Livres
421 697
Membres
338 593

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de L'Expédition H.G. Wells ajouté par Palmyre 2018-05-02T09:53:11+02:00

Ce soir là, j'envoyai un SMS à Jaya pour savoir ce qui s'étais passé avec Simon. Elle me répondit que le docteur Rust l'avait renvoyé Lorsque je retournai travailler au dépôt, je trouvai les magasiniers rassemblés autour du bureau inoccupé de Mme Callender, en train de discuter de ce fâcheux épisode.

Afficher en entier
Extrait de L'Expédition H.G. Wells ajouté par Penny5 2018-01-03T21:42:12+01:00

Soudain, j’entendis comme un dérapage derrière moi, suivi d’un fracas. Je levai les yeux de ma manette, très étonné. Une bourrasque avait soufflé, venant de nulle part. Elle avait fait tomber du mur mon nouveau poster de manga, renversé ma lampe, et... Est-ce que j’avais la berlue ? Lentement, juste devant moi, un objet était en train d’apparaître.

Non, mes yeux ne me jouaient pas un tour. La chose se souleva. C’était une machine à peu près grosse comme un ballon de foot, en métal étincelant. Elle était munie d’engrenages, de tiges et de boutons, et surmontée d’une selle, sur laquelle étaient assises deux petites poupées. Qui bougeaient comme si elles étaient vivantes. 

Afficher en entier
Extrait de L'Expédition H.G. Wells ajouté par nf23 2016-05-02T16:01:08+02:00

Le chevalier était à peu près grand comme une lampe de bureau. Il bougeait lorsqu'on tournait une manivelle. Il portait une armure, mais on pouvait la soulever pour voir à l'intérieur et régler le mouvement, qui était activé par des poulies et des câbles. Le mécanisme qui contrôlait son cou était particulièrement impressionnant : le chevalier pouvait bouger la tête exactement comme une vraie personne. Je comprenais pourquoi tout le monde s'acccordait à dire que Léonard de Vinci était un génie.

Alors que je faisais exécuter au chevalier ses différents gestes, ma "vision mécanique" se déclencha. Les mouvements de l'automate m'apparurent sous la forme de lignes lumineuses tracées dans l'air. Pendant de longues minutes, j'observais tour à tour mes propres bras et ceux du chevalier. Je me rendis compte que mes muscles fonctionnaient à la manière de poulies qui tournaient et de câbles qui s'allongeaient. L'espace d'un instant, je me demandai si j'étais moi-même un automate. Est-ce qu'un génie m'avait fabriqué, moi aussi?

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode