héros apparemment tout tracé.

Avec, comme l'indique le titre et la quatrième de couverture, une jeune homme qui doit, selon les dires de son maître, sauver son peuple d'une terre bientôt à l'agonie et l'amener vers d'autres terres plus hospitalières, le postulat peut sembler des plus basiques. Mais cette prophétie, au fil des chapitres, ne va pas se révéler aussi simple qu'elle n'y paraissait avec l'arrivée de la jeune femme, les enjeux de pouvoir et les traîtrises, c'est un chemin semé d'embûches qui attend le jeune héros aux yeux violets, bien loin du destin tout tracé qu'il s'imaginait. L'auteur maîtrise de façon magistrale son synopsis, les retournements de situation succèdent aux événements, les visions du jeune homme à la réalité, et de nouveaux horizons vont s'ouvrir à lui. L'auteure avec cette histoire entraîne le lecteur dans une belle épopée qui va le tenir en éveil de la première page jusqu'à un dénouement réussi et intéressant pour la suite, même si certains indices le mettaient sur cette voie.

Le monde imaginé par l'auteure, bien que géographiquement peu étendu dans ce premier opus, est parfaitement conçu et réfléchi. Les descriptions sont nombreuses mais courtes, dosées de manière à ne pas alourdir la lecture mais suffisantes pour bien immerger le lecteur dans cet univers clanique qui nous change des sempiternels univers médiéviste. Le monde improbable qu'elle nous décrit pourrait historiquement parlant se situer vers la fin de la proto-histoire, puisque le fer et l'écriture sont connus, mais que les deux peuples ayant les mêmes origines n'ont pas évolués semble-t-il de la même manière. L'on a d'un côté une tribu guerrière plus rustre dans ses us et coutumes, et l'autre plus civilisée par ce que nous laisse entrevoir le récit.

Si l'auteure maîtrise son univers, certains points du récit laisse le lecteur sur sa faim notamment les combats décrits de manière pas assez approfondie, l'histoire aurait pu avoir un côté épique plus prononcé. Mais si ce côté épique n'est pas suffisamment exploité les événements sont nombreux et donc ce petit point de détail n'a pas d'influence sur la dynamique de lecture. On relève aussi quelques éléments non novateurs dans l'histoire, comme les artefacts de pouvoir, ici les trois poignards, le bestiaire qui a en partie un air de déjà vu avec des créatures émergeant derrière une barrière d'ombre fort récurrente dans le genre depuis Tad Williams et son Royaume des Marches. Des petits détails qui ne gêneront nullement les lecteurs moins spécialisés dans le genre.

Les personnages sont bien travaillés avec des personnalités en général riches ou plus mystérieuses pour certaines. Si le lecteur ressent immédiatement de l'empathie pour les protagonistes principaux, le personnage de Selb, le frère, apparaît tout de même avec un côté quelque peu manichéen. L'aura de mystère que suscite la femme aux cheveux bleus est très intéressante.

Les phrases et les chapitres sont courts, l'écriture est à la fois fine et percutante, les pages se tournent d'elles-même et l'auteure a su de fort belle manière captée l'attention du lecteur, ce qui est le plus important dans un roman. La petite touche d'humour qui émaille les inter-actions entre les deux protagonistes principaux apporte une note de légèreté bienvenue à des situations plus critiques pour eux.

Un univers attrayant, des personnages en majorité sympathiques, une très bonne dynamique de lecture, tous les facteurs sont réunis, même si certains ingrédients peuvent se révèlent un peu éculés, pour offrir au lecteur un agréable moment de détente. Même si cette histoire est parfois un peu simple, l'auteure a réussi son pari en nous donnant envie de lire la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Allessa 2016-11-01T09:05:47+01:00
Diamant

Pas un moment de répit...

J'ai adoré ce roman. J'attend avec impatience la suite des aventures de Schiméï, ce héros aux yeux violets. Je suis tombée amoureuse du style de cette auteure, et de son univers. Les paysages qu'elle décrit avec tant d'élégance et de fluidité sont magnifiques. Des poissons venimeux parés de pierres précieuses, des soleils jumeaux, un aigle banc planant au-dessus de la Terre d'Elion....

Les personnages que l'on y rencontre nous mettent vraiment à l'épreuve : amour, haine, rivalité... que de tensions!

Je conseille vraiment cette lecture aux amoureux de la fantasy.

Afficher en entier

Activité récente

Maks le place en liste or
2017-07-03T00:46:18+02:00

Les chiffres

Lecteurs 9
Commentaires 5
Extraits 0
Evaluations 7
Note globale 6.71 / 10

Évaluations