Livres
472 331
Membres
444 555

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Commentaire de La_Marmotte

L'évangile cannibale


Commentaire ajouté par La_Marmotte 2015-07-25T23:09:18+02:00

Un petit livre vite lu dont j'ai encore accéléré la lecture sur la fin pour terminer plus vite, déçue, presque, de l'avoir commencé. Précisons : l'idée est originale et bien fichue, mais je ne m'attendais pas vraiment à ça. Ca quoi ?

L'écriture, pour commencer. A la première personne, celle de Mathieu Cirons, pensionnaire des Mûriers, qui raconte les événements. Vieillard cynique, odieux et un brin (trop) parano. Dans cette liste, la parano qui s’accentue au fil du récit pour y court-circuiter le raisonnement logique est le trait qui m'a le plus dérangée; tellement que j'ai été incapable de ressentir la moindre empathie avec le personnage et que je n'avais qu'une envie, m'en débarrasser au plus vite. Quant au reste, c'est le cliché du vieux qui méprise les infirmières, sa famille, le monde entier et dont la seule joie est de pourrir la vie de tous les gens qui gravitent autour de lui sans une seul fois se remettre en question - vous me direz, à cet âge...

Les éléments mystiques ensuite. On est d'accord, c'est un évangile, il a ses apôtres, des liens avec les écritures Spoiler(cliquez pour révéler) tout part d'un semblant de prophétie de la part d'une résidente en qui tous voient un quasi messire . Pourquoi pas finalement, mais quant Mathieu lui même commence à partir dans le délire mystique, on a du mal à adhérer (cf ci-dessous "Nous sommes les derniers êtres vivants, il faut absolument procréer" qui est effectivement un passage choquant).

Enfin, il ne s'agit ici que d'un road trip en fauteuils roulants d'une bande de cadavres en sursis dont chacun sait que sa vie est derrière. C'est fabuleux en détails lorsque le quotidien est décrit (entre les chaises roulantes et les couches...), ça devient lassant sur la fin lorsqu'on se rend compte que le scénario n'aboutit au final sur rien d'autre. De plus, l'écriture est simplissime, excessivement courte, pour coller au mieux à un récit fait d'un simple citoyen nonagénaire et sur ce point précis, je n'ai pas du tout apprécié le style voulu de l'auteur.

A réserver à un public averti (non pas pour les zombies, mais plutôt pour la vie quotidienne des ex-résidents des Mûriers), en espérant que vous n'avez personne en maison de retraite car, ici, ce ne sont pas les zombies qui font le plus peur...

Afficher en entier

Répondre à ce commentaire

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode