Livres
473 162
Membres
446 722

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Enfant de Schindler



Description ajoutée par Bloop 2016-01-29T13:48:31+01:00

Résumé

Alors que tout semble perdu pour Leon Leyson, déporté à l'âge de douze ans dans un camp de concentration, un homme – un nazi – lui redonne espoir. En l'employant comme ouvrier dans son usine, Oskar Schindler fait du petit Leon le plus jeune inscrit sur sa liste. Une liste qui sera synonyme de vie pour lui mais aussi pour des centaines d'autres juifs pris dans les filets nazis.

Afficher en entier

Classement en biblio - 162 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Yulii 2019-01-19T18:56:17+01:00

Le fracas du verre brisé a attiré l’ attention de Schindler. Il s’ est retourné. C’ était le moment d’ agir.

— On nous emmène, mon frère, mon père et moi ! ai-je crié, en larmes.

Schindler a demandé au garde de nous faire sortir du groupe. Nous avons reçu l’ ordre de retourner à Emalia.

Schindler ne s’ est pas contenté de nous sauver la vie, il a fait beaucoup plus. Après nous avoir quittés, il est allé chercher maman à l’ usine. Il lui a annoncé qu’ il y avait eu une erreur et que finalement, nous restions. Ma mère me raconta plus tard que sur le moment, elle ne l’ avait pas cru. Elle était persuadée qu’ il ne savait pas qui elle était. Elle avait tort. Quand je repense à toutes les actions que Schindler a accomplies, les petites, les grandes, c’ est celle-ci qui me vient d’ abord à l’ esprit. Probablement parce qu’ elle révèle chez cet homme une extraordinaire compassion. Il savait que maman devait être désespérée, et que lui seul pouvait lui apporter du réconfort.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Diamant

http://lireunepassion.blogspot.fr/2014/04/lenfant-de-schindler-leon-leyson.html

Cette chronique va être difficile à faire pour moi. Juger un texte qui parle d’un fait réel est quelque chose de dur. Quand c’est un roman totalement imaginaire, il est plus facile de parler de ce qu’on a ressenti lors de la lecture, de pointer ce qui nous a déplu, nous a plu. Ici, ce qu’a vécu l’auteur est indéfinissable. Touchant, triste et pourtant si vrai.

Dans ce récit, l’auteur nous raconte ce qu’il a vécu lors de la seconde guerre mondiale ; du malheur qu’il a eu à survivre ; de la douleur de voir ses proches mourir et de sa condition. Car être juif était aux yeux des gens une abomination. Plusieurs fois dans le livre, il emploie le mot « monstre » ou encore « erreur de la nature ». Savoir que des personnes pouvaient penser ça d’autres est pour moi impossible, mais pourtant…

Mais avant tout, ce récit n’est pas que pour raconter toutes ces horreurs qu’on vécu les juifs. L’auteur souhaite avant tout parler d’un héros, de son héros. Celui qui a réussi à le sauver, lui et une partie de sa famille. Et ce héros porte un nom connu : Schindler. Il est vrai qu’avant de lire ce livre, je n’avais jamais entendu ce nom. Mais à la fin de cette lecture, on ne peut ressentir qu’un profond respect pour cet homme qui a bravé les lois. Bien qu’il soit allemand et nazi, il avait un cœur, et bien plus gros que certains. Il n’a pas hésité à embaucher des juifs, leur permettant d’avoir une sorte de couverture, pour essayer de vivre plus longtemps.

Les mots qu’a utilisé l’auteur m’ont touchée, à tel point que ce livre restera encore longtemps dans mon esprit. Il est vrai que la période de la guerre m’intéresse beaucoup de part les récits, les événements qui en ont découlé, mais ce livre se place au même niveau que « le journal d’Anne Franck ». Ce qui diffère, c’est que pour « l’enfant de Schindler », le récit se fait plusieurs années après, une fois que cet enfant est devenu adulte et s’est marié. Cependant, cela n’enlève rien au passé qui le hante, et sa façon de le décrire, en restant dans l’optique de la vision d’un enfant de treize ans n’en est que plus touchant.

On sait que cet enfant va s’en sortir, mais au fil de la lecture on est écœuré de voir à quel point ceux qui se disent humain, ne sont qu’en fait des animaux. Privés de cœur et de compassion, ils n’hésitent à faire souffrir et tuer les juifs, comme ça, sans raison. Parce qu’ils en ont envie. Et à travers les mots du garçon, on comprend toute la haine et la colère qu’il emmagasine en lui, sans riposter. Car s’il riposte, il sait qu’il risque de mourir. Les sévices que font endurer les nazis aux juifs sont horribles. J’ai eu plusieurs fois le cœur serré, le ventre tourneboulé. Ça fait mal de dire que des gens comme ça ont existé et on fait perdurer cette crainte de croiser de gens de leur espèce.

Lors de ma lecture, je me suis préparé une soupe à la tomate. Ça peut paraître futile comme commentaire, mais de suite, la première réflexion que j'ai eu a été : « Une soupe à la tomate, et tu te rends compte qu'une nourriture aussi simple aurait rendu la vie plus belle à ces personnes qui ont souffert... »

Cette lecture m’a chamboulée mais aussi redonné espoir. A travers les mots de Léon Leyson, on voit que l’espoir de ressortir vivant de ce drame est présent, bien qu’il soit recouvert de crainte, de peur et de tristesse. Schindler est un héros pour ce qu’il a fait, et l’hommage que lui rend Léon Leyson n’en est que mérité. Grâce à lui, un millier de juifs a survécu, même si c’est peu par rapport au nombre de départ. Ce récit de vie est un coup au cœur, une vérité qui fait mal et un hommage général à tous ceux qui ont souffert. Je ne dirai pas que c'est un coup de cœur, parce que pour moi noter un livre qui raconte autant de malheur ne doit pas être noté sur l'histoire, mais plutôt sur le vécu. Et aussi, je ne mettrai pas de note, parce que de mon avis, je trouve que c'est irrespectueux de noter un livre sur 5 ou sur 10, qui relate un passé douloureux...

Je remercie les éditions Pocket Jeunesse, ainsi que Marie pour leur confiance et la découverte de ce récit aussi troublant que choquant.

Justine P .

« A Narewka, tout le monde se connaissait. Les hommes étaient souvent identifiés par leur profession, plutôt que par leur nom. On appelait mon grand-père paternel « Jacob le Forgeron » et notre voisin, « Lansman le Tailleur ». On nommait les femmes et les enfants d'après le nom de leur mari ou père : « la femme de Jacob », par exemple, ou « fils de... », « fille de... », « petite-fille de... ». […] Ce détail en dit long sur le monde dans lequel j'ai grandi, une société patriarcale où la vieillesse était respectée, presque vénérée. »

SORTIE LE 7 MAI.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Kmydaukho 2019-06-07T16:01:59+02:00
Argent

Un peu dur de donner son avis sur ce genre de livre .... mais très belle lecture , touchante ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SkeletonGirl 2019-02-15T19:31:36+01:00
Bronze

Un livre émouvant qui m'a fait frissonné tout le long de ma lecture. La Shoah fut vraiment une partie sombre et horrible de l'histoire mais heureusement qu'il y avait des personnes comme Oskar Schindler pour être humain.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Yulii 2019-01-20T09:38:15+01:00
Diamant

Très beau témoignage qui est aussi un hommage à Oskar Schindler.

Il s'agit d'un livre très émouvant et touchant que je recommande fortement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cocoroco 2018-03-13T13:27:59+01:00
Or

Un livre très émouvant de Oskar Schnidler, qui raconte de manière très touchante le génocide nazi. Je le conseille !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par captcha 2017-12-03T13:07:18+01:00
Argent

Un très beau livre émouvant en hommage a Oskar Shindler avec une écriture simple. Un livre réaliste, triste et touchant.

Très bel hommage et je conseille !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Yuna77 2017-11-11T18:24:23+01:00
Pas apprécié

Malgré le fait que j'ai déjà lu d'autres livres autobiographiques qui m'ont plu, je n'ai pas réussi à m'imaginer l'histoire, ce qui fait que n'ais pas beaucoup aimé ce livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Freelfe 2017-10-14T16:06:12+02:00
Diamant

Ma chronique : http://freelfe.blogspot.fr/2017/10/lenfant-de-schindler-de-leon-leyson.html

L’enfant de Schindler est un roman autobiographique écrit par feu Léon Leyson, rescapé de la Shoah. Publié aux Editions PKJ, ce petit livre de 220 pages coûte 15,90€. Un livre d’apparence enfantine de par sa couverture je trouve, mais qui relate avec intensité l’horreur des camps et des massacres juifs.

C’est avec un style alternant froideur et poésie que l’on découvre toute l’horreur qu’a vécu ce petit garçon à qui on a volé son enfance. Alors qu’il avait 10 ans environ au début de l’arrivée des nazis, Léon va se retrouver face à la pire cruauté humaine. Et pourtant, l’auteur ne fait pas de son autobiographie un livre de courage : Voyez ce qu’on a vécu et voyez comme j’étais fort. Loin de là, cet homme relate combien la chance lui a permis d’être là pour écrire ce mot. Du courage, il en a et tous lecteurs s’en rendront compte. Mais pour cet homme, sa vie n’a tenu qu’à de la chance : c’était la roulette russe ! Un nazi mal luné et pouf, une balle dans la tête !

Ce roman m’a énormément travaillé et ému. La réflexion que cet homme a dû faire pour pouvoir nous transmettre cet écrit se sent au travers des pages : pas de colère, pas de rancœur, mais une plume qui décrit avec une précision froide ce qu’était leur vie. L’auteur ne fait pas dans l’apitoiement ni dans le détail macabre. Il n’en rajoute pas et il n’en a pas besoin. Il donne ce qu’il faut pour nous émouvoir, pour nous faire comprendre ce qu’il a vécu.

Ce roman est beau. Cela peut paraître certes paradoxal quand on voit ce qui est écrit dans ces pages. Mais je l’ai trouvé beau. Une ode à l’humanité, à l’espoir, au courage. Ce livre est-il dur à lire ? Oui, certainement. L’auteur a survécu à l’une des pires atrocités de ce monde alors même s’il ne détaille pas tout, même s’il ne fait pas une liste de toutes les horreurs qu’il a certainement vu et vécu, il relate toute de même des scènes choquantes : fouet, exécution, famine, désespoir. Mais alors que cet homme à plus de 80 ans quand il le fait, il parvient avec clarté à nous décrire son innocence de cette époque. Et il répond aussi à des questions que tout le monde a dû lui poser : Saviez-vous ce qui allait se passer ?

Ce roman est un coup de cœur, s’il nous est permis toutefois de donner une note à cet écrit. Un coup de cœur parce que même reposé, ce livre m’a travaillé. Parce qu’on veut savoir s’il va survivre, si sa famille va survivre, ce que son devenu ses amis… Un coup de cœur parce que la plume de l’auteur nous transmets avec clarté et intensité les émotions de son époque. Parce que cet homme ne fait pas de ce livre un témoignage pour dénoncer la cruauté de ce qu’il a vécu, parce qu’il n’écrit pas avec rancœur contre le régime nazi qui lui a volé son innocence, son enfance, et beaucoup de personne. Cet homme écrit pour remercier l’homme qui l’a sauvé. Un homme qui a pour lui la figure d’un héros, d’un sauveur.

Beaucoup diront certainement : Je ne peux pas lire ce genre de livre, c’est trop dur. Certes, cette autobiographie n’est pas le genre de livre qu’on lit sur la plage. Oui, il relate des évènements d’une rare cruauté, beaucoup de désespoir mais aussi beaucoup d’amour, de courage et d’humanité.

Ce livre est magnifique, ce livre est émouvant et je ne peux que vous recommander de le lire, même s’il vous travaille. Car au-delà du travail de mémoire, c’est aussi un hommage à Schindler.

C’est avec respect pour la mémoire de cet homme qui a survécu que je me permets d’écrire cette chronique. J’espère que vous aurez le courage d’ouvrir ce livre et de découvrir sa vie et son courage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MARIANE16 2017-07-14T16:39:57+02:00
Bronze

Très beau livre émouvant et poignant.

Cet homme qui a sauvé des personnes qu'il ne connaissait pas. C'est tout simplement.........il y n'y a pas de mot pour le dire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hogwarts08 2017-05-23T17:37:46+02:00
Argent

Plus qu'un livre c'est un hommage a Oskar Schindler je trouve tout a fait mérité d'ailleurs

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Faniou 2017-05-18T20:14:48+02:00
Or

Ce livre est tout simplement bouleversant.

C'est une histoire poignante, qui ne cesse d'éveiller notre intérêt. Pour ma part, je connaissais l’existence d'une "Liste" durant la Shoah mais ce n'est qu'à travers ce livre que j'ai découvert la véritable histoire d'Oskar Schindler.

Cette autobiographie est marquante grâce à son intensité. Comment de telles choses ont-elles puent arriver ?

Leon Leyson est l'incarnation même de la force et du courage. Son jeune âge a fait de lui, le plus jeune enfant juif sauvé lors de la période nazi. Cela remet beaucoup de chose en question. Quand on lit une histoire pareille, on relativise. Après ça, comment se plaindre de simples petits ennuis ? Lui, a vécu l'enfer.

Je suis d'accord avec Leon sur l'héroïsme dont a fait preuve Oskar Schinder. Membre du parti nazi, il a su prendre des risques et mettre sa vie en danger pour sauver la vie de ces juifs sans défense. Au milieu de ces abominations, il a gardé son humanité. Il a réussi l'impossible.

Un livre fort en émotion, que je conseille à tous.

A travers cet écrit, Leon Leyson rend hommage à sa famille, ses proches qui n'ont pas eu la même chance que lui, ainsi qu'à toutes les victimes de cette barbarie.

Je le remercie de s'être livré et d'avoir su raconter son histoire à travers toute l'Amérique.

Une leçon de vie et un témoignage inestimable.

Afficher en entier

Date de sortie

L'Enfant de Schindler

  • France : 2014-05-07 (Français)

Activité récente

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 162
Commentaires 29
Extraits 7
Evaluations 45
Note globale 8.33 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode