Livres
399 510
Comms
1 404 955
Membres
298 856

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'enfant des 7 mers



Description ajoutée par Gambit 2010-09-01T01:48:49+02:00

Résumé

A presque quinze ans, Kâi O'Hara, douzième du nom, a deux ambitions : retrouver son grand-père Cerpelâi Gila - la Mangouste folle, en malais - et le fabuleux Nan Shan, la goélette franche à coque noire et voiles rouges, puis enlever pour l'épouser Isabelle Margerit, la blonde fille d'un planteur français de Saigon, et sillonner en toute liberté l'immensité des mers du Sud.

Vaste programme semé d'embûches, malgré l'aide débonnaire de Ching le Gros, le Chinois de Singapour dont le réseau d'influence s'étend aux Sept Mers, la tendresse discrète de Madame Grand-Mère, l'épouse chinoise de l'aïeul mythique, et la vigilance d'Oncle Ka et de ses coupeurs de têtes.

Si l'amour, l'amitié et la mort sont bien au rendez-vous de l'aventure, ce n'est jamais exactement où l'on pense et avec qui l'on croit...

Car, au-delà du charme de péripéties tour à tour cocasses et dramatiques, Paul-Loup Sulitzer donne à son roman un timbre neuf.

Hommage teinté d'humour aux grands maîtres du passé -Stevenson, Kipling ou Conrad -, cet Enfant des Sept Mers chante aussi la nostalgie d'un monde indifférent aux quadrillages administratifs et aux enrégimentements de tout ordre, ouvert - mais pour combien de Kaï O'Hara encore? - à l'illimité d'un rêve vaste et lumineux comme les mers du Sud.

Source : Le Livre de Poche, LGF

Afficher en entier

Classement en biblio - 59 lecteurs

Or
16 lecteurs
PAL
23 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Djczq 2015-05-21T19:30:30+02:00

Le cotre l’avait déposé sur la côte du Sarawak, entre le cap Dahu et Sematan. Le capitaine du petit navire affrété par M. Margerit avait marqué de la réticence à le voir débarquer seul. Il serait bon que deux de mes marins vous accompagnent, mon garçon, avait-il dit. Et puis quoi encore ! II était parti seul. Deux bonnes heures de marche et de montée. Et la tombe. La tombe incroyablement fleurie, des centaines de fleurs et même des arbres, plantés là depuis seize ans, au prix de tonnes de terreau rapporté. Tous les signes d’un entretien constant, régulier. Et dans ce jardin extraordinaire, l’impression qu’il se trouvait quelqu’un, une ou plusieurs personnes – des femmes à en juger par les empreintes fraîches – qui s’étaient cachées à son arrivée ; et refusaient de se montrer, en dépit de ses invitations. Lui-même doit venir souvent ici, en quelque sorte, il me suffirait de l’attendre.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par ludwigjeansebastien 2017-12-22T10:51:12+01:00
Bronze

Kaï O'Hara est un jeune métis sino-irlandais d’une quinzaine d’années, hyper athlétique et de caractère bien trempé. Il représente la douzième génération d’une longue lignée d’écumeurs des mers du sud. Il quitte son père adoptif pour aller vivre la vie de corsaire de son père et de son grand-père. Pourchassé par divers pirates - dont le terrible Archibald - qui veulent tous lui dérober les sept sapèques d’or de son petit héritage, il se réfugie chez les Dayaks de la mer, terribles coupeurs de têtes et éternels alliés de sa famille. Ceux-ci vont l'aider à récupérer le Nan Shan, goélette ultra-rapide sur laquelle s’illustra son célèbre grand-père Cerpelaï Gilo, et constituer son équipage…

« L’enfant des sept mers » est un roman d’aventures maritimes qui se voudrait dans l’esprit de ceux de Jules Verne voire de Stevenson. Les innombrables péripéties sont un peu rocambolesques et assez peu vraisemblables. Le héros principal, sorte de cocktail entre Tarzan et Mowgli (les références au livre de la jungle abondent), est si plein de qualités morales et guerrières qu’il confine au personnage de bande dessinée. C’est encore plus flagrant pour les personnages secondaires tels l’oncle Ka, la grand-mère ou la grande bringue qui deviendra son épouse. Clichés et poncifs sont si nombreux que l’intrigue en arrive à une caricature du genre. Les amateurs apprécieront peut-être. Les lecteurs plus exigeants considéreront que cet ouvrage n’est pas le meilleur du prolixe auteur et soupçonneront même d’être en présence d’une simple production « alimentaire ».

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DanielPagés 2017-05-18T21:51:44+02:00
Or

En tant que spécialiste de l'aventure maritime, je saute sur tous les bouquins que je rencontre au détour d'une page web et qui traitent du sujet... J'ai dû voir celui-là sur Booknode (peut-être chez Sephcchi) et je l'ai commandé d'occase pour quelque chose comme trois euros port compris.

500 pages d'aventure à travers la jungle d'abord, puis d'un bout à l'autre des "mers du sud" sur une extraordinaire goélette avec un équipage de Dayaks coupeurs de tête à une période (tout début du 20e siècle) où l'aventure était à portée de la main. Un vrai bonheur !

Du coup, j'ai commandé la suite "Soleils rouges"...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par 15Lina15 2017-02-08T07:29:47+01:00
Or

Trouvé par hasard, j'ai adoré ce livre. Sa trame dépasse de par son réalisme et son contexte socio-économique, tous les autres livres portant sur les aventuriers en mer célèbres.

Aventure. Amour. Voyage. Famille. Asie.

Le personnage est attachant, on suit le parcours de sa vie, et on n'est pas près de s'ennuyer !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par anthokik 2012-10-28T04:49:11+01:00
Argent

J'ai été vraiment surpris par ce livre, l'histoire est addictive, le personnage principal attachant...Une histoire d'amour avec une femme mais aussi avec l'océan. Ce roman n'est pas particulièrement destiné a un publique passionné de navigation, si vous aimez l'aventure et le grand large et bien....embarquez ;)

Afficher en entier

Activité récente

Valvaly l'ajoute dans sa biblio or
2018-01-08T18:14:54+01:00

Les chiffres

Lecteurs 59
Commentaires 4
Extraits 22
Evaluations 6
Note globale 8.5 / 10

Évaluations