Livres
469 733
Membres
437 380

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'enfer de Kathy



Description ajoutée par Alienor 2010-03-15T21:34:18+01:00

Résumé

Dublin, début des années 1970. Violentée par un père colérique, Kathy est placée à huit ans dans un foyer ou elle subit abus et maltraitance. Puis, après un séjour traumatisant en hôpital psychiatrique, elle est internée dans un des couvents tenus par les soeurs de Marie-Madeleine.

Dans cette institution acceuillant les jeunes filles dites "perdues", elle prie et trime toute la journée pour expier ses fautes. Mais est-ce un péché que d'être bafouée par des adultes censés vous protéger ?

Kathy O'Beirne se bat aujourd'hui pour que justice soit rendue aux victimes des soeurs de Marie-Madeleine. A travers son récit autobiographique, c'est à ces oubliées d'Irlande-dont l'existence fut révélée au public par le film de Peter Mullan, The Magdalene Sisters-qu'elle donne la parole.

Un témoignage bouleversant, celui d'une enfant martyre. Pour que jamais plus ne se reproduisent pareils faits.

Afficher en entier

Classement en biblio - 87 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par SARA81 2019-06-25T08:14:57+02:00

Epilogue : la raison de ce livre.

Voici pourquoi j'ai souhaité raconter mon histoire.

J'ai été battue et frappée, parfois au point de ne plus pouvoir marcher, parfois jusqu'à la fracture ; j'ai servi de cobaye pour des traitements par électrochocs et des médicaments de toutes sortes ; j'ai subi mes premiers attouchements à l'âge de cinq ans, puis ai été régulièrement abusée et violée à compter de l'âge de sept ans ; des mains nauséabondes ont bâillonné ma bouche pour m'empêcher de crier ; d'autres ont serré mon cou, et j'ai cru étouffer ; on m'a maintenue de force sous l'eau et menacée de multiples façons. J'était une petite fille sans protection, qui avait peur de parler. Aujourd'hui les blessures que l'on m'a forcée à tenir secrètes toutes ces années sont révélées au grand jour. Je suis meurtrie, certes, les cicatrices ne guériront jamais complètement, mais je n'ai plus peur. Je sais que j'étais une enfant innocente, terrorisée et sans défense. Je peux enfin construire ma vie. "

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

Plus de témoignages comme ceux-ci seraient nécessaires pour vaincre l’hypocrisie et les non-dits d’une société, surtout quand les coupables sont ecclésiastiques. Bravo pour le courage de l’auteur pour sa publication et sa force de résistance face aux parents et l’enfer des différentes institutions où elle a été placée. Des faits inimaginables, et surtout au XXème siècle. Un livre dur, sans détour, mais qui a pour qualité de ne pas nous voiler les yeux.

Afficher en entier
Lu aussi

Cette histoire est vraiment terrible, et m'a bouleversé mais surtout révolté. Comment une petite fille innocente à-t-elle pu souffrir à ce point sans aucune réaction de la part des "témoins" ? Kathy, enfant violentée par son père, est placée dans un couvent ayant pour but de la remettre sur le droit chemin. Là-bas, elle sera frappée par les nonnes,abattue moralement par celles-ci et abusée sexuellement. Elle dénonce ces actes, et cela lui vaudra un séjour en hôpital psychiatrique. Elle sera ensuite placée dans différents foyers plus terribles les uns que les autres, coincée dans la spirale de l'enfer sans aucun échappatoire de l'extérieur.

Cette lecture à quelque chose de révoltant. Elle nous fait ouvrir les yeux sur notre société et la protection trop fragile des enfants, et donc elle nous fait grandir de une certaine manière. J'étais vraiment hors de moi en lisant certains passages si durs. Les gens sont vraiment égoïstes, et la justice injuste. Et le pire, c'est que Kathy n'est qu'un cas parmi des milliers d'enfants martyrs.

Ce témoignage m'a donc beaucoup apporté. Ce n'est sûrement pas un livre très agréable à lire, mais il nous apporte beaucoup et nous fait changer notre point de vue.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par SARA81 2019-06-25T08:13:40+02:00
Or

Ce roman autobiographique est poignant et bouleversant. Je conseille la lecture de ce livre qui décrit les facettes les plus sombres de l'internement et de la bêtise de l'être humain...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nymphetamine 2019-04-11T00:03:59+02:00
Argent

Un témoignage poignant et révoltant. L'auteure a énormément de courage et de volonté, son récit s'en ressent et en est d'autant plus accrocheur.

Que ces prétendus "prêtres" et "nonnes" brûlent en Enfer, ainsi que tous les hommes ayant profité de la détresse de ces filles pour leur voler leur innocence et leur dignité.

À lire pour prendre conscience que l'habit ne fait pas le moine.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par maevapirlet 2018-09-19T22:34:40+02:00
Diamant

J'ai lu ce livre et j'en ai étais bouleversée. Ce livre est dur à lire, on voit tout se que subit cette petite fille. On s'attache beaucoup a cette enfant qui ne fais rien de mal et à qui tout les malheurs du monde lui arrive. On a envie de la protégé et de lui dire que tout va s'arranger mais c'est une spirale qui paraît sans fin, et Kathy enchaîne les coups durs. Entre coups, viole, abandon, maltraitance, souffrance, deuil, Kathy essaie de sans sortir tant bien que mal.

J'ai pris pas mal de temps à le finir, car pour moi tant de malheurs me décourager, j'ai étais énervé, révolté mais aussi beaucoup ému par ce livre. Je vous le recommande, ce roman m'a fais grandir, il m'a montrer que le monde n'est pas tout rose et que beaucoup de personne souffre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mimosette26 2018-08-27T08:16:37+02:00

J'avais lu auparavant "Ne le dis pas à maman", de Toni Maguire : Même pays, même période. Toni Maguire n'a pas été enfermée en couvent, ni internée en hôpital psychiatrique. Mais elle a été violée par son père régulièrement.

Je trouve très frappant dans ce pays et à cette période le nombre incroyable de pères violents, totalement dénués d'amour, qui abusent de l'alcool ; et cette perversion sexuelle conduisant au viol qui s'est répandue dans le pays et qui se transmet de génération en génération par la reproduction du schéma parental, phénomène bien connu des psy. Tout adulte qui viole est un adulte qui a été brisé quand il était enfant. Qu'est-ce qui s'est donc passé dans ce pays ?

Ce qui me frappe par ailleurs dans ces deux témoignages est l'absence de main tendue des passants. Que ce soit dans la vie privée de Toni ou dans la vie incarcérée de Kathy, personne ne montre la moindre compassion, personne ne veut lever les yeux pour voir, personne ne veut s'en mêler, pas même dire un seul mot de réconfort. Face à l'enfant qui souffre, de tout le peuple irlandais personne ne veut être concerné ni confronté. Il n'y a pas pire honte que de savoir qu'un enfant est victime d'abus, alors on cache les choses et on les oublie.

Mais ce qui est pire que tout dans l'histoire racontée ici par Kathy O'Beirne, c'est que non seulement les identités des filles sont changées quand elles arrivent chez les nonnes, mais en plus, la moitié de celles qui sont mortes des suites des sévices puis enterrées dans les fosses communes derrière les couvents n'ont pas été identifiées.

Et non seulement ça, mais trente ans plus tard, tout cela est nié par les autorités et les dossiers disparaissent mystérieusement. Kathy remue ciel et terre pour la reconnaissance de ces faits et des souffrances qui en découlent ; et pour toute récompense, elle reçoit en retour des autorités une grande claque : les nonnes sont autorisées à incinérer les corps non identifiés, et basta. Plus de corps, plus de trace. Ni vu ni connu.

Comme Kathy le dit elle-même, c'est un deuxième meurtre. Ces filles ont été assassinées psychiquement une première fois par les tortures, la faim et les viols. Quand, après ça, l'état et l'église refusent de reconnaître qu'au lieu de protéger les enfants il s s'en sont servis comme esclaves et comme soufre-douleur, et qu'ils préfèrent étouffer l'affaire, ces enfants devenus grands - et malheureusement incapables de vivre normalement - se sentent assassinés une seconde fois.

Ca me rappelle les crimes et violences communistes sous Staline qui ont brisé mon père avant son arrivée en France en 1945 à l'âge de 19 ans. Ce n'était pas un problème d'église, les Russes soviétiques voulaient plutôt la détruire. Non, c'était un problème de pouvoir, de domination et d'absence d'amour.

Ce qui me réconforte dans le témoignage de Kathy, ce sont ses derniers mots :

"Je crois au soleil même quand il ne brille pas.

Je crois en l'amour même quand je ne le ressens pas.

Je crois en Dieu même quand il ne répond pas.

Je crois, et c'est ce qui m'a sauvée".

Kathy a su faire la différence entre l'amour de Dieu et les comportements humains. Déjà, depuis toute petite, elle sentait qu'elle ne méritait pas ce qu'elle endurait : elle a toujours pensé qu'elle n'était pas méchante, contrairement à ce que les adultes s'acharnaient à lui faire croire, mais qu'au contraire elle était une bonne petite file.

Comme elle le dit très justement, ses malheurs lui ont appris la compassion. Mais il faut voir à quel point ! Elle veut tellement aider ses soeurs de galère qu'elle devient presque une maman pour elles.

Kathy O'Beirne est formidable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tatie 2018-04-13T16:52:20+02:00
Or

un livre dur à lire........ il est vraiment honteux de savoir tout ce que cette enfant a subit pendant des années. et en particulier dans plusieurs institutions, qui auraient dû veiller sur des enfants plutôt que de les martyriser à ce point !!!

la reconstruction sera difficile pour elle, bon courage

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ally08 2016-08-30T23:40:07+02:00
Or

En prenant connaissance au fil des pages de l'enfer de Kathy on passe de la répulsion à la révolte, de l'indignation à l'impuissance par tout ce que les enfants ont subi dans ce milieu religieux d'Irlande. Entre prêtres violeurs et religieuses abjectes, on doute fort de l'existence de Dieu pour permettre de telles horreurs au sein d'une institution qui se veut rassurante par la foi, l'amour et le respect.

Cette autobiographie poignante prouve une fois de plus que le personnel adéquat si fiche éperdument d'enfants placés en milieu psychiatrique sans motif. " Ils savaient et ils n'ont rien fait " ! Pourquoi?

Je suis de plus en plus écoeurée, outrée de ce que subissent les enfants, des agissements monstrueux à leur encontre et j'ai souvent honte de l'humain !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lisa13170 2016-04-09T15:22:01+02:00
Diamant

Quelle histoire émouvante à lire absolument.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par stefy 2016-03-29T18:59:33+02:00
Or

Il n'est pas possible de dire que l'on apprécie ce livre tant il révèle une nature humaine douée d'une cruauté sans nom, sous le couvert d'institutions pieuses.

Mais le témoignage en lui-même est un acte vénérable pour tous ceux qui resteront dans la souffrance du silence.

Alors je félicite le courage et la persévérance du combat de Kathy pour retrouver une dignité à jamais volée.

L’Irlande fait beaucoup moins rêver avec ces ombres désormais...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alys2695 2014-05-07T20:06:40+02:00
Or

Cette histoire m'a énormément touchée, choquée, Kathy a été courageuse et à tenue jusqu'au bout, personne ne devrait à subir de tel violence physique, psychique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par oraganne 2014-02-25T10:52:49+01:00
Argent

cette histoire ma toucher, personne de devrai vivre de tel chose.

Afficher en entier

Date de sortie

L'enfer de Kathy

  • France : 2012-07-05 - Poche (Français)

Activité récente

SARA81 le place en liste or
2019-06-25T08:05:02+02:00
tatie le place en liste or
2018-04-13T04:49:54+02:00

Les chiffres

Lecteurs 87
Commentaires 22
Extraits 3
Evaluations 22
Note globale 8.36 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

  • 116ème Prénom (125 participants)

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode