Livres
534 087
Membres
559 151

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Énigme de la chambre 622



Description ajoutée par VanessPiouPiou 2020-01-25T09:32:15+01:00

Résumé

Une nuit de décembre, un meurtre a lieu au Palace de Verbier, dans les Alpes suisses. L’enquête de police n’aboutira jamais.

Des années plus tard, au début de l’été 2018, lorsqu’un écrivain se rend dans ce même hôtel pour y passer des vacances, il est loin d’imaginer qu’il va se retrouver plongé dans cette affaire.

Que s’est-il passé dans la chambre 622 du Palace de Verbier?

  

Avec la précision d’un maître horloger suisse, Joël Dicker nous emmène enfin au cœur de sa ville natale au fil de ce roman diabolique et époustouflant, sur fond de triangle amoureux, jeux de pouvoir, coups bas, trahisons et jalousies, dans une Suisse pas si tranquille que ça

Afficher en entier

Classement en biblio - 495 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Anomalire 2020-06-04T18:11:20+02:00

Le succès d'un livre, me répondit-il, ne se quantifie pas au nombre d'exemplaires vendus, mais au bonheur et au plaisir que l'on a pu éprouver à l'éditer.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

L'énigme de la chambre 622.

Une lecture des plus addictive, un suspens permanent et une intrigue passionnante.

Des personnes hautes en couleur, un vrai délice !

Je suis vraiment une grande Fan de Joël Dicker, que je trouve être un auteur talentueux.

Je suis encore imprégnée de ce livre, j'étais vraiment dans l'attente permanente du dénouement qui fut, le temps de quelques pages : 569 tout de même ;-), un plaisir parfait...

Mon second préféré de cet auteur gros coup de cœur ❤️ 2020

Afficher en entier
Diamant

J'ai essayé de me ménager pour ne pas lire ce nouveau roman de Dicker trop vite, je l'avais tant attendu. C'est raté ! Je l'ai dévoré en trois jours, et encore, je me suis efforcée de lire lentement...

J'avais quelques appréhensions en le débutant. Si Dicker m'a conquise grâce à ses trois premiers romans, j'avais malgré tout été quelque peu déçue de son dernier opus, La disparition de Stephanie Mailer. L'intrigue policière était bonne, addictive, mais il manquait ce petit quelque chose de ses premiers romans.

Pour le coup, j'ai été comblée parce que j'ai retrouvé ce petit quelque chose propre à Dicker dans ce nouveau roman.

Dicker nous propulse en plein dans sa terre natale, la Suisse, et le monde de la finance. L'enquête n'est finalement que subsidiaire durant la majeure partie du roman : ce qui est intéressant, au fond, c'est l'histoire qui se noue entre les divers protagonistes.

Encore une fois, l'auteur nous dépeint un nombre assez impressionnant de personnages. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, à aucun moment il n'est possible de se mélanger les pinceaux entre plusieurs d'entre eux : ils sont tous hauts en couleurs, avec des caractères marqués et différents les uns des autres.

Finalement, plus qu'une enquête policière, Dicker peint un immense tableau dans lequel se mêlent des personnes toutes liées les unes aux autres, et toutes soumises aux aléas de la vie mais aussi des non-dits...

Encore une fois, le lecteur peut s'amuser à essayer de répondre à la question, qui cette fois-ci se dédouble : "qui?". Qui est mort dans cette fameuse chambre 622 ? Et qui a tué ? Deux questions centrales, mais qui sont légèrement écartées au profit de cette grande fresque de personnages tous plus intéressants et mystérieux les uns que les autres.

L'écriture de Dicker est toujours aussi addictive. On peut sans conteste lui attribuer le surnom de "maître du page turner". J'ai eu beaucoup de mal à lâcher ma lecture, même si je me suis efforcée de lire lentement, pour savourer chaque ligne (même si, au final, je l'ai dévoré beaucoup trop rapidement..!).

Au fond, je pense qu'il n'y a pas qu'une victime dans ce roman. Spoiler(cliquez pour révéler)Chacun est au final victime d'erreurs commises par d'autres ou de ses propres erreurs. Ou victime collatérale. Malgré tous les défauts que peut avoir Macaire, il m'a semblé qu'il était la principale victime de l'histoire. La compassion, la pitié, l'effarement, l'incompréhension, la prise de recul, la tristesse... chaque décision prise par les personnages m'a conduite à éprouver tour à tour chacun de ces sentiments.

La mise en abîme que Dicker présente en se mettant en scène prend tout son sens dans les dernières pages, et en devient un choix judicieux qui renforce toute l'histoire élaborée. Son roman est un hommage vibrant à Bernard De Fallois, qu'on regrettera je pense, nous, lecteurs, de n'avoir pas rencontré, tant il semblait être un homme vif, intelligent, étonnant, et surtout humain.

Le côté policier du roman, premier genre auquel il est attribué, n'est au fond qu'une façade à mes yeux. Au-delà de l'enquête, c'est véritablement une grande fresque de personnages, une palette de couleurs intenses qui représente la vie, que nous offre l'auteur. Parce que la lecture est une aventure, la vie aussi doit l'être. Et cela, Joël Dicker l'a bien compris et l'a parfaitement transmis.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Minji 2021-01-03T18:10:34+01:00
Diamant

C'est le premier livre de cet auteur que je lis et tout de suite j'ai adoré. Il est très addictif Les descriptions des lieux et des personnages m'ont épaté. L'intrigue est incroyable. Je vais assurément me plonger dans ses autres romans.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par magaliB 2021-01-02T22:43:36+01:00
Diamant

L'auteur nous plonge dans une histoire addictive, pleine de rebondissement et de suspense. On ne sait pas, jusqu'aux 100 dernières pages, qui est mort. Lorsque l'on pense avoir compris, c'est un autre détail qui nous entraîne ailleurs. C'est ce que j'aime chez Joël Dicker, on ne sait jamais où on va, jusqu'à la fin. Spoiler(cliquez pour révéler)Mais est-ce qu'il ne serait pas un peu acteur ?? Là, il m'a bien eu. XD

J'ai eu un peu de mal à rentrée dans l'histoire. Au début, l'auteur nous fais partager sa vie, il rencontre une femme, Sloane. Il tombe amoureux. Mais, elle ne supporte pas qu'il soit très pris par l'écriture de son nouveau roman et le quitte. Très malheureux, il décide de partir en vacance. Il découvre qu'il y a eu un meurtre dans son Hôtel, il y a quelques années. Aidé de sa voisine de chambre, il va tenter de résoudre l'énigme de cette histoire non résolue. L'histoire est menée en alternant des aller/retour, entre plusieurs périodes du passé et le présent. En même temps, il rend hommage à son éditeur.

Un régal ! je vous le conseille.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par eleos 2020-12-29T12:26:09+01:00
Diamant

Très bon livre!

Un policier intrigant, addictif, original, farfelu, limite loufoque mais très humain, en somme un livre super sympa.

Après La Vérité sur l'affaire Harry Québert, je pense que ce livre est mon second préféré de cet auteur.

Au départ, le parti-pris de l'auteur de faire partie intégrante des personnages de son livre afin de rendre hommage à son éditeur était assez surprenant. Je craignais que cela ne rende le livre ennuyeux mais au final la digression a été bien incorporée à l'histoire, ce qui dénote le talent de l'auteur.

Pour une grande fan d'Agatha Christie comme moi, je me dis que si elle était encore vivante à notre époque actuelle, c'est exactement le genre d'histoire qu'elle aurait pu raconter. L’écriture est très agréable, encore heureux vu la longueur de l'histoire d'ailleurs, le scénario est bien travaillé malgré de nombreux allers-retours temporels, on n'est pas laissé sur notre faim car même la fin est bien travaillée et non bâclée, aucun mystère ou questionnement n'est laissé sans réponse, c'est vraiment du bon boulot, sans compter les nombreux retournements de situation (les fans de surprise comme moi ont été bien servis) qui sont un vrai délice. L'humour un peu pince-sans-rire bien propre à cet auteur a contribué à donner un atmosphère léger et agréable à ce récit qui est pourtant fort dramatique.

Bref, JE RECOMMANDE évidemment, surtout pour ceux adeptes du style de récit un peu british (bien que l'auteur soit suisse) avec rebondissements!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par oboys 2020-12-29T11:32:35+01:00
Lu aussi

Comme pour son roman précédent Joël Dicker déçoit à nouveau. Un roman tiré par les cheveux. L'auteur se perd un peu. Bref, ce livre se lit facilement, mais comme l'auteur à mis la barre très haut avec ses trois premiers romans, on est trop exigent avec lui. Tout n'est pas à jeter. L'auteur sait brouiller les pistes, raconter des histoires, mais peut-être veut-il en faire trop ? Enfin, je lirai cependant encore son prochain livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par helolapopulass 2020-12-26T21:03:01+01:00
Argent

Globalement, « L’énigme de la chambre 622 » est une légère déception. Je n’arrive pas à m’empêcher de comparer les romans de l’auteur, et je dois dire que j’ai beaucoup moins adhéré à celui-ci, malheureusement.

Ce roman a d’immenses qualités mais un gros défaut qui fait pencher la balance… le rythme lent, voire très lent ! Durant toutes ma lecture, j’ai espéré que Joël Dicker passe la seconde et accélère le rythme. Les quelques rebondissements sont ensevelis par le côté platonique de l’histoire.

Pour moi, l’auteur est beaucoup trop entré dans les détails notamment dans la vie des personnages principaux. Il n’était pas forcément nécessaire de cumuler les retours en arrières pour expliquer le parcours de chacun. Certains étaient certes primordiaux pour l’histoire, mais d’autres non. Ces nombreux paragraphes ont installé une lecture assez ennuyeuse dont je n’étais pas habituée avec Dicker.

De plus, la fameuse révélations qui intervient environ aux trois quarts de l’histoire n’a pas pris chez moi. Je ne peux pas vous en révéler trop mais je me suis demandée s’il ne nous prenait pas pour de sacrés naifs à pouvoir « gober » tout et n’importe quoi. L’idée était très bonne mais bien trop grossière à mon sens. A vouloir trop en faire, Dicker s’est noyé dans ses entourloupes.

Non je n’ai pas enterré Joël Dicker (ou peut être un peu…!) MAIS, cette énigme de la chambre 622 a évidemment d’immenses qualités comme énoncé au début. Joël Dicker reste un très bon auteur de par sa jolie plumes. Il sait écrire et façonner de « grands » scénarios.

J’ai adoré la construction du roman : révéler la victime seulement une centaine de pages avant la fin est pour moi atypique et très intéressant. J’ai rarement lu un policier construit « à l’envers ».

De plus, avec du recul, on sent qu’il y a réfléchi sur chacun de ses personnages et que tous ont leur rôle dans l’histoire. Il a approfondi chaque aspect du roman (voire trop!), il y a un réel travail sur chaque point de son livre.

Du positif qui n’a malheureusement pas fait le point face au rythme trop lent. C’est dommage car dernière cet aspect de lenteur se cache une très bonne enquête !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jane33 2020-12-22T11:54:36+01:00
Diamant

Joël Dicker a la magie de nous transporter ... encore un pari réussi. Un très bel hommage à Bernard de Fallois qi nous permet de partager un peu de sa passion pour ce Grand Editeur ! Un seul mot : BRAVO !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nathejul 2020-12-20T15:43:47+01:00
Diamant

Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.

J'aime l'univers de Dicker. Je ne m'attends pas à des histoires réalistes; je suis dans un autre monde en lisant ses romans.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lauryphilipot 2020-12-19T15:33:28+01:00
Argent

Très belle histoire le livre réserve des surprise tout le long

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EMIlou 2020-12-14T08:43:01+01:00
Argent

Je me suis enfin plongée dans ce livre et je suis conquise : il y a du suspense, des retournements de situations (dont un qui m’a un peu moins convaincue) mais dans l’ensemble c’est un bon roman.

J’ai tout particulièrement aimé les passages où Joël nous livre son admiration pour Bernard de Fallois.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par vivie10 2020-11-23T13:31:57+01:00
Or

Quand j'ai commencé le livre, une phrase m'est tout de suite venu : "Débuter un livre de Joël Dicker, c'est comme entrer dans des pantoufles, on s'y sent tellement bien" !

Dés le début on est embarqués par les histoires, car oui il y a plusieurs histoires qui se rejoignent, et c'est ce qui fait ce petit "plus" dans ce livre.

Il nous parle de son éditeur, de son lien particulier qu'il a eu avec lui.

Seul Dicker sait comment nous faire languire, nous rendre accro et là il a encore réussi.

A chaque pages il y a un rebondissement, on crois savoir qui a tué, mais non un autre rebondissement vient tout chambouler.

A la fin on est stupéfait, on comprends et pour en être certain on relis les premières pages et là on se dit "oui cet auteur est vraiment pas comme les autres, c'est un géni" ! (vous comprendrez à la fin du livre, page 568

Afficher en entier

Date de sortie

L'Énigme de la chambre 622

  • France : 2020-05-27 (Français)

Activité récente

NM42 le place en liste or
2021-01-08T15:02:36+01:00
NM42 l'ajoute dans sa biblio or
2021-01-08T15:02:24+01:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 495
Commentaires 113
extraits 47
Evaluations 221
Note globale 8.02 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode