Livres
481 959
Membres
468 286

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Hérésie d'Horus, tome 13 : Némésis



Description ajoutée par ludo 2011-05-23T17:38:48+02:00

Résumé

Après les horreurs de Istvaan V, Horus déclare la guerre ouverte contre l’Imperium. Dans les ombres du palais de l’Empereur sur Terra, de puissants personnages se réunissent : leur plan consiste à envoyer une équipe d’assassins pour exécuter l’architraitre Horus et mettre un terme à cette guerre avant qu’elle n’embrase la galaxie.

Mais ils ne peuvent savoir qu’un autre assassin est déjà en route, son attention tournée vers la mort de l’Empereur.

Par l’auteur de La Fuite de l’Eisenstein, et Blood Angels : Deus Encarmine et Blood Angels : Deus Sanguinius.

Afficher en entier

Classement en biblio - 36 lecteurs

Extrait

GYGES PRIME ÉTAIT un monde assassiné, littéralement mort, rien de plus désormais qu’un amas de cendres. Autour du campement, des blocs d’une roche poreuse couvraient les environs, sous un épais brouillard bas constitué de poussières radioactives. C’était tout ce qu’il restait des cités soumises aux incessants bombardements orbitaux. Des arsenaux d’armements nucléaires avaient été vidés afin de mener cette planète sur l’échafaud, et, maintenant, sa dépouille gisait sous un suaire, un voile de mort et de silence qui nivelait tout.

Là, dans ce canyon où les envahisseurs avaient débarqué, de hauts murs de roche faisaient de leur mieux pour briser les vents furieux qui soufflaient depuis les étendues désolées. Des hommes ordinaires, tels ces soldats qui s’étaient consumés comme du vulgaire papier lorsque l’enfer s’était déchaîné, n’auraient pas survécu plus d’une heure dans un tel cauchemar. Mais les envahisseurs n’étaient pas des humains ordinaires.

Cet environnement mortel qu’était devenu Gyges Prime n’était rien de plus qu’une vulgaire contrariété pour eux. Une fois qu’ils auraient terminé ce qu’ils étaient venus faire, ils rejoindraient leur vaisseau resté en orbite et débarrasseraient de cette puanteur morbide leurs robes et leurs armures comme d’autres nettoieraient leurs bottes d’une boue un peu trop collante. Ils le feraient sans même y penser. Ils ne prendraient même pas une seule seconde pour considérer que l’air qu’ils respiraient était imbibé des restes de chaque homme, femme ou enfant qui avait, jusque peu de temps auparavant, considéré Gyges Prime comme sa demeure.

La planète était morte et cela avait rempli un but précis. La douzaine d’autres colonies du système de Gyges, toutes d’une plus grande valeur et plus peuplées que celle-ci, pourraient l’observer à travers leurs mnemoniscopes et contempler sa surface vide et glacée. Pourquoi décider d’attaquer ce monde et pas un autre ? La question avait été posée alors que le vaisseau croisait au large de chacun d’eux successivement et avait désormais une réponse : pour l’exemple.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents


Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 36
Commentaires 0
Extraits 1
Evaluations 3
Note globale 7.33 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode