Livres
473 092
Membres
446 560

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

« Beaucoup de choses risquaient de se produire en un an. Je me suis soudain rendu compte qu’il fallait que je profite au maximum de cet été, qu’il fallait que je le rende inoubliable, pour le cas où il n’y en aurait pas d’autre. Après tout, j’aurais bientôt seize ans. Je grandissais, moi aussi. Les choses ne pouvaient pas rester indéfiniment les mêmes. »

Afficher en entier

Quand j'ai été certaine qu'il était profondément endormi, je lui ai chuchoté au creux de l'oreille:

- Conrad, il n'y a que toi. Pour moi, il n'y a jamais eu que toi.

Afficher en entier

Avant, je me représentais toujours mon avenir avec le même garçon. Dans mes rêves, mon futur était figé. Certain.

Je ne l'avais pas imaginé ainsi. Moi, en robe blanche sous une pluie battante, courant vers la voiture. Lui, me précédant pour ouvrir la portière côté passager.

-Tu es sûre? me demande-t-il.

-Non, dis-je en montant.

Mon futur est incertain. Mais il m'appartient.

Afficher en entier

Soudain, j'ai compris. Il m'avait manqué, tout ce temps. Si on allait au fond des choses, voila ce qui en ressortait : et même si à cet instant précis, il se trouvait à quelques centimètres de moi, il me manquait plus que jamais.

Du coin de l'œil, je l'ai observé en songeant : Reviens. Redeviens celui que j'aime, le Conrad de mon souvenir.

Afficher en entier

Conrad m'a essuyé le menton avec son tee-shirt . C'était peut-être le geste le plus tendre qu'on ait jamais eu pour moi . Ma tête s'est mise à tourner , mes jambes à flageoler . Tout ça à cause du regard qu'il avait posé sur moi durant ces quelques secondes .

L'été devant nous ( tome 3 ) Belly & Conrad

Afficher en entier

Décontenancé lui aussi, il a laissé retomber sa main.

- Dis-moi juste une chose, Belly. Pourquoi vous marier maintenant ? Pourquoi pas simplement vous installer ensemble ?

Je m'étais posé la même question. Et je n'avais toujours pas trouvé de réponse satisfaisante. J'ai voulu m'éloigner, mais il m'a emboîté le pas et a refermé ses bras autour de mes épaules.

- Lâche-moi !

Je me suis débattue, il a tenu bon.

- Attends. Attends, Belly.

Mon coeur s'emballait. Et si quelqu'un nous voyait ? Et si quelqu'un nous entendait ?

- Si tu ne me laisses pas, je vais hurler.

- Écoute-moi, rien qu'une minute. Je t'en supplie ..

Sa voix était étranglée et rauque. J'ai poussé un soupir de capitulation. Dans ma tête, j'ai entamé le compte à rebours. Soixante secondes, il n'obtiendrait pas davantage de moi. Je lui donnais la parole pendant soixante secondes, puis je m'éloignerais sans un regard en arrière. Il y a deux ans, je rêvais de l'entendre me dire ça. A présent, il était trop tard. Tout bas, il a commencé :

- Il y a deux ans, j'ai merdé. Seulement pas pour les raisons que tu t'imagines. Cette nuit-là .. Tu t'en souviens ? La nuit où nous sommes rentrés de la fac, la nuit où il tombait des cordes et où nous avons dû nous arrêter dans un motel. Tu t'en souviens ?

Bien sûr que je m'en souvenais.

- Cette nuit-là, je n'ai pas fermé l'oeil. Pendant des heures, j'ai tourné et retourné le problème dans ma tête. Quelle était la bonne décision à prendre ? Parce que je savais que je t'aimais, mais je savais aussi que c'était impossible. Je n'avais pas le droit d'aimer à l'époque. La mort de ma mère m'avait laissé dans un tel état de colère. Je la sentais bouillir en moi constamment, j'avais l'impression que je risquais d'exploser à chaque instant.

Il a inspiré avant de poursuivre :

- Je n'avais pas la force de t'aimer comme tu le méritais. Et j'en connaissais un qui en était capable. Jer'. Son amour pour toi était sincère. Si je t'avais retenue, je t'aurais blessée, je le savais. Je n'étais pas en état de t'aimer. Alors je t'ai laissée partir.

J'avais arrêté de compter depuis un moment. Je me concentrais entièrement sue ma respiration. Inspirer. Expirer.

- Mais cet été .. Bon sang, cet été.Me retrouver près de toi, discuter comme avant, découvrir que tu me regardes toujours de la même façon.

J'ai fermé les yeux. Seul qu'il disait n'avait aucune importance, seul comptait ce que moi je me disais.

- Il a suffit que je te revoie pour que tous mes plans tombent à l'eau. Je ne peux pas .. J'aime Jer' plus que n'importe qui. C'est mon frère, ma famille. Je me déteste pour ce que je suis en train de faire.Pourtant quand je vois ensemble, je le déteste aussi.

Sa voix s'est brisée quand il a conclu :

- Ne l'épouse pas. Ne reste pas avec lui. Sois avec moi.

Afficher en entier

-Je t'aime encore, m'a-t-il apostrophée.

Je me suis pétrifié. Puis, lentement, j'ai pivoté sur les talons pour lui faire face.

-Ne dis pas ça.

Il s'est approché d'un pas.

-Je ne suis pas sure d’être capable de te sortir complétement de ma tête. J'ai le sentiment... que tu resteras toujours là. Ici, a-t-il ajouté en posant sa main, doigts recroquevillé, sur son cœur.

Afficher en entier

Conrad s'approche de moi et soulève en souriant le magazine aux page gondolées par la sueur.

-Tu as des mots imprimés sur les joues.

-Qu'est-ce qu'ils disent? je demande en plissant les yeux.

Il s'accroupit à côté de moi avant de répondre:

-Je ne sais pas...Laisse-moi regarder un peu...

Il m'observe de son air sérieux. Puis il se penche pour m'embrasser, ses lèvres ont le goût frais et salé de l'océan.

Afficher en entier

_Je t’aime depuis que j’ai dix ans.

Il n’a pas réussi à dissimuler son trouble.

_Tu es le seul garçon auquel j’aie jamais pensé. Toute ma vie, il n’y a eu que toi. Tu m’as appris à danser et tu m’as sauvée le jour où j’avais nagé trop loin. Tu t’en souviens ? Tu es resté avec moi, tu m’as ramené au rivage. Tout le temps où on était dans l’eau tu répétais : « On y est presque. », et j’y ai cru, parce que je croyais tout e qui sortait de ta bouche. Comparé à toi, tout le monde est aussi insipide qu’un cracker, même Cam. Et j’ai horreur des crackers, tu le sais. Tu sais tout de moi, tout ; tu sais même que je t’aime.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode