Livres
458 687
Membres
412 383

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'enfant qui ne pleurait pas



Description ajoutée par lailasamburu 2010-10-14T11:38:35+02:00

Résumé

Sheila, six ans, a enlevé un bébé, l’a ligote a un arbre et a mis le feu. Il est dans un état critique et la coupable a été arrêtée.

C’est elle que Torey voit apparaitre dans sa classe d’enfants inadaptés. La police ne peut plus rien et l’hôpital psychiatrique l’a rejetée.

Alors commence une lente approche entre la jeune pédagogue et l’enfant sauvage qui dit toujours non et ne pleure jamais. Des gestes, des mots, des jeux…et Sheila se révèle sensible, intelligente.

Chaque soir, hélas ! elle retrouve son taudis, son père irresponsable et violent.

Saura-t-elle jamais pleurer…et rire ?

Afficher en entier

Classement en biblio - 438 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par njfok 2012-04-14T13:37:36+02:00

"Je pleure jamais. Comme ça, personne peut me faire de mal.

- Que veux-tu dire?

- Si je pleure pas, ils savent pas que j'ai de la peine. Alors ils peuvent pas me faire du mal. Personne peut me faire pleurer non plus. Même mon papa quand il me bat."

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Argent

J'ai été bouleversée par le témoignage touchant de cette enseignante, assignée à une classe d'enfants différents, présentant des troubles du comportement ou des soucis divers. Au mois de janvier, elle reçoit dans son groupe Sheila, une petite fille agressive et apeurée. Au début, le contact est difficile, mais peu à peu, elle va réussir à déchiffrer le comportement de cette enfant pleine de rire et d'intelligence, cachée derrière ce masque de dureté. Mais la situation se complique, avec des antécédents familiaux terribles : maltraitée par son père, abandonnée par sa mère sur une autoroute puis maintenant violée par son oncle : des plaies profondes pour lesquelles il faudra beaucoup de temps et d'amour pour les guérir.

La jeune femme et la petite fille vont peu à peu s'apprivoiser, tel le renard et le petit prince, et va naître entre elle un lien plus fort que le reste.

J'ai été extrêmement touchée par ce récit pas comme les autres. Je suis très intéressée par ce sujet, puisque je souhaiterais travailler dans cette branche (la psychologie infantile). L'évolution de Sheila est impressionnante, et la fin, douce et mélancolique, marquée par le poème dédié à Torey. Les émotions sont très bien transmises au lecteur, le style direct et franc, sans tabou m'a beaucoup séduit. Bref, magnifique. Je n'ai qu'une chose à dire : lisez-le (et prévoyez des mouchoirs !)

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par fannydu62260 2019-04-14T15:49:06+02:00
Diamant

Très bon lecture, histoire très touchante

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marinae 2018-11-21T13:47:00+01:00
Bronze

J'ai adoré lire ce témoignage car il permet de voir les ressorts de la résilience. Ce qui manque à un enfant pour devenir un adulte accompli et surtout comment rattraper la mise quand tout semble pourtant perdu. Quel courage a cette femme dans sa vie pour vivre des situations difficiles si souvent. Je suis admirative.

Le seul bémol de ce livre est la fin. J'étais stressée car je voyais arriver la fin et je me disais "ho la la que va devenir cette petite fille ?" ok, elle a prévu le coup pour l'année d'après mais pour la suite ? De plus, elle continue de vivre dans un endroit déplorable et misérable. J'étais un peu fâchée par ce système inexistant pour ces enfants. En vrai, tout le monde s'en fout et c'est une personne seule (l'auteure) qui doit se battre contre le néant et l'indifférence.

D'ailleurs, j'ai vu qu'il y avait une suite à ce livre qui reprend semble-t-il avec plus de vérité le passé et le futur de la petite Sheila, un portrait sans concession et non avec une fin si peu réaliste et bien trop optimiste. Je ne cherchais pas à lire une histoire qui finit bien coûte que coûte, je ne lirai pas ce genre de témoignage sinon. J'aurais voulu plus de réalisme pour justement voir les ressorts de la résilience.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eveuuuh 2018-08-24T09:52:31+02:00
Diamant

Mon premier livre de Torey Hayden et probablement pas le dernier. Le mot qui me vient en tête en pensant à ce livre c'est bouleversant. J'ai dévoré ce livre en 2-3 jours, il se laisse facilement lire et est très prenant, pour ma part je n'avais pas envie de le poser et je voulais continuer à découvrir l'histoire de la petite Sheila.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nymphetamine 2018-08-21T11:31:27+02:00
Or

Ce livre démontre une fois de plus, malheureusement, que la cruauté de certains humains n'a pas de limite. Heureusement que Torey est là pour nous redonner un peu d'espoir et d'humanité envers la petite Sheila.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Totopinette 2018-06-13T14:49:41+02:00
Diamant

On ne peut décemment pas juger de cette œuvre comme on jugerait une œuvre de fiction littéraire. Ici, il s’agit d’un vécu qui se doit d’être entièrement respecté. Il s’agit d’une vocation, qui se doit d’être admirée. Je vais donc choisir, dans ce cas, de donner mes impressions et mon ressenti sur ce bouleversant témoignage.
Dès le début du livre, j’ai perçu Torey comme une personne dotée d’une grande patience et très généreuse. Elle donne beaucoup de son temps et de ses pensées à ces enfants rejetés, oubliant parfois qu’elle-même a sa propre vie. Son métier oscille entre de très bons moments et de très grandes difficultés. Car avec ces enfants, le plus petit des tracas peut faire basculer leurs repères. Mais Torey reste forte et droite. Elle cache habilement ses émotions pour ne pas les troubler. Pour les faire avancer. Mais éduquer, pour Torey, ce n’est pas que leur apprendre de nouvelles choses. Éduquer, ça passe aussi par l’amour. Et de l’amour, elle leur en donne. Comme s’ils étaient ses propres enfants. Comme une mère, elle leur parle, les câline, les rassure, mais aussi, les dispute lorsque c’est nécessaire. Torey utilise un mot très choquant pour désigner sa classe : la classe-poubelle. Poubelle, car c’est là où atterrissent les enfants dont personne ne veut s’occuper. Comme s’ils n’étaient qu’un déchet de la société, on vient les jeter ici. C’est absolument atroce comme expression.
La petite Sheila, au départ, semble être une enfant très perturbée. Très dangereuse même. Ce sont ces caractéristiques qui font que personne, avant Torey, ne s’est attardé sur elle. On ne peut pas dire que son arrivée ne cause pas de problèmes aux autres enfants. Tous avaient trouvé leur équilibre. Et puis, tout a basculé. À ce moment, on se dit c’est injuste pour les autres. Ils n’ont pas à subir ça. Et puis, on comprend que ce n’est qu’une épreuve de plus afin qu’ils arrivent un jour à s’adapter à des situations inattendues dans leurs propres vies. C’est ce qu’on peut appeler, un mal pour un bien. À force de patience, Torey apprivoisera l’enfant et apprendra qu’elle est surdouée. Un Q.I. qui dépasse l’entendement. À six ans, elle sait lire, écrire et compter sans aucune difficultés. Son vocabulaire est même très développé, si bien qu’elle connaît le terme « biens mobiliers ». C’est en réalité, un petit génie. Mais ce petit génie s’avère être plein de troubles. Des troubles dûs à son enfance malheureuse. Comment une mère peut-elle abandonner son enfant ? Comment un père peut-il le battre ? Autant de questions qui resteront toujours incomprises, car il n’y aura jamais d’explications satisfaisantes à nos yeux.
Au bout de la lecture, on se rend compte qu’on a oublié que Sheila a kidnappé un enfant. On a oublié ses troubles. On a oublié ses petites sautes d’humeur. On ne voit plus qu’une petite fille qui demande de l’attention, qui a peur de l’abandon et qui, au fond, ne souhaite qu’une chose : être aimée. Elle est devenue, à nos yeux, une petite fille normale.
L’histoire de Sheila est un véritable crève-cœur. Comment ne pas s’émouvoir face à une petite fille, innocente, victime des erreurs de ses parents ? Comment ne pas en vouloir à ces parents ?
J’ai lu ce livre en une journée tant il était passionnant. Pas passionnant dans le sens où l’histoire était magnifique, poétique. Non, passionnant de voir le courage que cette petite fille déployait à être encore debout après toutes les atrocités qu’elle a subit. Un exemple de courage pour nous adulte, qui parfois nous plaignons de choses absolument futiles. Elle ne se plaint pas et ne pleure pas. Elle a vite compris que les choses ne sont pas toujours comme on souhaiterait qu’elles soient. Et, elle vit avec. Elle s’adapte ! Malgré les difficultés.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ally08 2018-04-18T13:42:05+02:00
Diamant

un beau livre encore de cette auteure que j'aime beaucoup. touchant vraiment .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par juju459 2018-02-17T12:07:43+01:00
Bronze

c'est un témoignage poignant d'une institutrice qui met tout en oeuvre pour aider des enfant en difficulté social ou porteur de handicap.

Se roman était tellement dure à lire qu'il m'a été difficile de le lire d'un seul coup. Cela dit c'est une bonne découverte qui nous marque à jamais. Le point négatif que je peux dire de se livre c'est que l'on se sait pas se que devient sheila c'est un peu dommage car on reste un peu sur sa fin mais ça reste une bonne lecture.

Afficher en entier
Or

Ce livre est vraiment... Bouleversant, il n'y a pas d'autre mots. Je l'avais déjà lu auparavant, mais, je devait le relire pour vous donnez mon avis et j'était toujours la même sensations d'impuissance face à Sheila.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ab0428 2017-11-26T20:14:28+01:00
Diamant

C'est un magnifique livre, un témoignage qui laisse des traces.

Le livre est bien écrit, on vit l'année scolaire avec ces enfants et surtout cette institutrice qui arrive à nous faire ressentir son vécu.

Un livre à lire ! Dommage qu'on ne sache pas ce qu'il advienne de Sheila par la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par azilishr 2017-11-19T18:51:14+01:00
Or

C'est un très beau livre, j'ai pleuré tout le long, de peur, d'horreur, de dégoût, de rage, mais aussi de joie, c'est un livre très émouvant, surtout lorsque l'on sait que c'est inspiré d'un histoire vraie... C'est affreux de savoir que c'est réel, que des enfants sont comme ça et subissent toutes ces horreur !!

Sinon, le scénario est très bien écrit, on ressent bien toutes les émotions que veut nous faire passer l'auteur, et les paysages y sont parfaitement décrits. Le livre est globalement sombre, et il y a une partie de pédagogie, j'ai l'impression que l'auteur à voulu nous faire prendre conscience que ce genre de choses existent... Mais il y a de belles lueurs d'espoir, l'amitié et la complicité entre l'enseignante pédagogique et l'enfant, mal dans sa peau, sans vraie famille, pauvre, ce qui la rends hors du commun... C'est beau et émouvant, un livre à lire, vraiment! Bonne Lecture !!

Afficher en entier

Date de sortie

L'enfant qui ne pleurait pas

  • France : 2000-01-19 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 438
Commentaires 60
Extraits 27
Evaluations 96
Note globale 8.55 / 10

Évaluations

On en parle ici

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode