Livres
482 287
Membres
468 997

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Espionne



Description ajoutée par lelette1610 2016-11-16T19:27:21+01:00

Résumé

“La femme qui en savait trop

« Femme émancipée dans un monde gouverné par les hommes, j'ai été condamnée pour espionnage quand tout ce que j'avais obtenu de concret était des commérages dans les salons de la haute société. » Ainsi Paulo Coelho fait-il parler Mata Hari, cette femme d'exception fusillée le 15 octobre 1917 dans les fossés de Vincennes... Née aux Pays-Bas, Margaretha Zelle s'est mariée très jeune à un militaire jaloux cantonné à Java. L'union tourne court. Libre, celle qui se fait désormais appeler Mata Hari se retrouve à Paris. La « Salomé des temps modernes » s'y dénude en public en exécutant de fausses danses orientales et, courtisée par Picasso et Modigliani, a de multiples relations avec des hommes - français, allemands, russes - dont la réputation devait être défendue à tout prix. Alors, coupable ou innocente.

source : le grand livre du mois

Afficher en entier

Classement en biblio - 112 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Mishakal-Yveldir 2019-10-06T11:48:00+02:00

Je parlerai de mes danses – bien que j’ai des portraits montrant une grande partie des mouvements et des costumes. Contrairement à ce que disaient les critiques qui n’ont jamais su me comprendre, quand j’étais sur scène, j’oubliais simplement la femme que j’étais et j’offrais tout cela à Dieu. C’est pourquoi je me déshabillais avec autant de facilité. Parce que moi, à ce moment-là, je n’étais rien ; même pas mon corps ; j’étais seulement les mouvements qui communiquaient avec l’univers.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Julie1991 2019-11-22T23:27:17+01:00
Argent

J'ai lu plusieurs ouvrages de Paulo Coelho, certains que j'ai aimé, d'autres où j'ai du m'accrocher. J'étais un peu septique pour ce livre, et finalement je l'ai dévoré d'une traite. Il se lit très facilement et on n'a juste pas envie qu'il se termine... C'est un genre de livre historique, romancé, sur l'incroyable Mata Hari... L'écriture de Coehlo est toujours aussi fluide et aisée. L'espionne est un livre simple et bien romancé qui se lit rapidement. Sans être un chef d'oeuvre on passe un bon moment à découvrir cet illustre personnage qu'est Mata Hari

Afficher en entier
Commentaire ajouté par RaissaM 2019-11-21T20:57:04+01:00
Or

Hyper interessant pour découvrir l’histoire de Mata Hari même si des éléments sont inventés. La mise en scène par la correspondance est plutôt addictive et c’est très bien écrit. Je recommande !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lildrille 2019-10-10T12:47:26+02:00
Or

Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de ce roman est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=32822

J'ai mis la note de : 19/20

Mon avis : L’espionne est un roman historique qui raconte une bonne partie de la vie de Mata Hari, cette figure célèbre tuée car accusée de trahison et d’espionnage. Après lecture de ce livre, on se rend finalement compte que l’on ne savait pas grand-chose sur ce personnage connu de tous mais méconnu en profondeur.

L’auteur a effectué un travail de recherche remarquable pour nous faire découvrir les premiers pas de Margaretha Zelle, connue sous le pseudonyme de Mata Hari. Le livre est parsemé de photos d’époque en noir et blanc qui nous permettent de voir la jeune femme sous ses différentes facettes : on la voit à l’apogée de sa gloire, dans une de ses fameuses tenues de danse, puis on la voit quelques années plus tard, avec plus de poids, et bien plus de soucis à régler. Ces photos nous font plonger davantage dans le passé et bouleversent. La toute fin présente également des documents archivés ainsi que des coupures de journaux.

La narration du roman est intéressante et prenante. Les trois-quarts du livre sont écrits par l’héroïne, à la première personne, alors que la dernière partie est écrite par Maître Clunet, son avocat, également à la première personne. Ces deux sections sont traitées de manière épistolaire étant donné que Mata Hari correspond avec son avocat en attendant le verdict du gouvernement. Elle lui raconte sa vie, clame son innocence, et lui explique tout en lui demandant de transmettre ses écrits à sa fille afin qu’elle sache qui était véritablement sa mère.

On suit la jeune femme dès ses premiers pas en Hollande, on voyage avec elle dans de nombreux pays, jusqu’en France où ses spectacles font fureur un bon moment, juste avant que le gouvernement allemand ne veuille faire appel à ses services. Ces passages, en plus d’être palpitants car dévoilant des secrets d’histoire, sont aussi bien documentés et représentent un vrai retour en arrière, commençant peu avant l’exposition universelle de France présentant pour la première fois la grande tour d’acier que l’on connaît aujourd’hui sous le nom de Tour Eiffel. Le lecteur profite de multiples références de cette époque, comme celles de noms d’artistes connus encore de nos jours, ainsi que de nombreuses évocations quant aux évènements ayant provoqué la première guerre mondiale. Peu après la deuxième moitié du roman, Mata Hari est en pleine Première Guerre mondiale et ses rencontres comme ses affaires privées, nous font vivre l’évènement loin du front mais en plein dans les intrigues.

L’écriture est belle, poétique et même souvent philosophique. Beaucoup de dialogues sont simplement magnifiques et nous font réfléchir. Les métaphores sont bien construites et les images dégagées enchantent et font rêver. Les personnalités que Mata Hari côtoie lui parlent de danse, d’art en général, de peinture et de liberté. La jeune femme cherche à vivre pleinement, ce qui n’est pas si évident lorsque l’on est une femme comme elle, extravagante, aimant danser devant des inconnus et devant se prostituer, dans une société où les hommes craignent les femmes voulant s’élever. Mata Hari a un caractère un peu rebelle, et sait très bien où elle veut aller. Méprisante, sournoise, provocante, mais aussi méprisée, blessée, perdue. On s’attache vite au personnage, vivant avec elle ses souffrances et ses joies, et s’inquiétant pour elle jusqu’à la fin, bien que l’on sache très bien comment cela va se terminer. Une femme en avance sur son temps qui a su jouer avec les puissants et qui se sera fait avoir par un monde manipulateur, prétentieux et égoïste.

Le rythme de lecture diminue en intensité vers le milieu du livre. Mata Hari voyage alors beaucoup et il faut bien retenir les noms de ses connaissances pour suivre ses péripéties sans rien mélanger. Les ellipses nous perdent quelque fois et demandent une certaine concentration tant l’auteur accélère ou passe sous silence certains moments de sa vie.

L’auteur ne détaille pas en profondeur la vie de Mata Hari et reste plutôt vague à beaucoup d’endroits. On survole les étapes importantes de sa vie et notamment celle où elle est espionne. Mata Hari reste ainsi un mystère pour nous, bien que la conclusion donnée par l’auteur soit explicite et claire. Ces décisions d’écriture permettent au lecteur de s’imaginer certains faits et de se faire ses propres réflexions quant à ce personnage énigmatique.

Cette biographie romancée nous donne envie de nous renseigner davantage sur cette femme et reste un vrai plaisir de lecture, tout en finesse et poésie. Les émotions de Mata Hari nous touchent et ne laisseront aucun lecteur indifférent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mishakal-Yveldir 2019-10-06T11:48:18+02:00
Lu aussi

http://enquetedesaveurs.fr/lespionne-paulo-coelho

Ça faisait de nombreuses années que je n’avais pas lu de Coelho. Le dernier étant « La Solitude du vainqueur » qui récrie Cannes et son hypocrisie.

Cette fois, il a romancé le portrait de Mata Hari, à sa sauce. Je n’ai eu aucune compassion ni sympathie pour son interprétation. Et pire que tout, j’ai dû l’abandonner à 85% (185 pages) quand ce n’était plus un roman mais une suite de dossiers juridiques… Faut que ça reste distrayant bon sang… On sait dès le prologue qu’elle finit fusillée. Alors pourquoi traîner en longueurs sur son procès ?

Dans ce roman, la spiritualité fait défaut. On peine à croire que c’est du même auteur que l’Alchimiste, que j’ai lu 3 fois, pour m’éclairer dans de sombres périodes. Là c’est plat, creux, comme s’il n’avait rien à dire au final. Pas de message vraiment profond. Juste des parties de jambes en l’air avec des gens influents, des voyages, Paris et la mode…

C’est une énorme déception pour moi. J’ai toujours respecté cet auteur, je le lis depuis mes 15 ans. Et j’avoue que je ne sais plus quoi penser à son propos…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Noone 2019-09-04T21:05:53+02:00
Bronze

J'ai lu tous les Paulo Coelho (Sauf Hippie) et même avec des sujets aussi variés que ceux qu'il a abordé dans ses livres, je trouvais toujours un petit quelque chose, un chemin de réflexion mais là, rien. Non que l'histoire de cette jeune femme en avance sur son temps ne soit pas intéressante mais je n'ai rien trouvé de Paulo Coelho et pour l'histoire de Mata Hari, à peine plus de 200 pages (grosse écriture), ça fait court pour apprécier la femme et le mythe.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hathor13 2019-01-30T15:21:59+01:00
Argent

La vie de Mata Hari fait toujours rêver, une espionne et une danseuse. Mais c'est avant tout l'histoire et la vie d'une femme profondément indépendante rêvant d'une liberté que les femmes de son époque n'était pas autorisé à avoir et qui le payera de sa vie. Un très bon texte qui retrace sans fard la vie d'une femme qui pris son destin en main

Afficher en entier
Commentaire ajouté par stelkell 2018-06-15T22:41:45+02:00
Argent

J'ai un peu regretté d'avoir acheté ce livre, jusqu'à la troisième partie. J'ai pas grand chose d'autre a dire. C'est un roman qui ma laisser indiférente.

Afficher en entier
Diamant

La structure…

Ce roman est construit de façon très différente d’un roman classique. Si nous avons l’habitude de suivre une narration basique, à la première ou la troisième personne, ici le récit part un peu dans tous les sens, dans toutes les époques, dans tous les points de vue. On a Mata Hari, puis l’avocat. Et des lettres d’officiel. Mata Hari nous raconte sa vie, les événements par lesquels elle est passée pour en arriver à ce dernier instant. Réalisé sous forme de lettre, comme un roman épistolaire, ce récit est vivant et plutôt intimiste. La plume de Paulo Coelho est subtile et élégante, parfois poétique et je me suis laissée transporter par cette histoire enivrante…

Un récit historique…

Plongé au cœur de cette époque difficile que celle de la première Guerre mondiale, nous rencontrons Mata Hari, une jeune femme désirant plus que céder aux moindres désirs de son époux et s’occuper du foyer. Paulo Coelho nous livre un récit d’une richesse incroyable et d’une finesse telle que nous sommes happé du début à la fin. Fort de nombreuses sources et d’aides extérieures, l’auteur a tenté de nous retranscrire la vie de cette femme exceptionnelle le plus fidèlement possible, tout en nous précisant bien que certains éléments ont été modifiés, certains événements altérés pour le bien de l’intrigue. Il parsème également son oeuvre de documents d’époque, rendant le récit encore plus réaliste.

Une femme incroyable…

Finalement, qui était Mata Hari ? Une espionne ? Une femme aux passions débridées ? Une danseuse ? Une épouse ? Une femme trop en avance sur son temps ? Mata Hari se révèle d’une pluralité incroyable, tant, qu’elle représente toutes ces faces à la fois, sans en être aucune d’elles. Belle, irrévérencieuse, intelligente, irrésistible… Une femme forte, et plus que tout, indépendante. Une femme qui a su déjoué son destin d’épouse puis mère. Une femme qui a su prendre en main sa vie, pour la vivre comme elle l’entendait. Était-elle vraiment une espionne ? Ne jouait-elle pas ainsi sur les deux fronts sans jamais donner aucune véritable information à aucun des deux partis ? Jusqu’au bout, elle resta à l’image de sa vie : forte, fière et libre !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ninou08 2018-03-24T16:44:08+01:00
Lu aussi

Ce roman m'a permis d'en apprendre un peu plus sur Mata Hari, en d'autres aspects que ceux que je connaissais. Je n'ai cependant pas vraiment accroché à la narration à la première personne, qui, pour moi, rendait juste le personnage agaçant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chevalerie 2018-01-31T18:32:46+01:00
Bronze

J'ai lu Beaucoup des écrits de Coelho, je suis plutôt fan. Pour ce Livre changement total de style.....c'est raté!

Quelle déception, j'attendais beaucoup de ce livre mais 133 pages pour Mata Hari......cela veut simplement dire que l'on survole le thème.

J'aurais adoré qu'il aille au fond des choses et je pense qu'il y avait matière!

Dommage!

Afficher en entier

Date de sortie

L'Espionne

  • France : 2016-11-16 - Poche (Français)

Activité récente

RaissaM l'ajoute dans sa biblio or
2019-11-21T20:54:22+01:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 112
Commentaires 22
Extraits 14
Evaluations 40
Note globale 7.3 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode