Livres
463 924
Membres
423 688

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Enlèvement, Intégrale



Description ajoutée par Lecteuraddict 2018-05-22T09:34:46+02:00

Résumé

« Me laissera-tu partir un jour?

Non, Nora, répond-il, et je devine son sourire dans le noir. Jamais. »

La veille de son dix-huitième anniversaire Nora Leston rencontre Julian Esguerra et sa vie change pour toujours. Kidnappée et séquestrée dans une île privée elle se retrouve à la merci d’un homme puissant et dangereux qui l’embrase quand il la touche.

Un homme totalement obsédé par elle.

Son ravisseur est énigmatique et aussi cruel que beau. Pourtant c’est la tendresse dont il fait preuve à son égard qui est la plus dévastatrice pour Nora. Attirée dans son univers de violence Nora doit trouver les moyens de s’adapter pour y survivre et elle trouve la lumière au coeur des ténèbres.

Afficher en entier

Classement en biblio - 50 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Lecteuraddict 2018-05-22T12:41:25+02:00

J’ignore s’il m’aime en retour. J’ignore même s’il est capable d’un tel sentiment. Comment peut-on aimer quelqu’un que l’on prive de sa liberté sans en avoir le moindre remords ? Et pourtant je ne peux m’empêcher de penser qu’il tient à moi, que son obsession à mon égard n’est pas seulement d’ordre sexuel. Je le vois dans la manière dont je surprends certains de ses regards, dans sa manière d’anticiper chacun de mes désirs.

Il m’apporte sans cesse ce que je préfère manger, les livres que j’ai envie de lire, la musique que j’ai envie d’écouter. Il suffit que je dise un mot d’une crème pour les mains et il me l’achète lors de son prochain voyage. Je suis la jeune fille la plus choyée qui soit. Il s’enorgueillit même de mes réussites, il me félicite pour ma peinture et il est même allé jusqu’à emporter plusieurs de mes tableaux pour les accrocher aux murs de son bureau de Hong-Kong.

Et je lui manque quand nous ne sommes pas ensemble. Je le sais parce qu’il me le dit et aussi parce qu’à chacun de ses retours il se jette sur moi avec l’avidité d’un homme qui sort de prison. C’est surtout ça qui me fait espérer que ses sentiments pour moi vont au-delà de ceux d’un propriétaire pour ce qu’il possède.

― Tu vois d’autres femmes ? Là-bas, dans le monde réel ? lui ai-je demandé un jour au petit déjeuner après une nuit où il m’avait prise trois fois de suite. Cette question me ronge depuis des mois et je ne peux tout simplement m’empêcher de la lui poser. Mon ravisseur est tellement beau ; il a un attrait inquiétant, un charme qui doivent séduire tant de femmes. Je l’imagine aisément coucher chaque nuit avec une nouvelle beauté, et cette pensée me donne envie de cogner. Même avec ses goûts sadiques je sais qu’il n’aurait aucun mal à trouver des partenaires pour la nuit ; il y a sans doute beaucoup de femmes qui comme moi aiment souffrir en faisant l’amour.

Il me sourit d’un air amusé, mais sombre, mon apparente bouffée de jalousie ne semble en rien le gêner.

― Non, mon chat, dit-il doucement. Il tend la main et prend la mienne pour me caresser le poignet de son pouce. Pourquoi aurais-je envie de baiser une autre femme puisque je t’ai ? Je n’ai pas été avec une autre femme depuis que nous nous sommes rencontrés.

― C’est vrai ? Je ne peux lui cacher ma surprise. Pendant tout ce temps, Julian m’est resté fidèle ?

Il me regarde, ses lèvres dessinent un sourire scandaleusement délicieux.

― Oui bébé, c’est vrai, dit-il, et à cet instant je suis la femme la plus heureuse du monde.

J’adore quand il m’appelle « bébé ». Je sais bien que c’est un petit nom banal, mais quand c’est Julian qui le dit, ça sonne autrement, comme une caresse. J’aime bien mieux qu’il m’appelle « bébé » que « mon chat ».

D’ailleurs, je sais bien que c’est ce que je suis pour lui, un petit animal de compagnie dont il est le propriétaire. Il aime savoir que je lui appartiens, qu’il est le seul homme à me toucher, à me voir. Il aime m’habiller des vêtements qu’il choisit pour moi, me nourrir des aliments qu’il rapporte. Je dépends totalement de lui, je suis entièrement à sa merci et je pense que ça lui plait et que cela apaise les démons que je sens souvent rôder sous le vernis des apparences.

Franchement, ça ne me gêne pas. En prendre conscience n’est pas facile, mais une part de moi semble aimer ce rapport de force. Je me sens choyée et je me sens en sécurité, même si logiquement il est évident que ma sécurité est compromise en vivant avec un trafiquant d’armes qui m’a confessé ses meurtres sans exprimer le moindre regret. Les mains qui me caressent la nuit sont des mains de criminel, mais cela donne du piquant à ma vie. Elle y gagne en plénitude, il me semble vivre plus intensément.

Et d’ailleurs, malgré son besoin de me faire mal, Julian ne m’a jamais vraiment fait souffrir, en tout cas pas physiquement. Quand il est d’humeur sadique, je m’en tire avec des traces de coups et des bleus, mais j’en guéris vite. Il fait attention à ne jamais me laisser de cicatrices même si je sais que le sang et les larmes, mes larmes, excitent son désir.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par merlin63 2019-05-29T22:24:35+02:00
Or

J’ai hésité longtemps avant de lire ce livre de peur d’être choquée surtout avec les avis mitigé qu'il y a sur lui.

Je l'ai acheté et je me suis lancée et pas de regret, l’histoire est passionnante et pas traumatisante comme pourrait nous le faire croire le résumé, le début choque un peu mais après on est emporté dans ce sujet qui est l'amour, on rit, on pleure et surtout on s'attache aux personnages, je le conseil vivement .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MeguyC 2019-05-16T14:47:43+02:00
Bronze

Je n'est pas du tout apprécier cette trilogie. Je n'est jamais était viole, mais même si le ravisseur est milliardaire et d'ôter d'une beauté presque surnaturel on ne peut pas prendre plaisir quand on se fait violé...

Bref ce n'est vraiment pas mon genre de lecture. Néanmoins j'ai bien aimait la plume de l'auteur. Je vais donc retenter ma chance avec un autre des livres de Anna Zaïre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tatouxx95 2019-04-25T17:29:04+02:00
Argent

Le syndrome de Stockholm dans sa splendeur. L'histoire est bien écrite et elle donne envie d'en savoir plus au fil des pages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elyha 2018-09-07T12:43:34+02:00

J'ai adoré. L'histoire est rondement mené et elle est très excitante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sarahwest 2018-07-18T15:14:54+02:00
Diamant

Je ne sais pas si je suis une psychopathe mais j'ai beaucoup aimé. J'ai surtout était impressionné par l'intelligence de julian . La manipulation à ce degré ces incroyable je suis limite admiratif . Il la emmener ou il le voulais et comment il le voulais . Elle les naïf oui mais pas à ce point là . La ces totalement lui qui la manipule il arrive à la mené Spoiler(cliquez pour révéler)jusqu'à ce quelle sois totalement dépendante de lui autant affectueusement que physiquement elle veut rester avec lui malgré qu'il les enlever et violé . bref ces peut être moi qui et un soucis mais j'ai était totalement captivé

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lecteuraddict 2018-05-22T12:05:50+02:00
Argent

Cette trilogie est le premier opus de la série "Dark" d'Anna Zaïres. Je l'ai lu, à la sortie de la trilogie, aussi ai-je du le relire récemment pour pouvoir en faire le commentaire.

Un homme, Julian, beau, charismatique mais aussi dangereux, violent et sadique, désire une jeune femme, presque une adolescente. Disposant de ressources importantes en hommes et en argent, il l'enlève et l'emprisonne sur son île privée. Puis, la "dresse" pour qu'elle réponde à toutes ses envies.

Nora, jeune américaine insouciante de tout juste 18 ans est encore vierge. Devenue la captive de Julian, elle résiste jusqu'à ce son ravisseur s'attaque à ses proches pour la faire céder. Dans les bras de son geôlier, elle découvre le plaisir et se rend peu à peu compte que les rapports sadomasochistes que Julian lui impose lui plaisent.

Se développe, alors entre les deux personnages, une relation sulfureuse, qui les rapproche, les transforme en un couple symbiotique qui ne peut vivre l'un sans l'autre.

Cette histoire est gênante et interpelle le lecteur. Nora à été "dressé" par son ravisseur dans le but d'assouvir ses penchants sadiques. Elle accepte tout et même en redemande. Elle est victime d'emprise, un peu comme un membre d'une secte vénère son gourou. Comment peut on parler d'amour dans ses conditions ?

Quand à Julian, même si sa culture latine ne le pousse pas à respecter les femmes, son attitude va au-delà du simple machisme. C'est un sadique, au sens pathologique du terme. Il aime faire souffrir et prend plaisir à pratiquer la torture lorsqu'il a besoin de renseignements. Il n'a aucun scrupule à traiter Nora comme son animal de compagnie. Ne l'appelle-t-il pas "Mon petit chat" ? Il agit toujours à sa guise et dès qu'elle fait mine de s'opposer, il la châtie avec violence. Magnanime, il la maintient dans une cage dorée et répond à tous ses désirs tant qu'ils ne contrarient pas les siens. Le réconfort qu'il lui apporte est presque toujours consécutif aux mauvais traitements qu'il lui inflige. Bref, là aussi, peut-on parler d'amour ?

Et le lecteur, qu'est-ce qui l'incite à continuer à lire ce que l'on pourrait prendre pour une apologie de la violence conjugale ?

La réponse se trouve dans le talent de l'auteur qui nous fait accepter l'inacceptable et abandonner, le temps d'une lecture, toutes nos valeurs pour se délecter des aventures de ce couple hors normes.

Afficher en entier

Activité récente

mrmval l'ajoute dans sa biblio or
2019-04-24T12:35:04+02:00
Eowine l'ajoute dans sa biblio or
2019-04-19T22:22:11+02:00
EloLML l'ajoute dans sa biblio or
2019-03-28T11:37:25+01:00
Zs06 l'ajoute dans sa biblio or
2019-02-22T20:42:53+01:00

Les chiffres

Lecteurs 50
Commentaires 6
Extraits 1
Evaluations 17
Note globale 8.59 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode