Livres
493 827
Membres
491 232

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Diamant

Le tome 1 est vraiment un petit coup de cœur. L'histoire est vraiment pleine d'action et suspense. Je le conseille vraiment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sanako 2020-04-01T17:58:13+02:00
Diamant

C'est un super premier tome. J'avais hâte de lire la suite et depuis je l'ai relu plusieurs fois et je n'ai jamais été déçu au contraire!

Afficher en entier
Argent

Grâce au confinement, et à la bibliothèque plutôt bien fourni de mes parents, j’ai enfin découvert le premier tome de cette trilogie. Évidemment, je n’ai pas pu m’empêcher de faire la comparaison entre le livre et film, et je dois dire que j’aime autant l’un que l’autre. Certes, il y a beaucoup de différences entre les deux, l’intrigue du roman est mieux menée, plus détaillée… Bref, puisque le résumé dévoile une bonne partie de l’histoire, je vais directement vous donner mon avis.

Parlons d’abord du style de l’auteur. Simple, fluide, il privilégie les phrases courtes, les descriptions brèves. Parfois, ça donne un petit côté hachuré au texte, mais rien de bien méchant. Sa plume nous captive, les pages défilent très vite. On est rapidement plongé dans cet univers oppressant et angoissant, où les personnages sont tous confinés (ben tiens, c’est d’actualité) dans le Bloc, quand ils ne parcourent pas le Labyrinthe pour tenter d’en trouver la sortie. L'auteur maintient le suspense pratiquement jusqu'à la fin : comme Thomas, le héro, on cherche à décortiquer et analyser les moindres indices que nous livre le Labyrinthe.

En ce qui concerne les personnages, j'ai été un peu moins convaincu par leurs personnalités. Ils sont tous très agressifs, certains dialogues sont inutiles, on ne comprend pas toujours leurs réactions. Alors oui, c'est une lecture jeunesse, qui s'adresse peut-être plus aux adolescents (bien que certaines scènes ne manquent pas de violence). J'en ai tenu compte pendant ma lecture, pour ne pas m'arrêter aux détails (ou au manque de détails/explications) qui sautent aux yeux par moment. Cela dit, j'ai apprécié le personnage de Thomas (même s'il devrait parfois réfléchir avant d'agir), celui de Newt également et de Minho, très sarcastique, et l'arrivée de Teresa soulève pas mal de questions. En bref, aucun temps mort, l'auteur ne nous laisse pas une seconde de répit. La perte de l'un des personnages ne m'a pas laissé indifférente ; comme quoi, je me suis attachée à eux malgré leur sale caractère.

Naturellement, comme j'ai vu le film avant, je n'ai pas ressenti l'effet de surprise à la fin, mais j'ai quand même hâte de découvrir le second tome. Je recommande cette dystopie à ceux qui recherchent de l'aventure, du suspense, et qui n'en ont pas encore marre d'entendre parler de virus...

Afficher en entier
Or

Thomas se réveille dans un ascenseur. De lui, il ne se souvient de rien, hormis son prénom. Les portes s'ouvrent sur une vaste esplanade, le « Bloc », où l'attendent une soixantaine de jeunes garçons, les Blocards. Ils expliquent à Thomas que personne ne sait pourquoi ils sont là, ni qui les y a emmenés, qu'ils ont eux aussi perdu leurs souvenirs. Chaque mois un nouveau garçon arrive par l'ascenseur avec des provisions. Thomas apprend également qu'ils sont piégés, qu'il n'y a aucun moyen de sortir de cet endroit, en effet, un labyrinthe ceinture le bloc et aucune sortie n'a été trouvée depuis que les premiers blocards sont arrivés, il y a deux ans.

Ils ont dû apprendre à vivre en communauté, la vie s'est organisée et chacun tient un rôle pour le bon fonctionnement du bloc : s'occuper des animaux fermiers, des récoltes, préparer à manger, etc. et puis, il y a « les coureurs ». Ces derniers arpentent le labyrinthe dès son ouverture, le matin, jusqu'au soir afin d'en découvrir la sortie. Ils tracent ensuite les plans de leurs découvertes. Seulement, les murs de l'édifice bougent chaque nuit et tout est donc à recommencer le lendemain. S'ajoute un danger à la complexité de cet exercice : des « griffeurs », sorte de créatures mi-machines, mi-animales, vivent dans le labyrinthe. D'emblée, Thomas ressent l'envie de faire partie de ces coureurs, il est accepté dans le groupe, non sans réticences de la part des autres blocards.

Les semaines passent, Thomas ne cesse de progresser en tant que coureur et se trouve des alliés : le jeune Chuck, Newt et Minho, le « maton » (chef) des coureurs.

Arrive alors, par l'ascenseur, une fille, la première sur le bloc, Teresa. Bien que, dans le coma, elle développe un étrange lien télépathique avec Thomas : des bribes de souvenirs leur reviennent et ils s'aperçoivent qu'ils ont un rôle important à jouer dans cette histoire...

Seulement, tout se précipite : depuis l'arrivée de la jeune femme, les portes protectrices du labyrinthe, qui les protégeaient des griffeurs, ne se referment plus et l'ascenseur cesse d'envoyer les vivres nécessaires à la survie de la communauté...

Dans la panique générale, il est décidé que tous doivent se rendre dans le labyrinthe afin de trouver une issue et des réponses à leur présence ici. Et peut-être, retrouver la mémoire...

Le Labyrinthe est une dystopie où se mêlent incompréhension et coups de théâtre, le tout dans une ambiance oppressante.

Avec une plume vive et efficace, James Dashner joue avec nos nerfs. A aucun moment nous ne savons pourquoi les adolescents se trouvent dans le labyrinthe, pourquoi ils ont perdu leurs souvenirs et ce que l'on attend d'eux. La fin du roman, cruelle, révèlera son lot de surprises, de réponses mais surtout de nouveaux mystères. On comprend que tout ce qui s'est déroulé ici n'est qu'une infime pièce du puzzle, rien de plus qu'une « épreuve » à passer...

Malgré le fait que la narration se fait du point de vue de Thomas, on a du mal à s'attacher à lui et aux autres personnages, on reste beaucoup trop en surface avec eux et c'est un peu dommage.

Le roman est rythmé par des chapitres très courts (environ 4 pages) ce qui, au premier abord, peut gêner le lecteur, néanmoins nous sommes rapidement happés par les nombreuses énigmes qui tournent autour de nos deux héros, Thomas et Teresa...

J'attends de lire la suite avec impatience pour découvrir le fin mot de cette troublante histoire ! Un roman vraiment intriguant et captivant.

Afficher en entier
Diamant

Labyrinthe est génial, j'ai une préférence pour ce premier tome. L'histoire et le suspense nous invitent à continuer le livre, c'est original!

Afficher en entier
Diamant

Un superbe livre, une vrai bombe avec ce qu'il faut de dystopie. J'ai adorer le Labyrinthe dans son integralité. J'ai adorer l'univers. Cependant la suite bien moins plu.

Afficher en entier
Bronze

Mouaif...

Premier tome d'une nouvelle trilogie dystopique Young Adult qui sera suivi de la terre brûlé et le remède mortel. le roman à la mode en ce moment.

"Je m'appelle Thomas". C'était la seule chose qu'il se rappelait.

Largué au milieu d'une petite communauté d'ado d'environ 40 garçons, en vase clos avec une énigme à résoudre : Comment sortir de là, qui suis-je, où suis-je, dans quel état j'erre ? Par le labyrinthe en constant changement et ses périls mortels. D'autant que son arrivée et celle d'une fille, rendez-vous compte, une fille parmi tous ces mâles, préfigurent de grands changements dans le train-train de la communauté qui cherche sans vraiment trouver depuis maintenant deux ans.

Le cube ? Au moins dans ce film, les promeneurs se faisaient découper en rondelles et hacher menu. Ici, c'est plus soft. Ah oui, littérature jeunesse oblige (mais on meurt quand même).

Alors OK, phrases courtes, dialogues courts se voulant percutants, frais et légers, se mangeant sans faim, vocabulaire adapté et emploi à foison de mots tels que Plonk ( déjections humaines plus communément appelées merde), tocards, blocards.... Geignards oui.

Et pourtant ils sont choyés, nos soi-disant Robinson Crusoé du labyrinthe, ils découpent leur viande eux-même à même la bête, mais ils mangent des cookies et on leur fournit tout ce qu'il faut pour se laver les dents (non, c'est pas dans le livre, mais un bon ado bien comme il faut, doit se laver les dents au moins deux fois par jour et deux minutes à chaque fois mesdames).

Je fais des choix hasardeux en ce moment dans mes lectures, et je crois que je vais arrêter le YA qui, non seulement ne me comble pas (ou plus puisque j'en ai aimé pas mal des livres de ce genre), mais à tendance à m'exaspérer un tantinet.

Et pourtant, il ne dégoulinait pas de bons sentiments et de romance niaise ce roman. C'est peut être cela qui m'a manqué ?

Et pourtant il y avait une belle gradation dans l'intensité dramatique, un suspense savamment entretenu, un bon dosage des informations sur le background arrivant au compte goutte, mais suffisamment vite pour éviter de se dire qu'ils nous gonflent et nous baladent un peu inutilement dans leur terrain de jeu.

Bon, clifhanger final grillé dès le début, c'est de votre faute, vous tous commentateurs... Allez, non c'est de la mienne, je n'avais qu'à pas vous lire.

Mouaif. Lirai-je le tome 2 ? Probablement, mais pas tout de suite...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lulaly 2020-02-04T16:27:19+01:00
Or

Ayant vu les films,j'ai voulu découvrir les livres aussi. Sans surprise, je préfère les livres. L'univers et l'ambiance sont beaucoup plus sombres. Certains éléments ont été complètement occulter aussi. Ce qui donne une histoire bien différente de ce qu'on croit connaitre. J'ai hâte de lire la suite du coup.

Afficher en entier
Or

ce livre est vraiment super , j'ai adoré.La trame , les personnages , juste l'histoire globale tout ça est juste génial.(Je me répète une peu !!)

Afficher en entier
Argent

J'ai vu le film et lu le livre juste après et j'ai pas été déçue, c'était si bien et plein d'action je l'ai pas lâché une minute !

Une saga à lire absolument.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode