Livres
540 694
Membres
571 477

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Extraordinaire Voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa



Résumé

Un voyage low-cost … dans une armoire Ikea ! Une aventure humaine incroyable aux quatre coins de l’Europe et dans la Libye post-Kadhafiste. Une histoire d’amour plus pétillante que le Coca-Cola, un éclat de rire à chaque page mais aussi le reflet d’une terrible réalité, le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle, sur le chemin des pays libres.

Afficher en entier

Classement en biblio - 980 lecteurs

extrait

... ... les intelligents, c'est les plus faciles à arnaquer. Ils sont sûrs d'eux, alors ils ne font pas attention. Ils pensent que personnes ne pourra les avoir. Et hop, dans le sac! C'est leur assurance qui les perd. Les idiots, eux, c'est différent. Ils sont habitués à ce qu'on les prenne pour des cons depuis toujours, alors dès qu'ils ont affaire à un baratineur, ils font beaucoup plus attention. Ils décortiquent tous vos mouvements. Ils ne vous lâchent pas du regard. Ils ne laissent rien passer. Et du coup, paradoxalement, c'est beaucoup plus dur de les embrouiller.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

D'abord, on rit à la lecture des aventures rocambolesques du héros au nom imprononçable, un peu fakir, beaucoup escroc. Puis on est ému par les souffrances de tous ces clandestins à la recherche de l'Eldorado (pour eux c'est l'Europe). Bien sûr dans le roman les clandestins ont tous un grand cœur et un grand courage alors que les autorités européennes sont dures et sans pitié. Peut-être que dans la vraie vie tout n'est pas si blanc ni si noir. Mais notre héros qui, dans sa vie, a beaucoup menti, beaucoup trompé, beaucoup escroqué (toutefois c'est un escroc sympathique) trouve peu à peu le chemin de sa rédemption en ouvrant son cœur à la solidarité et l'aide à autrui. Tout ça est pétri de bons sentiments mais amène à réfléchir sur notre condition de nantis face à toute cette misère.

Et ne croyez pas qu'il s'agit d'un livre de morale, au contraire, c'est très agréable et facile à lire, avec une bonne dose d'humour

Afficher en entier
Lu aussi

Marrant, léger, j'ai cependant eu quelques mal à entrer dans l'épopée surréaliste de ce fakir devenu écrivain.

Les jeux de mots employés étant pourtant comiques, le ton 'léger' de ce petit bijou n'était probablement pas ce dont j'avais besoin et ce, encore moins compte tenu du sujet dont il traite.

Je le conseille donc à toute personne ayant besoin d'une petite pause sans toutefois s'attendre à une véritable aventure.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Lecture en plusieurs phases pour ce roman court….très long à lire (en ressenti).

Les 80 premières pages nous plantent le truc (oui c'est pas fifou donc "truc" ça convient bien).

C'est sympa, il y a de l'humour (mais lourd l'humour...voir raciste limite-limite...donc hem), ça se lit facilement, mais il y a certaines réflexions qui m'ont... je sais pas. Ce n'était pas vulgaire (encore que) mais...sensation de vulgarité.

D'ailleurs les blagues sur les noms d'un peu tous les protagonistes c'est redondant et loin d'être drôle. (Ma réaction : moue des lèvres et yeux levés au ciel)

En atteignant la page 160 :

Le "roman" du fakir why not...mais je me suis dit que l'auteur s'était fait un kiffe pour rallonger sa propre prose avec un gros hors-sujet.

On finit (laborieusement) par se laisser prendre : ça se lit, ça progresse, et en même temps ça ne décolle pas. Mais c'est plus digeste que les 160 premières pages qu'on a lu (c'est toujours ça). Par contre ça casse vraiment pas trois pattes à un canard, et je n'adhère pas à la plume de l'auteur (pour "La petite fille qui avait mangé un nuage grand comme la Tour Eiffel" dans ma PAL...le sac "Get Out Home" lui fait de l'œil).

On rebascule ensuite dans le "cru beauf" (remarque on ne l'avait pas vraiment quitté). Et bon bin le Fakir rédemption ou pas...il est plus antipathique qu'attachant avec sa fausse "bonne pensée" et ses arnaques à la "mords-moi-le-nœud". Son charisme est pauvre à mes yeux...du coup... bof-bof jusqu'au bout.^^'

Je plains Marie, et trouve qu'il ne mérite aucune des "chances" qui lui arrivent".

Etrangement le film qui en a été tiré (par l'auteur lui-même ce me semble) m'a laissé une impression de tendresse...logique toutes les pipes et autres réalités abjectes (l'immoralité du Fakir elle-même) y sont totalement gommées. Bonjour la contradiction, Soupir !

Aparté : pour avoir papoté du livre avec une libraire que j'apprécie...elle n'a jamais réussi à le finir (moi je me suis forcée pour la L.C...mais je confirme ni relecture, ni conservation à la maison).

Donc pour un "succès" un titre long et rigolo avec une couverture coloré et une bonne comm ça aide ! ^^

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai vécu cette lecture plus comme une expérience littéraire qu'autre chose. C'est tellement différent de ce que j'ai pu voir jusqu'à présent que je ne pourrais le comparer. Si j'aime découvrir des choses inédites, j'ai été déçue avec "L’Extraordinaire Voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea", je plaçais sans doute la barre trop haute, au vu de son statut de best-seller et de son résumé prometteur.

L'humour, bien que présent, avec notamment les jeux de mots concernant les prénoms et les personnages très caricaturés, ne m'a pas fait spécialement rire ou paru très drôle. Heureusement que j'ai écouté l'histoire, lu par Dominique Pinon, avec son humour pince sans rire, irrésistible. Ce roman, un peu fouillis et rocambolesque ne pêche pas par son manque d'originalité, mais plutôt par les péripéties, qui n'en finissent plus, du fakir. A chaque fois, on se dit, ça y est, on va enfin connaitre le dénouement, et en fait, ce moment n'est toujours pas arrivé. Certes, le thème des clandestins est très bien abordé, et apporte une touche de profondeur au scénario, qui m'a paru un peu trop superficiel autrement. En effet, il faut attendre presque la fin pour en apprendre plus sur Aja et enfin s'attacher à lui, il nous parait avant presque inconsistant, on ne connait pas les raisons de ses agissements, de son voyage, et cela est frustrant. On ne demande qu'à mieux connaitre les personnages, or cela prend du temps, et au final le lecteur se lasse de ces aventures sans queues ni têtes. Spoiler(cliquez pour révéler)Je ne sais que penser de la fin, elle me ravit tout en me paraissant un peu facile.

Afficher en entier
Pas apprécié

Comme l'indique le titre, nous suivons les mésaventures d'un fakir nommé Ajatashatru Lavash Patel, un véritable arnaqueur professionnel. Il a réussi à convaincre son village qu'il lui fallait absolument un lit à clous vendu chez Ikea, tout le monde s'est cotisé pour lui acheter un ticket d'avion pour un aller/retour vers la France. Le plan du fakir fonctionne bien... jusqu'à un certain point. Il va bien trouver le lit mais ne repartira jamais avec comme prévu. A la place, il va se retrouver enfermé dans une armoire Ikea et faire un long voyage bien malgré lui.

Avec moi, l'humour ça passe ou ça casse. Je ne suis pas sensible à tous les types d'humour et, malheureusement, celui de Romain Puértolas ne me parle pas du tout. J'aime bien les jeux de mots, quand ils sont intelligents et que l'auteur n'en abuse pas. Ce n'était pas le cas dans ce roman, ajoutez à cela une intrigue qui part dans tous les sens et vous obtenez des soupirs et des yeux levés au ciel. J'ai l'impression de lire "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire"(que j'avais bien aimé) en beaucoup moins bon, comme si l'auteur avait voulu surfer sur la vague de ces livres drôles aux titres exagérément longs. Honnêtement, je ne comprends pas pourquoi Romain Puértolas a eu un tel succès, je n'ai pas trouvé ce roman très bien écrit (par exemple, pourquoi répéter toutes les 10 pages que le fakir a un "regard Coca Cola", y a pas d'autres expressions pour la couleur brune ou bien est-ce un placement de produit ?!). Le thème des migrants est abordé légèrement, mais je n'ai pas vraiment compris la démarche de l'auteur (parler d'un sujet très sérieux au beau milieu d'une histoire qui se veut désopilante, je ne sais pas si c'est judicieux). Je suis quand même allée jusqu'au bout, même si je n'ai pris aucun plaisir et que je n'ai pas ri une seule fois, j'avais envie de continuer l'histoire et savoir la fin.

Je pense que c'est le premier et le dernier Puértolas que je lis, je suis vaccinée !

Afficher en entier
Argent

Ce livre m'a fait beaucoup rire et j'ai apprécié l'originalité du scénario ! J'ai trouvé le personnage d'Ajatashatru touchant malgré ses escroqueries, j'ai apprécié de suivre son évolution et ses péripéties. Il y a aussi dans ce livre un beau message d'humanisme, en nous incitant à prendre conscience de la souffrance et des difficultés d'autrui.

Toutefois, quelques éléments du scénario m'ont paru peu crédibles et parfois, la présentation des personnages était un peu trop caricaturale pour moi, ce qui a affaibli, pour moi, la portée et l'impact du roman. Ces quelques bémols sont néanmoins compensés par un humour qui a très bien fonctionné pour moi, ce roman reste donc une belle découverte.

Afficher en entier
Diamant

J'ai adoré!! C'est drôle à en mourir ; mais pas seulement ,c'est aussi une aventure juste en matière social .C'est vraiment un livre à lire .

Afficher en entier
Or

Un très bon petit livre qui se laisse lire. J'ai découvert Romain Puertolas avec ce livre il y a trois ans en vacance. Allongé sur un transat il a été un petit compagnon vraiment agréable. J'aurais voulu que le plaisir de cette lecture dure encore et encore. Malgré le temps passé je garde en mémoire de très jolis passages plein d’humour et d'humanité.

Afficher en entier
Lu aussi

Livre facile à lire et idéal pour une pause lecture sans prise de tête en période de confinement ^^. Malgré cette légèreté apparente, le livre aborde la thématique des migrants clandestins qui tentent de parvenir "du bon côté" de la Méditerranée

Afficher en entier
Or

Un superbe livre. Une façon drôle et émouvante d'aborder la problématique migrante. C'est une histoire authentique, avec des pointes d'humour et surtout beaucoup de vérités. On fait un tour d'Europe (+ un ou deux autres pays) en une seule aventure rocambolesque, mais qui nous fait nous interroger sur les choses essentielles dans la vie. C'est une ode à l'ouverture au monde et aux autres, très bien écrit et qui fait passer par tous les sentiments.

Afficher en entier
Lu aussi

a lire a la plage pour s'aérer la tête

Afficher en entier

Prix littéraires

  • Finaliste Prix Renaudot 2013 Finaliste
    Prix Renaudot 2013
  • Sélectionné Prix Renaudot 2013 Sélectionné
    Prix Renaudot 2013
    Renaudot des lycéens

Dates de sortie

L'Extraordinaire Voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa

  • France : 2013-08-21 (Français)
  • France : 2015-03-18 - Poche (Français)

Activité récente

Quilla l'ajoute dans sa biblio or
2020-12-18T20:17:59+01:00

Titres alternatifs

  • L'Extraordinaire Voyage du fakir - Français

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 980
Commentaires 177
extraits 51
Evaluations 276
Note globale 7.17 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode