Livres
482 752
Membres
469 827

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Hérésie d'Horus, tome 16 : L'Âges des Ténèbres



Description ajoutée par karrank 2012-03-11T01:08:18+01:00

Résumé

L'Histoire

Après sa trahison sur Istvaan, Horus entame sa campagne contre l’Empereur dans une guerre intergalactique dont l’enjeu n’est autre que Terra. Mais la route qui mène à cette ultime confrontation entre père et fils est longue, sept années de secrets et de silences, de complots et de stratagèmes échafaudés qui auront des conséquences d’un bout à l’autre de la galaxie. La vérité sur l’histoire oubliée des plus sombres années de l’Hérésie est sur le point d’être dévoilée, et avec elle des révélations qui secoueront l’Imperium jusque dans ses fondations. L’Âge des Ténèbres ouvre un nouveau chapitre de l’histoire de l’Hérésie d’Horus, avec des nouvelles écrites par les meilleurs auteurs de Black Library, dont Dan Abnett, Graham McNeill, James Swallow et Aaron Dembski-Bowden.

Afficher en entier

Classement en biblio - 31 lecteurs

Extrait

Il aurait aimé pouvoir pleurer. Mais les deux dernières années avaient changé son cœur en pierre : il lui en avait été trop demandé, trop de choses avaient été perdues, et il ne lui restait plus de chagrin à épancher. Des frères trahis, un des mondes d’Ultramar brûlé, et le rêve doré d’une unité galactique réduit en cendres. Un instant aussi singulier dans l’histoire méritait que l’on en portât le deuil. Il réclamait des larmes ; il réclamait de déchirer ses vêtements, de s’arracher les cheveux, ou tout du moins un éclat de rage primaire.

Il ne s’était accordé aucune de ces délivrances cathartiques. S’il s’était permis de pleurer, ses larmes auraient risqué de ne jamais cesser.

L’intérieur de l’Arcanium constituait un espace de vingt mètres carrés dont chacun des murs était percé d’une arcade, doucement éclairée par des cierges épais que tenaient en hauteur des appliques de fer, forgées à l’image d’aigles et de lions rampants. Le sol était une dalle sombre, les murs formés de poutres nues, aplanies par un rabot que lui-même avait manié. Il se souvenait avoir trouvé refuge ici, il y avait de cela bien des années, lorsque les chamailleries incessantes entre les sénateurs de Macragge devenaient insupportables pour un garçon porté par l’action et l’excitation.

Ce garçon-là n’était plus aujourd’hui. Le sang du meurtre de Konor l’avait noyé, et la vague de massacres plus grande encore qu’il avait déclenchée au lendemain de cette trahison. Il avait autrefois qualifié ce massacre de justice, mais le passage du temps lui avait apporté le recul nécessaire pour reconnaître la vérité sur ses motivations. La vengeance n’était jamais un motif suffisant pour envoyer les hommes à la guerre, et il s’était résolu à ne plus jamais succomber à son attrait. Ayant identifié cette faiblesse, il avait pu prendre les mesures pour s’en purger. Et l’exécution de Gallan représentait la dernière fois où l’émotion avait guidé sa main.

Il ramena son attention sur le livre posé devant lui en entendant le bruissement de la forteresse au-delà des murs de son sanctuaire privé. Ce lieu avait jadis été isolé de toutes sollicitations, bâti à des centaines de kilomètres de la localité la plus proche, mais son isolement appartenait désormais au passé. Des hectares de remparts marbrés, de dômes géodésiques scintillants, de tours élancées et de structures aux proportions parfaites l’entouraient. Une grande bibliothèque avait été érigée autour de la chambre et, bien que les architectes et mathématiciens l’eussent supplié de considérer l’harmonie géométrique du nombre d’or, inhérente à leurs plans, il avait refusé que l’Arcanium fût démoli.

Il voulut sourire, reconnaissant finalement que l’exécution de Gallan n’avait peut-être pas été la dernière fois où l’émotion avait guidé ses prises de décision. Mais le sourire refusa de poindre et, face à tout ce qui occupait actuellement ses pensées, sa détermination à s’accrocher à ce fragment de sa jeunesse lui semblait être délibérément futile.

Assis à la table de bois lourd et sombre qui emplissait le milieu de la pièce, il lut les mots qu’il venait d’écrire dans l’énorme tome ouvert devant lui, dont le dos de la reliure était long d’un mètre, et assez profond pour accueillir pleinement trente centimètres d’épaisseur de pages. L’or brillant bordait la couleur chaude du cuir, et les pages étaient d’un fin vélin, portant encore l’odeur de la bête dont il avait été tanné. Une écriture serrée couvrait la page de gauche, chacune de ses lettres tracées avec précision, et toutes arrangées en lignes de texte parfaitement droites.

L’ouvrage progressait, et chaque jour l’amenait plus près de son achèvement.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents


Date de sortie

L'Hérésie d'Horus, tome 16 : L'Âges des Ténèbres

  • France : 2012-02-17 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 31
Commentaires 0
Extraits 1
Evaluations 3
Note globale 8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode