Livres
472 894
Membres
446 156

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'épée brisée



Description ajoutée par Aryanna 2014-12-04T14:59:49+01:00

Résumé

Imric n'eut qu'un bref aperçu d'une massive silhouette encapée, chevauchant une monture plongeant vers la terre, plus rapide que le vent, un gigantesque cheval à huit pattes monté par un homme à la longue barbe grise et au chapeau à larges bords. L'éclat de la lune accrocha la pointe de sa lance et son oeil unique... Il traversait les cieux à la tête de sa troupe de guerriers morts, et les chiens aux yeux de feu aboyaient comme le tonnerre. Sa corne hurla dans la tempête, les sabots de sa monture tambourinaient comme la grêle tombant sur un toit ; et la pluie se déchaîna sur le monde. »

Voici l'histoire d'une épée qu'on dit capable de trancher jusqu'aux racines mêmes d'Yggdrasil, l'Arbre du Monde. Une épée dont on dit qu'elle fut brisée par Thor en personne. Maléfique. Forgée dans le Jotunheim par le géant Bölverk, et appelée à l'être à nouveau. Une épée qui, une fois dégainée, ne peut regagner son fourreau sans avoir tué. Voici l'histoire d'une vengeance porteuse de guerre par-delà le territoire des hommes. Un récit d'amours incestueuses. De haine. De mort. Une histoire de destinées inscrites dans les runes sanglantes martelées par les dieux, chuchotées par les Nornes. Une histoire de passions. Une histoire de vie...

« Lire L'Epée brisée, c'est comprendre en grande partie les origines d'une tradition parallèle de la fantasy représentée entre autres par M. John Harrison, Philip Pullman et China Miéville, des écrivains qui rejettent le confort d'un pub oxfordien et restent délibérément proches de résonances mythiques plus profondes », dit Michael Moorcock. Et le créateur d'Elric de rajouter qu'il s'agit là « d'un des plus influents livres de fantasy » qu'il ait jamais lu.

Afficher en entier

Classement en biblio - 35 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Aryanna 2014-12-04T15:02:08+01:00

Il est trois puissances en ce monde contre lesquelles les dieux, les démons et les hommes ne peuvent rien, que la magie ne peut vaincre et dont la force ne peut triompher, et ce sont le Christ blanc, le Temps, et l'Amour.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par evans 2017-07-28T11:09:26+02:00
Bronze

je vais séparer mon commentaire en deux parties:

les +:

- Les êtres magiques

- L'écriture

- la guerre sans filtre.

-mélange fantasy avec réel( "christ blanc")

Les - :

- La fin qui est bâclée

- certaines morts de personnages important qui aurait mérité qu'on s'y attache un peu plus.

Je voudrais revenir sur la préface de Moorcock: quel est son intérêt? on a l'impression qu'il ne fait que critiquer Tolkien pour des raison assez mystérieuse. Le but de chaque roman était différent.

En définitive: un avis en demi-teinte

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MlleAndromaque 2017-02-10T21:33:51+01:00
Argent

Les premiers chapitres de ce roman sont un peu difficiles à lire, parce qu'on doit s'habituer au style d'écriture de l'auteur ainsi qu'à tout son univers. En effet on commence l'histoire en compagnie d'Imric, un duc Elfe, qui débute dans les premières pages un "rituel" des plus étrange (la création d'un changelin) Mais plus les chapitres passent, plus on en apprend sur l'univers fantastique, sur les personnages, et sur le fil conducteur du roman. On se prend alors au jeu, et les chapitres s’enchaînent rapidement. Les personnages sont bien travaillés, avec leurs forces, leurs faiblesses. Ils sont très authentiques dans le fait qu'ils ont chacun leurs choix, leur part d'ombre et de culpabilité. Aucun n'est tout lisse, tout blanc. Aucun n'interprète le mal absolu. Ce qui les rend complexes et plus 'humains'.

J'ai eu du plaisir à avancer dans un univers peuplé d'Elfes, de Trolls, d'Humains, de Dieux, Demi-Dieux, etc. Bien que j'aurai aimé voir un peu plus les Dieux Nordiques. Il est vrai qu'à la couverture et à la 4ième de couverture je m'attendais à voir plus souvent Odin...

En revanche, si vous avez du mal à avancer dans un roman où les dialogues sont peu présents, je ne vous recommande pas ce roman ! EN effet, je dirai que le roman est composé de 96% de descriptions de personnages, de lieux, d'action. Il y a très, très peu de dialogues !

Mais ça ne m'a pas dérangée pour ma part et j'ai beaucoup apprécié :)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mayartemis 2017-01-01T22:15:23+01:00
Lu aussi

L'épée brisée est un livre qui prend le parti de mélanger croyances et fantasy : les dieux nordiques côtoient les elfes et d'autres créatures imaginaires alors que le christianisme nous rappelle au réel. C'est un récit de vengeance (et non pas centré sur la fameuse épée comme le suggère le résumé), une aventure cruelle dont les enjeux sont connus des dieux seuls.

J'ai adoré le début de ce livre où l'on apprend à connaître cette duplicité entre le monde des humains et celui des créatures fantastiques, Faërie. Poul Anderson a réussi à me fasciner avec sa vision des elfes, des êtres froids et égoïstes dont l'immortalité est clairement un fardeau. La sorcière et sa vengeance rendent le début vraiment intéressant, forgeant les intrigues et la complexité du récit.

Pourtant, mon intérêt s'est petit à petit essoufflé à mesure que l'histoire changeait de point de vue. La sorcière disparaît précipitamment et Skafloc, l'humain qui a le plus subit sa vengeance, prend le centre de l'histoire. Au fil des campagnes contre les trolls, le récit tire en longueur et perd de son intérêt. La romance qu'introduit l'auteur n'a pas su non plus regagner mon attention, je l'ai trouvé naïve et sa conclusion prévisible.

C'est un livre très sombre, pessimiste. Les personnages sont mauvais et belliqueux ou finissent par le devenir, de sorte qu'il est difficile pour le lecteur de s'y attacher. Ils sont cependant tous intéressants, l'auteur nous dévoilant petit à petit leurs motivations et certaines sensibilités.

J'ai ainsi beaucoup aimé l'univers que nous offre Poul Anderson, cette association vraiment originale de croyances populaires et de figures fantastiques. Dommage que le récit finit par prendre des directions que je n'ai pas apprécié et pas forcément compris. L'épée brisée reste un roman vraiment original et ceux qui aiment la fantasy s'y retrouveront.

http://bookshowl.blogspot.fr/2016/11/lepee-brisee-poul-anderson.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par gaet74 2016-12-23T19:32:35+01:00
Or

J'ai bien aimé ce livre, très agréable à lire. L'auteur nous plonge dans un univers de guerre et de Fantasy qui m'a beaucoup plu! Malgré cela, quelques points négatifs: j'ai trouvé qu'il y a beaucoup de descriptions par endroits, ce qui en fait des passages longs que j'ai donc sauté sans rien manquer de l'histoire. Ensuite, il y a quelques termes de la mythologie nordique qui ne sont pas expliqués, et qu'il faut donc aller chercher de nous même pour comprendre la phrase.

Mais ce livre reste tout de même très agréable à lire!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jonatjackson 2016-12-02T18:33:48+01:00
Argent

Une bien belle aventure que celle-ci. J'aurai aimé lire la version du Bélial mais j'ai sauté sur la version Livre de Poche sortie récemment.

Je vais citer les points qui, selon moi, ont été les plus positifs et les plus négatifs de l'histoire.

Les + :

- la grande majorité des êtres magiques peuplant nos histoires de Fantasy moderne sont réunis dans ce bouquin d'un peu moins de 400 pages. On notera l'absence d'orcs cependant ^^ J'ai aimé découvrir les Sidhes et certains démons dont je n'avais jamais entendu parler auparavant.

- c'est un livre fondateur d'un genre obscur et épique. Dommage qu'il ne soit pas plus mis en valeur dans nos régions.

- Il y a des choses dérangeantes qui sont exploitées et amenées à merveille (on pense à l'inceste, aux coucheries, aux traîtrises,...). Un récit en en accord avec l'époque à laquelle il a été rédigé, dans les années cinquante, après la deuxième guerre mondiale qui a clairement influencé le récit.

- une nation troll en pleine puissance alors que la plupart des récits considèrent les troll comme de grandes individualités, bêtes et solitaires.

- Une guerre sous l'influence des dieux, les Jotüns et les Ases, qui considèrent tout ce foutoir comme une grande partie d'échec.

- Des combats, des guerres, des rebondissements, des personnages facilement imaginables et charismatiques. Bref, de l'épique pur.

- une écriture poétique et envoûtante.

- pas de fioritures dans les combats. On tranche des têtes et on éviscère des bidoches à tout rompre. Pas de pirouettes en tout sens où on ne sait plus qui est qui.

Les - :

- la couverture de l'édition "Livre de Poche" est moins représentative que celle du Bélial à mon sens. Je ne reconnais pas vraiment qui est qui et à quelles races ces bonhommes appartiennent (même si j'ai de vagues idées).

- j'ai rencontré des difficultés à entrer dans l'univers proposé et le style m'a déconcerté l'espace de quelques chapitres. Il faut dire qu'enchaîner ce livre après "Waylander", bah y a des réglages littéraires à opérer dans son esprit ^^

- Le titre n'est pas du tout révélateur à mon sens. L'épée n'est vraiment que le centre d'intérêt de l'histoire qu'après la seconde moitié du récit. "Les amants maudits", "la chanson de Skafloc", "Skafloc et Valgard",... fin bref, d'autres titres auraient été bien plus appropriés.

- Lorsqu'on lit les préparatifs de bataille, on pense à plusieurs milliers de combattants. Quand on lit la bataille proprement dite, on dirait qu'ils sont une centaine contre deux cents. C'est un peu déconcertant.

- Certaines morts passent vraiment inaperçues comme la description de certains personnages d'importance qui méritent qu'on s'y attarde un peu plus.

- La fin, un peu bâclée à mon goût et la scène finale aussi courte qu'incompréhensible (mais c'est surement moi qui ai mal lu).

- l'une ou l'autre faute d'orthographe. Je ne suis pas le meilleur dans ce domaine mais si je les ai remarquées, c'est qu'elles étaient assez énormes pour le souligner.

- J'aurai souhaité connaître le sort des survivants après l'ultime bataille. Certaines scènes nous indiquent qu'il y aurait pu avoir une suite mais je ne sais pas si c'est le cas ou non. Quoi qu'il en soit, c'est frustrant de ne pas savoir ce que chacun est devenu.

Point neutre : Je me pose la question de l'intérêt de la préface de Moorcock. Ce dernier met en opposition "l'épée brisée" avec "le Seigneur des Anneaux" alors que je trouve que les deux sujets sont assez largement différents. Critiquer l'oeuvre de Tolkien parce que c'est trop rose et violette, je ne suis pas très d'accord car chacun a sa vision des choses, même s'il est vrai que les guerres sont horribles et sales à bien des niveaux. Je me demande juste pourquoi faire une préface pour critiquer un confrère.

En résumé, un petit livre qui concentre toute la magie de Faërie et des dieux nordiques, où les hommes ont des rôles bien particuliers, qui aborde des thèmes très sensibles. Des personnages puissants et des combats épiques. Même si l'épée maudite est un élément important du récit, elle ne justifie pas le titre du livre selon moi. Une agréable lecture d'une oeuvre qui devrait être bien plus mise en valeur dans nos contrées.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Skritt 2015-10-18T18:05:05+02:00
Or

Ce roman de fantasy se déroule dans le monde parallèle des elfes et des trolls au moyen-âge. L’épopée est celle de Skafloc, un enfant volé par les elfes, éduqué par ces êtres de faëries. Apprenant auprès des elfes, il tombe amoureux d’une humaine qui va provoquer sa chute.

Ce roman écrit dans les années 50 n’a été traduit que récemment. La préface de Michael Moorcock annonce un récit épique et merveilleux, comparable au Seigneur des Anneaux de Tolkien, peut-être même plus passionnant.

L’écriture est fluide, très rythmé agrémentant les chapitres de quelques tirades sans faire des pages de poésie comme vous aurez pu le lire chez Tolkien. C’est avc une juste mesure que l’auteur écrit son roman, sans fioriture ni lourdeur.

L’univers décrit est celui de l’univers des fées, elfes, trolls et autres créatures magiques. Se mélangeant à notre monde, ce monde se révèle être merveilleux avec ses beautés et ses horreurs malgré tout, se confrontant de temps en temps à notre monde par des événements inexplicables.

Le récit est très épique, décrivant un monde cruel en guerre où deux guerriers vont s’affronter et définir l’avenir de ce monde en perdition. Les raisons de cette chute sont à lire à travers les lignes. Avec la montée du christianisme au moyen-âge, les hommes ne s’en remettent plus qu’à un seul Dieu, délaissant les anciennes croyances et la nature, oubliant les légendes, tuant ainsi des millénaires d’histoires et d’imagination. C’est cette confrontation symbolisée par ces deux guerriers, l’un humain, l’autre d’origine mystique, que nous retrouvons, l’homme se pliant à Dieu contre les antiques croyances.

Les personnages sont expressifs et intéressants, les elfes sont immortels, mais l’amour se refuse à eux, les laissant dans l’ennui d’une existence longue, alors que l’homme, lui, est soumis à des émotions puissantes, vivantes, mais il n’est qu’une goutte d’eau dans la vie d’un seul elfe.

Ce roman est passionnant finalement, avec une morale et une étude poussant à la réflexion sur l’arrivée du monothéisme et le reflux de ces croyances ancestrales, magnifiques, oubliées pendant des siècles et que de nos jours, nous tentons vainement de retrouver, afin de renouer avec un monde riche.

Que vous soyez ou non passionné de fantasy, c’est un roman à lire, un roman plein de philosophie portant en lui une morale puissante.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Taiyoo 2015-02-20T14:55:54+01:00
Or

Dans sa préface, Moorcock compare l'Épée brisée à la Communauté de l'Anneau, sorti la même année. Pour ma part, je le rapprocherais plutôt du la Geste des enfants de Hurin, que j'ai découverte dans le Silmarillion. La noirceur et le fatalisme qui s'en dégagent sont à des lieues de l'optimisme de la trilogie de Tolkien.

Afficher en entier

Date de sortie

L'épée brisée

  • France : 2014-11-14 - Poche (Français)

Activité récente

lumalow l'ajoute dans sa biblio or
2018-05-21T10:53:13+02:00
Lil8th le place en liste or
2018-03-08T18:58:41+01:00
ben_c le place en liste or
2017-11-08T00:36:43+01:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 35
Commentaires 7
Extraits 5
Evaluations 13
Note globale 7.92 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode