Livres
475 872
Membres
454 204

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'habit ne fait pas le moineau



Description ajoutée par choupy78 2019-11-04T19:02:19+01:00

Résumé

Présentation de l'éditeur

Quand une drôle de rencontre vous donne des ailes…

Maxine, vieille dame excentrique souffrant de la maladie d’Alzheimer, s’échappe de sa maison de retraite, bien décidée à en finir dignement avec la vie.

Alex, jeune homme introverti au cœur brisé par un chagrin d’amour, cherche une raison de vivre.

Réunis au hasard d’un covoiturage dans une Twingo hors d’âge, les voilà qui s’élancent à travers le pays.

Mais quand Maxine est signalée disparue et que la police s’en mêle, leur voyage prend soudain des allures de cavale inoubliable…

C’est le début de la plus belle aventure de leur vie !

Une histoire joyeuse et touchante, portée par un duo de choc.

Afficher en entier

Classement en biblio - 25 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par choupy78 2019-11-04T19:01:15+01:00

- On a parlé de moi au JT !

- Oui, je sais. C'est chouette, hein ?

- Pas du tout ! C'est l'horreur. On m'a décrit comme un drogué !

-C'est normal, tout le monde s'imagine que tu en es un...

- On pense que je vous ai enlevée !

- Mais non. C'est juste une erreur d'interprétation. Un malentendu.

- Mes parents me croient coupable !

- Oui, alors ça, c'est vraiment moche.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par choupy78 2019-11-09T12:00:55+01:00
Or

Une lecture très sympathique et légère que j'ai quittée le sourire aux lèvres. Alex est certes un personnage un peu cliché mais il n'en reste pas moins attachant et ses difficultés face à la vie, bien au-delà de son chagrin d'amour, sonnent juste. Maxine est une femme (je ne me limiterai pas au mot grand-mère car elle représente bien plus que son âge) comme on en voit rarement, elle aime la vie par-dessus tout mais le traumatisme de la maladie et de la déliquescence de son mari la pousse à prendre une décision difficile : quitter le monde comme elle aura vécu plutôt que partir en légume, étrangère à elle-même.

La rencontre improbable des deux protagonistes donne lieu à la rencontre de deux perceptions de la vie qui tendent à s'opposer : le premier traverse l'existence sans s'attacher à la vie tandis que la deuxième est profondément ancrée dans le monde et dans sa vie qu'elle tient à mener comme elle l'entend.

La relation qui se noue entre eux et qui devient de plus en plus forte montre que ni la barrière de l'âge ni celle du désespoir ne peuvent s'opposer à un attachement sincère entre deux personnes qui s'intéressent l'une à l'autre. C'est parce que Maxine s'intéresse à Alex et a décidé de l'aider que le voyage devient une véritable aventure, et c'est parce qu'Alex est profondément touché par Maxine et la situation dans laquelle elle se trouve qu'il choisit de poursuivre sa route avec elle et de se lier à elle.

Leurs aventures sont pour certaines peu vraisemblable mais ça n'altère pas la qualité du roman et ces fantaisies donnent une touche supplémentaire de fantaisie à une aventure déjà rocambolesque.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kmydaukho 2019-09-12T00:26:26+02:00
Lu aussi

Alex,25 ans, cherche quelqu’un pour faire du covoiturage à bord de sa twingo pour allez à Bruxelles. Maxine 90 ans, a besoin de s’y rendre également mais pas pour les mêmes raisons. C’est comme ça que tout 2 se rencontre et qu’une grande aventure commence. Une aventure plutôt drôle et inhabituelle dans leur vie. Ensemble, ils vont vivre des choses assez incroyable et riche en émotions. Qui des deux remettra l’autre sur « pieds » ◾️

◼️

Alors, pour commencer je remercie l’auteur qui m’a gentiment offert son roman en Ebook. J’avais vraiment envie de le lire et je n’ai pas été déçue car cette lecture était vraiment sympa. C’est plutôt bien écrit, je dirai presque addictif ! À chaque page finie j’avais envie d’en commencer une autre pour savoir la suite . Par contre quelques éléments de l’histoire m’ont plutôt « perturbée/dérangée  ». Il y a une scène qui m’a grandement fait penser à une scène phare du film « Intouchable » avec Omar Sy. En fait, c’était la même pour moi. Et également le personnage de Maxine qui m’a vraiment fait penser à l’écriture de Virginie Grimaldi dans « Il est grand temps de rallumer les étoiles » surtout que l’histoire, même si elle est différente, est sur le même thème ! Bon, ok, mamie à apparement l’Alzheimer mais quand même ... Peut- être que les lectures des 2 étaient trop rapprochés car j’ai pas adhéré dans ce roman, à l’humour de Maxine. J’ai juste trouvé ça dommage car trop ressemblant. Et si on pousse plus loin encore dans ma critique littéraire, j’ai trouvé quelques bémols à la fin. Mais je vous laisse découvrir. (Je ne sais pas si ça interpellera quelqu’un autre que moi... mais je suis honnête donc je le dis!)

Hormis ça, l’histoire est bonne. Je me suis attachée aux personnages que j’ai trouvé bien sympathiques et touchants. Leur amitié naissante à été un plaisir à lire. Et je dois noter aussi que certaines phrases sont vraiment jolies, presque poétiques. J’ai surligné quelques belles citations ! Par contre sincèrement beaucoup trop de pages à mon goût pour ce genre d’histoire

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Manou60 2019-01-21T22:24:22+01:00
Or

Ma chronique : https://ettulisencoreemma.wordpress.com/2019/01/21/lhabit-ne-fait-pas-le-moineau-par-zoe-brisby/

Je remercie chaleureusement l’auteure, Zoé Brisby, de m’avoir permis de lire son roman en service presse via le site Simplement.Pro et pour sa gentillesse.

Alex est un jeune homme dépressif qui décide de partir pour Bruxelles, peut-être y trouvera-t-il une bonne raison de vivre ? Max, ou Maxine, jeune nonagénaire pleine de peps décide, quant à elle, de fuguer de sa maison de retraite. Elle part pour Bruxelles mais elle c’est pour y mourir. C’est ainsi qu’ils vont se lancer dans l’aventure du covoiturage et ce qui devait être un voyage tranquille de quelques heures se change en road-trip drôle et émouvant..

Dès les premières lignes, j’ai su que j’allais passer un excellent moment en compagnie d’Alex.. Ses réflexions et interrogations quant au choix de son futur camarade de voyage m’ont vraiment fait beaucoup rire. Puis, il rencontre Max et là… Je n’ai plus su décrocher de leurs aventures à tous les deux et ce jusqu’à la dernière page !

L’énorme point fort de ce roman sont les 2 héros. En effet, ils sont aussi éloignés l’un de l’autre que possible et pourtant la combinaison des deux est détonante et étonnante. Entre un Alex qui ne se remet pas d’un chagrin d’amour mais qui cache beaucoup d’autres fêlures et une Maxine dont la vie a été bien remplie mais pas toujours rose, il n’y a pas un moment de répit. Au fil de leurs échanges, le lecteur en apprend plus sur chacun d’eux, sur leurs vies, leurs passés, leurs attentes.. Alex est un jeune homme effacé, qui ne croit pas en lui.. A l’inverse de Maxine, la truculente grand-mère est expansive, amusante, voir même déjantée mais elle cache de nombreuses blessures au fond de son cœur.

Afficher en entier
Lu aussi

Un roman feel-good sans saveur.

J’ai néanmoins poursuivi ma lecture, curieuse de connaitre le fin mot de l’histoire. L’intrigue m’a donc suffisamment tenue en haleine pour tourner les pages… jusqu’au dénouement sans surprise.

De péripéties peu vraisemblables en discussions plus ou moins « philosophiques », nous apprenons ainsi à connaitre deux protagonistes. Alex est un « cliché sur pattes », je ne m’y attarderai pas. Maxine, pleine d’énergie, relève le tout, mais sa tendance à radoter à propos de sa « jeunesse » - marrante au début - devient longuette au bout des 550 pages. J’ai cependant apprécié le message plein de justesse et d’émotions à propos de la vieillesse et de la façon dont elle la vit.

Les personnages secondaires ne servent pas vraiment l’histoire. Dommage également pour leurs noms, qui ne laissent aucune place à la surprise. Un exemple ? Mme Durefer est la directrice de la maison de retraite où loge Maxine. Je n’en dis pas plus et vous offre de deviner son caractère !

Des extraits médiatiques (qui ont le mérite de pointer du doigt la manie des journalistes à monter la moindre info en épingle), aèrent judicieusement le récit. Cette touche humoristique est agréable.

La mise en page, avec des sauts de ligne impromptus, laisse à désirer. L’habit ne fait pas le moineau reste cela dit un roman qui se lit facilement grâce à la plume simple de Zoé Brisby.

Vous l’aurez compris, je n’ai pas vraiment accroché avec ce bouquin. Mais comme il est de mise dans ces rares cas, je vous conseille de vous faire votre propre opinion ! ;-)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pouchky 2018-07-22T21:55:41+02:00

Je viens de terminer ce roman, que j'ai adoré. s'il existe vraiment le chapitre 64, ôu l'histoire continue 5 ans aprés... comment pourrai je l'avoir svp.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fan06 2018-05-30T10:21:21+02:00
Diamant

Périple en covoiturage entre une nonagénaire fugitive et un jeune homme dépressif. Leur rencontre insolite et rocambolesque est jubilatoire et les dialogues hilarants, mais sous cet humour toujours omniprésent sont traités des sujets graves avec énormément de finesse et de sensibilité. Magnifique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Emel1ne 2018-05-19T23:29:09+02:00
Or

J'ai adoré !!! Ce roman m'a fait rire, m'a émue, m'a fait réfléchir... L'auteur aborde des sujets sensibles avec finesse, mélangeant humour, philosophie, sagesse, jeux de mots...

Et je ne m'attendais pas à ce type de personnages, ce fut une bonne surprise. Ils sortent des sentiers battus et j'ai adoré suivre leur cheminement.

Ce livre fut une découverte fabuleuse. Je recommande !

Afficher en entier
Diamant

A l’heure du covoiturage s’apparenté à un moyen de transport banal et économique, Alex un jeune homme dépressif, limite suicidaire depuis un échec lamentable dans sa tentative de séduction d'une femme dont il est épris, propose sa Twingo à destination de la Belgique. Sur le site spécialisé à cet effet, il accepte de conduire Max, persuadé qu’une présence virile l’aidera à mieux supporter son désespoir.

Mais c’était sans compter les surprises de la vie car Max se révèle être Maxine, une octogénaire fantasque qui fuit sa maison de retraite dans la perspective de se faire euthanasier en Belgique pour échapper aux conséquences fatales d'un Alzheimer encore au stade des prémices.

Le road movie pittoresque et rocambolesque mène cet équipage dans des aventures loufoques où chacun se découvre et s’apprécie peu à peu avec l'espoir de faire avorter les projets néfastes de l'autre. La gentillesse et la docilité d’Alex s’accorde malgré lui de l’espièglerie et l’enthousiasme de Max, cette grand-mère déjantée qui force l'admiration. Tout irait bien, sauf que leur voyage se métamorphose en cavalcade transgressive en apprenant par les ondes radiophoniques qu'un avis de recherche est lancé sur Alex, soupçonné du rapt de la vieille dame.

MON AVIS

Ce livre est une bouffée de bonne humeur et d’optimisme.

La combinaison de ce duo enchante le lecteur, devenu le spectateur d'une douce comédie.

La vivacité physique et intellectuelle de la pétillante Max est si contrastée avec l'humeur maussade de son jeune chauffeur qu'elle nous fait oublier son âge pourtant avancé. Voici une grand-mère si loin des clichés ternes des personnes âgées que tout le monde aimerait la côtoyer (pour ceux qui l'ont a l'esprit, on se rappelle "Poupette" de la Boum). On imagine bien cette octogénaire être la coqueluche de la maison de retraite, séductrice malgré elle des hommes qui s'y trouvent, séduits par son panache ; cela explique d'ailleurs tous les appels et stratagèmes inventifs mis en oeuvre de leur part pour retrouver cette indocile.

Sa force et sa bonne humeur communicative contaminent au fil de la route Alex, ce jeune homme désabusé, respectueux des règles et convenances. Sa gentillesse, et sa patience pressurées le rendent très attachant au lecteur et à Max, voire émouvant.

Leur trajet, muté en périple nous transportera sans arrêt dans des endroits loufoques et des situations rocambolesques mais pas si improbables que cela (panne d'essences, yourte, ...)

Ce livre est un scénario Idéal pour une comédie de qualité car y sont mêlés bons sentiments, humour, fantaisies, allusions musicales et filmographiques ; ce dynamisme fracasse le risque d'un huis clos automobile pénible. On aurait presque envie de s’inscrire sur les sites de covoiturage pour provoquer de telles rencontres.

Un véritable enchantement à lire car l’écriture fluide, agrémentée de proverbes détournés (cf. Ex : le titre) et de jolies réflexions sèmeront des sourires sans borne. On referme le livre à regret, mais l'auteur nous gratifie d'une suite à découvrir pour notre plus grand plaisir.

A LIRE ABSOLUMENT, MORAL GARANTI...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Leane-Belaqua 2018-03-22T15:48:15+01:00
Argent

L'habit ne fait pas le moineau raconte le road-trip de Maxine, une nonagénaire échappée de sa maison de retraite, et Alex, un jeune homme dépressif. C'est par un site de covoiturage que ces deux personnes se rencontrent. Leur but est d'aller à Bruxelles. Leurs motivations ne sont pas les mêmes. Maxine veut y mourir, Alex espère y trouver une raison de vivre. Dit comme ça, ça semble déprimant. En réalité, cette histoire regorge d'humour.

Les deux personnages sont totalement à l'opposé l'un de l'autre. Maxine est extravertie, originale, créative - surtout avec les expressions qu'elle revisite - et surtout, elle croque la vie à pleines dents. Alex de son côté est plutôt timide, raisonnable, et surtout, il a des idées noires. Réunis dans le même véhicule, ils se trouvent obligés d'apprendre à se connaître. Heureusement pour Alex, Maxine est une femme pleine de ressources et elle va essayer de lui redonner goût à la vie. Quant à lui, il va tout faire pour tenter de convaincre sa passagère de ne pas avoir recours à l'euthanasie. Ce duo improbable va vivre de jolies aventures en chemin, jusqu'au dénouement. Je me suis beaucoup attachée à ces deux étonnants héros. Ils m'ont émue chacun à leur façon, et j'ai adoré voir leur affection grandir au fil des pages.

C'est une histoire très touchante que nous livre ici Zoé Brisby. A travers l'humour, elle aborde des questions sombres. La dépression et le droit à une mort digne sont les fils conducteurs de son road trip. Le caractère bien trempé de Maxine permet d'adoucir une histoire qui pourrait être terriblement sérieuse. C'est une dame âgée comme on en trouve dans les albums pour enfants, une super mamie impossible à arrêter qui voit toujours le bon côté des choses et sait qu'il ne sert à rien de se précipiter. Mais ce qui m'a le plus amusée, c'est le sort qu'elle réserve aux expressions. Le titre n'est qu'un exemple parmi beaucoup d'autres. Si certains jeux de mots sont connus, d'autres sont assez originaux. J'ai bien ri en découvrant certaines de ses inventions. Cependant, j'ai aussi eu le coeur serré à chaque fois que les deux protagonistes se sont rapprochés de leur point d'arrivée. Je me suis tellement attachée à Maxine que je ne voulais pas qu'elle meure, et que je n'avais pas envie qu'Alex ait à gérer sa disparition en plus de sa dépression. Je ne vous raconterai pas la fin, ni le contenu, de cette aventure. Je vous invite à aller les découvrir par vous-même.

J'ai trouvé très judicieuse la façon dont Zoé Brisby utilise les médias dans son histoire pour critiquer le traitement des informations. En effet, il s'avère que la police prend Alex pour un kidnappeur et Maxine pour une femme fragile, ce qui donne un quiproquo amusant en trame de fond à ce voyage. Les médias s'en donnent à coeur joie et font s'emballer une machine qui n'avait pas besoin d'eux pour fonctionner au départ. Pour ce qui est de son style, Zoé Brisby nous propose une écriture facile à lire, très rythmée, qui donne à Maxine tout son relief et laisse la place suffisante à Alex pour exister.

Il existe un épilogue, qu'on peut demander directement à l'autrice. Bien que curieuse de savoir ce que l'autrice a écrit, je préfère rester sur la fin officielle qui laisse un peu de place à mon imagination. J'ai peur que le choix de Zoé Brisby ne soit pas conforme à l'image que je me fais de la suite. Alors je préfère garder la fin officielle, qui est pour moi très bien.

Conclusion : ♥♥♥♥ Ce road trip vous emmènera dans une cavale improbable avec deux héros tout aussi impromptus. C'est un régal à lire. Tristesse, joie, inquiétude, soulagement, on passe par toute une palette d'émotions face à ce texte qui offre d'agréables moments de lecture.

http://sweetie-universe.over-blog.com/2018/03/roman-l-habit-ne-fait-pas-le-moineau-z.brisby.html

Afficher en entier
Diamant

Dans ce roman nous allons faire la connaissance de Maxime une mamie de quatre-vingt-dix ans et Alex un jeune homme de vingt cinq ans, celui ci décide de partir à Bruxelles il dépose donc une annonce sur un site de covoiturage n’ayant pas envie de faire la route seul .Maxime ,elle décide de quitter la maison de retraite où elle vit et Bruxelles est également sa destination.Ils partiront tout les deux dans la twingo d’Alex direction Bruxelles.Maxime expliquera à Alex les raisons qui la pousse a effectué ce voyage et Alex fera de même .Au fil du voyage se tissera entre ces deux personnes un lien très fort ,ils vivront également de folles aventures tout au long de leur périple.

Alors WHAOU l’auteure a réussi à travers son roman à me faire rire et j’aime ça ,ce roman est rempli d’humour ,d’émotions et de tendresse.Les personnages sont très attachants et drôle.L’auteure nous emmène en voyage avec nos deux protagonistes avec une grande facilité on a l’impression d ‘être a bord de la voiture avec eux c’est génial.

Sa plume est fluide ,agréable à lire et très addictive .Ce roman est très bien écrit et se lit rapidement.

J’ai passé un excellent moment lecture ,ce roman fut pour moi un vrai coup de coeur et je prendrais autant de plaisir à le relire mais aussi une merveilleuse découverte et je compte bien poursuivre en lisant le premier roman de cette auteure qui a un véritable talent et qui n’a rien à envier au plus grand .

Alors faites- vous plaisir suivez ce lien et partez à l’aventure avec Alex et Maxime vous passerez j’en suis sur un excellent moment lecture mais aussi d’excellent fou rire.

Afficher en entier

Date de sortie

Sortie récente

"L'habit ne fait pas le moineau" est sorti 2019-05-29T21:16:05+02:00
background Layer 1 29 Mai

Date de sortie

L'habit ne fait pas le moineau

  • France : 2019-05-29 (Français)

Activité récente

Catzoue l'ajoute dans sa biblio or
2019-07-15T20:13:44+02:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Les chiffres

Lecteurs 25
Commentaires 17
Extraits 5
Evaluations 15
Note globale 8.53 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode