Livres
374 699
Comms
1 301 120
Membres
255 681

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

— Allô ?

— Salut mon chou. Quand tu dis qu’Emma et sa mère sont parties, tu veux dire…

— Je veux dire qu’on a retrouvé Rayna ligotée chez elles et que la voiture de sa mère n’est plus là.

Rachel soupire.

— Tu aurais dû me laisser installer un GPS dessus quand je voulais le faire.

— Ce n’est pas important maintenant. Peux-tu les retrouver ?

— J’arrive dans 10 minutes. Ne faites pas de bêtises.

— Comme quoi ? répond-il, mais elle a déjà raccroché.

Il se tourne vers Grom, qui tient un cadre dans ses mains. Son frère trace le contour du visage de Nalia avec son doigt.

— Comment est-ce possible ? demande-t-il doucement.

— Ça s’appelle une photographie, répond Galen. Les humains peuvent conserver n’importe quel moment de leur vie grâce à cette chose qu’ils appellent un…

Grom secoue la tête.

— Je ne parle pas de ça.

— Ah. Alors de quoi parles-tu ?

Grom tient la photo dans les airs. C’est un portrait en noir et blanc de Nalia, probablement fait par un photographe professionnel.

— C’est Nalia.

Il se passe la main dans les cheveux, une habitude que Galen et lui ont héritée de leur père.

— Comment est-il possible qu’elle soit toujours en vie et que je vienne juste de l’apprendre ?

Galen lâche un soupir. Il n’en sait rien. Et même s’il le savait, ce ne serait pas à lui de le dire à son frère. C’est à Nalia. C’est sa responsabilité.

« Et bonne chance pour lui tirer les vers du nez. »

— Je suis désolé, Grom. Elle n’a rien voulu nous dire

Afficher en entier

— Grom est mort, Emma. Galen t’a utilisée pour me retrouver.

Je balance mes jambes au bord du lit.

— Qu’est-ce que tu veux dire ?

— Je veux dire, Emma, que Galen a monté toute cette histoire d’amour avec toi pour gagner ta confiance et te retourner contre moi. Galen est membre de la famille royale de Triton, ma chérie. Il n’y a aucune chance qu’il puisse s’amouracher d’une…

— Métisse, dis-je, la rage au ventre.

Selon les normes syrénas, les métis sont des abominations. Je repense à tous les baisers, toutes les caresses et tous les frissons que j’ai partagés avec Galen, au puissant feu qui me consume aussitôt qu’il m’effleure accidentellement. Serait-il vraiment capable de jouer ainsi la comédie avec quelqu’un qui le répugne ? C’est vrai qu’il m’a déjà menti. Me mentirait-il encore ? Aurait-il simplement modifié le scénario pour que je reste accrochée ?

Afficher en entier

« Ses lèvres effleurent les miennes une première fois, puis une deuxième. Si doucement que je ne sens presque rien. Pourtant, je sens tout. Il m’entraîne vers le fond. Un jour, lorsque Galen et moi serons accouplés, je serai une princesse. Mais je n’aurai jamais l’impression d’être une princesse autant qu’en cet instant, dans ses bras, en train de danser au fond de l’océan. »

Afficher en entier

« Sans compter tous les jours d’école que j’ai ratés. Il est 4 h du matin un mercredi, et je quitte la Californie pour aller Dieu sait où et revenir Dieu sait quand. Il me faudra une excuse béton pour justifier toutes ces absences auprès du conseiller principal d’éducation, surtout si je suis toujours intéressée par toutes ces bourses auxquelles j’ai postulé. J’aurais dû demander à Rachel d’écrire un mot ou quelque chose avant que nous partions. Mais connaissant Rachel, elle y a peut-être déjà pensé.

En fait, connaissant Rachel, elle pourrait tout aussi bien effacer toute trace d’absence.

« Suis-je vraiment en train de penser à l’école alors que ma mère et Galen sont dans le pétrin ? »

Oui, en effet. Parce que c’est la vie dont j’ai hérité. Mi-humaine, mi-poisson. Mi-étudiante modèle, mi-détentrice du pouvoir de Poséidon. Ouaip, j’ai toujours voulu en faire trop.

Génialissime. »

Afficher en entier

— Mon poisson-ange, dit-il, la voix étranglée. Je suis désolé de ce qui s’est passé. Nous sommes presque arrivés à la terre. Personne ne peut plus te faire de mal maintenant. Reste avec moi Emma. S’il te plaît, reste avec moi.

Lorsqu’il couvre mon visage de baisers, je sais que tout ce qui s’est produit jusqu’ici en valait la peine. La galère pour que Toraf passe la sécurité, le saut terrifiant de l’hélicoptère, même la dispute que je sais que Galen et moi aurons plus tard au sujet de tout ceci. L’atroce douleur dans mon dos, ainsi que le moment terrifiant pendant lequel j’ai cru que j’allais mourir.

Afficher en entier

C’est alors qu’il me soulève contre lui et presse sa bouche contre la mienne. Puis je comprends pourquoi il ne voulait pas me donner ce baiser en public. Je ne voudrais pas non plus qu’il me donne ce baiser en public, surtout si ma mère fait partie de ce public. C’est notre premier baiser depuis qu’il a annoncé qu’il me veut comme partenaire. Ce baiser contient toutes ses promesses d’avenir.

Afficher en entier

Plus je fixe le plafond texturé, plus il a l’air d’une magnifique mosaïque. Des auréoles jaunâtres créées par un toit qui fuit ajoutent de l’éclat au relief blanc imparfait, et le reflet d’une voiture garée à l’extérieur de la chambre d’hôtel souligne le tout de façon brillante et abstraite. J’essaie de trouver un titre pour cette toile provocante et me décide pour Hommage au fromage cottage.

C’est à ce moment qu’il devient clair que je ferais n’importe quoi pour ne pas penser au virage que ma vie vient de prendre. Je me demande si Galen est déjà de retour. Je me demande à quoi il pense. Je me demande si Rayna va bien, si elle a un mal de tête aussi atroce que le mien, si le chloroforme a le même effet sur les Syrénas que sur les humains. Je gage que maintenant elle essaiera vraiment de tuer ma mère avec son harpon. Ce qui me rappelle à nouveau les 24 dernières heures de folie.

Afficher en entier

Grom hoche la tête, les lèvres pincées, et enlève un morceau d’algue de son nez en sortant la tête de l’eau. Toraf est déjà sur la plage en train de se secouer comme un ours polaire pour se sécher. Galen ne serait pas surpris si Toraf piquait une course jusqu’à la maison ; après tout, c’est lui qui a insisté pour laisser Rayna derrière. Vu leur actuel statut de hors-la-loi dans les deux royaumes, Grom avait pour le moment plus de chances de croire Toraf que son frère ou sa sœur. Heureusement, Yudor, arrivé le premier, avait déjà informé le roi de Triton qu’il avait lui-même senti la pulsation de Nalia. Yudor étant le maître de tous les traqueurs et le mentor de Toraf, il n’y avait aucun doute possible.

Afficher en entier

Galen regarde Grom du coin de l’œil alors qu’ils s’approchent de la côte du New Jersey. Il tente de percevoir une émotion sur le visage de Grom, peut-être une lueur de joie, de gratitude ou d’excitation. Un indice qui lui confirmerait qu’il a bien fait d’amener son frère jusqu’ici. Un signal d’encouragement qui lui montrerait qu’il n’a pas entièrement foutu sa vie en l’air en racontant à Grom où il était, avec qui, et pourquoi.

Afficher en entier

Et je ne sais pas exactement combien de temps a passé depuis que Galen et son meilleur ami, Toraf, sont partis de chez moi pour aller chercher Grom. Grom, le roi de Triton, le grand frère de Galen. Grom, qui aurait dû être le partenaire de ma mère. Grom, qui est un Syréna, un homme-poisson. Un homme-poisson qui aurait dû être le partenaire de ma mère. Ma mère, qui est aussi Nalia, la princesse de Poséidon, depuis longtemps disparue et soi-disant décédée, qui a passé toutes ces années sur la terre ferme parce que _________.

Afficher en entier