Livres
514 899
Membres
527 991

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L'Héritage des Darcer, Tome 3 : La Relève



Description ajoutée par memeJ 2017-04-09T09:44:19+02:00

Résumé

Edrilion est à l'aube de la guerre. Mydria, l'héritière légitime, rassemble une armée à l'Ouest pendant que la Reine de la Déléane et son usurpateur lâchent leurs Chimères maléfiques à l'Est. Alors que le Don d'ailes de Mydria se fait aléatoire et que le passé d'assassin d'Orest revient le hanter, les jeunes gens devront rapprocher des peuples qui jusqu'alors s'entredéchiraient pour espérer sortir victorieux de cet affrontement. Mais au milieu du sang et des flammes, l'adolescente n'a qu'un désir : protéger son unique espoir, l'enfant qu'elle attend en secret. Le dernier des Darcer.

Afficher en entier

Classement en biblio - 321 lecteurs

Extrait

"Elle se jeta dans ses bras. La foule, l'odeur âcre des incendies, tout disparut, balayé par un soulagement indescriptible. Orest l'enlaça avec force et la fit tournoyer, tous deux enlacés à ne plus pouvoir se lâcher. Il riait, si proche, si vivant contre elle. Rien ne comptait plus que cet être humain-là, au milieu de cette foule. C'était une évidence si simple. Il fallait avoir survécu cette nuit pour la recevoir en plein coeur".

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Argent

Cette lecture a été très riche. En effet, Marie Caillet n'a pas été avares de détails, de personnages, et de violence. Ce 3ème tome est une cascade d'émotions ... bonnes ou moins bonnes, il est aussi plus mature, plus riche et plus captivant. L'intrigue et les revirements de situation rythme la lecture.

Et puis cette fin, quoi en dire, à part que je suis totale satisfaite, et oui, nous avons une vue de l'avenir des personnages (enfin ceux qui survivent !!), donc moi ça me va ;-))

On suit toutes les pensées et les actions de Mydria, du Sanreth, des Chimères et de la reine de la Déléane. J'avouerai quand même qu'à certain moment j'étais perdue au milieu de tous ses personnages, et qu'il m'était difficile de me retrouver dans leur tête, mais cela n'enlève rien à la qualité de l'histoire et surtout à la qualité de ce tome, qui est de loin mon préféré des 3.

Afficher en entier
Or

Un tome tout simplement magnifique ! Beaucoup de suspense, d’action, de rebondissements et d’émotions dans ce tome. On ne s’ennuie pas une seule seconde et c’est vraiment un livre captivant du début à la fin. De plus l’écriture est fluide et agréable, c’est vraiment très original et divertissant. Dans ce tome-ci c’est l’achèvement d’une longue quête, l’accomplissement de beaucoup de choses. On voit bien que l'auteur a amélioré son style et l'a rendu plus performant et agréable à lire. Pas de lourdeur dans le texte, tout se lit très bien. Spoiler(cliquez pour révéler)My accompagné par Orest et tous les fauconniers de son camps, va tout faire pour récupérer Edrilion. Mettant en œuvre son plan, elle va tenter de déstabiliser le Sanreth, devenu à moitié fou à cause de son pour voir. Les chimères, ces ennemis si redoutables et soi-disant invulnérables, rendront la tâche plus ardue à My… Mais la naissance de leur enfant, d’Elline, changera ce couple mal assorti et malgré les nombreuses pertes due à la grande bataille, où sont mort Xyon, Issana, Haresh, mais aussi où My perdit son don et où la magie quitta cette dynastie… Comme tout le monde, j’ai vraiment cru que My était morte, mais heureusement qu’elle est revenue, et que finalement l’énigme des chimères fut résolue. Mais qui aurait pu croire que Welfanda irait en Déléane pour tuer le Sanreth et mettre la famille de ce dernier à la tête du pouvoir… Mais heureusement que l’aide précieuse des Kmetts leur aura permis de conquérir Liett et que My réussit à vaincre la Chimère… Qui aurait pu croire qu’il suffisait juste de les battre une course pour pouvoir les soumettre. Mais heureusement que tout est bien qui finit bien et que My devient la reine du royaume, avec Orest et sa famille. Une famille unie et belle. La paix règne enfin. Bref, c’est un tome mémorable avec beaucoup de combats et d’action, mais c’est aussi un tome émouvant, un tome de retrouvailles, de découvertes… Le tragique et le pathétique sont clairement présents au sein de cette œuvre même s'il y a aussi de l’humour et de la tendresse. Allian est notamment un personnage qui permet d’apporter plus de légèreté à l’œuvre. J’ai vraiment passé un excellent moment en lisant ce livre et en découvrant cette fin tant attendue. C’est un petit chef-d'oeuvre qu’on a du mal à quitter et qui restera toujours une super série.

Je trouve que c’est un tome qui clôt parfaitement bien cette superbe trilogie. On a enfin une réponse à toutes nos questions, et c’est une fin tout à fait charmante. J’en suis vraiment contente ! Cela aura était une série vraiment additive et très bien écrite. De la finesse dans le style, de la fluidité et du cynisme. Les personnages sont vraiment attachants et on suit leur destin avec vraiment beaucoup d’attention. Une quête mémorable qui aura suscité beaucoup de moyens et de ruses mises en œuvre par les héros. Lee cynisme d’Orest, la bonne humeur d’Allian, l’entêtement de My sont vraiment des éléments qui vont me manquer… C’est de la fantasy comme je l’apprécie, simple et efficace. Une trilogie qui sort de l’ordinaire et qui séduit par sa fraîcheur. Je me suis plu à la lire du début à la fin et je la conseille fortement. Tout est intéressant et l’histoire est bien menée ! My est une héroïne pleine de vigueur, courageuse, sincère et émouvante. J’ai suivi son destin avec beaucoup d’intérêt et de passion. Une série à lire et à relire!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

Je le disais dans ma chronique du premier opus de la trilogie : retourner en Edrilion, c’est comme rentrer à la maison, et retrouver My, Orest, Allian et les autres, c’est comme retrouver des bons amis longtemps perdus de vue. Autant vous dire qu’au fur et à mesure que la fin se rapproche inexorablement, mon rythme de lecture décroit progressivement : tous les moyens sont bons pour faire durer le plaisir un petit peu plus longtemps ! Mais cette envie de faire trainer la chose en longueur vient inévitablement se heurter au besoin viscéral de dévorer page après page : tout mon être vibre d’impatience de (re)découvrir la suite de l’histoire, de savoir comment diable tout ceci va se terminer (quand bien même je le sais déjà). Impossible de s’arrêter, malgré la douleur grandissante de sentir qu’il va bientôt falloir dire « au revoir » à ces amis de papier, qu’il va bientôt falloir quitter les terres d’Edrilion pour retourner dans la terne réalité. Ce troisième tome, je l’adore autant que je le déteste : je l’adore car il est indiscutablement le plus captivant et je le déteste car il sonne la fin des aventures de My et ses compagnons …

L’heure n’est plus à la discrétion : pour vaincre le Sanreth, l’envoyé de la Reine de La Déléane, qui risque d’être couronné d’une seconde à l’autre, Mydria n’a plus d’autre choix que d’agir au grand jour. Soutenue par son amant Orest, ses compagnons Allian, Kebren et Eisdreel, et par les Fauconniers de l’Ouest, la jeune reine dépossédée de son trône rassemble ses troupes pour marcher sur la capitale et reconquérir la Couronne qui lui revient de droit. Plus facile à dire qu’à faire : l’usurpateur ne compte pas se laisser déposséder de ce royaume tout juste acquis, et prépare déjà une contre-attaque, secondé par la Cour à qui il a promis le contrôle des villes rebelles vaincues. Sans oublier la menace des terribles Chimères du Sanreth, qui sillonnent le pays pour éliminer la jeune fille et étouffer ainsi la rébellion naissante … Et pendant ce temps, dans le plus grand secret, bien au chaud dans le ventre de sa mère, un petit être se prépare à prendre son envol : l’ultime héritier des Darcer s’apprête à naitre, et l’espoir à renaitre avec lui.

Qu’ajouter à mes deux précédentes chroniques ? Marie Caillet nous offre ici un troisième et ultime opus dans la lignée de ses prédécesseurs … voire même un cran au-dessus encore – si tant est qu’il soit possible de faire mieux que la perfection. Ce tome, c’est l’apothéose de toute la trilogie, le point d’orgue de cette superbe histoire qui nous tient en haleine depuis pas loin de huit-cent pages déjà. L’heure de l’ultime confrontation approche à grand pas : on le sent, les deux camps ont beau réunir des armées, ce sera en tête à tête que se terminera cette lutte pour le trône. D’un côté, l’usurpateur, le bâtard catapulté au pouvoir et qui compte bien le conserver coute que coute. De l’autre, une jeune fille qui semble bien trop frêle pour le rôle auquel son héritage la destine … La tyrannie contre la douceur. La cruauté des Chimères contre la fragilité d’un papillon. La colère contre l’amour. J’aime beaucoup ce contraste, qui donne d’autant plus envie de soutenir Mydria, ses amis et leurs alliés. Certains y verront peut-être une opposition bien trop manichéenne, mais c’est quelque chose qui ne m’a personnellement pas perturbée plus que cela : j’y vois bien plus la représentation de deux « conceptions » du pouvoir. D’un côté le souverain qui domine, de l’autre celui qui se met au service de son peuple …

Malgré les apparences, la guerre contre La Déléane et son envoyé est loin d’être l’unique pilier de ce troisième tome. A mes yeux, le véritable fil rouge de cet opus, c’est bien plus la relation entre Mydria et Orest. La jeune reine et l’assassin régicide. Nos deux amants vont devoir faire face à la réprobation des nobles et des Fauconniers, qui voient d’un très mauvais œil cette « union scandaleuse » et ne veulent pas d’un manant illettré comme roi. Tant qu’ils étaient dans l’ombre, rien ne venait s’immiscer entre eux, nul ne venait juger leur amour. Dans ce tome, ils vont devoir faire face aux pressions et aux critiques, mais aussi aux doutes et aux désaccords. Mais toutes ces épreuves ne font que cimenter un peu plus leur amour, et à la fin de l’histoire, il ne fait absolument aucun doute qu’Orest et Mydria sont faits l’un pour l’autres, malgré et sans doute grâces à toutes leurs différences. Ils se complètent à merveille … Et c’est tout simplement magnifique de voir la transformation d’Orest amoureux : sa froide carapace d’assassin sans cœur se fendille enfin, et nous découvrons le jeune homme sensible qui se cachait derrière le masque. Il est encore plus craquant qu’avant, ce qui n’est pas peu dire !

En bref, vous l’aurez bien compris, c’est un grand final en apothéose que nous propose Marie Caillet avec cet ultime volume ! Je suis tout simplement époustouflée par cette histoire, où l’action et l’émotion se mêlent et s’entremêlent habillement, où la violence des combats côtoie la douceur d’un amour aussi fort que fragile. C’est un livre incroyablement palpitant, captivant, haletant et émouvant. Les rebondissements sont légions, et plus d’une fois, j’ai tremblé d’effroi ou sursauté de frayeur face aux terribles embuches qui se dressent sur le chemin de nos héros. Plus d’une fois également, j’ai pleuré comme une madeleine, tantôt de tristesse, tantôt de joie, parfois même de soulagement. Cette histoire m’a happée, corps et âme, et mon cœur battait à l’unisson avec celui de Mydria et Orest, ces deux jeunes gens si attachants que j’ai pris tellement de plaisir à suivre dans leurs péripéties. Je leur souhaite tout le bonheur du monde … et compte bien revenir les voir dans quelques mois ou années, en relisant une fois de plus cette merveilleuse trilogie portée par une plume admirable. S’il me fallait décrire cette saga en un seul mot, le choix serait évident : magique. Tout simplement.

https://lesmotsetaientlivres.blogspot.com/2020/05/lheritage-des-darcer-tome-3-la-releve.html

Afficher en entier
Diamant

Dernier tome de cette trilogie incroyable, je n'avais pas envie de laisser tomber ces personnages et ils m'ont d'ailleurs poursuivi encore un peu après avoir achevé cette lecture. Aujourd'hui, un an après, ils me reviennent encore en mémoire tels des fantômes d'êtres profondément aimés.... Quelle poétesse en moi haha

Afficher en entier
Or

Une bonne série Fantasy que j'ai pris plaisir à lire ! Marie Caillet a encore réussi à me surprendre dans ce tome, rendant la lecture vraiment très addictive.

C'est un peu le jeu des chaises musicales avec le trône d'Edrilion ...

Il y a beaucoup de choses inattendues que je n'ai pas vu venir : une très bonne surprise donc pour cette trilogie !

Afficher en entier
Or

Un très bon Tome 3 pour clôturer les aventures de Mydria et de ses compagnons de route !!!

La plume de l'auteur est toujours aussi belle et l'histoire toujours captivante, principalement grâce à ces moments de rebondissements qui m'ont fais passer par plusieurs états émotionnels...

Les personnages sont tout aussi intéressants, j'ai pu continuer à les découvrir, et je trouve que tous ont bien évolué depuis le début de la saga.

C'est donc avec un peu de tristesse que je remets dans ma bibliothèque Edrilion et ses protagonistes, mais aussi avec un peu de joie car la fin m'a complètement ravie !

L'Héritage des Darcer restera une très belle découverte...

Afficher en entier
Argent

Ce tome clot cette très bonne saga, je regrette simplement de devoir quitter Mydria et Orest si tôt !

Afficher en entier
Argent

Finalement ce tome s’apparente à de la fantasy très classique : beaucoup de voyages où il ne se passe pas grand-chose, entrecoupés d’épisodes de batailles. Donc pour moi, le moins réussi de la saga. Cependant, je reconnais que le dénouement est original et bien trouvé, je n’avais rien vu venir !

Afficher en entier
Or

Quelle superbe conclusion ! Elle est sans conteste la meilleure que j'ai jamais lue.

Marie Caillet a réussi à me faire voyager en Edrilion en compagnie de My et Orest jusqu'au bout. Entre émotions et rebondissements inattendus, nous sommes embarqués aux côtés de personnages attachants qui nous manquent dès que l'on referme ce petit bijou de la littérature.

À (re)lire sans plus attendre !

Afficher en entier
Or

Ce tome m'a littéralement déchirée émotionnellement parlant au mois deux ou trois fois. Le suspense est à son comble quasiment à chaque page. Ce tome conclut magnifiquement cette superbe série avec de l'action, des émotions et des retournements de situation. Les personnages ont beaucoup évolué depuis le premier tome et c'est avec un certain pincement au cœur que les ai laissés en refermant ce dernier tome. La plume de Marie Caillet est toujours très agréable à lire.

En bref, j'ai beaucoup apprécié cette série même si j'avais certaines appréhensions au début.

Afficher en entier
Or

Marie Caillet m'a scotché avec ce dernier tome, qui me laisse pantelante et légèrement frustrée. Et oui, après trois tomes passés à attendre ce dénouement, le fait qu'il arrive si vite et d'une manière totalement inattendue m'attriste... tot en me rendant heureuse. Bizarre non ? Parce que finalement, on voit toute la maturité que l'auteur à gagné, tout les progrès qu'elle a fait et qu'elle continuera certainement de faire. Plus recherché que les deux premiers, plus abouti aussi peut-être, l'auteur nous entraîne dans son monde pour une dernière aventure qui ne pourra que ravir ceux qui ont suivit avec passion les aventure de Mydria et Orest ! :)

Afficher en entier
Argent

Un très bon tome, dans la ligné des précédents tout comme plus mature et plus "final".

Afficher en entier

Dates de sortie

L'Héritage des Darcer, Tome 3 : La Relève

  • France : 2013-01-03 (Français)
  • France : 2014-02-06 - Poche (Français)
  • Canada : 2013-02-18 (Français)
  • Canada : 2014-02-24 - Poche (Français)

Activité récente

Elwine l'ajoute dans sa biblio or
2019-08-24T11:12:16+02:00
Pegh le place en liste or
2019-05-09T18:39:08+02:00

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 321
Commentaires 43
Extraits 9
Evaluations 71
Note globale 8.41 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode