Livres
388 204
Comms
1 360 948
Membres
276 604

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'ennui du mort-vivant



Description ajoutée par Emel1ne 2017-05-18T09:28:29+02:00

Résumé

Tout le monde a, dans son entourage, un ou plusieurs tueurs en série (serial killers). C’est du dernier chic dans les salons mondains. Mais connaissez-vous les tués en série (serial killed) ?

Ah, on fait moins le malin, hein ? Oui, je sais, vous allez me dire : ça n’existe pas. Personne ne peut mourir plusieurs fois. Vraiment ? Laissez-moi vous raconter l’histoire d’un casse-couilles de classe mondiale, un alcoolo de premier ordre, surnommé le vrai con malté. Peut-il, à l’instar des chats, posséder neuf vies ? Ou s’épuisera-t-il avant ?

Une seule façon de le savoir : se jeter sur L’ennui du mort-vivant. A vos risques et périls.

Afficher en entier

Classement en biblio - 11 lecteurs

Or
4 lecteurs
PAL
1 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2017-10-03T19:30:31+02:00

Mes pensées s’effilochent doucement, se cotonnent, sombrent et se fixent sur un petit bourdonnement aigu, léger, qui s’amplifie dans la chambre, se rapproche… Putain, il ne manquait plus que ça…

Un moustique en plein mois de février ! Le seul de tout le pays à avoir survécu à l’hiver, ou alors né trop tôt, et il est justement chez moi !

Mais pourquoi tant de haine ?

Les yeux fermés, je trace sa trajectoire mentalement, prêt à l’action au moment que je jugerai opportun. L’animal est fourbe et n’attaquera pas de front, il zigue, il zague, fait semblant d’hésiter, se place en vol stationnaire, repart, revient, s’approche. Son hurlement devient alors insoutenable. Il prend un malin plaisir maintenant à me vriller l’oreille droite.

Paf ! Ouille !

Ça m’a coûté une oreille, mais je vais pouvoir dormir tranquille. Je l’ai eu, ce salopard !

Mon esprit s’embrume à nouveau…

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2017-10-03T19:29:04+02:00
Or

A mes risques et périls, c'est bien cela ! Je ne suis pas persuadée de pouvoir écrire un avis comme d'habitude, même si je déroge souvent à une seule et unique manière d'écrire. Je m'adapte souvent à la lecture et je dois dire qu'ici, le soft et bien-pensant ne fonctionnera pas. Plonger dans l'univers de Luc Doyelle n'est pas un exploit, mais une belle preuve d'imagination (pour lui ou pour nous, peu importe tant qu'on s'y retrouve).

Entre un grand Vizir qui est dans notre époque, mais qui paraît plus que décalé, autant par sa non manière de parler que par son accoutrement ET le personnage principal, Lucius, Von Lucius (non pas Bond, mais il aimerait sûrement) qui a des amis, non-amis, bizarreries et manque de sommeil en perspective... Dur dur de ne pas se relever la nuit pour lire l'histoire. J'avoue je l'ai lu en deux fois, entrecoupé de boulot. Sans compter la manière d'annoncer les événements, truc en tout genre, charade, maximes, invention de mots ou de phrase (un dictionnaire du Doyelle serait une bonne idée d'ailleurs, à réfléchir)

Le polar en version humour dans toute sa splendeur.

Pas mal de tournures de phrases qui semblent sans queue ni tête, mais qui, au final, sont bien plus proche de ce que nous connaissons. Jeux de mots qui nous embarquent dans une historie abracadabrante de mort en série. Sans le s pour mort, car il s'agit d'un seul et unique homme qui va mourir à maintes reprises.

J'ai beaucoup aimé les mots en italique, qui doivent être plus petit parce que, bon l'explication est à la fin du livre. Le petit scarabée, m'a rappelé l'Egypte. J'ai eu l'occasion de découvrir ce pays, les hiéroglyphes, les us et coutumes... La couverture est un rappel de ce qui existe, de ce qui a été volé, dérobée, usé à satiété et détourné pour au final revenir là où cela aurait dû être du départ.

Le récit s'abreuve de tout ce qui a pu se passer et se passera peut-être un jour ou l'autre. Des lois "débiles" (ça c'est moi qui le dit, pas l'auteur), des tribunaux qui pourraient s'occuper d'affaires vraiment essentielles et non de supposition. La politique en prend pour son grade et j'aime cela.

Allez un petit tour vers les personnages. Lucius... lui, je me suis demandé ce qu'il était vraiment. Il arrive comme un cheveu sur la soupe dans des enquêtes de meurtres... de son pote qui ne l'est plus et qui va mourir à maintes reprises. Le comble ? Ce dernier ne cesse de l'appeler comme quoi c'est urgent et PAF ! Il est zigouillé... Vraiment pas de bol. Il y a aussi ces potes en J (oui il y en a au moins 2) et Rodolphe et son nez rouge, non ça c'est le rennes du père noël. Et un autre zigoto qui est capable de démonter un pc les yeux fermés mais pas de savoir ce qu'il peut bien y avoir dedans avec un ventilo... No comment, tout le monde est capable d'avoir des données informatiques juste avec le ventilo voyons ! J'allais oublier la copine de Von Lucius qui a toujours la chance de ne jamais pouvoir terminer ses phrases grâce au portable de son tendre.

L'auteur s'amuse comme un fou (je l'espère pour lui) et nous invite dans un monde édulcoré. Polar, je dirais oui, humoristique à 200%. Je dois admettre que si le livre avait été plus long, je pense que j'aurais eu plus de mal, surtout qu'en fin de compte, c'est quoi le vrai final ?

En conclusion, il s'agit d'un livre qui fait du bien et qu'il vaut mieux lire au... millième degrés ! Quelques passages où j'étais un peu perdue, mais rien de bien méchant. En d'autres termes, je le conseille à tous ceux qui ont besoin d'une bonne dose de rire (et d'enquête) http://chroniqueslivresques.eklablog.com/l-ennui-du-mort-vivant-le-vrai-con-malte-luc-doyelle-a132055696

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lesparolesenvolent 2017-09-30T11:34:35+02:00
Bronze

Une comédie policière (originale et plaisante dont je remercie l'auteur pour le SP) qui débute avec un vol si saugrenu dans des conditions tout aussi incroyables que l'ouvrage laisse présager du loufoque. L'histoire se complique quand des cadavres se mêlent aux suspects, et elle se complexifie encore quand ces mêmes cadavres, font signe au narrateur, réapparaissent pour ré-mourir. Pour conclure ce récit abracadabrantesque distrait le lecteur ; lecteur auquel le narrateur s'adresse comme à un bon copain.

J'avoue avoir peiné à partir dans le délire de l'auteur au début. Après on se laisse entraîner dans les méandres du narrateur pour comprendre comment le cadavre redevient vivant et meurt à nouveau dans la même journée.

Le laps de temps imparti du récit se porte à deux trois jours. Tout se passe vite pour "dépatouiller l'embrouille" ; heureusement pour un héro ereinté de ces journées de galère à force de bagarres, de coups assenés, de verres, et manque de sommeil.

Sur le style, l'écriture est ponctuée de nombreux calembours, ou jeux de mots et quelques allusions à l'actualité politico-franchouillarde sont amusantes.

L'auteur a opté avec justesse pour un langage digne des bons polars avec un langage imagé, un côté viril bien prononcé (à la San Antonio) et c'est là mon bémol, cela m'a un peu lassée. Mais ce n'est que mon avis...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par AlexianeTh 2017-09-26T14:08:49+02:00
Diamant

En lisant le pitch, j'ai été déjà très amusée et intéressée - surtout au vu du titre qui me semblait paradoxal - bien que je ne sache pas dans quoi j'allais m'embarquer. Il me tardait cependant de le découvrir, et je n'ai pas tardé.

J'ai lu ce livre en un après-midi. Pour dire !

Ce récit est le quatrième de l'auteur et, de ce que j'ai cru comprendre, n'est pas le premier mettant en scène les aventures de Lucius Von Lucius. Pourtant, ça ne m'a gêné du tout durant ma lecture ; j'ai réussi à suivre, à m'attacher aux personnages, à suivre le cours de l'enquête et les questions soulevées comme ... Je ne dis pas ! ont titillées ma curiosité pour aller lire les autres ouvrages.

L'ennui du mort-vivant, un polar ? Oui. Humoristique ? Surtout !

Nous suivons donc les allées et venues de Lucius, un infirmier psy ? mêlé à une sordide affaire d'homme "tué jusqu'à ce qu'il soit mort" par un concours de circonstances presque absurde et la quête d'un mystérieux individu en djellaba ... Là, non plus, je n'en dirai pas davantage.

Nous jonglons entre point de vue interne (Lucius) et point de vue externe (l'adepte des babouches), sans jamais sortir de l'immersion ; c'est bien fait, bien géré.

Entre les différents protagonistes secondaires, les situations toujours plus cocasses les unes que les autres, c'est un enchaînement d'actions qui ne nous laisse aucun répit ; parce qu'au final, nous sommes tellement immergés dans l'humour et les pensées de Lucius que nous ne voyons pas défiler les pages, toujours plus gourmands de la prochaine boutade.

Parce qu Luc Doyelle maîtrise l'humour à un point où, parfois, on a l'impression qu'il ne se prend plus lui-même au sérieux. Et ce n'est pas péjoratif du tout ! C'est une ambiance légère, sans prise de tête - tout comme Lucius qui se moque de lui-même - qui contraste de celle plus sérieuse des polars classiques. Oui, il y a une enquête, mais soyons honnêtes : nous attendons surtout le prochain éclat de rire avant le dénouement final.

Je n'ai jamais autant ri en lisant un livre. J'ai adoré les calembours, les jeux de mots, les vannes et les blagues, ce côté complètement décalé et déjanté. Je ne suis pas une adepte du principe du héro qui s'adresse directement aux lecteurs, mais là, cela servait à appuyer ses traits d'humour : c'est donc un grand oui pour moi, dans ce livre.

J'ai aussi vraiment apprécié l'aspect parodique du récit (cf. Monsieur Normal), ces critiques à peine implicites concernant notre bonne vielle Société.

On ne s'arrête ni de sourire, ni de rire.

De nombreuses heures de franche rigolade - et pour déclencher l'hilarité au travers des mots, il en faut de ce talent.

Je me suis beaucoup attachée aux divers personnages, notamment de Lucius et de Jad qui m'ont fait mourir de rire. Et je ferai juste un petit clin d'oeil à cette fin, précédent l'épilogue qui aura terminé de me convaincre que ce livre est un super moment à passer, un moyen de sortir de la déprime ; bref, une superbe découverte !

L'ennui d'un mort-vivant, mais le plaisir des lecteurs !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Virginie-61 2017-09-21T09:43:16+02:00
Or

Un road trip sous acide, des personnages complètement déjantés et très attachants et une histoire rocambolesque qui s'achève de manière totalement inattendue. On retrouve aussi toutes les délicieuses expressions à double sens de Luc Doyelle, l'absence totale de conformisme et une grande légèreté doublée d'un humour so british! (le comble pour un Français!)

A mes yeux, c'est l'un des mes meilleurs livres de Doyelle.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par atraverslesmots1 2017-08-13T18:41:21+02:00
Argent

Dans ce roman on retrouve beaucoup de jeux de mots,des noms originaux et énormément d’humour.

On y rencontre de drôles de personnages,un homme qui meurt et qui ressuscite plusieurs fois,un cadavre qui disparaît …

Un condensé d’humour,je ne me suis pas ennuyée une seule fois tout au long de ma lecture et j’ai surtout bien ri même beaucoup ri.

L’auteur à une plume très agréable et un beau style d’écriture.Un roman hilarant que j’ai dévoré en une seule fois.

En bref un livre plein d’humour que tout le monde devrait lire car il est a lui tout seul une vraie thérapie .

Alors si comme moi vous ne connaissiez pas Luc Doyelle FONCEZ ne tarder pas à découvrir les aventures de Lucius pour passer un moment de lecture agréable et sous le signe du RIRE

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Yannick76700 2017-07-09T22:00:05+02:00

Tel le petit poucet, Luc nous entraîne derrière ses pépites qu'il sème de page en page où l'humour de l' a-peu-près côtoie de réelles trouvailles hilarantes.

C'est avec regret que l'on tourne les pages de peur de ne les avoir lues trop vite en laissant derrière des seconds degrés.

Merci Luc pour ce bon moment (ou peut être l'inverse)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mcchipie 2017-06-16T09:09:56+02:00
Or

Luc a encore fait fort, avec ses jeux de mots, son humour, et son esprit débordant d'histoires rocambolesques.

Véritable remède contre la morosité ambiante, l'intrigue se déroule autour de décès suspects. Surtout quand il s'agit de la mort multiple d'un homme.

L'histoire est bien amenée.

On se retrouve à l'issu de notre propre gré, lié à Lucius, vivant ses aventures à ses cotés, ne dormant plus, ne mangeant plus.

J'ai particulièrement aimé les passages sur Franche Info, avec les déplacements purement écolo du président Normal.

Vous trouvez que la vie est grise? lisez L’ennui du mort-vivant, vous ne serez pas déçu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SabLivronautes 2017-06-07T17:53:00+02:00
Or

Ce livre est tout simplement un festival : des jeux de mots pleinement assumés, des noms plus originaux les uns que les autres, des expressions revisitées et une enquête bien ficelée.

J'ai beaucoup ri durant cette lecture et j'avoue avoir relu certaines phrases histoire de m'assurer que je n'étais pas passée côté d'un jeu de mots bien camouflé!

Si vous avez le moral dans les chaussettes, si vous aimez les effets de langage et que vous cherchez un livre qui ne ressemble à aucun autre, celui-ci est fait pour vous!

Si vous n'entrez pas dans ces catégories, lisez-le quand même, vous ne pourrez que passer un très bon moment!

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 11
Commentaires 8
Extraits 3
Evaluations 7
Note globale 9 / 10

Évaluations